Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

Michigan : and the winner is... Mitt Romney

Marjorie Paillon le 16 Janvier 2008 à 09:10

Et de trois. Après l'Iowa avec l'outsider Mike Huckabee, le New Hampshire avec le vétéran McCain, c'est le milliardaire mormon Mitt Romney qui remporte le Michigan. Le Parti républicain se retrouve avec trois candidats différents en passe d'être investis. Un éléphant n'y retrouverait pas ses petits.



source : rawmustard - licence cc - flickr
source : rawmustard - licence cc - flickr
Ce n'est décidément pas une élection comme les autres. Caucus après primaire, Etat après Etat, elle balaye toutes les certitudes que les commentateurs politiques pouvaient avoir.
Le grand gagnant de la nuit est donc Mitt Romney qui a su mettre les électeurs du Michigan dans sa poche. Le milliardaire remporte 39% des voix, devant un John McCain à 30% et un Mike Huckabee à 16%. Ron Paul garde sa vitesse de croisière avec 6% des voix, mais Rudy Giuliani reste à la traîne avec un tout petit 3%.

Mais revenons à nos mormons. Mitt est un peu l'enfant du pays. Son père a été pendant très longtemps gouverneur du Michigan. Et pour réussir son comeback for America (comme il se plait à le dire dans son discours de victoire dans la vidéo ci-dessous), Mitt n'a pas ménagé sa peine. Il a même puisé dans sa fortune personnelle pour financer cette campagne-là. Ce qui pouvait faire la différence dans le Michigan, c'est la lutte contre le chômage. L'Etat est la lanterne rouge de l'Amérique en la matière. Romney a su adapter son discours à la situation : il serait le plus à même de reconstruire l'industrie automobile depuis son bureau de la Maison Blanche. Il veut aussi transformer Washington, la ville du pouvoir politique, pour se mettre à l'écoute des problèmes des Américains.
Cette victoire de dernière minute remet Romney en scelle pour l'investiture. Une nouvelle seconde place, comme celles qu'il avait obtenues en Iowa et dans le New Hampshire, lui aurait retiré toute chance pour aller au bout de sa campagne. Mais cette nouvelle victoire, après celle du Wyoming le 5 janvier dernier relance l'ex gouverneur du Massachusetts.

Alors, que faut-il en penser ? Cette victoire de Romney remet-elle les compteurs républicains à zéro ?
Tout dépend du comportement des électeurs lors des prochains scrutins. Une victoire dans le Michigan aurait pu occasionner un effet boule de neige pour John McCain et le porter de la Caroline du Sud jusqu'au Super Tuesday. Mais voilà : les voix des électeurs indépendants et le report des voix démocrates qui ont fait sa victoire dans le Granite State lui ont fait défaut dans le Michigan. Le vétéran va donc jeter toutes ses forces en Caroline du Sud le 19 janvier pour se maintenir. Côté Huckabee, l'idée est de rester présentable pour un ticket. La dot de l'ancien gouverneur d'Arkansas, ce sont ces voix évangélistes qu'il sait si bien capter. La Caroline du Sud en est un vivier.
Quant à Rudy Giuliani, il mise sur un tout autre Etat : la Floride. Ses partisans ne sont donc pas fâchés de voir les cartes des candidats républicains rebattues. Rendez-vous donc en Caroline du Sud. L'Etat pourrait à nouveau nous réserver des surprises...



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par Lauric le 16/01/2008 09:51
- Faut-il voir dans le résultat du Michigan une victoire de Romney ou un "non-défaite"? Il ne faut pas sous-estimer l'effet "local", qui par défintion ne se reproduira pas - et Romney est loin d'être favori en Caroline du Sud.

- McCain a-t-il perdu ou a-t-il limité les dégats? On parle de sa 1e place en 2000 mais le contexte est différent (ok il l'est toujours)

- Le Michigan montre simplement le poids (relatif) de l'économie (question nationale) face à des questions internationales (Irak, Iran...), ce qui fait penser à 1992 ("It's the economy, stupid!"), et face aux questions morales (plus importantes en 2004, d'où rôle crucial des évangéliques)

- le véritable enjeu, celui qui sera vraiment révélateur de tendances lourdes, c'est la Caroline du Sud, avec son électorat noir, ses nombreux soldats, gardes nationaux et vétérans, un électorat évangélique plus nombreux. Idem côté démocrate avec le paramètre noir qui sera crucial - et qui est très divisé entre Obama et Clinton.

On peut penser que ça se jouera essentiellement entre McCain (vétéran et non-nordiste, contrairement à Romney-du-Michigan-et-du-Massachusetts) et Huckabee (évangélique, ce qui suffit à s'attirer les grâces des évangéliques).

Plus largement, les résultats de Caroline du Sud (notamment les répartitions par groupes sociaux) donneront une idée des autres états du Sud.

Les résultats du Nevada, le même jour, seront aussi à surveiller de près: ils donneront une indication de la situation dans les états de l'Ouest/Sud-Ouest, dont la population est en augmentation continue, notamment dans les banlieues lointaines (les "exurbs" ou "boomburbs"), traditionnellement conservatrices, qui feront la différence. Il faudra regarder, notamment, le comté de Henderson, et North Las Vegas. En 2004, la différence s'était faite dans ces zones rurbaines.

2.Posté par Laurent le 17/01/2008 18:10
On a beaucoup parlé de "comeback" lors de ces primaires. Clinton a effectué un comeback au New Hanmpshire, Romney a eu son comeback dans le Michigan.

Sauf qu'ils n'étaient partis nulle part! Hillary a eu un score décevant dans l'Iowa, un état 1) à faible population 2) qui n'est pas représentatif des Etats-Unis et 3) où elle n'a pas passé beaucoup de temps à faire campagne, et déjà on la voyait finie!

Ce n'est que le début des primaires. Et pour l'instant il y plus une absence de perdants qu'autre chose. Toutes les "grosses pointures" sont toujours dans la course.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains