Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France

Buzz

Marjorie Paillon le 21 Mars 2007 à 22:07

Nous vous en parlions hier : la vidéo «VOTE DIFFERENT» postée sur You Tube par des partisants de Barack Obama fait le tour de la toile. Hillary Clinton répond aujourd'hui à ce détournement publicitaire.


Hillary Clinton contre attaque dans une interview accordée à la chaîne câblée new yorkaise NY1. Faignant l’indifférence, l’ex-First Lady s’amuse du pouvoir d’Internet : « Je suis ravie de voir que cette vidéo à détourné l’attention d’un autre clip où on me voyait chanter « The Star Spangled Banner ». On se souvient que cette vidéo postée sur You Tube avait défrayé la chronique internaute. Hillary Clinton y massacrait littéralement l’hymne américain lors d’un meeting.

Et quand on lui demande s'il faut retirer ce type de vidéo, la candidate démocrate joue la carte de la pédagogie: « Quelque soit la teneur de ces vidéos, je suis heureuse qu'elles permettent à des citoyens et surtout à des jeunes de s'intéresser à la politique et de participer à cette campagne.»
Toujours est-il que cela relance l’affaire sur les blogs, la chose étant maintenant de savoir qui est l’auteur de la vidéo « VOTE DIFFERENT ». Véritable supporter de Barack Obama ou « taupe » vendue à l’ennemie Hillary ? Les rumeurs vont bon train…

Buzz

Marjorie Paillon le 20 Mars 2007 à 21:41

Quand l'équipe de Barack Obama tacle la candidate Clinton, le match prend des faux airs de George Orwell. Détournement publicitaire ou rêve prémonitoire, le chouchou démocrate des médias veut croquer sa rivale, façon Apple... pie.


Politics 2.0

Marjorie Paillon le 18 Mars 2007 à 20:13

My Space ouvre sa page dédiée aux candidats à l'élection présidentielle américaine de 2008.


My Space : Deep Impact
Visiter My Space Impact

Baptisé My Space Impact, cet espace présente les fiches My Space des 10 prétendants déclarés à la Maison Blanche. L'ambition du site communautaire le plus visité est de créer une véritable communauté d'électeurs qui pourront faire partager leur engouement pour leur candidat favoris à leur entourage. My Space Impact se veut être un nouvel outil du marketing viral politique.

Politics 2.0

Marjorie Paillon le 13 Mars 2007 à 23:18

Les dernière photos des candidats sur Flickr.


Tout sur Ilovepolitics

Marjorie Paillon le 1 Mars 2007 à 13:53

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Ilovepolitics.info sans jamais avoir osé le demander...
Vous surfez sur Ilovepolitics.info, le blog de l'actualité politique américaine et en ligne vue de France. Il est rédigé par Marjorie Paillon.


Journaliste passionnée par la politique américaine, j'ai décidé de mettre en perspective les réseaux politiques et approches éditoriales que j'ai pu découvrir lors d'une année free lance à Washington, DC.

Ilovepolitics.info est né tout naturellement de cette envie de parler autrement de la campagne présidentielle américaine. En passant au crible les nouvelles méthodes de marketing politique, les buzz Internet, les infos originales et truculentes qui parsèment le parcours des candidats à la Maison Blanche, je veux proposer avec Ilovepolitics.info un regard décalé sur l'actualité politique made in America.

Suivez la campagne au fil des rubriques de Ilovepolitics.info :
- Le fait marquant : le fait majeur politique, économique, diplomatique du moment qui a un impact direct sur le déroulement de la campagne.
- Show à l'américaine : le buzz du moment à ne pas rater.
- L'agenda de Ilovepolitics.info : que nous réserve l'agenda politique de la semaine? Suivez les prévisions de Ilovepolitics.info.
- Candidats : l'actualité des candidats, par les candidats et pour les candidats.
- American Politics for Dummies : qu'est-ce qu'un caucus, des primaries, une convention? Découvrez-le en quelques fiches synthétiques.

Je vous propose aussi des flux de dépêches (colonne de droite), d'articles de presse, d'émissions des grands médias américains et des vidéos pêchées sur You Tube (colonne de gauche) pour ne rien manquer dans l'actualité.
Abonnez-vous aussi au flux RSS de Ilovepolitics.info.

Ilovepolitics.info a été développé avec l'appui d'Actu Point Info.

Analyses & Interviews

Marjorie Paillon le 2 Janvier 2007 à 23:16

La Déclaration d'indépendance est un texte politique par lequel les Treize Colonies britanniques d'Amérique du Nord ont fait sécession du Royaume-Uni, le 4 juillet 1776. Ce texte est marqué par l'influence de la philosophie des Lumières et tire également les conséquences de la Glorieuse Révolution de 1688 : d'après les abus constatés, les délégués des colons estiment qu'ils ont le droit et le devoir de se révolter contre la monarchie britannique (en fait, le parlement britannique qui a voté les lourds impôts et taxes frappant les colonies). Depuis, le 4 juillet est devenu la fête nationale des États-Unis : le jour de l'Indépendance (Independence Day en anglais).
La fête nationale donne lieu à des feux d'artifices, des bals patriotiques, des pique-niques en famille et surtout une traditionnelle allocution télévisée et radiophonique du président des Etats-Unis.
Source : Wikipedia

Buzz

Marjorie Paillon le 1 Janvier 2007 à 20:54

Telle est la question posée par le très sérieux institut de sondage Pew Research Center


Analyses & Interviews

Marjorie Paillon le 1 Janvier 2007 à 20:39

L'histoire politique des États-Unis, a abouti à l'existence d'un bipartisme : Parti démocrate et Parti républicain. Ces deux partis réunissent des conventions pendant l'été pour désigner leur « ticket » à l'élection présidentielle. Sur ce ticket figurent deux noms : le candidat à la présidence et celui à la vice-présidence des États-Unis.

En principe les délégués choisis pendant les élections primaires, et représentant chaque État ou territoire américain, doivent voter pour désigner le candidat à la présidence et celui à la vice-présidence qui recevront le soutien du Parti et c'est ainsi que les Conventions ont fonctionné jusqu'à la fin de la première moitié du XXe siècle. Après cette date le processus de désignation du candidat a basculé au profit des élections primaires. Les médias totalisent le nombre de délégués acquis à la cause de chaque candidat et celui qui arrive en tête est connu dès la fin du mois de mars. La désignation du candidat par la Convention n'est donc qu'un pur formalisme.

En revanche le choix du candidat à la vice-présidence est effectué plus tard, voire annoncé pendant la Convention. Initialement la Convention désignait souvent le candidat arrivé second en tant que co-listier. Aujourd'hui, c'est le candidat à la présidence lui-même qui choisit son co-listier. Le plus souvent, le candidat à la vice-présidence est choisi parmi les candidats originels mais le Parti peut aussi sélectionner un « dark horse (cheval noir) », c'est-à-dire un relatif inconnu. Les motivations derrière ce choix sont, bien sûr, de nature électorale : il s'agit d'équilibrer le ticket afin de le rendre attrayant dans un maximum d'États. Par exemple, si le candidat principal est issu d'un état du sud, son co-listier sera probablement issu d'un état du nord ; s'il est perçu comme étant un faucon sur un point politique sensible on choisira un co-listier moins engagé etc.

Une fois le vote achevé, le candidat désigné et son partenaire peuvent faire campagne avec l'aide de l'appareil et des fonds de leur parti. La Convention nationale est l'occasion de présenter au grand public la plateforme des candidats ; elle signale l'ouverture de la véritable campagne électorale, celle qui opposera entre juillet et novembre les candidats républicains aux candidats démocrates.

Source : Wikipedia

Analyses & Interviews

Marjorie Paillon le 1 Janvier 2007 à 20:31

Des élections primaires sont organisées par les deux partis principaux (et la plupart des autres) pour désigner dans chaque État les délégués du parti qui se rendront à la convention nationale. Ces délégués s'engagent sur un candidat et, de facto, ce sont les élections primaires qui déterminent le choix du candidat.

Les élections primaires débutent en janvier de l'année électorale dans l'Iowa et le New Hampshire. Ces deux États, qui sont loin de représenter l'ensemble des États-Unis, se sont arrangés pour être les premiers à lancer le processus essentiellement pour bénéficier de la couverture médiatique qui en découle. Au fur et à mesure que les élections primaires se déroulent, on assiste à l'élimination progressive des candidats qui additionnent le moins de délégués. Cette élimination provient, en grande partie, de la diminution des soutiens financiers : le candidat ne peut plus se permettre de payer ses frais de publicité et de représentation. Pour contrer cet « effet boule de neige », de plus en plus d'États décident de tenir leurs élections primaires le même jour, et ont choisi un mardi du mois de mars que les médias ont depuis baptisé « Super Tuesday ». Les élections de 2004 ont montré que le processus était loin d'être stabilisé puisque certains États continuent d'avancer leurs élections primaires dans l'espoir d'acquérir une plus grande importance aux yeux des médias alors que d'autres se regroupent dans le même but.

Dans la majorité des États, les élections primaires prennent la forme d'un vote qui peut être : ouvert à l'ensemble des électeurs qui le souhaitent, semi-ouvert (vote pour un seul parti) ou fermé, réservé aux membres du parti. Le vote « ouvert » permet, curieusement, à un électeur républicain de voter pour la désignation du candidat démocrate (et vice-versa).

Dans une minorité d'États, dont l'Iowa, les élections primaires prennent la forme d'un caucus. Il s'agit d'une réunion des membres du parti où les votes se font ouvertement, à main levée par exemple.

Dans les deux cas, primaires ou caucus, les candidats à l'élection présidentielle commencent leur campagne dans les États depuis au moins un an avant le début des primaires. En raison du coût de ces mini-campagnes électorales multipliées, certains candidats ne se présentent pas dans tous les États pour économiser leurs fonds afin de faire campagne dans les États qui envoient le plus de délégués aux conventions.

Source : Wikipedia

Analyses & Interviews

Marjorie Paillon le 1 Janvier 2007 à 20:28

A l'origine, un caucus est une réunion, notamment de personnes dont l'objectif est de promouvoir un changement de politique ou d'organisation.

Dans le contexte des élections présidentielles aux États-Unis d'Amérique, ce terme a fini par désigner le rassemblement de militants politiques locaux d'un parti pour désigner un candidat à l'investiture de ce parti dans la course à la présidence. Dans un système de caucus en plusieurs étapes, les militants locaux, qui exercent une activité à l'échelon d'un bureau de vote, choisissent des délégués qui les représenteront aux réunions organisées à l'échelon du comté ; ces réunions permettront à leur tour de désigner des délégués aux conventions de l'État. Ces conventions sélectionnent ensuite les délégués à la convention nationale du parti qui désignera le candidat officiel. L'objectif du système des caucus est d'indiquer, par le biais du choix des délégués, la préférence des membres du parti dans chaque État. Cela a pour effet de démocratiser la désignation du candidat à la présidence, puisque c'est surtout au niveau du bureau de vote que s'expriment les préférences, dès le début du processus.

Source : Wikipédia
1 ... « 170 171 172 173


L'équipe Ilovepolitics




Les Derniers Commentaires


Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains