Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

Primaires républicaines: Rick Santorum tire sa révérence et ouvre la voie à Mitt Romney

le 10 Avril 2012 à 22:20

L'histoire retiendra que c'est à Gettysburg - haut lieu de la Guerre de Sécession s'il en est - que Rick Santorum aura mis un terme à son échappée présidentielle. Sans prononcer son nom, l'ancien sénateur de Pennsylvanie concède l'investiture républicaine à Mitt Romney, lui laissant les coudées franches pour rallier les délégués lors de la Convention de Tampa en août prochain. Un scénario qui n'est pas - encore - au goût de Newt Gingrich et Ron Paul.



"Tandis que cette course présidentielle est terminée pour moi, nous continuerons à nous battre." C'est pas ces mots que Rick Santorum vient de mettre fin à sa campagne pour l'investiture républicaine. L'ancien sénateur de Pennsylvanie avait mis ses meetings et déplacements entre parenthèses depuis plusieurs jours, en raison des problèmes de santé de sa fille Bella. Il a su créer la surprise lors de cette édition des primaires 2012, en remportant 11 Etats et 275 délégués. Mais son plus grand impact aura été son pouvoir de nuisance, en remettant en question les prédictions de nomination de Mitt Romney. Si l'ultra-conservateur n'a pas fait référence au favori du GOP lors de son discours de sortie de course, les deux protagonistes pourraient se rencontrer cette semaine afin de sceller les conditions d'un ralliement officiel.

Primaires républicaines: Rick Santorum tire sa révérence et ouvre la voie à Mitt Romney
Aussitôt, les réactions de ses anciens compétiteurs se succèdent. Mitt Romney justement, préfère faire table rase des divergences d'hier pour mieux préparer l'union de demain. "Senator Santorum is an able and worthy competitor, and I congratulate him on the campaign he ran. He has proven himself to be an important voice in our party and in the nation. We both recognize that what is most important is putting the failures of the last three years behind us and setting America back on the path to prosperity." L'ex gouverneur du Massachusetts pourrait-il proposer un ticket au sortant du jour ?

Newt Gingrich et Ron Paul se disputent désormais le titre convoité de dernier conservateur estampillé dans cette course républicaine. Paul le fait savoir par le biais d'une déclaration publiée sur son site de campagne : "Congratulations to Senator Santorum on running such a spirited campaign. Dr. Paul is now the last – and real – conservative alternative to Mitt Romney. We plan to continue running hard, secure delegates, and press the fight for limited, constitutional government in Tampa.”
Gingrich ne perd pas le nord et s'arroge le précieux label en Une de son site. En ex parton de la Chambre de représentants, il bât le rappel auprès des délégués : "Nous serions ravis de les accueillir" déclare-t-il sur CNN.

Primaires républicaines: Rick Santorum tire sa révérence et ouvre la voie à Mitt Romney
Sur Twitter, Michele Bachmann le remercie façon SMS : "Thank you @RickSantorum 4 running a great campaign. I respect & appreciate ur contribution 2 the race. Wish you & ur family all the best."
Et pendant que les membres du GOP rendent hommage à Santorum, pour mieux faire allégeance à Romney, les éditorialistes commentent cette sortie de course. Pour Howard Fineman Mitt a besoin de Rick pour convaincre les électeurs évangéliques, non pas en redorant son blason, mais en attaquant le président Obama. Romney en aura besoin. D'après les sondages du jour - réalisés avant l'annonce de Santorum - Barack Obama battrait le nominé du GOP en novembre prochain par 51% contre 44 %.



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math

Marjorie Paillon
Co-fondatrice et rédactrice en chef d'Ilovepolitics.info, Marjorie Paillon a couvert la course à la... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Mickael le 11/04/2012 01:45
J'ai l'impression que non seulement la présidence de Barack Obama est l'une des plus dure de ces dernières décénies, de même pour la campagne qu'il va affronter cette année.

L'abandon de Richard "Rick" Santorum dans la course à l'investiture, les hésitations de Newton "Newt" Gingrich sur le maintient de sa candidature ouvrent un "boulevard" pour Mit Romney. Ces deux faits pourraient resouder les divisions du Parti Républicain rendant ainsi les chances de réélections de Barack Obama précaires. En effet, une grande partie des Républicain vouent une forte hostilité envers ce dernier et sont prêt à tout pour le battre en 2012.

De plus les derniers résultats économiques et la montée du prix de l'essence rendent la situation économique encore fragile, ce qui constituraient un inconvénient pour le président sortant. Malgré tout ces faits évoqués, les chances de réélection de Barack Obama restent elles ou le demeuront comme tel voir évoluront en son avantage pour les derniers mois de la campagne présidentielles de novembre 2012?

Mickael


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains