Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
Buzz

Les vacances de Monsieur McCain au pays des paradis fiscaux

Julien Landfried le 23 Septembre 2008 à 18:52

Vous vous souvenez des railleries du camp McCain contre la semaine de congés d'Obama à Hawaï pendant le mois d'août ? Hé bien, les démocrates renvoient l'ascenseur aujourd'hui en critiquant la mansuétude dont le sénateur de l'Arizona a fait preuve pour son ancien lieu de villégiature : les îles des Bermudes, paradis fiscal bien connu des entreprises américaines. La campagne McCain aurait touché 50 000 dollars des groupes de pressions en échange de la promesse de ne pas toucher au statut fiscal de l'île, suggère la publicité ci-dessous.



Le message de la campagne d'Obama :
"Today, the Obama-Biden campaign released a new 30 second TV ad, Destination, which highlights McCain’s trip to Bermuda where he pledged to protect tax breaks for American corporations that hide their profits offshore and in return, the grateful insurance company executives and their lobbyists who benefited gave McCain $50,000."



Dans la même rubrique :
< >


1.Posté par Wonderchris le 23/09/2008 19:25
50.000 US$, c'est une table de 5 personnes lors d'une soirée avec George Clooney pour alimenter la campagne d'Obama.


2.Posté par mental le 24/09/2008 09:24
Non, Wonderchris, tu fais erreur : le "repas vedette" d'Obama , c'est 29.000 $, 50.000$ , c'est ...celui de la collecte de fond des republicains :)
Faut te renseigner, mon gars
Et d'ailleurs , je ne vois pas le rapport entre des gens qui alimentent une campagne dans une optique partisane et un lobby financier qui alimente une campagne pour préserver un paradis fiscal ( qui en general est surtout le paradis du blanchiment d'argent)
De toute les façon : ton Hérault est fini , l'effet Palin se degonfle et la crise financière dévoile toute son ignorance en la matière.

3.Posté par Wonderchris le 24/09/2008 11:22
Désolé je pense que Yahoo actualité donne de bonnes infos, c'était en tout cas ce qui était repris dans un article il y a deux semaines sur les petits diners en compagnie de célébrités US étant "accessibles" pour la modique somme de 10000 US$ l'entrée pour les simples mortels.
Je n'ai pas de "hérault", j'analyse juste sans pathos.
Et je tente de ne pas faire d'amalgame, ce n'est pas parce qu'on va dans les Bermudes pour ses vacances qu'on devient blanchisseur d'argent.
Quand au lobbys désolés d'encore une fois passer pour un vieux grigou mais aux USA ce n'est pas une tare en politique d'en avoir car c'est la norme, et il y a des lobby républicains tout comme il y a des lobbys démocrates.
Le dernier article est très interessant: "qui est le meilleur candidat pour l'économie"

4.Posté par mental le 24/09/2008 12:30
Encore une fois : c'est faux
La somme que tu avance , c'etait pour diner a la table de george clooney

Le prix du repas etait d'exactement 28.500 dollars, et le prix pour pouvoir assister à la réception etait de 1000 dollars.

Mais les républicain ont tellement l'habitude de travestir la réalité que tu ne dois même pas te sentir coupable d'avoir avancé une information erronée.
Va au moins verifier ce que je te dis : le meme diner a la table de republicains s'élevait à 50.000 dollars soit presque le double du diner a la levée de fond démocrate.

Pour la suite , je confirme qu'on peut passer ses vacances dans les Bermudes sans faire partie de la mafia russe ;)

Pour ce qui est de lobbys, je me fiche des "traditions" electorales americaines, accepter l'argent d'un lobby c'est mettre de coté son objectivité, c'est etre redevable a un mouvement ideologique ou à une industrie, Obama l'a bien compris puisque meme toi, tu ne peut nier que sa levée de fond, spectaculaire et bien superieure a celle du GOP, s'est faite sans l'apport des lobbys.

5.Posté par Wonderchris le 24/09/2008 14:37
Pas des mêmes lobby, enfin je ne savais pas que Yahoo info était à la soldes des républicains pour diffuser de tels "mensonges" sur les diners-levage de fonds de campagne.

Pour finir, Obama récolte bien plus d'argent pour sa campagne , Mc Cain fait figure d'amateur sur ce terrain et pourtant Obama n'arrive pas a distancer Mc Cain dans les sondages.

2 hypothèses: soit les sondages sont bidons et Obama est largement en tête dans l'opinion, soit dans moins de 2 mois tout les journalistes francais vont tirer la gueule comme en 2004 en ressortant l'adage: "les américains ne sont qu' une bande de racistes!"


Quand à Obama n'ayant pas de lobby derrière lui, c'est une blague?

6.Posté par JuanC le 24/09/2008 15:07
http://www.voici.fr/potins-people/les-potins-du-jour/george-clooney-collecte-des-fonds-pour-barack-obama-240112?xtor=RSS-4

7.Posté par mental le 24/09/2008 16:00
Je n'ai pas dit que Yahoo diffusait des mensonges. J'ai dit que certains, comme toi préféraient ne lire les articles qu'en diagonale et n'en retenir que ce qu'il souhaiteraient y trouver. Maintenant , c'est la faute à yahoo!...ha ha

Concernant les lobbys: Si tu considère des mouvements féministes comme "Now "comme des lobbys...non je parle plutot de l'industrie du tabac , des armes etc ,tous fervents contributeurs de Mc Cain

Pour les fond récoltés: on est au moins d'accord sur ce point ;) Et c'est d'autant plus intéressant qu'il est de notoriété publique qu'Obama bat des records ...mais la contribution vient de petits contributeurs, a coup de 80, 100, 150€ , essentiellement récoltés sur le net. Quand Mc Cain , lui , récolte ses sous de quelques riches donateurs et...des lobbys

Pour finir : Autant , il y'a quelques semaines, l'effet Palin avait fait gagner des points à Mc Bush , autant maintenant, je ne vois pas comment tu pourrais ignorer qu' Obama devance , au niveau national, Mc Cain de 2 à 5 points selon les sondages.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains