Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

Obama : demandez le programme !

Julien Landfried le 21 Février 2008 à 08:45

Sous le feu des critiques d'Hillary Clinton qui lui reproche son manque d'expérience, et de John McCain qui prétend que son appel au changement est "creux", Barack Obama invite les Américains à... lire son programme.



Pour le programme de Barack Obama, c'est ici : The Blueprint for change.



VOIR AUSSI : barack obama, programme

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par hadya le 21/02/2008 10:04
Il faut vraiment être de mauvaise foi pour continuer à prétendre que Barack n'a pas de programme.
Il a raison de remetttre les pendules à l'heure et j'adore la façon dont il le fait.

Plus ça avance et plus je suis persuadée que c'est la jalousie et uniquement la jalousie qui fait parler Cryllary et McCain.....
.....Et de la crainte aussi

2.Posté par Norbert M. Gibango le 21/02/2008 12:09
L'inexpérimenté supposé de Sénateur Obama a au contraire jusqu'ici étonnemment gagné dans l'ensemble des primaires organisées devant conduire au choix du Candidat démocrate pour les Présidentielles de novembre 2008. Comment expliquerait-on ce phénomène extraordinaire pour un supposé inexpérimenté qui sache pourtant gérer sa campagne avec dextérité, alors que sa rivale Mme Clinton, avec ses 35 ans de vie dans les dédales du pouvoir, s'avère plutôt pitoyablement essoufflée? Sans avoir ruisselé aucune goutte de larme, l'ancien Enseignant d'Université devenu le jeune Politicien, Obama, appliquerait avec maestria, maîtrise et vivacité, ses leçons sur le terrain. On dirait donc que pour diriger un peuple, gérer au quotidien ses situations difficiles, exigerait donc aussi la connaissance des bases principielles auxquelles obéissent le train du monde. L'Epistémologie de la métaphysique des moeurs, ça, Obama en est bien outillé. A l'instar de Blaise Pascal qui inventa pour l'humanité la 'machine à calculer', reconnue à ce jour comme l'ancêtre de l'ordinateur, Obama est en marche de donner une nouvelle vision anthropolitique au monde. Ce n'est un secret pour personne: les génies existent sous ce soleil.

Même M. Harold Ickes, un influent Conseiller de Mme Clintnon, a conscience de reconnaître les capacités de M. Obama; mais malheureusement par amour propre envers sa candidate, il préférerait contradictoirement que les assemblées d'électeurs prévues début juin à Porto Rico soulèvent la question de 'compétence' de M. Obama à occuper le poste Président par rapport à Mme Clinton! ...Et que, dans cet ordre d'idée, M. Obama serait Vice-Président de cette dernière! Quel tour ouvertement anti-démocratique serait-ce, je me démande, dans un pays jusque-là réputé comme miroir de démocratie avérée pour le monde?!

Mais la question toute entière reste de savoir: Quelle expérience Mme Clinton a-t-elle donc c'est ainsi qu'elle s'avère extrement incapable de gagner les élections des primaires dans son propre Camp, face à son propre jeune proche démocrate Obama? Comment s'employerait-elle donc en face du Vétéran McCain?

Ce qui inquiète, la Première Dame s'emploie depuis l'aube des primaires à l'argument ad valorem contre le tout humble jeune Sénateur d'Illinois. A-t-elle pris la peine de lire le programe d'action de ce dernier? Qu'on lui montre les failles ,noir sur blanc, au lieu de lancer des critiques creuses par simple haine. C'est ce que, par défi, Barack Obama demande d'ailleurs. S'il vous plaît, ayant un minimum de bonne foi quant à la considération des situantions qui se présentent devant nous. Merci.

3.Posté par Darthvaderiste le 21/02/2008 13:49
Quand est-ce que le camp Clinton va comprendre que sur la forme, Obama est devenu un quasi intouchable, alors que sur le fond il peut encore être contesté. A nier ainsi l'absence de fond chez son adversaire, cela n'en rend que d'autant plus impossible toute attaque sur le dit fond. A sous-entendre constamment qu'il n'a pas de programme, Obama aura juste à énoncer quelques idées pour que, sans qu'on les approuve ou pas, cela décrédibilise ces sous-entendus, puisqu'il aura juste à dire : "Vous voyez bien que j'ai des idées et un programme". Hillary ne peut malheureusement pas attaquer Obama sur son contenu, étant donné qu'ils sont relativement proches idéologiquement. Elle peut juste s'attaquer à quelques mesures comme le permis aux étrangers ou l'assurance maladie. Quand elle lui reproche d'écarter 15 millions de personnes de son plan santé, il lui rétorque que ce sont 15 millions de personnes qui ont les moyens de se doter d'une couverture privée ou de subvenir à leurs besoins médicaux (d'ailleurs, regardez chez nous, ceux qui profitent le plus de l'assurance maladie, ce sont ceux qui ont des revenus élevés, et je pourrai citer quelques exemples personnels), une leçon de pragmatisme que l'on retrouve sur la question du permis de conduire pour les étrangers, Hillary s'y opposant par tradition, Barack l'encourageant par réalisme.
Nier ainsi le programme de son adversaire témoigne à quel point dans le camp Clinton on a une haute estime de ses idées et qu'on ne fait preuve d'aucune ouverture d'esprit, contrairement à ce que l'on prétend. Voilà un bon argument qui vient étayer le discours d'Obama qui entend aller au-delà des simples clivages partisans.

Quand on voit la réponse d'Obama, qui est d'une simplicité et d'une efficacité remarquable, on ne peut s'empêcher de dire que le camp Clinton est tombé bien bas pour être ainsi dans l'impossibilité de trouver une attaque qui laisse Obama sans réponse. En plus, c'est une pub gratuite pour le programme d'Obama puisque les gens vont aller le lire pour vérifier s'il y a bien du contenu ou non. Enfin, si c'est le seul genre d'attaque dont est capable le camp Clinton, on se demande ce que ce sera avec elle comme candidate face à McCain.

4.Posté par mbaye le 21/02/2008 14:24
une question adressée a tout le monde et particulièrement a Marjorie Paillon:
pourquoi parle t- on jamais de la maman de obama Ann DUNHAM??????
on parle de sa femme ,de sa grand mère qui est plus médiatisée que hillary clinton et pourquoi pas de sa propre mère qui a fait de lui un américain ?? elle est morte???

5.Posté par Oxygène le 21/02/2008 15:24
Oui il me semble qu'elle est décédée il y a une dizaine d'année, mbaye.

6.Posté par vintimille le 21/02/2008 15:30
Reconnaissons à Obama un réel génie tactique.Ce n'est pas qu'une icone.
Le sénateur a un programme,je commence à m'en rendre compte,mais il y a encore beaucoup de flou et quelques ambiguïtés.

Il est encore à la recherche des indépendants et des "obamacains" qu'il flatte avec ostentation.Je me méfie d'un tel grand écart avec les points progressistes de son programme : minorités ethniques,LGBT,programme social...

À vouloir contenter tout le monde ça se finira en Reagânerie.....
Voyez déjà ses contorsions sur l'Irak ces dernières semaines.Il part ou il part pas ?
À moins que le sénateur n'ait dans sa besace un discours pour chaque auditoire??????

7.Posté par vintimille le 21/02/2008 18:35
Une question.
La présidentielle n'est pas proportionnelle.Elle est même indirecte.
On peut donc gagner en voix mais pas en délégués(je parle bien de novembre).
Ma question. Depuis 1960,quels sont les États qui font gagner les démocrates,leurs plus gros réservoirs de délégués?
Quels sont les États disputés qui font pencher la balance ?

Conclusion,les belles victoires d'Obama sont-elles significatives des chances démocrates en Novembre.C'est bien beau de rafler les noirs + les pauvres blancs de Géorgie,mais à quoi sert cet exploit si au final l'État en question va au républicains?
C'est une remarque de Rico qui m'a fait penser que nous avions tendance à projeter notre élection présidentielle sur un scrutin américain hyper-compliqué.Et si vous suivez mon regard,les superdélégués ne vont pas forcément se laisser impressionner par Hawaï et compagnie.
Ils vont sortir la calculatrice pour évaluer les chances réelles des candidats et non l'affluence partisane des caucuses et de votes dans des États a priori républicains.
J'espère avoir été nuancé et aussi peu hyllariste que possible.Mais je pose innocemment la question à mes camarades obamistes.Au-delà de l'élan ,vous êtes-vous penchés sur l'arithmétique électorale d'un scrutin majoritaire indirect à 1 tour populaire(mandat impératif) ?
C'est très compliqué,je ne suis pas sûr d'avoir tout compris moi-même.
Merci à ceux qui me répondront de manière argumentée.

8.Posté par bowthan le 22/02/2008 09:09
@ vintimille : Parce que vous croyez que les Etats où Hillary est arrivée en tête qui sont pour la plupart des bastions traditionnels démocrates Obama ne peut pas les gagner ? Leur programmes sont assez proches, il me semble que grossomodo le m^me nombre de personne 70 ou 75% serait satisfait si c'est au final Clinton ou Obama qui est désigné. L'enjeu principal des démocrates moins divisés sur le plan idéologique que les républicains ,(pas d'un coté les Huckabistes, d'un autres les modérés "McCain approved", de l'autre les néo libéraux etc...), c'est surtout de sortir de ces primaires avec le moins de casse possible et ne pas créer des divisions la où au départ il n'y en a pas trop par une lutte de personne stérile voir suicidaire. Si le processus dure trop et que le candidat désigné ne l'est pas assez clairement par exemple.

Quels sont les États disputés qui font pencher la balance ?
Il me semble que c'est sans conteste le Sud. Sans parler de l'emblématique Floride où ça c'est joué à moins de 500 voix entre Al Gore, Bush et une pléthore d'avocats. Les seuls candidats démocrates qui l'ont emporté depuis 1970 sont des candidats issus du Sud. Arkansas pour Clinton, je ne sais plus quel état pour Carter. Avoir de solides soutient au Sud est donc primordial. La chance en plus cette année est que le républicain en face sera un modéré donc pas très attirant pour les plus conservateurs. Mais quelles seraient les chances démocrates dans ces états ?
Le seul point positif que je vois pour Clinton dans ces états est le souvenir de son mari, mais d'un autre coté elle peut agacer pour les mêmes raisons une autre parti de l'électorat. Le plus terrible c'est que même si elle a gagné en floride (pour du beurre), même si elle va gagner au Texas (normalement d'après les sondages) je ne suis pas convaincu qu'elle gagne ces deux gros états en Novembre (surtout le texas, bastion de W Bush). En Caroline sa stratégie de racialiser la campagne a été un fiasco.

C'est paradoxal dans ces états si traditionels mais je pense qu'Obama a plus de cartes à jouer. Déja avec certains de ces états avec 20 à 30% d'électeurs noirs où il semble avoir une solide avance sur tout le monde, ça lui fait un réservoir de voix non négligeable. Ensuite le truc interressant est que pour gagner ses 10 victoires de suite depuis le Super Tuesday il a progressé dans presques toutes les catégories d'électeurs, les femmes, les cols bleus, les latinos et les Etats qu'il a gagnés sont assez bien répartis il a gagné au nord, au sud, à l'ouest, au mid west.

Il semble sur février en tout cas, plus complet qu'Hillary. Et c'est bien le problème pour Hillary. En effet une victoire d'Hillary dans ces primaires ressemblerait de plus en plus à une victoire à l'arrachée sortie du diable de Vauvert. Il lui faut retrouver assez sensiblement la tendance pour égaliser (car elle doit non seulement gagner en voix mais aussi assurer un score min pour avoir un nombre de délégués suffisant) et après ça se jouerait au couteau. Si bien qu'a ce jour une victoire d'Obama a plus de chance d'être plus nette qu'une victoire d'Hillary, moins trafiquée par la cuisine interne du parti. Et si les gens ont le sentiment plus ou moins légitime de s'être fait "voler" la désignation. Ca peut entraineur des résultats assez désastreux en Novembre comme en 1968 ou pire comme en 1984. Je crois que c'est que ce les cadres du parti démocrates veulent éviter à tout prix.

En résumé pour gagner il faut surtout pour que tant Obama qu'Hillary s'arrange pour gagner la primaire de la façon la plus nette et la plus propre possible. Après il faudra chouchouter le Sud et s'assurer que les blues states restent blue.

9.Posté par vintimille le 22/02/2008 15:56
merci à bowthan pour sa réponse

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains