Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

Le retour du vrai John McCain ?

Julien Landfried le 5 Novembre 2008 à 06:33

Voici le discours "de défaite" de McCain dans son intégralité.



Le texte de son discours est disponible ici.



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par W. le 05/11/2008 14:04
Oui ! Mac est de retour. Cette campagne n'a pas été la sienne. Il est devenu méconnaissable depuis qu'il a eu la mauvaise idée de mettre son destin dans les mains des extrémistes pseudo-réligieux de son parti avec leur nouvelle idole Sarah Palin.

McCain l'homme d'honneur a entrain dans des bassesses inimaginables pour un fauteuil à la maison blanche. Mais à chaque fois que la ligne rouge a été franchie il a refusé de s'associer. Il a défendu Obama face à sa supportrice xénophobe et il n'a pas approuvé le dernier clip avec le révérend Wright qu'un groupuscule a diffusé la veille de l'élection.

McCain peut continuer à se regarder dans le miroir. Lui l'ami de Joe Biden et de John Kerry. Lui qui avait en 2000 a dénoncé les agents de l'intoléreance qui ont envahi son parti.

2.Posté par Fred le 05/11/2008 17:46
Quels qu'aient été les choix de McCain dans cette campagne, il lui aurait été pratiquement impossible de renverser l'élection, tant le rejet du bilan de Bush, et l'espoir soulevé par Obama (qui a réussi à ramener les jeunes et les minorités aux urnes), étaient forts.

Mais quitte à perdre une élection, autant ne pas perdre son âme. La radicalisation du discours "anti-socialiste" ou les allusions au fouet, ce n'était pas le John McCain que l'Amérique méritait.

Le choix de Sarah Palin, et plus encore sa mise excessive, fut évidemment désastreux pour la crédibilité et l'expérience qu'il voulait incarner, et une terrible erreur stratégique. Sa priorité n'aurait jamais dû être de rassurer sa base conservatrice (qui pensait réellement que le vieux sud voterait démocrate et à fortiori Obama ?), mais de convaincre les indépendants en Ohio et en Floride, sans lesquels les républicains ne pourront jamais prétendre refaire le retard accumulé sur la côte est et en Californie.

Je suis heureux aujourd'hui de l'élection d'Obama, mais très inquiet quant à l'évolution du GOP, dont l'on peut craindre une nouvelle radicalisation face à un parti démocrate qui a aujourd'hui tous les pouvoirs, et un leader charismatique qui réunit l'aile la plus "libérale" de la gauche américaine et son centre-droit.

3.Posté par rico le 05/11/2008 23:15
Je n'ai jamais cru que Mac Cain avait fondamentalement changé. A 70 ans passés, qui pourrait croire une chose pareille ?

Mais il a choisi de tenir sa promesse de ne recourir qu'au financement public, contrairement à Obama qui avait promis la même chose, et avec une telle dissymétrie de moyens, il lui était difficile de faire entendre un message sans forcer le trait.

4.Posté par AMEURAF le 06/11/2008 16:03
David AXEROLD, David PLOUPH et un certain Jeunot de 24 ans ( fou de Pacebook !), c'est eux qui ont compris qu'OBAMA ne tiendrait pas le coup avec les petits 84 milions de fonds publics, pour atteindre toutes les catégories qui ne votent pas ordinairement et sur lesquelles reposait la victoire d'OBAMA et qu'il fallait non seuelment faire inscrire, mais aussi inciter d'aller voter.

Il falaiit les atteindre toutes, sur l'étenfdue de tous les ETats et pour cela il fallait de l'argent, de l'argent et de l'argent.....HONNETE, oui de l'argent honnête et ainsi ils trouvèrent l'idée de récolte d'argent qui ne ruibe pas celui qui le donne (de petits montants, mais offert par des millions de gens)

Vous imaginbez la passion qu'ils sont arrivés à communiquer à dé équipes des jeunes qui partaient d'un lieu à l'autre des Etats-Unis, certains de New-York en Floride pour aller convaincre les habitanyts de cet Etat afin d'éviter les déboirs d'Al GORE et de John KERRY et parer aux éventuelle nouvelle tricheries !

De jeunes Juifs new-yorkais partis en Floride casser le mensonge selon lequel OBAMA était musulman, auprès des retraités juifs, invités à voter pour OBAMA ,....

John MCA CAIN est un brave et sympathique mec, mais il était précédé par une accumulation d'événements (les échecs de GORE et de KERRY) que toute honnête personne, aux Etats-Unis, ne tenait plus à revivre aux Etat-Unis.

Une nouvelle science de gestion de la cartographie électorale est née avec OBAMA, grâce aux prouesses de son équipe.

MC CAIN était en retard d'une élection !

5.Posté par AMEURAF le 06/11/2008 16:07

CORRIGE !

David AXEROLD, David PLOUPH et un certain Jeunot de 24 ans ( fou de Pacebook !), c'est eux qui ont compris qu'OBAMA ne tiendrait pas le coup avec les petits 84 millions de fonds publics, pour atteindre toutes les catégories qui ne votent pas ordinairement et sur lesquelles reposait la victoire d'OBAMA et qu'il fallait non seulement faire inscrire, mais aussi inciter d'aller voter.

Il fallait les atteindre toutes, sur l'étendue de tous les Etats et pour cela il fallait de l'argent, de l'argent et de l'argent.....HONNETE, oui de l'argent honnête et ainsi ils trouvèrent l'idée de récolte d'argent qui ne ruine pas celui qui le donne (de petits montants, mais offert par des millions de gens)

Vous imaginez la passion qu'ils sont arrivés à communiquer à dé équipes des jeunes qui partaient d'un lieu à l'autre des Etats-Unis, certains de New-York en Floride pour aller convaincre les habitants de cet Etat afin d'éviter les déboires d'Al GORE et de John KERRY et parer aux éventuelle nouvelles tricheries !

De jeunes Juifs new-yorkais partis en Floride casser le mensonge selon lequel OBAMA était musulman, auprès des retraités juifs, invités à voter pour OBAMA,....

John MCA CAIN est un brave et sympathique mec, mais il était précédé par une accumulation d'événements (les échecs de GORE et de KERRY) que toute honnête personne, aux Etats-Unis, ne tenait plus à revivre aux Etats-Unis.

Une nouvelle science de gestion de la cartographie électorale est née avec OBAMA, grâce aux prouesses de son équipe.

MC CAIN était en retard d'une élection !




6.Posté par Johan le 06/11/2008 17:14
Merci à John McCain pour son discours. Merci à lui de s'être montré sous son vrai visage, celui d'un homme juste, ouvert et raisonnable.

Hélàs le Sénateur de l'Arizona aura mené une mauvaise campagne, courageuse mais mauvaise, obligé de pactiser avec l'aile dure du parti pour ne pas se faire démolir par Fox News & co. Si McCain avait été lui-même, c'est à dire un vrai centriste, avec son caractère certes, mais capable de dialoguer avec les démocrates et de faire des compromis raisonnables, l'élection n'aurait probablement pas connue la même fin. Et je suis persuadé que le Sénateur McCain aurait été un grand Président.


Sénateur McCain, vous étiez sans doute ce que le Parti Républicain avait de mieux en cette année 2008. J'avoue que ceux qui vont se battre pour prendre votre place en 2012 (Romney, Huckabee, Palin,.......) m'effraient d'ores et déjà.......

7.Posté par Sam le pirate le 07/11/2008 15:17
Très beau discours à l'image de son auteur: un homme intègre et droit. L'Amérique méritait un tel leader. On ne réécrit pas l'Histoire, mais il ne fait aucun doute que le monde aurait eu un tout autre visage si Mc Cain avait remporté les primaires en 2000 chez les Républicains. Espérons qu'Obama saura s'en inspirer dans certaines matières (notamment en matière de défense et de politique étrangère)

Un vrai leader, capable de mener une guerre à bien (voyez les changements de stratégie qu'il a réussi à imposer en Irak, pendant que certains réclamaient simplement un retrait dans la précipitation- avant de nuancer de manière plus que substantielle leurs anciennes prises de position) et loin de l'étroitesse d'esprit des néoconservateurs et de leurs électeurs évangélistes, sans lesquels il n'est cependant pas possible pour un candidat républicain de gagner une élection (ils n'auraient certes pas voté Obama si Mc Cain avait choisi de ne rester fidèle à toutes ses prises de positions antérieures, mais ils se seraient tout simplement abstenu. Face à la forte mobilisation des Afro-américains, le soutien des évangélistes était nécessaire...).

Je crains aussi qu'à présent qu'un modéré du GOP a perdu l'élection présidentielle, les Républicains ne soient tentés de jouer la carte du populisme et de tirer de plus en plus vers la Droite...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains