Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

Le premier débat présidentiel McCain - Obama en direct sur Ilovepolitics.info

Marjorie Paillon le 27 Septembre 2008 à 05:15

Tout au long de la soirée, vivez le premier face à face présidentiel sur Ilovepolitics.info. Réactions à chaud, coulisses et analyses... Venez vous aussi débattre sur votre blog.



04:39 : Poignée de main de fin
Les candidats se serrent la main. Les premières dames montent sur scène pour rejoindre leurs époux respectifs. Tailleur-pantalon rouge vif pour Cindy McCain, robe fleurie pour Michèle Obama. Comme chez leurs candidats de maris les styles sont clairement définis, mais ne permettent pas forcément aux téléspectateurs de faire leur choix.

04:30 : Et si un nouveau 11 septembre arrivait ?
Histoire de savoir qui serait le meilleur commander in chief, Jim Lehrer ose une question coup de poing : un nouveau 11 septembre est-il possible ?

04:20 - La Russie, une menace pour la Paix ?
Non, cette phrase n'est pas de John McCain mais de Barack Obama. "La résurgence d'une Russie agressive constitue une menace pour la paix" estime-t-il. Le candidat démocrate a bel et bien décidé de muscler son discours en matière de politique étrangère.

04:15 - Qui est le meilleur ami d'Henry Kissinger ?
L'éternel conseiller des présidents américains a dû se sentir aimé ce soir. Cité par Barack Obama en exemple de diplomatie par le dialogue, il est immédiatement récupéré par John McCain. "Mon ami Henri Kissinger n'aurait jamais dit une chose pareille !"

04:10 - L'Iran ravive les tensions entre les candidats
Deux conceptions diamétralement opposées de la diplomatie s'affrontent. "Nous ne pouvons permettre un second holocauste" proclame John McCain. Il reste dans la droite lignée de Ronald Reagan et applique la doctrine du "peace throught strength." Le candidat républicain critique la position de dialogue avec "les ennemis de l'Amérique" adoptée selon lui par Barack Obama. Le candidat démocrate plaide pour une "diplomatie ferme et directe" avec l'Iran.

04:02 - Qui aime le plus les soldats américains ?
John McCain et Barack Obama se livrent à une surenchère de déclarations d'amour aux troupes américaines. Quant McCain rappelle ses différentes visites en Irak et Afghanistan, ses rencontres avec les familles de soldats et ses prises de positions sur l'envoi plus ou moins justifié de corps d'armée au Liban, Barack Obama sort son bracelet magique. Une gourmette qu'une mère d'un soldat mort au combat lui a confiée lors d'un meeting.

03:57 - Obama veut-il attaquer le Pakistan ?
"Je sais comment travailler avec le gouvernement pakistanais. Vous ne m'entendrez jamais dire que vais lancer une attaque contre eux." John McCain laisse sous-entendre qu'Obama, lui n'hésiterai pas à le faire.
Confirmation du candidat démocrate : "Si les Etats-Unis ont Al-Qaïda, Ben Laden, ou ses lieutenants dans leur viseur, et si le Pakistan ne veut pas ou est incapable d'agir, alors nous devrions les éliminer."

03:51 - Mais où est donc Oussama Ben Laden ?
C'est bien la question que tout le monde se pose.
Pour réussir cette traque, Barack Obama propose d'envoyer plus de troupes en Afghanistan. "Nous avons 4 fois plus de troupes en Irak qu'en Afghanistan. C'est une erreur stratégique. (...) Nous devons demander au gouvernement afghan de s'occupper de son peuple. (...) Nous devons mener des négociations avec le Pakistan. "
John McCain, lui, a bien entendu une vision différente des choses.

03:41 - L'Irak fait son entrée en scène
Jim Lehrer ouvre le dossier de politique étrangère : quelles leçons tirez-vous de la guerre en Irak ?
John McCain est sur son terrain. Il campe sur ses positions : "les Etats-Unis gagnent en Irak et le sénateur Obama refuse de l'admettre."
Après le traditionnel rappel de son opposition à la guerre en Irak, Obama change de ton : "En tant que Président, je n'hésiterai pas a avoir recours à la force militaire en cas de besoin. Mais nous devons utiliser nos forces armées plus judicieusement. Et ce n'a pas été le cas en Irak."

03:40 - Le Maverick contre le nouveau JFK
"Je me suis battu contre les dépenses inutiles du gouvernement toute ma vie !" lance McCain. "John, vous avez voté 99% du temps avec un président qui a augmenté ces dépenses !(...) C'est un peu dur à avaler!" réplique Obama.

03:30 - L'économie, encore et toujours...
Obama égraine ses propositions pour alléger les dépenses qui grèvent l'économie du pays. Réduction de la dépendance pétrolière, allègement du coût de la santé pour les familles américaines, rendre l'éducation plus efficace et plus abordable. Eliminer les programmes qui ne marchent pas et se concentrer sur ceux qui aident le pays à sortir de l'ornière. Rien de plus "démocrate".
McCain veut couper court aux dépenses inutiles. Il met en avant la nécessité de mieux répartir les budgets et d'accorder de meilleurs financements à l'Armée américaine. Rien de plus "républicain".
John McCain entonne son slogan favori à propos de la dépendance pétrolière des Etats-Unis : "nous donnons chaque année des millions de dollars à des pays qui ne nous aiment pas beaucoup !"

03:15 - McCain, le "Sheriff"
McCain se grime en chevalier blanc prêt à pourfendre le système de Wall Street. Il rappelle son parcours anti-lobby et intérêts particuliers au Sénat. "On m'appelle le "Sheriff" !" lance -t-il.
Obama préfèrerait être dans le rôle de Robin des Bois face au Sheriff de Nottingham.
McCain, lui, nourrit le feu des attaques, arguant que le sénateur Obama "parle beaucoup mais agit peu."

03:05 - L'économie américaine fait son entrée dans le débat.
Les candidats voteront-ils en faveur du plan de sauvetage de l'économie américaine, lui-même en plein sauvetage au Congrès ? Oui, répond John McCain. Barack Obama, fidèle à son message de la semaine, lance la première attaque de la soirée : "la crise financière est le résultat de 8 ans de politiques ratées de George W. Bush soutenues par le sénateur McCain".

03:00 - Jim Lehrer rappelle les règles du jeu.
Chaque candidat aura 2 minutes pour répondre à chaque question posée. Le public ne laissera pas transparaitre ses émotions. Le journaliste a lui-même choisi les questions et ne les a pas communiquées à qui que ce soit. C'est parti pour 90 minutes de débat !



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par Stephane Dangel le 04/10/2008 10:06
Pour une prédiction de résultats sous l'angle orginal du storytelling, rdv sur http://blog.ifrance.com/storytelling

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains