Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

Obama 9 - Clinton 0

Julien Landfried le 20 Février 2008 à 08:37

Nouvelle victoire pour Obama dans le Wisconsin, la neuvième d'affilée pour le sénateur d'Illinois.



L'intégralité du discours de Barack Obama est disponible en deux parties : ici et ici.

La réaction d'Hillary Clinton ci-dessous : le coup est difficile à encaisser et le refrain sur l'expérience, stratégie mise en échec jusqu'alors, semble daté.

Direction le Texas et l'Ohio pour la suite de la bagarre, et attention aux suprises !




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par obamalafin le 20/02/2008 10:13
mais qui est donc le directeur de campagne de Clinton, son discours est de plus en plus pathétique... Obama est loin d'etre ce que l'on dit, c'est un habile diseur de bonniment, je reconnais son art oratoire, mais l'une des vrais raisons de son avance actuelle qui je pense s'éfrondrera en Ohio, c'est l'incapacité des Clinton a mener une campagne qui rivalise d'imagination avec celle de Barak!

2.Posté par bowthan le 20/02/2008 11:35
Je ne suis pas d'accord "Obamalafin". Vous omettez juste que contrairement à Obama qui a réussi a passer par dessus certaines barrières comme la couleur de peau, Clinton quand à elle n'a pas vraiment réussie à se débarrasser de son image très très clivante. C'est simple soit on l'aime bien, soit on la supporte pas. Soit on voit en elle quelqu'un de formidable très compétence, soit on la redoute, on la trouve froide. Et puis la où Obama peut dire qu'il va changer les choses à Washington, elle incarne l'establishment qui est pro Clinton même encore maintenant, bien que ça pourrait changer.
Chacun ont leurs défauts seulement Obama "à la chance" d'avoir des défauts "Kennedy" il est moins expert que Clinton, tout comme Kennedy semblait moins expert que Nixxon. Clinton elle a le défaut d'être trop calculatrice et pour quelqu'un qui met en avant son expérience et sa maitrise, les épisodes Michigan et Floride (ou pendant un moment elle militait pour qu'ils soient quand même comptés, tanpis s'il n'y a pas eu de vraies primaires), la sortie de Bill en caroline du sud et enfin le changement de directrice de campagne. Elle accumule les couac et ne semble pas si sereine. C'est terrible pour quelqu'un qui joue sur l'expérience, qui cherche à rassurer.

De plus l'opposition Obama/Clinton est surtout une opposition de style mais leur programme et leurs idées sont bien plus proches que l'on ne le croit. Qui est "le plus à gauche" par exemple ? Je dirais match nul, quelques petites nuances ici ou la comme le permis pour les immigrés pour Obama de façon à se faire mieux voir des latinos, Clinton qui visiblement n'a pas besoin d'un truc comme ça pour s'attirer le vote latino ne le propose pas. Bref c'est du quasi bonnet blanc et blanc bonnet. Même le républicain McCain n'est pas si différent sur plein de sujet. (c'est bien pour ça que les évengeliques et autres conservateurs purs jus ont du mal à se rassembler derrière lui).

3.Posté par obamalafin le 20/02/2008 12:39
Bien des choses que vous dites sont vrais mais ils ont fait des erreurs stratégiques indéniables...

4.Posté par rico le 20/02/2008 12:54
Pauvre Hillary: elle est attaquée sur sa froideur calculatrice...ou sur ses crises de larmes (à cause d'un moment où tout au plus, sa gorge s'est nouée). Une chose et son contraire ! La vérité, c'est que quand on veut noyer son chien, on l'accuse de la peste. Elle a surtout le défaut d'être l'adversaire du gadget marketing.

Obama est encore trop neuf pour être clivant, mais ça va venir. C'est un passage obligé dans toutes candidatures: au fur et à mesure que ses positions et ses défauts seront connus, il y aura des gens qui se dresseront contre lui. Tout le monde finit par lasser, même des personnalités qui ont bien plus à proposer que l'originalité de la couleur de leur peau.
Hillary était annoncée depuis trop longtemps et sa candidature s'est éventée et a perdu son attrait médiatique tandis que les critiques propagées par les républicains à son encontre ont fini par imprégner les démocrates. Jusqu'à maintenant, c'était elle la cible des républicains depuis quelques années. Si Obama est investi, ce sera son tour.

On a deux candidats à des étapes différentes de leur parcours médiatique. Lorsque l'élan pro Obama se dissipera (s'il est choisi) il restera peu de temps avant les présidentielles, les démocrates se retrouveront à poil avec un candidat sans expérience (élu sénateur seulement fin 2004 et déjà candidat à la présidentielle: il a les dents qui rayent le plancher comme personne avant lui !), connaissant mal les dossiers, ex drogué et qui a étudié dans une école coranique indonésienne.
Un type qui se verra rapidement accolé l'image d'un capitulard ("à la française") à cause de ses positions sur l'Irak et qui plus est, en dehors des bastions démocrates n'apportera aucune nouvelle implantation géographique, notamment dans les Swing States.

Ce sera un massacre.
Heureusement qu'en face, c'est Mac Cain et pas un autre demeuré néo-conservateur. C'est déjà ça.

Mais alors qu'ils avaient un choix évident et un boulevard devant eux, les démocrates auront réussi à se planter à cause du buzz médiatique autour de la couleur de peau d'un hyper-ambitieux doté de 3 ans d'expérience au sénat (!!).

Bienvenue dans l'ère de la médiacratie-spectacle. Arrêtez de vous prendre la tête sur le fond et venez vous enflammer sur l'accessoire, le tendance.

5.Posté par bowthan le 20/02/2008 20:22
@ Rico : Vous ne pouvez pas savoir ce qu'il se passera ou se passerai. Par exemple personne ne voyais Obama ou un autre réussir à rivaliser face à Clinton et pourtant Obama a non seulement bien tenu le choc jusqu'au Super Tuesday mais depuis ce dernier aligne les victoires dont certaines comme lors des primaires du Potomac on fait très mal à Clinton.

De plus vous dites qu'Obama se fera écraser face à Mc Cain (ça sera un massacre). Mais est que Clinton fera ou ferait mieux qu'Obama ? Actuellement selon les sondages qui ne veullent rien dire elle est donnée perdante face à McCain quand Obama lui est donné gagnant. C'est un détail mais ça met à mal l'idée qu'elle voulait faire passer au début de sa campagne qu'elle était la mieux armée pour remporter la maison blanche que n'importe quel autre démocrate.

Sinon j'ai du mal à vous suivre sur certain de vos arguments. Obama qui aurait étudié dans un école coranique ? Ça sera vraisemblablement une idée qui sera lancée mais elle est fausse. Cette idée consiste à insister sur le deuxième prénom d'Obama, Hussein. Mais un islamiste qui est affilié à une église de chicago on fait "mieux" dans le genre.
Vu comme un capitulard ? je ne crois pas que le républicain Nixxon ai été vu comme un capitulard lors qu'il a retirer les troupes US du Vietnam. Et l'engagement en Irak aujourd'hui est à peu près aussi populaire que celui au Vietnam d'alors. Enfin il a pour lui de ne pas avoir voté la guerre. Il peut arguer à loisir, et ne s'en prive pas, que c'était une belle erreur qu'il faut corriger au plus vite.

Bref je peux comprendre que vous soyez pro Hillary mais franchement je ne pense pas qu'elle peut forcément faire plus le poids qu'Obama face à McCain. Votre vision Hillary battra McCain alors qu'Obama se plantera forcément face à McCain n'est qu'une conviction mais rien ne permet de le dire. Je sais juste qu'Obama a pour lui d'avoir plus de contraste avec McCain et paradoxalement d'attirer au moins autant les fameux électeurs indépendants que McCain.
Quand à Hillary elle a quoi pour elle ? l'expérience, être bien préparée ? l'age vénérable de McCain lui permet d'en revendiquer au moins autant d'expérience et si à 71 ans il n'est pas préparé ça serait malheureux. D'être une bonne Commander in Chief dès le premier jour ? McCain est un héros de guerre. De bien connaitre les dossiers ? McCain est un vieux briscard il a notamment été très habile face à Romney et rarement pris en défaut.
Bref il aurait mieux valu pour Hillary qu'il y eu un W.Bush en face, un Huckabee ou un Rudy Gulianni. Le McCain c'est un peu l'OVNI républicain et elle aurait bien du mal face à lui.

Personnellement je suis convaincu que si McCain gagne en novembre il aurait gagné de toute façon et quelque soit le démocrate en face. Mais l'inconnue réside dans sa capacité à unifier le GOP, s'il le fait assez bien le démocrate en face aura toutes les peines du monde face à lui. S'il ne réussi pas aussi bien que ça à unifier le GOP alors la il y aura des failles qui pourront profiter à l'adversaire démocrate.

6.Posté par dolcevita le 20/02/2008 23:38
Propos de Rico:

" Tout le monde finit par lasser, même des personnalités qui ont bien plus à proposer que l'originalité de la couleur de leur peau"

"les démocrates auront réussi à se planter à cause du buzz médiatique autour de la couleur de peau d'un hyper-ambitieux doté de 3 ans d'expérience au sénat "

@ Rico:

Tes propos commencent à me lasser , ça devient répétitif. Oui Obama est Métis remet toi z'en! Regarde ton calendrier nous sommes au 21 ème siècle.

Obama ne "propose pas sa couleur de peau" il est naît avec, et malgrè les discriminations dont il (a) fait objet il a réussit profesionnellement, n'en déplaisent à certains....






7.Posté par rico le 21/02/2008 18:30
Bowthan
"Vous ne pouvez pas savoir ce qu'il se passera."
On peut en avoir une idée très précise, vu le peu de variabilité dans les résultats des présidentielles US.
Avec Obama, ce sera ça

Avec Hillary, ce sera ça
moins l'Arizona (home state de Mac Cain), probablement le Nevada et peut être le Nouveau Mexique voisins. Cerise sur le gâteau: La Floride aurait de bonnes chance de redevenir démocrate.

Plus d'explication au commentaire numéro 51 ici

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains