Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

The Atlantic Monthly dévoile le vrai visage d'Obama

Marjorie Paillon le 26 Novembre 2007 à 21:37



The Atlantic Monthly dévoile le vrai visage d'Obama
A l'heure où certains sondages redonnent une avance à Barack Obama sur Hillary Clinton dans le caucus d'Iowa, les analystes politiques s'interrogent. Que représente Obama politiquement? Et surtout symboliquement? N'est-il pas celui qui surpasse les luttes de classe et de culture, celui qui bénéficie d'un charisme aussi intrigant que révélateur d'une Amérique en changement? C'est en tout cas l'avis d'Andrew Sullivan. L'éditorialiste iconoclaste de The Atlantic Monthly décrit ce mois-ci dans son article Goodbye To All That l'acsension d'un espoir venu d'Illinois et du plus profond du paradoxe américain. Un espoir qui prend la forme d'une candidature, celle de Barack Obama. Le seul, selon Sullivan, à pouvoir mettre fin à la guerre des cultures, des religions et des races qui nourrit le fond du conservatisme Américain.
Réponse pour Sullivan et pour Obama le 3 janvier prochain. Les militants d'Iowa devront alors choisir leur candidat démocrate.

Deux blogs reprennent aussi la couverture de The Atlantic Monthly. Je vous conseille le post de Maria Pia Mascaro et celui de François Clémenceau.

Un extrait de l'article d'Andrew Sullivan Goodbye To All That Sullivan dans le numéro de décembre 2007 de The Atlantic Monthly.

The logic behind the candidacy of Barack Obama is not, in the end, about Barack Obama. It has little to do with his policy proposals, which are very close to his Democratic rivals’ and which, with a few exceptions, exist firmly within the conventions of our politics. It has little to do with Obama’s considerable skills as a conciliator, legislator, or even thinker. It has even less to do with his ideological pedigree or legal background or rhetorical skills. Yes, as the many profiles prove, he has considerable intelligence and not a little guile. But so do others, not least his formidably polished and practiced opponent Senator Hillary Clinton.



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par littlehorn le 27/11/2007 01:32
Andrew Sullivan est surtout un conservateur et un impérialiste qui a retourné sa veste, tout comme la plupart des démocrates d'aujourd'hui.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains