Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

Soutiens de The Nation et de MoveOn : la position d'Obama sur l'Irak reste clivante

Julien Landfried le 3 Février 2008 à 10:47

2 soutiens de poids pour le sénateur d'Illinois : The Nation, le grand journal progressiste américain et MoveOn, l'organisation anti-guerre en Irak, ont indiqué hier qu'Obama avait leur préférence.



Soutiens de The Nation et de MoveOn : la position d'Obama sur l'Irak reste clivante
Christopher Hayes, dans un éditorial intitulé The Choice, explique la position de son journal, The Nation, en insistant sur la différence fondamentale entre les position d'Hillary Clinton et de Barack Obama concernant la guerre en Irak :
" (...) while domestic policy will ultimately be determined through a complicated and fraught interplay with legislators, foreign policy is where the President's agenda is implemented more or less unfettered. It's here where distinctions in worldview matter most--and where Obama compares most favorably to Clinton. The war is the most obvious and powerful distinction between the two: Hillary Clinton voted for and supported the most disastrous American foreign policy decision since Vietnam, and Barack Obama (at a time when it was deeply courageous to do so) spoke out against it. In this campaign, their proposals are relatively similar, but in rhetoric and posture Clinton has played hawk to Obama's dove, attacking from the right on everything from the use of first-strike nuclear weapons to negotiating with Iran's president. Her hawkishness relative to Obama's is mirrored in her circle of advisers. As my colleague Ari Berman has reported in these pages, it's a circle dominated by people who believed and believe that waging pre-emptive war on Iraq was the right thing to do. Obama's circle is made up overwhelmingly of people who thought the Iraq War was a mistake. "

Une position qui a également suscité l'adhésion d'une majorité des militants de MoveOn (70% des votants pour Obama contre 29% pour Clinton), la plus importante organisation anti-guerre en Irak aux Etats-Unis avec plus 3 millions de membres revendiqués, dont 1,7 million dans les Etats où se déroulera le Super Tuesday. L'importance de l'écart entre les deux candidats démocrates s'explique sans doute par la correspondance évidente entre l'opposition d'Obama à la guerre en Irak et celle - historique - de MoveOn. A noter : il y a un an, MoveOn désignait plus particulièrement dans une de ses campagnes John McCain comme l'inspirateur du plan de poursuite de la guerre en Irak du président Bush (voir la vidéo ci-dessous).

Pour des secteurs significatifs du courant progressiste américain, sur le plan de la politique extérieure, Obama est celui des deux grands candidats démocrates encore en course qui apparaît comme le plus sérieux adversaire de la politique des faucons dont McCain a été un des porte-paroles (même s'il a pu exprimer des différences significatives avec le Parti républicain, sur l'usage de la torture par exemple).
Voilà qui pourrait, quand l'affrontement se déroulera entre les deux camps, recentrer la campagne sur les questions de politique extérieure, et sur la guerre en Irak en particulier. Il sera alors difficile de contester le leadership moral d'Obama.



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains