Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

Les républicains draguent l'électorat latino

Marjorie Paillon le 11 Décembre 2007 à 00:30

Après les candidats démocrates, c'était au tour des républicains de se livrer à un débat sur la chaîne hispanique Univision. In Spanish dans le texte, s'il vous plait. Un seul des huit candidats du G.O.P. manquait à l'appel : Tom Tancredo a boycotté la séance.



Les sept candidats républicains lors du débat Univision
Les sept candidats républicains lors du débat Univision
Univision avait mis les petits plats dans les grands à l'Université de Miami, en Floride. Huit pupitres pour huit candidats. Manque de chance, Tom Tancredo a décidé de faire faux bond aux télespectateurs hispaniques. Objet du délit : les candidats étaient tenus de s'exprimer dans la langue de Cervantes tout au long du débat. Enfin, presque. Comme leurs concurrents démocrates l'avaient fait en septembre dernier, les protagonistes républicains répondaient en anglais à des questions posées en espagnol, la traduction étant assurée par oreillettes interposées.
Même dans ces conditions, Rudy Giuliani, John McCain et Mitt Romney n'étaient pas au meilleur de leur forme. L'ancien gouverneur du Massachussets a du essuyer de nouvelles questions sur une affaire d'emplois illégaux. Il aurait employé des immigrés sans papiers de travail pour travailler dans sa résidence lorsqu'il était gouverneur.
Car la vraie question était bien là. Quelles sont les solutions apportées par ces apprentis présidents aux problèmes de l'immigration illégale? S'ils en ont, elles n'étaient guère convaincantes hier soir. "Nous devons en finir avec ces illégaux à nos frontières" déclare Rudy Giuliani. Mitt Romney préfére une politique qui mette en valeur ceux qui attendent leurs papiers en toute légalité. Quand à John McCain, il veut bien sécuriser les frontières, mais traiter les immigrés avec amour et compassion. On en pleurerait presque!

Un absent très présent
Celui qui devait jubiler, c'est bien Tom Tancredo. Le candidat est en lutte contre l'immigration illégale. Il en a même fait le centre de sa campagne. Une vidéo annonce la couleur sur la homepage de son site officiel. Et un slogan : "Secure the Borders. Deport those who don't belong. Make sure they never come back." Une invitation on ne peut plus claire à un électorat (très) conservateur.


Un électorat à capter
Il faut dire que les 43 millions de Latinos vivant aux Etats-Unis sont en train de devenir un véritable curseur de l'opinion publique. 16 millions d'entre eux iront aux urnes en 2008, soit autant de voix à conquérir pour les candidats à la Maison Blanche. En 2000 et 2004, leur choix s'était porté sur le candiat Bush. L'électorat latino vote traditionnellement à droite. Le conservatisme républicain les rassurre et la religion catholique est un point fédérateur. Mais la question du mur à la frontière texano-mexicaine reste d'une actualité brûlante. Et la démission du Chief Justice Alberto Gonzales, premier Latino a avoir eu un réel pouvoir au sein de la haute administration américaine, avait tout du siège éjectable pour éviter à d'autres de sauter. Les Américains d'origine hispanique ne sont pas prêts à faire de concessions à ce sujet.

Pour finir et pour rire un peu, ce pied de nez au candidat Tancredo. "Trancre... who?" s'amusent les scénaristes du très drôle site Headzup. :-)






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par Yvon Thivierge le 11/12/2007 03:57
Pourquoi écrivez-vous, Mapa, "Spanish dans le texte" en stipulant d'entrée de jeu que les présidentiables républicains étaient obligés de s'exprimer dans la langue de Cervantes pour ensuite préciser sitôt après que l'interprétation simultanée dans les deux sens a été assurée par Univisión ? Aucun de ces bonzes ne parlent espagnol contre un ou deux des candidats démocrates. Tancredo a manifesté son absence par son racisme primaire qui l'a amené à exiger un débat en anglais seulement et que nous avons bien connu, ici au Canada.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains