Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

Ron Paul et Bob Barr : menace pour John McCain, coup de pouce pour Barack Obama ?

Marjorie Paillon le 16 Juin 2008 à 09:30

Une certaine droite en veut à John McCain. Le Parti libertarien, qui vient d'investir officiellement fin mai Bob Barr, voudrait bien rapatrier les voix des évangéliques et républicains jusqu'au boutistes. Ron Paul, le représentant atypique du Texas, a finalement quitté la course présidentielle, mais espère bien pouvoir peser sur la Convention républicaine de Minneapolis. Un billard à trois bandes à droite qui pourrait bien profiter à Barack Obama.



jayel aheram, licence cc, flickr
jayel aheram, licence cc, flickr
La campagne présidentielle américaine est longtemps restée focalisée sur le duel Obama-Clinton. Pourtant, à droite, deux autres fines lames attendent en coulisses pour démoucheter leurs fleurets.
D'un côté il y a Bob Barr, le candidat officiel du Parti libertarien. Cet ancien représentant républicain de Géorgie s'est forgé un nom en étant en première ligne des détracteurs de Bill Clinton. Il avait très activement fait campagne contre le président démocrate et voté sa destitution en 1998. Bob Barr possède toute la panoplie de l'aile droite républicaine : adepte du port d'arme légal, anti-avortement acharné, conservateur averti. Sous les lunettes et la moustache de Bob Barr se dessine le programme du Parti libertarien : réduction drastique des dépenses fédérales, arrêt du financement de la scolarité des enfants d'immigrés illégaux, fermeture des bases militaires américaines à l'étranger. Autant de positions qui tranchent avec celles de John McCain. Il faut dire que Bob Barr ne porte pas McCain dans son cœur : "ce n'est pas un vrai conservateur". Terrible insulte s'il en est pour le candidat républicain qui tente de rassembler son parti. Un message que les petites mains de la campagne de Bob Barr voudraient bien installer dans la tête des électeurs de droite, pour faire une OPA sur les voix républicaines.

L'autre menace, c'est celle de la "Revolution". Ron Paul, le représentant mi-républicain mi-libertarien du Texas, a attendu le 12 juin avant de se retirer de la course présidentielle. Mais il ne reconnait pas la candidature de John McCain pour autant. De l'aveu du porte-parole de Ron Paul, la campagne présidentielle n'était que la "première phase" du processus. Fidèle à sa stratégie web, le texan a adressé une lettre à ses partisans : il veut promouvoir une nouvelle organisation à but non lucratif, pour les Américains n'approuvant pas le système politique de leur pays et a lancé pour cela le site www.campaignforliberty.org.

En jouant sur la corde conservatrice, Bob Barr et Ron Paul pourraient récupérer les voix promises à John McCain. Une dispersion qui pourrait profiter à Barack Obama. Barr et Paul seront-ils les Ralph Nader de la droite en 2008 ?



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par hadya le 16/06/2008 10:27
Go Barr!!!! Go Paul!!!!!!
Surtout tenez le coup jusqu'en novembre lol

2.Posté par mike le 16/06/2008 11:45
super, "hadya" toujours en forme, go Obama

3.Posté par Liliane masika Vindu le 16/06/2008 20:48
Bonne nouvelle, pour Obama

4.Posté par Alain le 17/06/2008 16:13
On ne dit pas "évangélistes" mais évangéliques.

Un évangéliste exerce une fonction particulière dans une église chrétienne, Jean-Paul II était par ex. un véritable évangéliste, apportant la bonne nouvelle aux foules.
Un évangélique est un protestant issu de la mouvance baptiste, piétiste du 16ème siècle, aujourd'hui représentée souvent par les églises pentcôtistes.
Donc les républicains américains ont longtemps été soutenus par les évangéliques, mais cela tend à changer, certains jeunes de ces mouvements protestants un peu " tradis" sont maintenant attirés par Obama, même sans être d'accord avec lui sur tous les points de son programme.

5.Posté par Seymour le 17/06/2008 21:47
Tous ces républicains qui taxent McCain de RINO "Republican In name only", c'est du pain béni pour Obama qui a toutes ces chances d'être le prochain président. Surtout garder ces cartouches pour la dernière ligne droite car ce n'est que dans 4 mois!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains