Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

Vladimir Poutine tâcle Hillary Clinton

Marjorie Paillon le 14 Février 2008 à 14:25

Une fois n'est pas coutume, Ilovepolitics.info vous parle de politique russe. La faute à Vladimir Poutine. Le président s'est doucement moqué d'Hillary Clinton au cours de sa conférence de presse annuelle. Il lui conseille de penser avec sa tête plutôt que de vouloir diriger avec ses émotions. Citation dans le texte : "Je pense qu'un responsable politique doit avoir, au moins, sa tête."



Une réponse du berger du Kremlin à la bergère de New York. C'est Hillary Clinton qui avait déclenché les hostilités en affirmant au début du mois de janvier que Vladimir Poutine n'avait pas d'âme. La candidate voulait faire référence à son passé de lieutenant-colonel du KGB.
Ilovepolitics.info vous propose de revoir ce passage en vidéo.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par hadya le 14/02/2008 17:18
Je ne suis pas fan de Poutine et c'est un pléonasme de le dire, mais cette réaction n'est qu'un avant-goût de ce qui attend Hillary si elle continue à sortir ses larmesde crocodile à chaque fois qu'elle est menacée d'une défaite....
En espérant qu'elle nous refasse pas le coup le 3 mars, la veille du scrutin.......

2.Posté par vintimille le 14/02/2008 21:06
L'Obamalâtrie de certains est telle qu'ils en viennent à se réclamer des délires de ce cannibale KGBiste,amateur d'empoisonnement et de nettoyage ethnique.
J'ai honte d'être de gauche.
Et merci d'avance pour l'inévitable censure de mes propos.

3.Posté par drzz le 14/02/2008 21:30
Le sénateur de l'Arizona et favori des Républicains pour les présidentielles, John McCain, a toujours refusé de parler de son fils Jimmy, engagé dans l'armée américaine.

Aussi la plupart des commentateurs européens ignorent-ils ce fait : la famille McCain a servi et sert encore son pays sur le champ de bataille.

Le 13 février, c'est à un petit groupe de politiciens républicains que John McCain a a confié que l'unité de son fils venait de rentrer d'Irak.

Jimmy McCain est revenu à la maison en bonne santé après sept mois d'engagement intensif au sein de son unité de Marines. Parions qu'il s'associera à la campagne de son père après quelques semaine d'un repos bien mérité.

A noter encore que le fils aîné de la famille, John Sydney McCain IV, est élève officier à l'Académie navale d'Annapolis.

(http://leblogdrzz.over-blog.com/article-16653102.html)

4.Posté par vintimille le 15/02/2008 02:43
Mlle Hadya,j'ai déjà eu l'occasion de converser avec vous dans un autre blog.Et semble-t-il vous n'aimez pas beaucoup la controverse.Alors j'abdique,je n'essayerai plus de ramener à la raison mes (camarades?) obamistes.

Ci-dessous mon acte de reddition :


HILLARY, JFK , LBJ ET NOUS...

Aux dernières nouvelles Hillary a gagné le Nouveau-Mexique....sauf que je doute que la presse n'en dise mot,il ne faudrait pas briser"l'élan" ,le "tsunami",le"momentum"...Par contre, je parie que l'insignifiant (en délégué,non en beauté)État d'Hawaï sera sur tous les networks,devinez pourquoi...

Pauvre Hillary,"politicienne","menteuse"(comme Bill),"froide et réservée"voire"frigide" pour certains,"hystérique"et bouillonante de machiavelisme(une seconde Lady MacBeth)chez les autres.Aucune calomnie ne lui sera épargnée,et surtout pas au sein de son propre camp.


L'électeur-consommateur veut du neuf,du jeune ,du charismatique.Tant pis si la légende de JFK n'est que le fruit de sa disparition prématurée.Le premier président people à mettre sa vie familiale et bourgeoise en avant avait au FBI et au Ministère de la Justice ce qu'il fallait,et qui il fallait pour cacher sa libido pathologique.Il quitta ce monde avant de voir les résultats de son engagement au Vietnam.Sa participation à l'émancipation des Noirs ou à la conquête de la Lune se résuma à des discours.Beaux,il est vrai.

Vous vous demandez là si je ne dérive pas du sujet ? Au contraire.L'image est restée.L'imaginaire collectif des américains à été touché pour toujours. Ce héros de carton pate, cette belle image glacée pour midinettes est restée.Lui qui n'a rien fait est aussi voire plus célèbre que F.D.Roosevelt,un vrai grand pour le coup.Mais l'Histoire n'est pas juste,la politique encore moins.Qui se souvient de la " grande société " de LBJ ?Personne.On se souvient par contre qu'il s'est englué dans l'enfer vietnamien ouvert par son prédecesseur.Pauvre Hillary,elle n'a pas compris que les mythes n'aiment pas la réalité. Oui, c'est LBJ qui a rendu possible le programme de Martin Luther King.Mais qui veut s'en souvenir?
Pas ceux qui s'attachent aux mythes et qui pleurent comme des Chiites du Nouveau-Monde la martyrologie des Kennedy (John,puis le populiste Bobby, puis le malheureux Ted et John-John et Arnold?...).


Non Hillary,tu échoueras comme LBJ.Toi la militante,la féministe,l'amie des noirs et des pédés, la dernière keynesienne des USA.Ton intelligence sera ta perte.Tu as cru faire oublier ton passé gauchiste en reniant au Sénat toute ta vie militante.Tes ennemis n'y ont jamais cru.À ta gauche tu t'es fait déborder,toi la plus authentique"liberal"(=gaucho)du parti.
La vie est injuste,ton travail sera balayé par les foules extatiques et fanatisées du Kid...
Le pire, c'est que comme son illustre éponyme irlandais ,il n'a pas grande conviction.Il ne s'est jamais réellement battu.Il n'a pas affronté en face le visage mortifère du fanatisme et de la calomnie.Il se contente d'être,et c'est déjà tout un programme.Les scribouillards ne font pas le poids devant les acteurs.Tu me diras,et Quincy Adams,et Lincoln,et Truman...
Sweet Hillary,so smart,et si naïve à la fois. Ike en 52, JFK en 60, Reagan en 80,ton mari en 92...N'as-tu donc pas compris qu'à l'ère des masses il ne restait plus que l'image ?
Les derniers fous à ne pas croire en l'homme providentiel, ceux pour qui un phallus noir vaut l'imbécilité d'un blanc, un Bounty valant bien une praline fourrée ,ceux là n'oublieront pas ton parcours.Ni Gandhi,ni Bhutto,héritière et self-made-woman à la fois, tu auras représenté le temps d'une élection l'image sereine d'une Amérique débarassée de ses délires viriloïdes et de sa phallocratique volonté de puissance.
Dommage.

Ecrit par : ventimiglia | jeudi, 14 février 2008
Merci d'avance Mlle Paillon de publier les idées extravaguantes du dernier Billaryste de France et de Navarre.Les mânes de Simone de Beauvoir vous seront propices.






5.Posté par vintimille le 15/02/2008 05:27
Je viens de visiter le blog du précédent intervenant (DRZZ) et j'en suis ressorti avec des frissons dans le dos...


Les marxistes m'énervent (je suis tendance libertaire,anar : solidaire,progressiste mais hyper-individualiste,ce qui n'est pas un égoïsme) ,les obamalâtres me font rire par leur côté messianique, les alter posent de bonnes questions mais de mauvaises réponses(communautarisme, collectivisme,pacifisme...), MAIS ILS RESTENT TOUS DES FRERES PROGRESSISTES.

Alors vous ne vous imaginez pas l'horreur de DRZZZZZZ!!!!!!!!
Bush,Sharon,Berlusconi, pour reprendre des "méchants" honnis de la gauche sont des anges, des parangons de vertu comparés aux ténèbres républicanistes de ce blog.
Vous avez le courage d'entrer dans l'esprit maléfique d'un fasc**te de l'extrême-droite christiano-républicaine ? Vous avez ce courage ? Allez zyeuter un coup mais à vos risques et périls !
J'en suis encore révulsé,émotionné,traumatisé,choqué,effrayé,horrifié....!!!!!!

6.Posté par bowthan le 15/02/2008 11:48
Je ne suis pas un pro Clinton mais je pense qu'elle a eu raison d'épingler Poutine. Vu ce qu'il se passe en Russie et la mascarade d'élection qui est en train de se dérouler pour la présidentielle russe.

D'ailleurs dans l'extrait vidéo, le plus frappant est la manière dépassionnée et dépersonnalisée dont elle décrit les relations extérieures : "Les dirigeants ne prennent pas des décisions en fonction des relations personnelles qu'ils entretiennent entre eux". Je crois que contrairement à ce qu'affirme le commentaire 1 Poutine est beaucoup plus pleurnicheur que Clinton, fait plus de la politique une affaire personnelle que Clinton.

C'est d'ailleurs effarant Clinton est vue comme quelqu'un de plus froid, plus distant plus calculateur, nettement moins passionnée qu'Obama, Edwards voir même que n'importe quel républicain et on se gausse de ses larmes. Mais heureusement pour elle qu'elle a failli pleurer alors qu'elle était fatiguée et acculée. Elle ne pleurait jamais sinon. Je ne vois pas pourquoi une femme politique devrait forcément ressembler à une Thatcher. Ca serait au contraire suicidaire surtout face à un charisme comme Obama.

7.Posté par hadya le 15/02/2008 12:23
@Vintimille, avant de me balancer de tels propos, apprenez très chère que je converse volontiers avec des pro-Clinton et même des Républicains....

Alors à l'avenir évitez ce genre de commentaire, merci

8.Posté par hadya le 15/02/2008 12:48
@Vintimille, je serais curieuse de connaitre ton pseudo dans ce fameux blog où on a parlé ,peut-être pas le citer ici mais juste le pseudo me donnera une idée car vu tous tes commentaires ci-dessus, je crains le pire lol.....

9.Posté par vintimille le 16/02/2008 00:13
Pensez-vous très chère pouvoir réitérer la censure systématique qui fait loi chez Mr Hêtu ? Pensez-vous pouvoir faire taire vos contradicteurs par l'intimidation ?Ce sont là des procédés peu dignes de quelqu'un qui se dit de gauche.C'est vrai que Mlle Paillon nous accueille ici sans sectarisme.La preuve, elle accueille même DRZZ,c'est tout dire.Il faudra donc vous habituer Mademoiselle à argumenter, posément, rationnellement et sans intimidations.J'ai l'espoir que vous pourrez dépasser vos émotions partisanes.Voyez,j'ai moi-même reconnu la défaite de Clinton, que voulez-vous de plus ?Maintenant,j'aimerais qu'on me parle du programme d'Obama.Pourquoi son populisme contre l'Alena (et voyez qui sont en France les anti-européens) ?Je voudrais qu'on m'explique pourquoi il tape sans cesse sur Washington : je croyais que l'anti-fédéralisme était de droite?Je voudrais comprendre sa position sur le mariage gay (et je crois savoir que les LGBT soutiennent "Cryllary" comme vous l'appelez) ?Je voudrais comprendre surtout sa conception du State Providence et la place d'une Sécu ?
Aurez-vous dans la défense de son PROGRAMME la même vigueur que vous mettez à démolir "CRY/BILLhary"?
Ici,vous êtes seule,il n'y a ni le chien d'attaque Caméléon,ni le grand oracle Ankh pour discréditer vos interlocuteurs.
Je ne doute pas que vous puissiez aligner un paragraphe sans recourir à des intimidations ad hominem.Allez y, parlez et argumentez.Vous risquez de prendre goût au débat d'idées et de vous enrichir .Just try.

10.Posté par hadya le 16/02/2008 09:30
PTDR!!!!J'en étais sûre!! Lascaris lool!
Je t'aurais reconnus entre mille

Chez Richard tes posts déliro-provocateurs nous donnaient de bonnes barre de rire; comme à présent je sais que tu es là, tu contribueras à notre bien-être sur ce blog, merci

11.Posté par Nikolaynik le 19/02/2008 16:14
And here V.Putin's answer
The citation: I Think, that at least the statesman should have a head. And, to build interstate relations, it is necessary to be guided not by emotions, and fundamental interests of the countries
http://www.youtube.com/watch?v=6eLiI69-Afo

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains