Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
Analyses & Interviews

Minutemen, les petits soldats républicains anti-immigration

Marjorie Paillon le 17 Juillet 2008 à 09:21

Cet été, Ilovepolitics.info sillonne les Etats-Unis, à la rencontre de ces Américains qui voteront (ou pas) en novembre prochain. Première étape de ce road trip électoral : San Diego, Californie. Une enclave républicaine en terre démocrate. Une ville à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique que certains protègent, envers et surtout contre tout. Leur nom : les Minutemen. Ilovepolitics.info a patrouillé pour vous avec ces pros de la lutte contre l'immigration illégale.



La frontière américano-méxicaine près de San Diego. Crédits : ImperfectTommy, licence CC, flickr
La frontière américano-méxicaine près de San Diego. Crédits : ImperfectTommy, licence CC, flickr
Jim Gilchrist, 59 ans, se sent investi d'une mission. Ce vétéran de la guerre du Vietnam, ex journaliste local et self-made-man à la retraite, a crée il y a aura quatre ans en octobre le Minutemen Project. Un nom hérité des premières milices coloniales qui défendaient âprement leur bout de terre pendant la guerre d'Indépendance américaine. Cette terre là, Jim y tient comme à la prunelle de ses yeux. Derrière ses jumelles qui scrutent la frontière américano-mexicaine, ce républicain convaincu croit au rêve américain. Précisément celui que les immigrants illégaux voudraient lui voler.

Si vous lui parlez de peur de l'étranger, il vous répond patriotisme. " Le patriotisme, c'est une chose culturelle ici. C'est la façon dont nous avons créé les Etats-Unis. Le premier amendement de la Constitution américaine défend notre droit à nous réunir de façon pacifique et à faire part de nos inquiétudes au gouvernement. C'est exactement ce que nous faisons avec le Minutemen Project. Pourquoi? Parce que nous sentons cette menace contre notre souveraineté, contre nos classes moyennes qui travaillent durement, contre nos enfants."

La menace contre laquelle Jim a armé son groupe de patrouilleurs des frontières, c'est l'immigration illégale. "Les Minutemen ne sont pas personnellement contre l'immigration. Mais nous croyons à une immigration régulée, avec un nombre limité d'étrangers qui ont un talent ou une profession spécifique à apporter à l'Amérique. (...) Nous voulons pouvoir accueillir des gens civilisés qui contribueront à l'épanouissement de ce pays pour les 232 prochaines années à venir. Alors oui, ça veut dire que des millions de personnes ne pourront pas venir ici. Trois milliards de pauvres gens sur cette terre adoreraient venir aux Etats-Unis et profiter de notre système de santé et de nos écoles. Je leur dit non, vous ne pouvez pas venir chez nous."

Minutemen un jour, Minutemen toujours
Aujourd'hui, le gouvernement américain estime que 12 millions d'immigrés sans papiers vivent sur son territoire. Un chiffre que les Minutemen contestent, mais qui est en fait impossible à évaluer. " Environ 37 millions d'étrangers illégaux occupent ce pays. L'histoire des 12 millions, c'est un mantra gouvernemental. (...) Si nous laissons ces illégaux s'installer, ce ne sera plus le melting pot, mais un sac de marbre avec chaque pierre tapant sur l'autre pour imposer sa propre langue et sa propre culture. Et dans 100 ans nous ne serons plus les Etats-Unis d'Amérique mais les "Etats-Divisés" d'Amérique. Ici, dans le sud, nous serions " les Etats-Unis du Nouveau Mexique", le Midwest serait "les Etats-Unis des Pays Arabes" à cause de la concentration de musulmans vivant là, en Floride ce serait "le Nouveau Cuba". " Un nouvelle carte de géographie qu'ils comptent bien ne jamais devoir apprendre à leurs petits-enfants.

Alors, pour toutes ces raisons, Jim et ses Minutemen patrouillent chaque jour ou presque le long de la frontière. Pas à San Diego près de Tijuana, mais plus loin, dans le désert. Quelque part entre Campo et Patriot Point, le bien nommé. Leur travail : ouvrir l'oeil et le bon, pour seconder les policiers fédéraux. Bret, un autre vétéran qui a perdu son oeil gauche au Vietnam, passe 4 jours sur 7 à sillonner ce causse, arme à la ceinture (pour sa propre protection insiste-t-il), seul avec son chien Buddy dans une camionnette aménagée en bunker. " Le Border Patrol ne peut pas être partout. Nous, nous savons où les étrangers passent, nous pouvons les observer, voir les mouvements de l'autre côté de la frontière. Quand j'en vois un, je donne immédiatement son signalement au Border Patrol. Leur check point est plus loin, dans les terres. Je les laisse aller jusque là-bas, comme ça, les officiers peuvent les attraper en territoire américain, et ont le droit de les renvoyer directement de l'autre côté. En 3 ans de patrouille, j'ai du aider à en renvoyer près de 1000. Et ça, j'en suis fier."

L'immigration illégale, un casus belli pour l'élection 2008
Le candidat des Minutemen n'est certainement pas John McCain. Pas plus que George W. Bush ne l'était en 2000 ou 2004. "John McCain est un traitre. Je ne sais pas comment les gens en Arizona peuvent encore voter pour lui. Quant à George W. Bush, c'est l'ami des Mexicains. Vous saviez que son petit frère, Jeb, est marié à une cousine du président mexicain Vincente Fox?"
Non. Leur candidat serait un savant mix entre le pasteur d'Arkansas Mike Huckabee, l'anti-musulmans, anti-immigrés, anti-tout Tom Tancredo, qui avait remis l'immigration au centre du débat au début des primaires républicaines, et Ducan Hunter, le régional de l'étape.

A leurs yeux, John McCain symbolise une sorte de grand Satan pro illégaux. Bien qu'ils le respectent pour son passé militaire, parce qu'il est vétéran du Vietnam comme eux, ils voient en lui celui par qui l'immigration illégale pourrait être régularisée. McCain a pourtant durci sa position sur le sujet, en prônant une sécurisation des frontières avant toute application de sa fameuse réforme bipartisane de l'immigration, défendue aux côtés de Ted Kennedy en 2005. Pas assez à pour eux. Quant à Obama, il n'a bien entendu pas plus de chance d'attirer leurs votes. Peut-être parce qu'ils pensent que l'élection est déjà jouée. "Je pense que Barack Obama sera à la Maison Blanche en novembre. Ce n'est pas une bonne nouvelle pour nous, mais s'en est une pour les illégaux. Obama veut dissoudre les Minutemen. Qu'il essaye." Alors, pour qui voteront-ils ? Probablement pour un Parti indépendant, comme celui de Bob Barr ou de Chuck Baldwin. Ou alors ils ne feront pas le déplacement jusqu'aux bureaux de vote. Une abstention qui pourrait faire du tort au Parti républicain. Et diviser un peu plus l'Amérique.




1.Posté par RenUS le 17/07/2008 11:01
Je pense personnellement que cette immigration illégale massive est une chance pour le pays, non pas dans l'immédiat (ils coûtent pas mal à l'Etat en terme de santé et d'éducation) mais à long terme, car ces illégaux apportent de nombreuses naissances supplémentaires aux USA, dont le pays a besoin pour sa croissance économique future (la démographie et l'économie sont étroitement liés).

D'ailleurs les USA viennent d'avoir une grosse nouvelle:En 2007 il y a eu 4 315 000 naissances dans le pays, soit le plus grand nombre de naissances de leur histoire, le précédent record datait de 1957 (4 300 000).

Avoir un nombre de jeunes en expansion leur donnera un avantage énorme par rapport à l'Union Européenne et le Japon, qui ont vu leur nombre de jeunes chuter de manière drastique, et ce n'est pas fini malheureusement, la croissance économique à long terme de ces pays est menacée.

Donc je serais les américains j'accueillerais à bras ouverts les illégaux pour la jeunesse qu'ils apportent et que l'Europe/Japon leur envie fortement.

2.Posté par mike le 17/07/2008 16:05
LES USA SONT UN PAYS DE DINGUES AVEC DES HISTOIRES BIZARRES COMME çA MAIS BON....

3.Posté par Avembe le 17/07/2008 22:43
Ah l'immigration illégale en fait c la même hypocrisie que chez nous
Nous sommes dans un système capitaliste qui ne peut que SOUHAITER cette immigration...Quand on songe qu'il y a des millions de clandestins qui payent des impôts dans ce pays et ne peuvent prétendre à quelque prestation sociale (tiens...c exactement comme chez nous décidément...)que ce soit =tout bénef pour l'état américain
Par ailleurs 25 milliards oui oui 25 milliards de dollars sont transférés vers le Mexique par ...les immigrés(clandestins et légaux)...Alors franchement, avec une manne pareille pourquoi une économie de marché remettrait-elle en question un "système"ausii juteux...???
désolé pour les Minutemen ça ne changera pas !!!!!!!!ou alors faudrait changer arrêter le capitalisme...mouuuhahahahahaha!!!!!!!!!!!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains