Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

Nouvelle polémique sur l'Irak entre Clinton et Obama

Julien Landfried le 18 Mars 2008 à 10:30

La sénatrice de New York a une fois de plus raillé son concurrent Barack Obama en se présentant lors d'un discours à la George Washington University comme la candidate la plus solide à un retrait réel des troupes américaines d'Irak.



Hillary Clinton :
“He (Obama) didn’t start working aggressively to end the war until he started running for president.”
“The true test is not the speeches a president delivers, it's whether the president delivers on the speeches.”

Et la réponse cinglante de l'équipe d'Obama ci-dessous :




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par annegc1 le 18/03/2008 14:06
Pour quelqu'un qui refuse encore aujourd'hui de dire qu'elle s'est trompé en votant pour la guerre en Irak, elle semble très mal placée pour faire la leçon à quiconque sur ce domaine... mais comme elle a démontré depuis longtemps qu'elle n'était pas à un contradiction près...

2.Posté par cottigny le 18/03/2008 18:22
hilary clinton a votè la guerre et veux a tous prix effacer cette erreur.elle veut le pouvoir et continuera ses commentaires pour denigré un adversaire au top.

3.Posté par hadya le 18/03/2008 19:15
Ca c'est sûr Anneg lol....

Mais là-dessus, ya une chose qui m'échappe dans sa tentative d'explication d'avoir voté la Guerre.
Elle dit grosso-modo qu'elle ne pensait pas voter une guerre mais une inspection d'armes de destruction massive.......

Comment se fait-il que moi Hadya, qui devait avoir 28 ans à l'époque, habitant dans le fin fond du sud de la France, ait compris qu'il s'agissait d'une guerre et qu'elle, femme expérimentée n'ait pu le savoir???

4.Posté par annegc1 le 18/03/2008 23:24
c'est bien là tout le mystère Hadya, d'autant plus que le titre de la loi votée par Clinton à l'époque le disait explicitement : il s'agissait bien de faire la guerre en Irak.

5.Posté par rico le 19/03/2008 15:12
Hillary Clinton se restreint dans ses attaques.
Si ce qu'elle cherchait était de descendre Obama le plus efficacement possible et sans autres considérations (notamment l'unité du parti démocrate et de ses adhérents), ce n'est pas sur l'Irak qu'elle l'attaquerait, mais sur la polémique Wright.

Il faudrait quand même que les Obamaistes arrêtent de crier au monstre à chaque contradiction de leur héros. Ces passes d'armes font partie de la vie politique et démocratique. Et elles sont bien plus modérées et réfléchies qu'ils ne l'imaginent.

6.Posté par natural le 19/03/2008 17:52
@ RICO
elle vote la guerre en Irak et maintenant elle vient nous faire un speetch pour accuser son adversaire qui était contre !!! et vous venez nous dire de ne pas voir le mal partout ?!! démocraite quand tu nous tiens, au secours !!!!
Je crois rêver ! C'est vraiment prendre les électeurs pour des cons....
Non mais soyons sérieux Rico, cherchez autre chose comme argument.

7.Posté par Stig le 20/03/2008 22:03
Sur l'Irak, vieille histoire. Ni l'un, ni l'autre ne retireront les troupes américaines dans un proche avenir. Obama puisqu'il vient de retourner sa veste et de décréter qu'une hypothétique menace d'AlQaida retarderait ce mouvement et Clinton, puisqu'elle a bien compris que ce n'est pas possible dans un très proche avenir (pour des questions logistiques et de problèmes de sécurité - une armée n'est jamais aussi vulnérable que quand elle se replie) .
A part ça, une nouvelle étonnante pour la géographie des Etats-Unis:
la Floride et le Michigan ont disparu de la carte du parti démocrate. Pourvu que la Pennsylvanie ne soit pas le prochain état sur la liste...

8.Posté par rico le 22/03/2008 17:40
Natural:
Je ne vais pas "chercher un autre argument", je signale un fait: A l'heure ou la polémique Wright met Obama en danger, Clinton l'attaque sur un autre sujet.
S'ils n'étaient pas du même parti, il est évident qu'elle l'attaquerait sur le sujet Wright, beaucoup plus efficace pour elle.

Hors, non, elle l'attaque sur un sujet difficile, qui demande un gros effort de réflexion pour comprendre son argument (d'ailleurs: aucun commentateur ici n'a compris apparemment).

Pour info, même si ce n'est pas l'objet de mes interventions, ce qu'il faut y comprendre, c'est que c'est très bien d'avoir été contre l'Irak dès le début (point fort d'Obama par rapport à Clinton, en effet), mais cette guerre ne se limite pas à ça.
Obama n'était pas sénateur au moment du vote. Par contre, il l'était lorsque d'autres votes sur le sujet ont eu lieu, et il n'a apparemment pas mené les actions correspondantes à ses discours de retrait immédiat au cours de ceux ci.

9.Posté par rico le 23/03/2008 22:42
Matt:
Ce n'était qu'une hypothèse. J'ai pas parcouru l'intégralité de la vidéo.

Quand au fait que je sois "toujours à coté de la plaque", je traduis celà venant de toi par "tu m'irrites à dire des choses qui ne me plaisent pas".
Et bien, c'est pas près de s'arrêter: L'Obamania est une maladie grave, susceptible de causer des profondes dépression chez ses sujets au matin du 5 Novembre, ainsi que l'amertume chez les autres collègues pro-démocrate qui auront lancés des avertissements des mois durant.
Celà requiert donc un remède de cheval.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains