Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
Midterms 2010

Midterms : un scrutin made in America

Laurent Poulain le 28 Septembre 2010 à 12:06

Cet automne, Républicains et Démocrates se préparent pour les élections de mi-mandat. Mais que représentent les "midterms"? Comment ce scrutin très particulier peut-il changer le mandat de Barack Obama? Ilovepolitics vous propose un petit cours de rattrapage.



Midterms : un scrutin made in America
Contrairement à la France où les élections présidentielles comme législatives se déroulent désormais tous les 5 ans, aux Etats-Unis les électeurs renouvellent une partie de leur congrès tous les 2 ans.

Si les présidents américains ne risquent pas de cohabitation comme l’ont vécus MM. Mitterand et Chirac, ils doivent bien souvent faire face à un congrès contrôlé, du moins partiellement, par l’opposition. George H. Bush, Bill Clinton ou George W. Bush ont tous dû avoir affaire à ce cas de figure pendant une partie de leur mandat.

En France, le parti au pouvoir n’a besoin que d’une majorité simple à l’Assemblée pour gouverner. Le Premier Ministre peut faire passer des lois en utilisant l’article 49.3 de la constitution si besoin est.

Aux USA, le président a tout d’abord besoin des deux chambres du congrès pour faire passer une loi : la Chambre des Représentant (435 sièges) et le Sénat (100 sièges soit 2 par état). Qui plus est, étant donné l’extrême diversité du pays, l’ensemble des élus d’un même parti ne va pas toujours voter à l’unisson. Un Démocrate du Texas sera par exemple plus conservateur qu’un Démocrate de Californie. Bien que les Républicains aient eu le contrôle des deux chambres pendant 4 ans sous George W. Bush, ce dernier n’a pas toujours réussi à obtenir une majorité de voix pour passer les lois qu’il voulait. Enfin, le Sénat a une grande importance car l’opposition peut y utiliser un filibuster, une motion de censure que la majorité ne peut briser qu’avec 60 voix.

Autrement dit, pour avoir l’équivalent français d’une majorité simple à l’Assemblée et de l’utilisation du 49.3, il faut avoir une “super majorité” : la majorité confortable à la Chambre des Représentants ainsi que 60% des sièges au Sénat.

Il n’est déjà pas facile pour un parti d’être à la fois à la Maison Blanche et de contrôler les deux chambres du Congrès. Une super majorité est quasiment impossible.

Certains trouveront le système ingouvernable, d’autres diront que cela a pour but d’éviter qu’une majorité simple puisse ignorer l’opposition et faire voter les lois qu’elle veut. Mais c’est une réalité politique à laquelle tous les Présidents américains doivent faire face.

Fait exceptionnel, l’administration Obama jouit depuis deux ans d’une quasi-super-majorité avec 59% des Représentants et 59 sièges au Sénat. Cela lui a permis de faire passer la réforme du système de santé, un exploit où plusieurs Présidents avant lui ont échoué. Cela lui a également aidé à faire voter une réforme du système financier.

En Novembre, les cartes pourraient être redistribuées. Les Républicains se préparent à l’affrontement étant donné le faible taux de popularité d’Obama. Tout le monde s’accorde à dire que les Démocrates ne peuvent que perdre des sièges. Reste à savoir s’ils arriveront à garder une majorité simple dans les deux chambres, dans une seule ou s’ils perdront totalement le contrôle du Congrès.



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 5 Novembre 2010 - 09:49 Le "Thank You" de Barack Obama à ses supporters


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains