Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
Tout sur Ilovepolitics

Obama, la société du spectacle médiatique et Ilovepolitics.info

Julien Landfried le 20 Février 2008 à 14:40

Nous publions ci-dessous un commentaire de Rico qui ne devrait pas manquer de créer un vrai débat entre vous, lecteurs d'Ilovepolitics. Nous sommes en désaccord avec certains passages de Rico, mais sa contribution est très intéressante et pose de vraies questions, qui dépassent -et de loin- ce blog. Pour rappel : les commentaires sont publiés sauf s'ils sont injurieux ou inutilement agressifs.



source : flickr, compte Barack Obama
source : flickr, compte Barack Obama
Le commentaire de Rico : (paru sur ce billet, commentaire n°27)

Très bon article. Non pas sur l'attaque d'Hillary mais par les commentaires qu'il suscite (je viens même d'apprendre que ce site est multicontributeur !!).
A quoi voir la délirante Obamisation des français et (au moins) des lecteurs de ce site: un article qui reprend une attaque contre leur idole et c'est le déferlement de commentaires outragés.
Alors que depuis des mois les billets font monter la sauce sur le sénateur de l'Illinois.

Julien (et Marjorie):
Vous clamez prendre du recul sur les post "Obamaistes". Soit. Mais ce déferlement vous l'avez en partie provoqué: ça fait des mois que je suis votre blog (au début je rongeais mon frein au niveau commentaires) et Ilovepolitics croulait depuis le début sous les post qui faisaient la part belle à Obama. Ne vous étonnez donc pas.
Le fait que vous soyez pointé par Yahoo me faisait attendre plus d'équité de traitement des candidats de votre part.
A force de voir les autres blogs relatant la campagne, j'ai toutefois fini par comprendre que ce focus pro-Obama était général, et visiblement les origines sont à chercher du côté des médias américains. Mais j'aurais aimé voir plus de recul sur ce phénomène sur votre blog.

On est en train d'assister à une nouvelle ère: la médiacratie du spectacle. Et c'est un phénomène mondial. Sous couvert de neutralité, il faudrait présenter comme égaux des candidats qui ne le sont absolument pas tandis que la presse spectacle crée le buzz sur celui qui est nouveau, celle qui est belle, celui qui à la couleur de peau la plus originale.
Ca n'a rien de démocratique: c'est une sorte de désinformation qui détourne de l'essentiel. Contrairement à quelques paranoiaques, j'estime toutefois qu'il n'y a pas de commandant à cette machine de guerre. Juste des leaders d'opinions qui vendent du papier et du rêve à bon marché. Les blogs d'information et d'opinion pourraient être la parade contre un tel emballement.

En France, les médias ont réussi à faire d'une incompétente notoire la championne du PS. La même chose se reproduit aux USA avec un hyper ambitieux qui vise la présidence seulement 3 ans après son élection sénatoriale. (3 ans...ça ne suffit même pas à faire d'un ingénieur un chef de projet !)

Aux Obamaistes:
Il va falloir vous y faire aux attaques. Obama est en train de remplacer Hillary comme cible prioritaire des républicains, et là les coups seront incomparablement plus violents que les histoires de plagiat.
Vu la substance d'Obama et la jeunesse de ses partisans, qui pour la plupart n'ont pas plus de vision que le rêve de voir un noir à la maison blanche, ça va rentrer comme dans du beurre lorsque:
- On étalera réellement son inexpérience hallucinante
- On en fera un capitulard à la française (préparez d'ores et déjà les drapeaux tricolores, le refrain est rodé) à cause de sa position sur l'Irak
- On rappelera qu'il a admis s'être drogué
- Les intégristes chrétiens rappelleront son passage dans une école coranique indonésienne
- Et tout ce qu'il pourront dénicher de nouveau



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

60.Posté par MrFReD le 27/02/2008 19:10
L'Obamania, une simple stratégie de communication politique

Les interrogations sur le programme de Barack Obama dans la campagne des primaires démocrates ont alimenté la presse durant toute la semaine. Réflexe des médias qui se seraient laissés trop facilement séduire par l’enchaînement des victoires d’un candidat donné perdant au départ et devenu charismatique ? En fait, ces critiques s'apparentent plutôt à un bilan nuancé de la stratégie en communication déployée par son équipe de campagne.

La victoire surprise de sénateur de l’Illinois dès la première primaire dans l’Iowa, le calendrier des consultations, les victoires successives ont développé et dynamisé une « obamania », relayée par des médias bénéficiant d’un accès plus facile à l’habitude au candidat. Malgré un programme flou, l’envoûtement a touché progressivement les Etats-Unis. La stratégie d’Axelrod, le directeur de campagne de Barack Obama, semble avoir fonctionné.

Le phénomène Obama repose sur une sacralisation de la candidature du sénateur de l’Illinois. En raison d'un programme politique quasi identique entre les candidats démocrates à l'investiture, face à la renommée d'Hillary Clinton et avec le souci de se démarquer visiblement dans l'opinion publique de l'ancienne first lady, l’équipe de campagne a construit progressivement cette image du candidat idéal tout en contribuant à installer un climat de ferveur dans ces élections. Aussi, l'une des options prise est celle de l'ascension politique pour faire connaître le nom "Obama", comme en témoignent les clips diffusés sur les chaînes de télévision. La mise en scène dans les meetings et autres rencontres avec le public ainsi que les discours rassembleurs ont également participé à rendre incontournable le nom d’Obama. Le caractère assez ouvert du programme lui permet de rassembler au-delà du camp démocrate, touchant les électeurs indépendants, voire certains électeurs républicains, c’est-à-dire, le vote des électeurs capable d’apporter la victoire.

Axelrod et son équipe reprennent des procédés qui ont déjà fait leur preuve. En effet, le directeur de campagne est un consultant politique expérimenté. Il possède un palmarès solide. Il a contribué à faire élire de nombreuses personnalités politiques. Parmi elles, figurent plusieurs des rivaux actuels d'Obama, notamment Hillary Clinton, qu'il a aidée à accéder au Sénat en 2000, et John Edwards, dont il fut le porte-parole en 2004. Mais on relève surtout de nombreux élus afro-américains, tel Harold Washington, le premier maire noir de Chicago, et surtout Patrick Deval, le premier gouverneur noir du Massachusetts. Les accusations de plagias d’anciens discours par Oboma ne sont donc pas fortuits ; ces reprises sont issues du même maestro et s’appuient sur des thèmes récurrents dans les campagnes présidentielles. Le mot d’ordre « change » s’inscrit également dans l’histoire des campagnes démocrates. Il fait référence et s’inspire de la campagne de JFK en 1960 articulée autour de « La nouvelle frontière », slogan du changement, tardivement signifié par le candidat et continuant à marquer les esprits américains.

Par ailleurs, je crois comprendre que les primaires servent moins à valider un programme pour les élections de novembre qu'à choisir un candidat qui pourra conduire la victoire du parti. Or, même dans les primaires, il s'agit bien de conquête du pouvoir. Dans cette perspective, le machiavélisme l'emporte toujours et doit permettre de séduire le plus grand nombre, quitte à recourir à l'émotion et aux représentations collectives.

Si Barack Obama parvient à s'installer à la Maison Blanche, sa tâche la plus dure sera de ne pas décevoir les espoirs suscités. Cette campagne des primaires démocrates s’accompagne d’une ferveur assez inédite depuis deux décennies indissociable de ce que je nomme le "phénomène Obama".

La véritable rupture se situera à la Maison Blanche. Changement de « dynastie » au bureau oval. Après les ères Bush père, Clinton époux, Bush fils, le nom d’Obama ne serait-il pas préférable pour le bon fonctionnement de la démocratie américaine, à celui de Clinton épouse ?

59.Posté par rico le 23/02/2008 16:55
Je ne m'interroge pas sur les capacités d'Obama à diriger le pays mais sur sa capacité à gagner l'élection en Novembre.
J'ai exposé ma méthode d'analyse.

On ne retrouvera jamais un tel niveau de sûreté qu'avec la candidature d'Hillary. Jamais.
Avec elle, on a pratiquement la carte des résultats en Novembre. Et elle est gagnante.
Alors qu'avec Obama, c'est un coup de poker improbable: gagner les états clés avec une image de gauchiste (analyse des votes au congrès et cette 1ere place que le camp Obama fait ce qu'il peut pour camoufler contre un républicain centriste.
Je n'y croie pas.

Dommage qu'on ne puisse pas poster d'images. J'ai dressé une carte synthétique des votes de chaque état depuis 1988, qui montre en un coup d'oeil se jouera l'élection en Novembre. Pour ceux que ça intéresse, contactez moi à l'adresse suivante: lesviolonsdautomne@yahoo.fr
Je vous la ferai parvenir.

58.Posté par René le 23/02/2008 14:15
Beaucouq de chose ont deja sur ce forum concernant les deux candidats et ce que je retiens c'est que les pro-Obama (excusez moi du terme) ont autant de mal que leur favorite a descendre Barack.

Encore une grande entre les deux clans, l'un monte sa campagne sur ces valeurs, espoir et ce qui represente leur candidat, et l'autre oriente sa carriere sur l'autre. Les gens ne sont pas si dupes que ça! Et si le peuple americain veut croire en Barack, c'est que ce dernier leur donne l'espoir qu'ils ont besoin, et incarne rien que par sa personne le changement que l'amerique et le monde en generale a besoin. Et je dis "le peuple americain", parce que si ces élections étaient democratiques (surrfages universelles direct) BO le remporterait au premier, second et meme troisieme tour.

Personnellement je ne croyait pas trop en lui, au debut et j'ai meme pensé que c'était juste un "petit" ambitieux qui va juste se faire connaitre un peu, mais au fil des mois le portrait du candidat est monté dans ma tete. Je ne sais pas s'il serait ou non plus competent que Hilary, mais je sais aussi que experience ne veut pas dire competence.

En s'infiltrant autant dans la campagne et dans le personnage de BO, HRC s'est bléssée et par la meme occasion cicatrisé le peu de blesure qu'il y avait dans sa candidature. Les republicains auont bien du mal a inventé autre chose contre Barack si ce dernier est elu. Et à un moment on a marre d'ecouter les memes histoires. Ca n'a pas payé avec Hilary et ca payera encore moins avec McCain! Les "anti-Obama" ( excusez de vous appeler comme ça mais c'est ce vous faites) veulent inventer n'importe quoi pour prouver que Clinton sera plus apte et preparée à battre les republicains mais ce n'est pas vrai, ou dumoins pas sure. Si la dynamique continue comme ça qq mois encore il (BO) sera à coup sure le futur president des etats unis d'ameriques.

Et Barack Hussain Obama le sera parce que c'est celui de tous les candidats qui represente au mieux la société, c'est lui qui est le pieux capable de reunir tout le monde.
Une chose est sure : ce gars est UNIQUE!

Il est né d'un imigré kenyan (et surement meme musulman) et d'une mère athé. Il a vecu et etudié en indonesie, est noir, bref metis...il n'a pas une longue experience dans la poitique et sera peut etre le futur president de la plus puissante armée du monde!
S'il est élu c'est sur va faire renaitre le mythe de L'american dream!

57.Posté par Doralus jasnel le 22/02/2008 23:45
La messe est presque dite pour Hlalary, hier soir c'était sa denière chance. Ona vu qu'elle a essayé par tous les moyens de destabiliser Obama mais elle n'y parvient pas or son objectif était de le destabiliser afin de montrer qu'il était incompétent, novice, inexpérimenté enfin bref qu'il n'est pas encore pour être président!
Malheureusement elle n'a pa eu le résultat escompté! En toute objectivité en suivant ce débat on a remarque qu'Obama était plus à l'aise malgré les attaques d'Hilary.

Quand on sait que dans les derniers sondages les met au coude à coude dans le Texas et une légère avance d'Hilary dans l'Ohio or pour qu'elle soit certaine d'être nomimée elle doit gagner dans ces états avec une très nette avance sur Obama ce qui est loin d'être le cas pour le moment et l'on ne sait même pas si dans les prochains si Obama ne sera pas favoris.
De toute façon le suspense continue!

56.Posté par Kal Ho le 21/02/2008 19:11
@ RIco

Si tu t'adresses à moi, j'ai parfaitement conscience que si DSK avait gagné les primaires, le PS aurait eu infiniment plus de chances de gagner en 2007. Seulement Ségolène Royal n'a pas dit son dernier mot, je CONSTATE juste qu'elle s'applique à rester dans la course et à être prête pour dans 5 ans.
A force de regarder C dans l'air et de lire le Nouvel Obs je me suis rendu compte que cette image d'incompétante notoire était plutôt injustifiée. Je suis désolé, mais ton avis me semblait partial et peut-être un peu simpliste et le fait qu'il soit écrit dans un article du blog, comme s'il s'agissait d'une réalité objective, m'a poussé à réagir.
Après, je sais très bien que DSK est un économiste brillant (mais pourquoi ne l'a-t-il pas aidé pour sa campagne, le mauvais joueur?) malheuresement doublé d'une personnalité assez antipathique et peu médiatique, que Fabius est un homme d'Etat d'une grande intelligence, que Bertrand Delanoë a un bon bilan très concret à son actif... Le tout est d'être juste (et oui, toujours ce principe de l'ordre juste)avec tout le monde ;-).

P.S. : Attali pronostiquait il y a quelques semaines un combat Clinton-McCain avec victoire pour... Mc Cain. Evidemment cet avis ne vaut que ce qu'il vaut mais je pense que ses pronostiques valent la peine qu'on en parle. Si j'ai le temps j'irai voir ce qui motive ces prévisions.

55.Posté par bernard29 le 21/02/2008 18:39
Le problème c'est que les démocrates ne veulent pas d'Hillary; une onzième victoire pour OBAMA ;et il faut voir les scores pour constater le désamour vis a vis d'Hillary.

u[depêche AFP 15h34. ]uBarack Obama remporte les primaires des démocrates de l'étranger

Barack Obama a remporté les primaires des démocrates résidant hors des Etats-Unis organisées dans le cadre de la course à l'investiture pour la présidentielle de novembre, a annoncé l'organisation des démocrates de l'étranger.

M. Obama a remporté 65,6% des suffrages contre 32,7% pour sa rivale Hillary Clinton. Sept délégués étaient en jeu à l'occasion de ces primaires qui se sont déroulées entre le 5 et le 12 février dans 164 pays et territoires à travers le monde."


Hilalry devrait comprendre cette chance pour le parti démocrate d'avoir une telle dynbamique OBAMA. Malheureusement, elle est capable de tout pour assouvir son ambition et refusera de se désister pour OBAMA. Si elle perd un Etat aux prochaines primaires, (TEXAS ou OHIO) il faudra bien qu'elle le comprenne.

54.Posté par Fred le 21/02/2008 18:38
Cher Rico,

Pour info, je suis membre du PS, proche de DSK, avec quelques responsabilités chez SD (son courant) dans mon département et j'ai même reçu une carte de voeux de Washington (ca c'est pour le scoop futile mais qui fait quand même plaisir). Dominique penche pour Hillary (mais il connait bien les Clinton), d'autres - plus importants que ma petite personne - pour Obama. Je le répète, j'ai lu le bonhomme et j'ai du mal à transposer sur ségo sur le seul angle de l'emballement médiatique. Il y a des différences de taille, notamment le refus de Barack de jouer de sa différence pour se poser en victime...

maintenant, ton dernier commentaire pose les vraies questions. L'élection américaine va se jouer sur peu d'Etats : on peut parier que le candidat démocrate - quel qu'il soit - est assuré de remporter 80% des Etats de Kerry et Gore, et McCain 80% des Etats de Bush. J'ajoute que la personnalité de McCain, distant de la politique Bush sur l'immigration, va endiguer la fuite des latinos et sécuriser les swing states que sont la Floride et le Nouveau Mexique.

Pour l'emporter, le démocrate devra impérativement sécuriser les swing states bleus. Hillary semble la mieux placée pour garder la Pennsylvanie, à Barack l'Oregon et le Minnesota. Les deux devraient garder le New Hampshire. Reste à gagner 1 ou 2 états rouges. L'Ohio, le Missouri et l'Iowa sont des cibles de choix, avec un avantage à Clinton dans le plus grand, et des chances égales dans les 2 autres. Elle peut décrocher en plus l'Arkansas, il peut aller chercher la Virginie et le Kansas (je suis persuadé que son VP sera d'ailleurs le gouverneur de l'un de ces 2 etats), et peut-être la Géorgie.

Ya basta ! ca ne va pas être un concours de popularité dans l'opinion américaine (les sondages nationaux sont donc peu importants) mais une partie d'échec très ouverte sur un terrain de jeux assez restreint.

53.Posté par Archytas le 21/02/2008 17:55
Allons, Royal charismatique ? Vous plaisentez. Royal était incapable de faire un discours avec la fougue d'un Obama (ou de Clinton). Elle n'avait aucun, AUCUN charisme. C'est ce qui m'a fait immédiatement penser qu'elle ne serait pas élu présidente... Elle beneficiat juste d'un buzz médiatique immense. Mais bref, ca n'est pas le sujet.
Sur vos arguments anti-Obama, beaucoup me paraissent trés interessant mais trop pasionnés pour être véritablement objectif ;)
Vous négligez un point qui me parait trés important : la haine viscérale que voue pas mal de républicains à Hillary. Je suis persuadé que les républicains sont parfaitement préparés à laminer Hillary Clinton s'il elle est investie. Et quant on voit la maniére dont elle a gérée sa primaire, j'ai vraiment des doutes sur sa capacité à gagner une élection (mais pas à présider, entendons nous bien).
Bref, ca me semble difficile de prévoir ce qui va se passer, McCain va-t-il reussir à mobiliser à la fois les indépendants et les ultras du parti ? Pas sur...
L'obamania va-t-elle finir par agacer ? Surement. Dans quelle proportion, c'est difficile à prévoir. L'engouement qu'il suscite est pour le moins spectaculaire. Et il faut avouer que sa campagne est brillante, il a reussi à eviter des faux pas majeurs jusqu'à présent (alors qu'on nous en promettait à la pelle au début de la campagne aprés sa premiere victoire).
Bref, on ne peut que reconnaitre les compétences d'Hillary Clinton, mais on ne peut nier qu'il se passe quelque chose d'incroyable autour d'Obama. Et on ne peut nier non plus le fait qu'il est été pour l'instant un candidat brillant, contrairement à Hillary qui a commis beaucoup de bourdes de communication au moment ou il ne fallait pas enfaire.
Le meilleur candidat pour gagner l'election génerale ? Je dois avouer que pour l'instant la gestion de campagne d'Obama est trés impresionnante, avec tout le parti démocrate derriére lui, qui sait...
Vivement la suite.

52.Posté par rico le 21/02/2008 17:55

51.Posté par rico le 21/02/2008 16:39
Qu'est ce qui me rend si affirmatif ?
Je ne me base pas sur les sondages et l'enthousiasme de quelques illuminés, mais sur les mathématiques et l'histoire des présidentielles US depuis 1980.
C'est autrement plus fiable, parceque le libre arbitre et le changement, ca marche à l'échelle de l'individu mais pas à l'échelle d'une population, et surtout pas pour les élections américaines.
Consultez les cartes: http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_r%C3%A9sultats_des_%C3%A9lections_pr%C3%A9sidentielles_am%C3%A9ricaines#Carte_des_r.C3.A9sultats
Mêmes avec des candidats comme Al Gore et John Kerry, les positions démocrates n'ont pas progressé
Elles se sont même résorbées avec un candidat comme Kerry, héros de guerre et auteur d'un raz de marée aux primaires confronté à ...Bush.
Vous commencez à le voir le mur vers lequel on va ?
Hormis les Clinton, point de salut. Au passage: oui, c'est un aigle à 2 têtes. Ils ont toujours marché de concert, et avec un bilan sodide.
Billary était implanté solidement dans une région décisive (les Swing States), qu'il a acquis à sa cause durablement (présidentielles 92, 96 et primaires 08).
C'est à ça que tiennent ses victoires, et à leur perte que l'on doit les défaites démocrates après lui.

Conclusion:
Vous voulez gagner à coup sûr ? Ou tenter un coup de poker hyper-risqué ?
Un "tiens" ne vaut il pas mieux que deux "tu l'auras" ?
Je peux même vous donner la carte finale si c'est Hillary qui est investie par les démocrates:
Ce sera celle de 1996, moins l'Arizona (Home state de Mac Cain) et probablement les voisins du Nevada et du nouveau Mexique.
Avec ça, on a une femme présidente et un noir vice président (positionné pour l'avenir).
Ca a quand même plus de gueule qu'un nouveau général républicain au bureau ovale et une gueule de bois terrible, non ?

50.Posté par rico le 21/02/2008 16:37
Hillary Clinton n'est pas charismatique ?
http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/la_presidentielle_americaine_2008/20071227.OBS2297/clinton_femme_la_plus_admiree_par_les_americains.html
2 mois de tempête médiatique et les obamaistes ne savent plus où ils habitent.
Les médias ont même le pouvoir d'effacer la mémoire à court terme.


De quel charisme parle t'on ?
Savez vous faire la différence entre le charisme commercial du nouveau venu, basé sur des promesses
et le charisme de celle qui est reconnue par ceux qui ont travaillé avec elle ?
Visiblement non.
Si pour vous une carosserie rutilante suffit à faire un bolide,
il ne faudra pas venir pleurer lorsque des revendeurs vous auront arnaqué avec un peu de peinture.


A qui je m'adresse ?
Visiblement à des électeurs de gauche français.
J'ai l'impression que certains n'ont toujours pas compris que si le compétent mais peu charismatique Strauss-Kahn avait battu Royal (le contraire) lors de la primaire, la gauche serait à l'Elysée.
Ils vont avoir droit à une piqûre de rappel avec les présidentielles US.
(J'ose espérer qu'il commenceront enfin à se poser quelques questions sur leur clairvoyance)

49.Posté par john patrick le 21/02/2008 16:21
Je trouve passionnant toutes vos interventions sur le sujet proposé. Il faut remercier rico pour son commentaire qui aura pemis de faire appel à votre esprit critique, souvent avec justesse, en dehors du clivage pro-Obama et pro-clinton.

dans chacune des réactions ci-dessus, je constate que tout ou presque a été dit à propos du matraquage médiatique de la campagne du candidat Obama. Ainsi que sur la prétendue incapacité de celui-ci à gouverner les states car sans expérience.

J'aurai deux questions à poser. Obama a remporté les caucus et primaires dans plus de vingt états. Pensez-vous que tous ces gens sont assez stupides pour l'élire juste parce qu'il a une belle gueule et que c'est politiquement correcte de voter pour un black? D'après vous n'ont-ils pas assez de recul pour juger de la qualité des discours afin d'y deceler des propositions concrètes?

Je crois qu'il faut arrêter de juger les américains sur des clichés de pecnos sans cervelle et à l'esprit bouseux.

48.Posté par hadya le 21/02/2008 13:53
Lol, rectification sur mon précédent post :Mr Mc Cain n'a pas le double de l'âge d'Obama mais 25 ans les sépare......Pardon

47.Posté par hadya le 21/02/2008 12:01
Très intéressant tout ça.....
J'ai mis du temps à tous vous lire mais j'y suis arrivée.

- Je me suis demandée ironiquement si Mc Cain n'avait pas recruté Mme Solis, l'ancienne directrice de campagne d'Hillary car ses attaques ont en effet un air de déjà vu......
Bien sûr qu'Obama devra s'attendre à les réentendre (il y a également l'affaire Rezco n'oubliez pas) mais cette campagne négative n'a pas porté ses fruits jusque là donc tout laisse à croire que si Mc Cain veut s'engager dans cette lutte, l'échec sera le même.

- Mme Clinton n'arrête pas de clamer haut et fort qu'elle "a plus d'expérience"; nous sommes cependant en droit de nous demander effectivement comment et pourquoi, dans ce cas, sa campagne a été un vrai fiasco.

Comment peut-elle continuer à convaincre les électeurs que c'est elle la meilleure pour diriger la première puissance mondiale quand elle a été incapable de diriger sa propre campagne?
Tout y est passé! Les émotions, les changements répétés de tactique, les contradictions, les insinuations nauséabondes voulant évéiller certains instincts primaires de racisme (et le pire c'est qu'effetivement elle ne l'est pas! Et ça c'est le plus grave), condescendance en voulant ridiculiser l'adversaire,manque de respect en se faisant passer pour mauvaise perdante (ne pasféliciter Obama et, chose nouvelle, ne pas remercier ses propres électeurs!), revenir sur sa parole en voulant changer des règles quand ça l'arrange etc......

Bref, sa stratégie du "je fais tout et n'importe quoi pour arriver à mes fins" laisse planer de sérieux doutes sur ses réelles capacités à diriger une telle nation......
Alors qu'Obama lui, posée et sensé,malgré sa "jeunesse", a fait pour l'instant une campagne sans faute, d'où sa plus grande crédibilité pour diriger le pays.

-Mais il n'y a pas que ça. Il ya aussi lefond.
Car Obama a effectivement UN PROGRAMME qui,semble-t-il est plus réaliste dans son ensemble qu'Hillary contrairement à ce qu'on pourrait penser.

Il possède donc le FOND et la FORME. Car pour moi ce dernier point est aussi essentiel, il y a l'Homme, le Personnage.
Désolée mais je suis plus rassurée quand j'entends un gars dire qu'il est prêt à discuter et vouloir changer le monde (aussi rêveur que cela puisse paraitre) qu'un Monsieur prêt à continuer les massacres en Irak et débuter une autre guerre.
Car je vous signale que si tel est le cas, La France sera cette fois de la partie.
Mr Sarkozy (qui parait légèrement incontrôlable ces temps-ci avec des déclarations tous azimuts sur tous sujets) semble vouloir depuis longtemps SA guerre.....Rappelez-vous des propso de Kouchner.....

Bref, si c'est Mc Cain on est vraiment mal et l'image des Usa sera la continuité de Bush

-Mais à mon avis, si Barack gagne la nomination, je pense que le plus dur sera accompli pour lui (sans bien sûr déclarer être certaine de son élection, il reste encore 9 mois). Pourquoi?

Car pour quelqu'un de "frais", il aura su vaincre avec brio toutes sortes d'épreuves devant lesquelles il n'était pas préparé.
Avec Mc Cain ce sera la cas, Mme Clinton lui a rendu en fait un fier service en le préparant à ce qui l'attend.....

Et je ne reviendrai pas sur sa capacité de mobiliser les électeurs,effectuivement la totalité du vote Démocrate est le double des Républicains et toutes les statistiques démontrent que cela est dû à Obama. De plus il séduit plus d'Indépendants que Mc Cain.

-Obama peut donc rivaliser aisément avec Mc Cain sur le fond (cf les commentaires sur l'économie et l'Iraq) mais également sur la forme.......
Je ne veux pas paraitre dicriminatrice contre les personnes sâgées mais le fait que Mr Mc Cain ait le double de l'âge d'Obama sera un handicap sérieux pour lui, et il en est parfaitement conscent.
Cela est également avantageux pour Obama dans le sens où, vu sa courte carrière, il y a très peu de risques de trouver des squelettes dans son placard ormis les points déjà connus....Et même si c'était le cas, je pense qu'ils seraient déjà apparaus vu que le clan Clinton qui ne recule devant rien, a dû mener plusieurs "enquêtes privées" sur le "passé" d'Obama......

Cela exlique pourquoi elle s'acharne à toujours l'attaquer sur ses "discours creux" et "son manque d'expérience"......elle n'a rien trouvé d'autre et n'a que ça .....Triste.

Tandis que Mr Mc Cain, lui, risque d'en avoir des squelettes.......D'ailleurs un scandale est déjà en cours d'après le dernier billet du blog......

-Quant à la comparaison Sego/ Barack, je ne vois vraimment pas ce qui est comparable. Elle serait effectivement plus appropriée à Mme Clinton qui était en haut des sondages et se fait bouffer quand les choses sérieuses commencent.
De plus, même si j'ai voté Sego, il faut bien avouer que côté oratoire et mobilisation des foules ya du travail à faire.......

Merci de m'avoir lue

46.Posté par Jabril le 21/02/2008 08:32
@Rico

Vous dites qu'il n'y a pas de commandant en chef derriere les manettes de la médiacratie, effectivement, il n'y en a pas. Car c'est un modèle. les médias, censés controler les abus des politiques font partie de ce pouvoir politique. Ils en sont devenus la composante essentielle. Ils controlent notre perception du réel.
Alors qu'un Obama leur ait échappé au début, qu'ils ne l'ai pas descendu dès le début en pensant en faire une "ségolène", et que le modèle médiacratique se soit inversé en faveur d'un candidat qui semble honnête n'est vraiment pas une mauvaise chose. Sans doute ce modèle ne pensait il pas le voir arrivé la ou il est.
C'est délicieux de les voir pris à leur propre piège.

Ensuite, vous nous dites qu'Obama sera attaqué très bassement par les GOP. Oui, mais je suis sur que Mccain traine infiniment plus de casseroles qu'Obama.
tapez les mots suivants sur ixquick (ou google) et vous verrez :
_ Vicki Iseman
ou
_ the Keating Five scandal
Obama a de quoi le mettre à genoux. McCain est non seulement corrompu jusqu'a la moelle, mais le pire c'est qu'il se fait passer pour le champion de l'intégrité.

GO ON Obama et p... ne nous déçoit pas !

45.Posté par FOX le 21/02/2008 02:51
"Il y a eu une époque où un jeune Kennedy briguait la présidence et mettait l'Amérique au défi de franchir une nouvelle frontière. Il dut alors essuyer les critiques publiques du précédent président démocrate, qui était unanimement respecté dans le parti. Harry Truman lui déclara : "Il nous faut quelqu'un possédant plus d'expérience." A quoi John Kennedy répliqua : "Le monde change. Les vieilles méthodes ne marcheront pas, l'heure est venue d'une nouvelle génération de dirigeants."
Rejetons les tentations du doute et du calcul. Rappelons-nous que lorsque Franklin Roosevelt a conçu la Sécurité sociale, il n'a pas jugé que c'était un rêve trop grand ni trop ambitieux. Lorsque John Kennedy a envisagé d'envoyer des hommes sur la Lune, il n'a pas dit : "Non c'est trop loin, nous ne sommes pas sûrs d'y arriver, nous ne devrions même pas essayer."

44.Posté par Funnymine le 21/02/2008 02:37
@ Rico :

Il serait bon de relever que le parallèle Johnson/Luther King et Obama/Clinton sous-entendu par Hillary fut plutôt tendancieux. Elle insinuait en effet une supposé redondance de l'histoire voulant que le Noir rêve d'émancipation alors que c'est le Blanc qui décide de le lui accorder... Une idée très ancrée au Etats-Unis.
Je ne sais pas si elle l'a fait exprêt mais ce fut bien maladroit.

43.Posté par natural le 21/02/2008 02:16
A rico !

J'ai lu vos commentaires en notant que vos jugements envers Obama sont pratiquement ceux qu'utilisent HRC et Mc Cain.

Je voudrais souligner une seule chose sur ce blogue, les attaques envers Obama n'ont pas de fondement. J'ai beau creuser et je ne trouve pas grands choses qui me pousseraient à argumenter les points soulever par Mr Rico. (désolé Rico)
Malgré tout, je vais me permettre d'émettre mon propre jugement sur cette campagne US 2008.
Je reste persuadée que quelque chose est en train de se produire en Amérique. Quelque chose de fort et intense qu'aucune autre personne (adversaire ou pas) ne pourra freiner. C'est une vague, la déferlante !!!
J'ai un énorme respect pour HRC, mais les choses sont claires et arrêtons de nous voiler la face ! Les américains ont compris cela et ça ne fait que commencer, rien ne l'arrêtera.
Je ne parlerai pas de fond de programme et d'inexpérience parce que c'est votre éternelle attaque contre lui (il y a des bruits de couloirs qui parlent de programme similaire entre celui de BO et HRC) et pour l'expérience je vous citerai deux parmi tant d'autres : JFK et Bill Clinton en 1992. Ce dernier était surtout bien entouré.
Ne cherchons pas des poux là où iln'y en a pas, et comprenez que pour battre Mc Cain en Novembre, la seule solution qui s'offre au parti démocrate c'est GOBAMAGO !!!!
PS: Renseignezvous sur le nombre de voix que ce même homme a obtenu lors des derniers causus et primaires et comparez ce nombre à celui de ses adversaires (y compris face aux trois républicains réunis) et vous comprendrez que l'amérique se réveille enfin et va voter. Appelez le comme vous voulez puisque c'est tout ce que vous trouvez à dire (vous ses détracteurs), l'arrivée du messie, l'obamamania, le guru, etc... Rien n'arrêtera ce peuple qui a soif de changement (moi y compris). Nous avons soif de changement, et il est/sera difficile pour nous de suivre une candidate passée du statut de leader à celui de challenger !!!
Merci de me publier

42.Posté par FOX le 21/02/2008 01:50
Je lis tous vos commentaires avec intérêt. Je suis frappé par la passion qui vous anime. Pour ou contre OBAMA ? Cet homme a certainement beaucoup de charisme pour susciter tant de passion. Connaissez vous beaucoup de femmes ou d' hommes politiques qui ont du charisme ? Celles ou ceux qui en possède sont assez rares, n'est-ce pas ? Et celle ou celui qui en possède a tous les atouts pour être l'élu du peuple. Contre vents et marées. JFK ! Sans doute ! Hillary ? Certainement pas ! McCain ? Non ! OBAMA est un leader charismatique. Sinon, comment expliquer une ascension si fulgurante ? Une tranche importante de la population americaine se reconnait en lui, notamment les intellectuels et les créateurs et tous les gens qui rêvent d'un profond changement. Sans doute, l'Amérique et le Monde qui en dépend peuvent espérer un renouveau. Le rêve, c'est important pour l'humanité ! C'est grâce à cela que nous évoluons. Nous avons découvert notre Terre et commençons à découvrir l'Univers. Alors soyons positifs ! Un nouvel espoir se lève après huit années de "Busherie".

41.Posté par Jean Marie le 21/02/2008 01:50
Je trouve que l'analyse de Rico est très tendacieuse. Pour faire un bon président il n'est pas dit qu'il faut avoir passé une éternité au senat. Sans oubler qu'avant le senat Obama ne venait pas du néant. Il y a 25 ans (1983) depuis son premier diplôme universitaire et depuis lors il n'est pas resté les bras croisés. Quelques exemples pour t'orienter: en 1992 Bill Clinton était aussi jeune et peu ancré dans le système à Washington mais il avait réussi avec brio d'abord les élections contre un Bush très rodé et puis son mandat surtout sur le plan économique; Reagan qui a su virer de cinéaste à homme politique n'y était pas mieux préparé plus que Obama, pourtant il est compté parmi les meilleurs présidents qu'aient connus les usa; Il en est de même pour Schwazneiger qui mène de mains de maître sa Californie comme très bon Gouverneur. Obama a beaucoup de qualités morales, intellectuelles,... qui peuvent bien l'aider d'abord en sachant s'entourer de bons conseillers comme il a su le faire pour sa campagne. Il est aussi évident qu'il est très organisé et équilibré, atouts autant indispensables pour ses prochaines fonctions présidentielles.

40.Posté par vintimille le 21/02/2008 01:12
@ rico, obamalafin et autres...

C'est maintenant que la cavalerie arrive ! Vous pouviez pas savoir comme je me sentais seul face à cette horde d'obamistes convaincus.

Mais j'ai peur qu'il ne soit trop tard pour notre Hillary.J'ai l'impression,hélàs,qu'elle a accumulé les erreurs stratégiques dès le début.

Elle n'a pas su conjurer l'effet désastreux des petits caucus ruraux, où son adversaire avait investi dans une armée de militants.

Chaque petit caucus gonflé par les mass media a donné de l'espoir aux obamistes.

Or l'obamisme se nourrit d'espoir,plus y'en a plus les prophéties s'auto-réalisent.Un immense poker électoral ou la grenouille a fini par devenir le boeuf qu"elle prétendait,faussement,être dès le début.

Nous devons bien reconnaître le génie tactique du sénateur.

Quelqu'un a-t-il encore un argument pour me convaincre que le come back d'Hillary est encore possible ?????J'en doute malheureusement.


Quant aux attaques perfides (des 2 côtés d'ailleurs) contre Mlle Paillon et Mr Landfried,je les trouve écoeurantes de bêtise et de méchanceté.
Merci à eux deux pour leur relative et bienveillante neutralité.


Pour ceux qui veulent voir des blogs de fanatiques : cf. Richard Hêtu in Cyberpress( obamalâtre enragé) et DRZZ (républicain psychotique).Dans ces 2 exemples,ils verront ce que c'est un blog partisan et sectaire.....

39.Posté par Doralus jasnel le 21/02/2008 00:47
J'ai bien lu votre commentaire où vous avez mis l'accent sur le phénomène Obama
avec un une attitude très critique enfin bref pour vous résumer n'es que le produit d'uine surmédiatisation.

Comme quoi chez il y aurait plus d'apparence que substance du coup il est novice, pas d'expérience significative et sans compter les erreurs de jeunesse donc il n'a aucune chance face aux républicais même si évntuellement il est élu par lesdémocrates il se fera manger par john Mccain!

A lire votre comme commentaire je réalise à quel point vous semblez ignorer l'évidence en sous éstimant la capacité d'Obama. Je dois dire avec tou le respect que j'ai pour vous que vos remarques ne sont pas pertinentes du tout.
Car il faut savoir ece qui caractérise un grand homme c'est sa "vision" et ce qui fait la force d'Obama c'est sa vision politique. Il incarne le changement, le peuple américain en a assez de la dynastie Bush et Clinton.
Vous aevez fait une comparaison absurde en faisant allusion l'expérience d'Obama à savoir il n'a même pas 3 ans d'expérience ce qui ne suffirait pas à faire d'un ingénieur un chef de projet. Ce que vous ignorer peut êre c'est que la politique c'est une vision liées à un ensemble de valeurs et de grandes allant dans le sens du progrès or ce sont les points forts de barack Obam.
Donc il incarne le changement, une nouvemlle génération d'homme qui veulent tourner la page ouvrir une nouvelle page dans l'histoire des Etas unis.
doc face à cette dynamique de changement Hillary clinton qui incarne l'establishment politique de whashington ne peut tenir, elle ne peut pas avoir un nouveau discours.
Et c'est pour ça qu'obama va ganer les tous les primaires y compris les élections face à John Mc Caine car le peuple Américain veut du changement et il est le seul non seulement qui a un discours de changement mais il incarne changement.

38.Posté par Cecile le 21/02/2008 00:38
A Rico
Je ne pense pas qu'Obama soit une coquille vide crée par les médias. Il y a un mois et demi, il était à -20% dans les sondages, quasiment inconnu dans certains états. Aujourd'hui il est en passe de devenir le nominé démocrate. C'est une bête politique.
Sa campagne est impeccable, rapide, sans un faux pas, constamment réactualisée, et me laisse croire qu'il tiendra la route face à McCain. Je n'y croyais pas auparavant.

Que cela soit juste ou pas (et ça ne l'est sans doute pas), la réussite en politique c'est avant tout la capacité à incarner à un instant donné ce qui résonne dans le public . Et les médias n'ont rien changé aux règles du jeu historiques : celui qui sait parler et convaincre gagne. Les capacités oratoires d'Obama sont réelles. Quand il n'y avait pas de télé, les trains sillonaient les routes des Etats Unis et les candidats faisaient des discours dans les gares...



37.Posté par Fred le 20/02/2008 23:50
@rico

ok pour le forum ;)

Je ne compare pas vraiment Hillary à Bernadette, je dis simplement que first lady n'est pas directement un poste executif. Mais je suis d'accord pour dire qu'elle fut beaucoup plus active, et je partage ton sentiment sur Gore. Simplement, si on veut être honnête, il faut reconnaître qu'elle n'a pas de grande réussite à son actif auprès de son mari : la réforme du système de santé était déjà au coeur du programme en 1992, elle a conduit personnellement ce dossier, a échoué par inexpérience et cela a plombé toute réforme pendant 8 ans. Il faut aussi se souvenir qu'elle a été la sénatrice démocrate de NY la plus mal élue en 2000 et a travaillé dur pour se défaire de son image de gauchiste et se recentrer.

C'est toute sa difficulté à se positionner dans cette élection : les conservateurs et les indépendants la jugent libérale et "polarisante" ; mais les syndicats, la gauche du parti et les jeunes la considèrent comme trop modérée. "L'expérience" pouvait lui assurer une victoire rapide, mais dès lors qu'elle a sous-estimé la compétitivité d'Obama, il fallait trancher une ligne politique, un sillon à creuser pour développer son audience. Mark Penn s'acharne à cette stratégie d'évidence qui ne l'est plus...

Pour revenir au sujet... Je ne crois pas qu'Obama s'est fait tout seul ou que les médias n'y sont pour rien. Evidemment que le buzz est énorme. Mais je crois qu'on a rien sans rien et que l'obamania doit beaucoup au travail de fourmi qui est fait sur le terrain, et qui lui a donné des résultats dans les caucus au-delà de toutes les espérances. Tout part de l'Iowa où les médias ne l'attendaient pas ; après la dynamique s'entretient en cercle vertueux : Il poursuit une très bonne campagne qui porte ses fruits, électoraux et médiatiques.

Enfin, et c'est qui est surprenant chez les Clinton dont on attend de "l'experience" et une grande maîtrise du jeu politique, il y a pas mal d'erreurs qui facilitent la tâche d'Obama. Minimiser la portée des caucus ou des petits états, ignorer les primaires de Février en annonçant dès le 6 février que l'on s'interesse au 4 mars, croiser le fer sur le Michigan, la Floride et les superdélégués... Tout cela a offert un boulevard à Obama qui a bien compris l'impact de la dynamique de victoire et l'envie de nombreux démocrates de désigner rapidement leur champion.

36.Posté par soul le 20/02/2008 23:31
Je ne vois pas pourquoi tout ce tapage .On peut être pro-Obama ou pro-Hillary mais vous savez dans toute chose il faut savoir se vendre .On ne peut pas reprocher à Obama d'être populaire comme on ne peut pas reprocher à Hillary de vouloir affirmer ses atouts à savoir son expérience.Vous savez il y a une différence entre un présidence et un mandature au sénat.Il y a un adage qui dit :

35.Posté par zelulu le 20/02/2008 23:24
Quelque détail sur son hallucinate inexpérience Rico.
J'espère que tu comprends l'anglais:-)

During Senator Obama's first 8 eight months of service he sponsored over 820 bills.

He introduced 233 bills regarding healthcare reform,
125 bills on poverty and public assistance,
112 bills on crime fighting,
97 economic bills,
60 human rights and anti-discrimination bills,
21 ethics reform bills,
15 gun control,
6 veterans affairs and many others.
In his first year in the U.S. Senate, he authored 152 bills and co-sponsored another 427. These included:
(1)the Coburn-Obama Government Transparency Act of 2006 that became LAW,
(2)The Lugar-Obama Nuclear Non-proliferation and Conventional Weapons Threat Reduction Act that became LAW, (3)The Comprehensive Immigration Reform Act that passed the Senate,
(4)The 2007 Government Ethics Bill that became LAW,
(5)The Protection

C'est sûr il a chômé.

34.Posté par FrenchObamaGirl le 20/02/2008 23:10
Obama est soutenu par les différentes catégories de la population américaine, les jeunes, les séniors, les cadres etc...et pas parce qu'il est noir mais parce qu'il est compétent.

33.Posté par dolcevita le 20/02/2008 23:01
Il y a quelques mois à peine, on ne s'intéressait peu à Obama. Mme Clinton était désignée comme LA candidate démocrate.
Depuis sa victoire en Iowa, on l'attaque, on le dit inexpérimenté pourtant tout candidat qui se présente pour la première fois à la présidentielle est forcément inexpérimenté non?!

Quand on sait que Mc Cain- vétéran du Vietnam - a avoué n'avoir aucune connaissance en économie mais pratiquement et que personne n'y trouve à redire alors que l'économie Us est en pleine récession je me dis qu'il y a vraiment de l'hypocrisie dans l'air!
-------------------------------------------------------------------

Propos de Rico :

" Aux Obamaistes:
Il va falloir vous y faire aux attaques.
Vu la substance d'Obama et la jeunesse de ses partisans, qui pour la plupart n'ont pas plus de vision que le rêve de voir un noir à la maison blanche, ça va rentrer comme dans du beurre lorsque:
- On rappelera qu'il a admis s'être drogué ect .....bla bla bla"


Rico:
- pour ta gouverne, Obama ne plaît pas seulement aux étudiants, il séduit également les cols blancs.

- contrairement à toi, Obama incarne pour ses partisans plus qu'un candidat Noir.

- toute l'Amérique sait qu'il a admis avoir fumé de la drogue aucun rappel n'est donc nécessaire.

En clair d'après toi, ses adversaires ne peuvent que se rabaisser à lancer des attaques contre lui pour espérer gagner..... Tu parles de substances !!!!!

@ Fred très bon commentaire!!





32.Posté par zelulu le 20/02/2008 22:54
Très drôle Cawley...

Sinon revenons à nos moutons juste pour dire que pour ma part je ne trouve absolument pas ce blog pro-obama, au contraire et j'ai tendance à m'y attarder justement pour cette raison. Vous voulez du pro-obama, aller sur le blog de canal+.


31.Posté par annegc1 le 20/02/2008 22:06
C'est étrange de la part des anti-Obama de ressortir toujous les mêmes arguments, y compris ceux qu'ils savent pertinemment faux comme le reproche qui lui est fait d'avoir fréquenté une école coranique quand il était enfant alors qu'il est démontré depuis des lustres qu'il n'a jamais fréquenté d'école coranique... mais peut être qu'à force de les répéter certains vont finir par y croire... Après on parle d'Obamania qui ne tiendrait à rien si ce n'est à l'emballement médiatique (ce qui est très loin de la réalité mais il ne faut pas s'arrêter à des articles mais s'intéresser en profondeur aux discours, aux propositions (et oui Obama en fait tout autant que sa rivale)...) mais alors pourquoi ne pas reconnaître aussi que les attaques en règle basées sur des mensonges éhontés sont bien plus scandaleuses encore...

30.Posté par Olkainflex le 20/02/2008 22:01
cawley pas besoin de recourir à l'insulte!

29.Posté par rico le 20/02/2008 21:25
Julien:
En dehors de l'action d'Ilovepolitics, je ne peux que constater que nous sommes d'accord sur bien des points.
Jusqu'à des pensées que je n'avais pas encore exprimées (le cuir de mac Cain et le candidat des français).
Suggestion: Il manque un forum sur ce site.


Darthvaderiste et Fred:
Vous estimez qu'Obama s'est fait, moi que ce sont les médias qui l'ont fait, sur des aspects de nouveauté, de sensationalisme etc...
Des aspects dont Hillary a certes profité en son temps, mais trop tôt parcequ'évidente depuis trop longtemps (L'ironie de la démocratie ! Evident = barbant, ou alors il faut pimenter à la sauce Sarkozy).

Par suite, 2ieme effet kisskool: Obama est devenu "crédible" parcequ'il a émergé.
Les médias faisant en celà payer Hillary parcequ'eux n'avaient pas vu venir ce challenger (alors que HC, bien que secouée, remportaient tous les états clés: gros états, bastions démocrates et surtout swing states).


La passion va s'estomper, le soufflé va retomber et les démocrates iront au combat à poil en Novembre.
Après un gachis de plusieurs centaines de millions de dollars: ce n'est pas inefficace mais carrément contre-productif !

28.Posté par rico le 20/02/2008 21:23
Tous:
Je me pose la question de répondre à chacun fois mais le message devient inaudible si je me disperse.
Pas de réponse aux trolls, ou au remarques trop empreintes d'affectif: je n'ai pas l'intention de dialoguer à ce niveau.


Y'a quand même quelque chose d'hallucinant: c'est que même sur la polémique LBJ/Luther King, où le clan Obama a cherché à faire passer Hillary pour une raciste, les Obamaistes considèrent Hillary comme la fautive !
Elle allume les mèches, elle a tort.
Il allume les mèches...elle a toujours tort !
Normal...

27.Posté par Reality Check le 20/02/2008 21:13
Obama est beacoup plus competent que ses detracteurs le laisse entendre.
-Comment expliquer qu'il ait mis au point une campagne aussi brilliante.
-S'il bat la machine Clinton,il pourra battre McCain.
-Pour quelqu'un qui a peu d'experience,il a souvent raison sur les sujets importants (Irak,Son plan healthcare est plus realiste que celui Clinton)

Chers democrates,au lieu d'etre negatifs essayez plutot de l'aider a vaincre Mccain (qui est fan de la guerre,nul en economie,pas forcement different de Bush,etc...)

26.Posté par Laurent le 20/02/2008 19:55
@Fred,

Hillary Clinton ne se compare pas à Danielle Mittérand ou Bernadette Chirac. Contrairement à ces deux dernières elle faisait partie du cabinet de son mari. Elle suivait beaucoup de dossiers, elle a été derrière certaines tentatives de réformes de l'administration Clinton (comme le projet de Universal Health Care, torpillé par le congrès Républicain).

Elle s'est échoppé avec Al Gore pendant 8 ans car ce dernier n'acceptait pas qu'elle soit vice-présidente de fait. C'est d'ailleurs ce que beaucoup lui ont reproché: influencer l'administration de son mari alors qu'elle n'était pas élue.

Je ne repasserais pas sur les qualités et défauts d'Hillary, mais oui, elle a plus d'expérience qu'Obama. Elle connait beaucoup mieux que ce dernier les coulisses du pouvoir et a expérimenté directement les difficultés de pousser des réformes trop audacieuses.

25.Posté par Thierry JEAN-BAPTISTE le 20/02/2008 19:51
Ce qui se dégage du commentaire de Rico ? la course au financement, aux apparitions tv, aux alliances stratégiques, à l'image, au e-marketing ne doit pas faire oublier le véritable programme d'un candidat et son application...

Même les belles promesses "campagnardes" ne sont pas sûres d'être tenues, et quelque soit le candidat.

Je pense que Barack Obama devra faire très attention à l'application de sa politique fondée sur l'espoir qu'il a suscitée, et manifestée par de généreux donateurs...
Hillary l'opportuniste s'est engouffrée récemment dans cette brèche.

La réalité, elle est là: D'une façon générale, les medias (ilovepolitics.info y compris) n'ont fait aucun étalage des programmes des différents candidats en lice. Et ceci est grave, car tous les beaux discours et le culte de l'apparence nous sont bombardés à longueur de journée.
Est-ce qu'on vote pour celui qui a le plus beau costard, la meilleure élocution, profite de son nom marital, s'est fait torturer en pleine guerre ? Cela doit-il occulter leurs véritables intentions ?

Par exemple, depuis décembre, nous apprenons juste qu'un tel était pour ou contre la guerre. Or, il y a tant de sujets à disséquer entre candidats.

Il y a une forme de pauvreté journalistique mondiale aujourd'hui qui fait du copier-coller (video, relais d'autres sites web etc...), un pseudo-travail de fond.



24.Posté par Thierry JEAN-BAPTISTE le 20/02/2008 19:34
Obama, la société du spectacle médiatique et ilovepolitics.info : le titre en est risible tellement ilovepolitics.info que j'apprécie d'exister fait partie de ce spectacle médiatisée...

Pour les commentaires zelulu, Darthvaderiste, Julien, obamalafin, rien à rajouter.

23.Posté par Kal Ho le 20/02/2008 19:05
Au risque d'être hors sujet et de passer pour un Ségoléniste convaincu, je tiens juste à apporter quelques précisions sur "l'incompétente notoire" du PS.

Moins d’un an après son échec aux présidentielles, elle reste l’une des principales figures de l’opposition au point que c’est à elle que Jacques Attali a remis son rapport, possède une stratégie médiatique inspirée du blairisme et du sarkozysme, une idéologie politique qui mâture en ce moment-même (la « gauche humaniste » pour rassembler du centre à l’extrême gauche), des troupes fidèles et une stratégie pour se présenter aux présidentielles de 2012 : prendre la tête du PS et en faire un parti de masse. En terme de mesures concrètes, elle rencontre des économistes ces temps-ci et peut, à mon avis, présenter un programme capable de convaincre les Français si les préjugés ne s’en mêlent pas la prochaine fois. Après tout, la défiscalisation des heures supplémentaires, mesure très superficielle que l'on soit pour ou contre, a suffit en 2007, créer le même genre d’illusion doit être dans ses cordes.
Certes il ne s’agit pas de François Mitterrand, mais il est question d’une femme qui a été plusieurs fois ministre, est présidente de région et est diplômée de Science-Po et de l’ENA alors que notre Président actuel s’est fait renvoyer de la première école et n’a jamais intégré la seconde...


P.S. : Cawley, ton mépris primaire et systématique est assez désagréable. Il ne s'agit ni d'une preuve d'intelligence ni d'une marque de civilité.

22.Posté par Matt from New york soon le 20/02/2008 19:04
c'est dure d'être objectif... pour moi et pour toi aussi aussi RIco lolll, c'est facile de détruire Clinton à base d'arguments faciles, pareil pour Obama mais la réaction que cela provoque clairement plus feroce.

Je comprend son soutient, francais et americain.
Pour son C.V.
En 1996 il est élu sénateur d'Illinois puis en 2004 il rentre au sénat des Etats unis... Hillary est pareillement elue sénatrice de New York mais en 2000 ! C'est vrai qu'il est jeune, mister Obama, qu'il n'a pas l'experience des 35 ans de first lady de madame Clinton. Mccain est également sénateur et il peut se vanter d'avoir plus de 70 ans d'experience !!!! Donc 3 sénateur !!! (une premiere aux Etats Unis?)
Objectivement (lol c'est nul de commencer une phrase par ca) on ne peut pas rester indifferent à la vague Obama. On ne peut pas comme Clinton fermer les yeux face a quelqu'un qui passe de moins 20 points a plus 20 points en l'espace de 2 semaines.
Tiens Rico je regardais les chiffre d'hier soir et Obama dans l'état du Wisconsin a reunis 650000 voix juste sur son nom, plus que tous les votes des republicains reunis pour le meme etats. Comment ne pas en parler? Dire que la presse s'emballe face au "peut etre future SEGOBAMA". Pas d'accord mais alors pas du tous.....du tous
Je pourrais trouver un million d'exemple qui prouverais qu'Hillary etais "l'équivalence de notre Segolene" quand on y pense c'est bcp plus logique que dire qu'Obama l'etais.

Le discours d'Obama est simple, fort, dynamique, jeune, et annonce clairement le changement. Il a deja les independants et les jeunes et les femmes (grace a Clinton) Comment Mccain pourrait rivaliser face a ca? il a 72 ans, il a le malheureux soutient de Bush, il veut bombarder l'Iran, continuer avec l'Irak.... Non sincerement la je ne vois pas, Ne pas accepter qu'Obama a pour l'instant (sauf si scandale sexuel) 100000000 fosi plus de chance que n'importe qui (surtout Clinton) d'acceder a la presidence, c'est de la mauvaise fois.
OUI DE LA MAUVAISE FOIS ! loll
Dans ton texte tu oubli pleins de choses, c'est dommage. comme dire que Mccain n'arrive toujours pas à avoir le soutient de la base conservatrice de son parti, 10 a 15 pour cent ne voterons surement pas pour lui. Clinton n'arrive pas à avoir les independants et les jeunes. Voila je me perd un peu la, mais bien tenté Rico, je suis Obamalcoholic mais pas aveugle, comme tous le monde j'aimais bien Clinton mais elle a fais une des pires campagne de tous les temps... passer du satut de "front runner" assuré a celui d "underdog"....

désolé pour les fautes, je ne suis pas Francais but americain !!!

21.Posté par Cawley le 20/02/2008 17:38
Je me fens la poire à lire vos débats entre vous les "French Dems" - à l'amnésie totale et à la finesse d'analyse d'un poulet congelé - à savoir qui aura le droit d'être battu car le prochain Président US ne sera ni Black ni Femme, juste un homme qui assume, Républicain modéré et expérimenté, à même de faire la synthèse et d'assurer une transition/réévaluation de la GWOT.

20.Posté par moussa le 20/02/2008 17:34
Rico, Carla Bruni étant aussi une First-Lady, me diras-tu en 2012 qu'elle a de l'expérience, qu'elle a fait de belles chansons? En plus, je ne comparerai pas Hillary à Ségolène mais à De Panafieu qui a traité Delanöe de tocard. Et puis le programme de Hillary, c'est le programme des démocrates depuis Jésus Christ. S'il y a une spécificité, elle doit être très confidentielle, top secret. Au cas tu soutiens le contraire, si bien sûr c'est pas indiscret, cite-moi les particularités de Billary. Merci Marjorie pour ton courage, ta sincérité et pour le travail que tu fais. Je maintiens la propsition du café. Merci à tous ceux qui participent au débat (car il est utile).

19.Posté par obamalafin le 20/02/2008 17:32
@Fred belle analyse, moi qui en suis pas Obamiste, j'apprécie l'analyse et je dois concéder que ce petit sénateur n'est pas une simple construction médiatique...

Moi je suis plus proche d'Edwards... et je dois dire que Clinton a quand meme mener une campagne négative à l'égard d'Obama (elle en avait le droit) qui etait aussi ridicule qu'inéficace...

18.Posté par gemini le 20/02/2008 17:29
@Rico
"je ne vois pas le problème de financer sa propre campagne (bien au contraire)".

Merci pour cette affirmation : tout est dit!
Effectivement, si tu trouves normale qu'un candidat puisse s'acheter un poste de Président de la République, alors, il n'y a pas de discussion possible.
Hillary Romney Clinton!!
Tu vois, c'est ce genre de pratiques immorales qui vont causer la perte de ta candidate.
C'est ici que le mot "change" prend toute sa signification.

Go Obama/Pelosi 2008

17.Posté par obamalafin le 20/02/2008 17:26
@Julien sérieusement c'est surement pas un fait exprès mais votre Blog a une image tres pro-Obama! je pense que vous etes tous les deux plus proche d elui que de Clinton, il serai temps de l'assumer! comme Maria Pia!

16.Posté par Fred le 20/02/2008 17:23
J'ai commencé à m'intéresser à la candidature de Barack Obama après avoir lu the Audacity of Hope à sa sortie - assez confidentielle - à l'automne en Français. Hillary était encore la candidate inéluctable des démocrates, et je pensais avoir entre les mains le livre d'un futur vice-président. C'est donc sans pression médiatique ni haine des Clintons que je suis devenu "Obamiste", séduit par sa compréhension des clivages politiques américains, du travail de fond mené sur les valeurs par Reagan, de sa perversion qu'est devenu le neo-conservatisme... Et par sa capacité à imaginer une rupture radicale avec ce paysage né des chocs des années 60, aboutissant à un "patriotisme de gauche" (les valeurs américaines sont selon lui intrinsèquement "libérales"). Lorsque l'on sait que depuis Lyndon Johnson inclus, les seuls démocrates ayant réussi à se faire élire ont été des "southern democrats" plus-centriste-que-moi-tu-meurs, ce pari d'une triangulation sur les valeurs, entre la gauche du parti démocrate, les indépendants et républicains modérés était pour le moins intrigant... et "audacieux".

Et qu'on veuille l'admettre ou non, cette stratégie fonctionne. Elle a emporté les fiefs libéraux du nord (Washington St, Minnesota, Wisconsin) comme les red states gouvernés par des démocrates conservateurs de Virginie et du Kansas. Elle a balayé l'ensemble des grandes villes à l'exception de NY, LA et Phoenix, qu'il ait gagné l'Etat (Chicago, Washington, Seattle, Atlanta, Baltimore, Saint-Louis, Denver, New Orleans...) ou pas (Boston, San Francisco, Sacramento, Memphis...). Emballement médiatique ou pas, il y a là une réalité peu commentée qui montre l'écho de son discours - dès le 5 février - dans la culture urbaine américaine.

Alors moi je veux bien que l'on moque son manque d'expérience, mais sa compétitrice n'a pas davantage occupé de poste executif et n'a que 3 ans de congrès de plus. "35 ans d'expérience" comme first lady en Arkansas et à la Maison Blanche ? Cela ne fairait certainement pas élire Danielle Mitterrand ou Bernadette Chirac...

Mais pour être plus sérieux, le discours sur l'expérience sonne creux dès lors que l'on regarde les résultats : Clinton a tout misé sur le super tuesday alors même que l'on savait 15 jours avant qu'il ne serait pas décisif. Elle a dilapidé son trésor du guerre (plus important au départ), a délaissé les petits Etats, a ouvert moins de permanences sur le terrain, a toujours passé moins de temps que son concurrent dans les Etats, y a toujours commencé la publicité en retard sur lui, s'est montrée incapable de structurer efficacement ses forces dans les caucus... Obama n'a pas fait ces erreurs d'inexpérience, et s'est assuré de larges victoires dans le Maine, en Virginie et au Wisconsin, 3 états qui apparaissaient démographiquement favorables à Clinton dans cette séquence.

L'expérience, dit-elle, est ce qui lui permettra (et c'est aussi votre argument) d'affronter les attaques républicaines. Elle est "tested" ! Mais l'échec de sa stratégie de campagne négative au Wisconsin (sur le refus de débat, le creux du discours, le plagiat, les impairs de Michelle etc...) montre qu'Obama fait mieux que résister et que ces attaques se retournent contre elle, comme la polémique raciale a amené à Obama une population noire initialement méfiante (souvenons-nous des mots de Jesse Jackson), sans s'assurer de vote blanc hors des Etats du sud, devenus insensibles à cette rhétorique.

on peut faire beaucoup de reproches à ce marathon électoral peu émocratique que sont les primaires américaines (comme l'ensemble du système électoral qui semble daté et peu conforme aux normes démocratiques habituelles). Mais il a une vertu : il place les candidats en situation de devoir gérer l'urgence, réagir, attaquer, défendre... et son principal avantage est de faire sortir le candidat le plus solide; pas forcément le meilleur président, mais le meilleur pour gagner en novembre. Et à ce petit jeu, malgré toute son expérience, Hillary Clinton devra bientôt admettre sa défaite.

15.Posté par obamalafin le 20/02/2008 17:23
Rico arettez les attaques anti-obama qui ont entrainé Clinton dans la situation ou elle est... Hillary ne pouvait se présenter en 2004 pour une bonne et simple raison, cela faisait juste 4 ans que l'homme du scandale Lewinsky avait quitté la maison blanche... Il lui fallait le temps de s'établir en plus comme personnalité politique indépendante de Bill... mais tout ce qu'elle a fait depuis son election c'était pour devenir présidente... d'ailleurs la question de sa candidature a été posée des son election au sénat!

14.Posté par Julien Landfried le 20/02/2008 17:21
Rico,
je laisserai Marjorie répondre plus longuement plus tard (quand elle aura le temps), mais je ne pense pas qu'on a manqué de recul par rapport à Obama. Ilovepolitics est un blog réalisé avec peu de moyens (peu de temps) et qui essaye de coller à l'actu de la campagne, même si de temps en temps nous essayons de donner à lire de bons papiers d'anlayses (Marjorie et ceux de l'IRIS notamment). Cela introduit donc un biais qui est celui du buzz et du bruit médiatique.
Par exemple, la vidéo "Yes we can" ne dit rien du programme d'Obama, mais beaucoup de l'engouement qu'il suscite et qui dépasse la rationnalité politique.

De mon côté, j'essaye de tirer Ilovepolitics vers l'interactivité, en stimulant les commentaires, non pas pour le plaisir, mais parce que j'ai constaté que nous avions de nombreux lecteurs qui faisaient des contributions très articulées.

Par exemple, sur l'affiche d'Obama, je ne savais pas quoi en penser. Je la trouvais belle et en même temps pompeuse. Ses couleurs me semblaient un moyen de réduire artificiellement les tensions raciales et politiques aux Etats-Unis, etc. Hé bien, en lisant les commentaires, j'ai vraiment appris plein de choses, cela a conduit ma réflexion vers d'autres directions. Et cela a aussi conforté mon intuition qui est qu'Obama bénéficie vraiment de quelque chose qui est de l'ordre de l'irationnel.

Pour finir ce commentaire avec un pied de nez, je pense qu'un candidat favori des Français a du souci à se faire pour être élu président des Etats-Unis. Depuis le début des primaires, je crois que les Républicains sont gravement sous-estimés en France. Mc Cain a beaucoup de faiblesses, mais elles sont toutes connues du grand public (à la différence d'Obama) et il a le cuir dur, c'est le moins qu'on puisse dire. Et puis il me semble coller davantage à la sociologie profonde des Etats-Unis.

(Je vous conseille l'excellent livre d'Anatol Lieven, Le nouveau nationalisme américain, éditions JC Latt§s, 2005)

13.Posté par obamalafin le 20/02/2008 17:20
@Rico!

vous ecrivez: "Outre le carnet d'adresses bien rempli, Hillary s'était engagée pour l'assurance santé"

En effet elle s'est engagé et a connu le tres grand succes que l'on sait sur ce sujet...

ne faites pas d'Hillary Clinton la sainte qu'elle n'est pas... le meilleur candidat était Edwards... Obama ou Clinton franchement entre la calculatrice abile prete à n'importe quoi meme a faire monter les tensiosn raciales pour discréditer un adversaire et le bonnimenteur abile

12.Posté par obamalafin le 20/02/2008 17:16
@ rico

Rico dit Sarkozy sait lui aussi manier le spectacle médiatique, Mais ou étiez vous entre 2002 et 2007? et meme depuis mai 2007, Sarkozy est maitre, guru dans l'art de la manipulation et du spectacle médiatique.

Obama et Royal, oui ils ont choisi de faire des mouvements qui passe par la base étant donné le peu de connections qu'ils avaient au départ dans les appareils de leurs partis respectifs...

Tous les deux ont vite fait le pari de l'internet comme levier

Tous les deux ont compris que les gens en avaient marre du mode de gouvernance et qu'il fallait leur promettre quelque chose de neuf sur ce plan...

mais là s'arrête la comparaison... Obama est 4 fois plus à l'aise devant les médias que Royal, il est meilleur orateur, il sait entrainer les foules par son discours, là ou Royal soulève l'enthousiasme dans un meeting par sa présence etc...
and the list goes on!


11.Posté par rico le 20/02/2008 17:13
Rappel: le sujet principal, c'est l'action des médias (dont Ilovepolitics) dans la primaire démocrate

Moussa:
C'est tout ce que tu voies d'une ancienne 1st Lady ??
Outre le carnet d'adresses bien rempli, Hillary s'était engagée pour l'assurance santé, les droits des femmes et des enfants, les campagnes de vaccination...et la carrière de son mari. Depuis cette époque, elle est reconnue comme une femme à la hauteur de la tache de président des USA.

Gemini:
Merci de rappeler par les chiffres que sitôt élu sénateur, Obama s'est attelé à corps perdu à son vrai objectif: la maison blanche. L'expérience, ce n'est pas en faisant des meetings de promotion que celà s'acquiert.
Sinon, je ne voies pas le problème qu'il y a à financer sa propre campagne (bien au contraire!) et je ne trouve pas si respectueux que cela de vouloir faire passer Hillary pour une raciste (épisode Lyndon Johnson/ Luther King).
Par ailleurs, les militants pro-Obama se sont rattrapés la traitant (simultanément!) d'hystérique et de glaçon.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains