Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

Primaires démocrates du week-end : 4/4 pour Obama

Marjorie Paillon le 10 Février 2008 à 10:45

Les primaires se succèdent et ne se ressemblent pas. Les démocrates votaient samedi dans le Nebraska, l'Etat de Washington, aux Iles Vierges et bien sur en Louisiane. 4/4 pour Barack Obama qui rattrape son léger retard sur Hillary Clinton, en terme de délégués. Obtiendra t-il les derniers qui lui manquent avec le caucus du Maine de ce dimanche?



BiggerPicturesImages.com, licence CC, flickr
BiggerPicturesImages.com, licence CC, flickr
On avait déjà pu le constater lors du Super Tuesday, la force d'Obama est de mettre de son côté les Etats traditionnellement dévolus aux républicains ou arbitrés par les électeurs indépendants. Le sénateur de l'Ilinois n'a donc pas boudé son plaisir ce week-end. "We won north, we won south, we won in between..." déclare-t-il dans son discours de victoire. Un discours prononcé au Jefferson-Jackson Dinner en Virginie, où Hillary Clinton était elle aussi de passage.

A l'heure où la presse se demande lequel des deux candidats démocrates pourra vaincre John McCain, Barack Obama s'adresse directement au futur candidat du Parti républicain. Il lui lance un appel à débattre au sujet de la politique étrangère des Etat-Unis.

Barack Obama engrange au passage le soutien du gouverneur de Virginie, Tim Kaine. Pour Obama, le scrutin de mardi pourrait être crucial. Selon ses comptes, une victoire dans cet Etat lui permettrait de prendre la tête de la course à l'investiture.

La bataille continue de faire rage au sujet du nombre de délégués. Outre le fait que les scrutins démocrates respectent la règle de la proportionnelle, les bases de calcul différent d'un comté et d'un Etat à l'autre. Hillary Clinton conteste le score par Etat : elle en a remporté officiellement 10, contre 19 pour Obama. Mais la candidate souhaite que ses victoires dans le Michigan et en Floride puissent être inscrites à son palmarès. Howard Dean, le président du Parti démocrate et ancien candidat à l'investiture en 2004, ne veut toujours pas reconnaître ces scrutins. Les antennes démocrates du Michigan et de Floride ont en effet avancé leurs primaires au mois de Janvier, sans respecter le calendrier fixé par la tête du Parti.
L'autre question vient du pouvoir des super-délégués. On les sait quasiment tous acquis à la cause Clinton. Leur liberté de vote pourrait en faire les arbitres décisifs lors la Convention de Denver. Donna Brazile, grande figure du Parti démocrate, a signalé qu'elle rendrait sa carte si tel était le cas.



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par Thomas le 10/02/2008 11:28
Obma, futur président des USA.

2.Posté par hadya le 10/02/2008 12:09
Merci Marjorie pour la diffusion de ce discours.
Les médecins américains devraient songer à prescrire du Obama à leurs patients lol......

3.Posté par Cecile le 10/02/2008 13:45
Obama fait une campagne sans faute incroyable. Aucun faux pas, aucune erreur, une progression régulière et sans accroc...c'est pour cela que je commence à croire à sa possible éléction comme président : de toute évidence, il a un staff stratégique hors pair !!

4.Posté par Fred le 10/02/2008 15:35
Il est en réalité déjà revenu à égalité. Le décompte le plus complet - celui de RCP - le place à 15 délégués de Clinton, mais il manque un décompte sur 39 au Washinton, 27 au Colorado, 16 en Louisiane, 7 en Illinois, 5 en Georgie... tous états empochés avec 2/3 des voix.

En estimant à la louche la répartition de ces délégués (mais il se peut que cela lui soit encore plus faorable, étant à plus de 70% dans un grand nombre de districts non encore attribués), il aurait en réalité 1169 contre 1152 pour Clinton.

La pression va être considérable sur les superdelegués, Obama ne manquera certainement pas de mettre l'accent sur les seuls "pledge" (que l'on peut estimer sur la même base à 1032 pour lui contre 941 pour Clinton) pour souligner sa légitimité.

D'ici là, difficile de prevoir le Maine... Mais il devrait gagner assez facilement le Maryland, DC, le Wisconsin et Hawaii, et reste favori en Virginie. Une vague qui lui permettrait d'aborder favorablement le 4 mars, où il n'a pas garnd chose à espérer du Texas mais pourrait résister voire créer la surprise dans l'Ohio. Je pense qu'il doit dès mercredi focaliser sur cet Etat, qui serait fatal à Clinton si elle y était battue.

5.Posté par moussa le 10/02/2008 17:21
Bon travail à chaque fois, Marjorie. C'est un sacré boulot que vous nous fournissez là tous les jours. S'il y avait un caucus pour choisir les journalistes politiques sur nos chaînes, je vous mettrai sans hésiter à la place d'Ockrent ou de Chabot. Yes, we can.

6.Posté par Thomas le 10/02/2008 21:50
D'accord avec tout ce qui a été dit. Marjprie, tu es la meilleure !!!
Bises !!!!

7.Posté par Thomas le 10/02/2008 21:51
D'accord avec tout ce qui a été dit. Marjorie, tu es la meilleure !!!
Bises !!!!

8.Posté par vintimille le 11/02/2008 01:17
Quel que soit le blog, français, américain, québécois,je constate l'extraordinaire domination des soutiens "obamistes".Je précise que je suis moi-même de gauche,centre-gauche.
Au risque de m'attirer quelques foudres,je dois dire que Mme Clinton "Billary" attire ma sympathie.Elle a un long passé dans l'aile gauche du parti("liberal") ,elle est attentive aux droits des minorités(LGBT, Latinos,femmes!),elle a une vision sécularisée de la société ayant été elle-même la victime du putsch-impeachment avorté de 1996.Surtout,elle s'inscrit dans une vision keynesienne de l'Etat-Providence comme en témoigne so projet de Sécu. Finalement,elle est très française...

Pourtant,ici comme ailleurs ça ne prend pas.Beaucoup s'entêtent à recycler les poncifs sur le"mensonge",les "magouilles",la"froideur" voire la "frigidité". Ne l'a-t-on pas même qualifiée de mère-maquerelle ? Et je passe sur le procès en "byllarisme",un coup c'est un Machiavel en jupons,la fois d'après c'est une potiche,un pantin qui masque la"Restauration"de Bill 1er.
Entre Catherine de Médicis et Marie Stuart il faudra bien choisir.Le plus inquiétant est que beaucoup semblent ne pas devoir se souvenir que cette légende noire n'est pas nouvelle,il s'agit en fait d'une resucée de la campagne propagandiste de l'extrême-droite fascistoïde du temps du complot de 1996.Reprendre aujourd'hui ces fantasmes évangéliques n'est pas à l'honneur de ceux qui se prétendent de gauche.

En face, que dire ? Peu de chose.Beaucoup d'émotion,de charisme,de foules électrisées.Du ségolénisme mais en plus crédible.C'est ce qui m'inquiète d'ailleurs,tout cela ne va-t-il pas retomber comme un soufflé dès lors que l'artillerie républicaine de caniveau (oxymoron) se mettra à dégommer Barack "Hussein"...Rappelons-nous que même le héros de guerre Kerry n'avait pas survécu aux ténébreuses magouilles de Karl Rove.

Et puis,pour tout vous dire ,moi,les hommes providentiels je m'en méfie. Robespierre(eh oui!) avait prédit Buonaparte.Duhamel avait annoncé Sarkosy. Le Che charcutait ses ennemis, Lénine ses dissidents.Chavez devient dément.Le Général en 62 avait trahit 58,Tonton se reniait 2 ans après 81,Chirac 4 mois après son élection...Alors vous l'aurez compris le culte du chef pas pour moi.
Yes we can, ralliez vous à mon panache blanc,ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous...,I have a dream...Non,merci.Je préfère Hillary la scribouillarde aux foules en transes,à demi-vaudouisées répétant en boucle les mots d'ordre marketés des spean doctors.

Alors, chers internautes,qui pourra me démontrer qu'Obama n'est pas un Bounty (Malcolm X dehors,Reagan dedans)mais qu'il défend de vraies idées progressistes ?Et,difficulté supplémentaire , qu'on me le démontre sans verser dans d'inutiles hillaro-calomnies ?Je suis ouvert à tout argumentaire fondé.

9.Posté par Diallo Hamadou Moctar le 11/02/2008 12:25
Obama doit ètre le premier president noire au Etat-Unis pour montrer qu'il éxiste plus de racisme mais plutôt une vrai démocratie.

10.Posté par Diallo Hamadou Moctar le 11/02/2008 12:34
Obama doit ètre le premier président noire afin de montrer qu'il n'éxite plus de racisme mais plus tôt une vrai démocratie au Etat-Unis

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains