Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

Obama, Clinton, McCain : la campagne présidentielle américaine en 5 minutes

Julien Landfried le 6 Novembre 2008 à 23:37

Sans doute la synthèse la plus réussie pour le moment, réalisée par CNN.






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par Rene FL le 07/11/2008 02:01
Bush Cheney, McCain Palin!!! Franchement à l'avenir le GOP doit essayer de presenter des candidats plus serieux. Moi j'aime pas trop Roomney or Huckabee, mais eux au moins il aurait essayé de combattre Obama sur les idées.
McCain pick Palin qui ne connait rien des issues, et il crie qu'elle va tout reformer : washington-le parti republicain-le parti democrate...lol...franchement je me suis toujours demandé s'il ya quelqu'un qui prend réellement cet homme au serieux?
McCain a été erathique, et mauvais joueur avec son Joe le plombier; il aurait vraiment fait un pasbeau president.
Obama a refusé le financement public en partie parce qu'il savait que cette campagne n'aurait pas été fair-play. La bande à Karl Rove aurait utilisé la race, la religion, les associations pour l'aneantir. Il aurait difficelement gagné à armes égales quand on connait l'animosité de Fox News et du RNC.

PS: maintenant que tout est fini, je me demande ce que je vais faire??? depuis le New Hamsphire, je me suis interessé presque chaque jour à cette campagne us 08, et quand je suis arrivé aux US vers la fin des primaires, la passion a redoublé. Je jettais un couq d'oeil dès que j'avais le temps, à la télé ou bien online. et maintenant je me demande ce que je vais faire

2.Posté par W. le 07/11/2008 17:19
"La bande à Karl Rove aurait utilisé la race, la religion, les associations pour l'aneantir."

Karl Rove n'a pas du tout jouer un rôle dans la campagne de McCain. Des gens ont plus ou moins essayé de l'imiter sans succès.

Par exemple il semble qu'avant le choix du vice-président, Karl Rove qui avait été très proche de Bush a été tenu à distance et personne n'a voulu le croire que contrairement à l'époque de Bush où l'enjeu était les valeurs réligieuses, cette fois-ci l'enjeu sera très économique avec la question des dépenses et des impôts derrières. Il soutenait plutôt le choix de Mitt Romney pour combler les lacunes de McCain sur ce sujet. C'est Bill Kristol (l'adversaire de Karl Rove parmi les "intellectuels" du parti républicain) qui est parti recruter Sarah Palin (une intégriste réligieuse) dans l'objectif de focaliser la campagne sur les "valeurs" (réligion, race, etc...) et fuir le débat sur les questions économiques. Ca a marché jusqu'à l'éclatement de la crise financière et là McCain et sa colistière se sont retrouvé totalement à la masse. Ils ont alors commencé les injures et les agressivités car ils n'avait rien d'autres à dire. Sarah Palin par exemple ne connaissait pas les 3 pays qui constiutue l'union économique appelée ALENA. De là à savoir comment fonctionne les marchés financiers, les rôles des banques centrales ou les enjeux à l'OMC, la cause était vite entendu y compris dans le parti républicain.

Au contraire Rove a pris un malin plaisir à prédire la défaite de McCain plusieurs jours avant l'élection en lui donnant au maximum 200 délégués. Ce qui s'est avéré juste.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains