Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

Marre de l'Obamania ? Ecoutez et lisez Emmanuel Todd !

Julien Landfried le 10 Novembre 2008 à 18:48

La question raciale dépassée aux Etats-Unis ? Le retour de l'Amérique bienveillante ? La fin des déséquilibres économiques américains, et par extension, mondiaux ? Si ces sophismes vous agacent, il faut écouter les deux interventions ci-dessous du démographe Emmanuel Todd (auteur en particulier d'Après l'empire, en 2002, chez Gallimard), qui fait part de ses doutes sur l'Amérique, Obama et l'unanimiste traitement médiatique d'une réalité pourtant plus compliquée...



Sa première intervention au micro de Jean-Jacques Bourdin sur BFM TV jeudi 6 novembre :

et la première partie de l'émission hebdomadaire d'Arrêt sur images :

L'émission intégrale est disponible ici, mais uniquement sur abonnement. Je vous invite vraiment à la regarder, en particulier pour le regard plutôt médusé des journalistes autour de Todd, qui ne semblent pas comprendre un traître mot de ces raisonnements, il est vrai iconoclates...

Voir aussi son entretien à la Tribune de Genève...

A noter : vous pouvez vous procurer Après l'empire dans la librairie en ligne d'Ilovepolitics.


VOIR AUSSI : emmanuel todd, obamania

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par dresdes le 10/11/2008 19:46
Et bla bla bla et bla bla bla, tous ce que j'ai retenu de cet homme c'est à quel point il se vante, s'autocongratule
un monsieur je sais tous, il dit si il était américain ,il voterait obama, ce n'est pas ce qui en ressort, il donne l'impression de regretter la politique de busch, ou l'élection de obama,
en plus il souhaiterais que des journalistes français parlent en anglais , n'importe quoi!
en tout ca je n' acheterai pas son livre

2.Posté par cc le 10/11/2008 21:01
oui... bon
au delà du personnage...pourquoi ne pas écouter ce qui est dit monsieur Dresde?

Il faut se reveiller: on ne vit pas à l échelle d' une seule élection.
Le cas américain demande plus d attention que la minute qu on lui accorde en lisant des gros titres.
donc. respect

3.Posté par demi-lune le 10/11/2008 21:32
@dresdes
Tu n'as pas du bien regarder : il dit juste qu'il ne faut pas s'enflammer! Ce n'est pas parce qu'il ne tombe pas en pamoison dès qu'on parle d'Obama qu'il est un pro-bush invétéré! C'est un historien doublé d'un démographe : c'est dans sa nature! Il dit juste la vérité : 1°) barack obama est américain : il fera toujours passer l'interêt américain avant le reste (et c'est normal) 2°) l'Amérique, et par voie de conséquence le monde, est dans une m**** noir au niveau économique 3°) la diplomatie américaine a déjà commencé à changer son fusil d'épaule 4°) la question raciale n'a pas du jour au lendemain disparue! Et en ce qui concerne son livre, tu devrais le lire (moi j'ai lu son précédent, "Après l'Empire", très interéssant) : après t'es pas obligé d'être d'accord avec (tout) ce qu'il dit mais pour avoir un avis il faut connaître tous les points de vue!

4.Posté par Vroum-vroum le 10/11/2008 22:13
Si j'ai bien compris, Emmanuel Todd reproche presque à Obama d'avoir levé tant de fonds. Il sous-entends une victoire de l'argent.

C'est peut-être moi, mais même si je suis loin d'être un fan d'Obama je n'ai eu aucun problème à sa collecte de fonds. Je trouve beaucoup plus démocratique un Obama qui reçoit $10-$20 de centaines de milliers de personnes que la méthode traditionelle qui se base principalement sur des dinners de soutien à $1000 le couvert (cercles bien évidemment très fermés).

5.Posté par franco le 10/11/2008 22:23
Mr TODD apporte juste une vision cartesienne à l'élection d'OBAMA, on sait la tâche immense qui attend le nouveau président, on espère qu'il saura s'entourer pour ne pas passer à côté des attentes. Mais le peuple américain bien qu'au bord du gouffre avait besoin d'être rassuré du moins pour affronter l'avenir. Peut on aller en guerre avec un moral en berne, avec la paranoïa qu'affichait le peuple américain entretenu par bush...on peut avoir marre de l'obamania à la française...Mr TODD devrait aussi en faire une relecture ....sociologique et il est très bien placé (sociologue et démographe)....pour nous aider à comprendre pourquoi....la précipitation des hommes politiques à vouloir s'engouffrer sur la breche ou minimiser l'obamania....L'effervescence ACCUSE !!!!! SUIVEZ MON REGARD

6.Posté par Mononoke le 10/11/2008 23:45
Ce Jean-Jacques Bourdin est absolument insupportable : la moindre des choses, quand on a un invité, c'est de le laisser terminer ses phrases plutôt que de le couper pour balancer des gros clichés.

7.Posté par dori le 11/11/2008 06:58
Dites-moi, pour qui il se prend ce monsieur je connais tout?

@ Franco
M. Todd n'apporte rien de cartesien dans tout ce qu'il a raconté et d'ailleurs je l'ai lu son livre et je le trouve nul. Avant de critiquer Obama et les américains il fera mieux de mieux faire chez-lui déjà. On se plaît beaucoup en France de critquer les américains et les autres peuples mais fait-on mieux en France? Pensez-vous que ce qui s'est passé aux USA peut arriver en France? Alors qu'il la ferme. D'ailleurs le monde ne regarde plus la France.

8.Posté par thierry freeman le 11/11/2008 08:07
tres amusant le monsieur :un bon francais!!!!
quelques verites a rapeller
la campagne d obama 86 $ valeur moyenne de dons par des millions de personnes ; biensur il y a eu des gros donnateurs mais ce n est pas parcequ il y a des francais noirs que tous les francais sont noirs
Obama n a rien dit de son programme ou presque :faux (voir son site;;connait il l`existence du livre bleu ou il a detaille son programme (i

9.Posté par thierry freeman le 11/11/2008 08:16
livre bleu (irak,assurance sociale,education,armee,......
il ne trouve pas barack si eloquent que ca ;c est son droit mais bon il admire mccain qui a loue l eloquence d obama plusieurs fois
l amerique qui plume avec les subprimes le monde ;pourrais demander re monsieur si le monde qui a ete plumee par l ameriqfuue s il quand la bourse faisait des records de profits il refusait de profiter de cela
mais bon c est un francais en 1936 ils etaient pacifistes en 1939 ,40 ,
en 45 des resistants
mais bon grace a l internet (invention americaine en passant) je puis m exprimer

10.Posté par AMEURAF le 29/11/2008 00:15
C'est le propre de l'intellectuel français sanctifié : il doit toujours trouver nuls les discours des autres. Comme si reconnaître les mérites des autres, c'est douter de sa propre valeur.
On s'en fout des mariages mixtes, on élit des président(e)s qu'on juge méritant(e)s, à tord ou à raisson !
Est-ce notre savant aurait-il une femme noire ?
Rassuré qu'on peut être de savoir que ve n'est pas OBAMA qui serait l'inventeur de l'obamania !
Personne ne damande à OBAMA de faire des miraclezs, mais on lui souhaite de gérer son pays sans dégâts !

11.Posté par AMEURAF le 29/11/2008 01:03
MC CAIN a passé ses derniers discours à critiquer le programme d'OBAMA, mais notre sociologue français ne suivait pas, il avait déjà décidé qu'OBAMA n'avait pas de programme. MC CAIN, lui savait qu'OBAMA avait un programme de..."gauche" ..."socialiste" voire "socialiste à l'européenne" (presqu'une insulte aux Etats-Unis).

Quant à l'importance des fonds collectés par OBAMA
pour sa campagne, c'est vraiment de la mauvaise foi de ne pas chercher à comprendre pourquoi :

1/ Toute campagne américaine est coûteuse et les lobbies ne sont pas obligés d'apporter de l'argent à n'importe quel candidat, surtout lorsqu’ils ne sont pas sûrs de son élection éventuelle. Et quand ils le font il n'est pas dit non plus qu'ils apportent leurs fonds de façon égalitaire à tous les candidats

2/ l'équipe d'OBAMA savait qu'il leur faudra beaucoup d'argent pour faire accepter un jeune politicien entré au sénat 4 ans à peine devant ses grands adversaires, presque tous sénateurs des plus des dizaines d'années de présence au sénat;

3/ l'argent public (84 millions de dollars maximum) c'était trop limité et donc il fallut se rabattre sur le privé....où il n’y a pas de montant limite imposé..

4/ privé, oui, mais pas sur n'importe quel privé, c'est-à-dire pas de grands groupes financiers prompts à réclamer le renvoi d'ascenseur une fois le président élu en poste.

5/ demander 10 à 20 $ à tous les citoyens américains de bonne volonté et l'usage de l’internet, ce fut la trouvaille géniale de « l'œuf de Christophe Colomb » : il fallait y penser.
D'où ces des 10 ou 20 $ multiplier par des milliers et atteignant presque un milliard de $ pour la campagne d'OBAMA.

Les jeunes et toutes les personnes qui avaient mordu au message de "CHANGE" d'OBAMA y ont répondu donc par des millions et ils ont apporté de gouttes de pluies de dollars qui ont rempli un océan de dollars.

Des personnalités, des artistes, des riches ont apporté personnellement chacun le montant limite de 2.300 $.

Tous ces gens là, ce ne sont pas des ceux qui réclament le renvoi d'escenseur, pour obtenir des marchés à Washington.


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains