Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
Buzz

Le one woman show d'Hillary

Marjorie Paillon le 25 Février 2008 à 22:15

Après les accusations de plagiat et sa tirade du "shame on you Barack", voici la nouvelle facétie d'Hillary. La candidate a mimé aujourd'hui un discours de Barack Obama. Elle y caricature le sénateur de l'Illinois et ses promesses magiques.






Dans la même rubrique :
< >


1.Posté par Funnymine le 25/02/2008 23:11
Cette pauvre dame n'arrive même plus à contenir sa haine...Ne reste plus qu'à traiter son adversaire de "pauvre con" et la boucle sera bouclée.

2.Posté par Pierrick Leurent le 25/02/2008 23:26
Hé bien! Cette campagne prend une tournure bien étrange... à critiquer le fait qu'Obama privilégie la forme au fond, Clinton est en train de faire de même, à coups d'attaques basses. Pas sûr que cela lui réussisse au Texas et dans l'Ohio.
Nous verrons bien, mais il serait temps que les candidats rentrent dans le fond des enjeux de la campagne, et, sans doute, qu'un candidat se détache franchement du côté démocrate.

3.Posté par hadya le 26/02/2008 00:10
PTDR Funnymine!

Pierrick, Barack se détache et lui, il parle de fond avec la forme

Sinon, là c'est sûr elle perd la raison..... pour de bon.....Elle n'a plus toute sa tête Cruella......Vivement le 5 mars qu'on voie plus sa tête haineuse.........

4.Posté par Norbert M. Gibango le 26/02/2008 00:28
Les Usa et le monde entier auraient donc raison de choisir M. Obama par rapport à Mme Hyllary. Pourquoi? Ce sont les propos même de Mme Hillary qui motivent indiscutablement ce choix.

Avec Obama, “Entre pays, il n’y a pas que la guerre”! Seul “le Dialogue constructif” entre nations est à même de baisser les tentions dans le monde. De là, à penser que du monde convivial sans cris de guerres inutilement faites pour assouvissement de l’appétit de superpuissance, il sera cette fois-ci possible d’aspirer à la redynamisation de l’éclosion favorable de l’ère économique aux Usa et sur la terre des hommes. Évidemment, si pour certains machiavéliques qui épousent la thèse selon laquelle “entre États il n’y aurait que la guerre”, l’entraînaient par provocation sur le boulevard de la guerre, l’on ne s’étonnera pas du tout de voir le “Commandant en Chef de USA Obama” se montrer qu’il est aussi plus qu’un conservateur en matière militaro-guerrière d’une superpuissance bien connue! Toutefois, là où il gagne l’estime du monde dans ses perspectives sur la “politique étrangère” c’est le fait pour lui de mettre en avant le dialogue constructif. Le « Shalom ! » est en fait l’idéal de toute personne sensée qui connaît le prix des affres de la souffrance dans le monde, à l’instar de Jésus-Christ et l’ONU comme personne morale.

Ce qui fut frappant pour moi dans le dernier débat au Texas entre Hillary et Obama, c’était, entre autres, la tenue par M. Obama des propos mettant en exergue la « verve messianique » ! Alors que sa rivale racontait combien et comment elle a vécu et navigué dans les “hauteurs politiques” avec les Grands de ce monde pour mieux voir et comprendre les problèmes sociaux du bas peuple, - M. Obama, quant à lui, en tant qu’homme issu du bas peuple et ayant goutté tout aussi à sa misère, a voulu nous exprimer avec son cœur, non comme témoin distant mais comme celui qui sache avec pertinence de quoi il parle pour l’avoir vécu !

Au chapitre du coup de colère de Mme Hillary Clinton qui contredit la reconnaissance de l’honneur lui rendu par son rival, M. Obama, cela témoigne vraisemblablement de la confusion qui règne dans le camp Clinton quant à la quête de sa propre porte de sortie honorable. Ses conseillers étant conscients de la défaite prochaine, ils seraient plus que divisés au sujet de la forme et du fond de l’approche conduisant à cet avènement incontournable qu’est l’abandon honorable. Les uns suggéreraient l’affabilité du genre « Je (Hillary) suis Honorée par Obama » afin de garder unis les démocrates; tandis que les autres proposeraient plutôt l’agressivité usant de la peinture du pourrissement sur le candidat Obama jusqu’à lisière de l’insulte, en attendant ce que pourrait donner les primaires du Texas et d’Ohio ! De grâce, le Camp Obama a compris tout cela. L’humble Obama ne veut pas du tout leur servir de prétexte de sortie de manière embrouillée.

Pour conclure, nous dirions que l’ultralibéralisme politico-militaire des loups par rapport aux agneaux est ce qui a jusqu’ici empêché le décollage d’une politique étrangère humainement sensée de par le monde. M. Obama sortira-t-il des tiroirs les principes onusiens en matières de politique étrangère pour être appliqués par les Usa ? On lui sera donc reconnaissant par ses fruits. Déjà son humanité se veut manifeste de par la manière dont il bat campagne avec maestria contre sa rivale dont le camp s’avère farouchement querelleux ! Ce dernier mimétisme qui est en réalité un exercice de dérision dont une « mère » devrait s’interdire l’exhibition devant les gens de Rodhe Island n’est rien d’autre qu’une de ces moult provocations insultantes qu’emploie une personne pitoyablement aux abois. Franchement, le Camp de M. Obama n’en fait même pas cas. Heureusement !


5.Posté par Darthvaderiste le 26/02/2008 03:30
C'est moi où Hillary à complètement largué les amarres ? Pendant le débat du Texas elle se fait violemment renvoyer dans les cordes par Obama qui dit "c'est supposer que tous ceux qui on voté pour moi sont des illuminés ainsi que ceux qui m'ont "endorsé" " et elle, quelques jours plus tard, elle a pas compris la leçon et se met à caricaturer un discours d'Obama et insulter ceux qui y sont sensibles d'imbéciles et de moutons bêlant, parce que perso, c'est comme ça que je le prends. Qu'elle n'ait plus le respect pour son adversaire est une chose, mais là, elle manque de respect à la moitié des démocrates qui ont voté Obama.

En plus, au même moment, comme de par hasard, on nous ressort une photo de Obama en "habits musulmans".

Je dois avouer que, bien que m'affirmant en faveur d'Obama depuis le début de ces primaires, je n'avais jamais eu autant envie qu'il l'emporte pour lui faire ravaler son caquet. Vivement le 4 mars qu'elle comprenne qu'il n'y a plus d'autre alternative que de se retirer.

Je ne l'avais encore jamais dit, mais VIVE OBAMA !

6.Posté par Lucide le 26/02/2008 09:42

Obama évoque souvent le cynisme ....le cynisme de certains politiques, le cynisme des lobbyes, le cynisme de ceux qui sont pret a entretenir les divisions, les haines et les differences (de couleur, de religions, de cultures, de niveau d'éducation etc.) pour garder le gateau du pouvoir. Et bien en voila un parfait exemple...ce n'est pas tant qu'Obama preche l'union des citoyens entre eux face aux dangers communs (rechauffement, main mise des lobbyes, pertes de reperes) qui comptent mais bien qu'au fond d'eux les citoyens aspirent a moins de haine, aspirent a plus de sérénité et de paix.

Nous avons le meme phenomène en Europe et en france bien évidemment, a un moment ou l'occident se conctracte et a peur de l'étranger, de l'autre, des puissances émérgentes (l'effet Chine en quelque sorte), ou le souffle des médias et du marketing est imbibés de consumerisme personnel (pense a toi et a tes proches, consomme ce qui ressemble a ta tribu) certains exploitent ces peurs pour faire le plein de voix.

On en voit meme qui parle de politique de "civilisation" (blanche ? chrétienne ? wasp ???, face a quoi, contre qui ?) qui agitent de nouveau le vieux subterfuge de la religion (toujours la meme récuperation de la "foi" commune a tout les Hommes par la politique. Rappellons nous que la foi unie les hommes et que la religion les divisent depuis toujours, car celle ci est necessairement porteuse de nationalisme voir de racisme dans ses versions extremes et pour cause elle ne cesse de dire.."ton dieu et le seul vrai dieu", si tu est de ton pays alors tu aimeras "tel" dieu (et celui des autres ?). Vieux vestige d'un temps ou la planete n'était aussi petite qu'aujourd'hui, ou l'information ne faisait pas le tour du monde en quelque seconde et ou le métissage était encore un phénomène rarissime faute d'échange et de déplacements massifs entre des populations trés différentes).

En france un "catho" laique a tenté lors de la derniere éléction de federer les classes moyennes au dessus des idéologies politiques en "préchant" l'extreme centre devant l'urgence et le poid des problèmes communs...il s'appellait françois bayrou, les sondages montraient qu'il serait victorieux dans tout les cas de figure en final (comme Obama) mais pour cela il devait acceder a cette finale...il n'a jamais passé Ségolène Royal (sauf en données brut dans les instituts). Obama lui a "passé" Clinton" dans 25 états sur 36, il domine en délégués élus et en voix....il a réussi ce que Bayrou n'avait pas réussi, dépasser les clivages gauche/droite. A noter qu'Obama n'a pas lancé sa campagne tout seul en quittant son parti (bayrou a renier l'UMP) mais bien depuis son propre camp démocrate...la difference est notable.

Quoiqu'il en soit Obama fait souffler un espoir nouveau, un espoir au dessus des differences....il "preche" la foi commune a tout les Hommes et les femmes, une foi au dessus des religion, celle du coeur, de la raison (une foi "laique" ?) ...c'est ce qu'il appel "hope".

Et si parfois il était salutaire de laisser l'utopie "républicaine" (au sens français du terme) réequilibrer les situations perilleuses ? Les americains y parviendront ils ?
si oui cela serait assurément un retournement historique sans précédent depuis longtemps et un évenement qui bouleverserait la donne geo politique, économique et sociétale a l'échelle de la planete...

réponse le 4.

7.Posté par bowthan le 26/02/2008 11:02
Personnellement je ne vois pas pourquoi un candidat n'aurait pas le droit de caricaturer et de mimer son adversaire. Si toutes les attaques se limitaient à ce genre de chose la politique ne serait pas l'aquarium à requins que l'on connait.

Et puis même si on peut dire houlala ça n'est pas bieng, il est assez logique que les adversaires d'Obama cherchent à retourner l'atout d'Obama, son éloquence, en un défaut. On dit bien que nous avons les défauts de ses qualités. Après c'est une question de forme mais ça n'est pas que depuis hier ou que par cette vidéo qu'elle reproche à Obama d'avoir de la consistance malgré une verve et un talent d'orateur certain. McCain aussi a critiqué Obama sur ce terrain la, arguant qu'il faisait de beaux discours mais des discours creux.

De plus on regarde ça avec des yeux de français mais les américains ont un plus grand sens de la dérision. Voir la vidéo récente de Bill Gates à quelques mois de la fin de sa retraite de Microsoft ou celle de Bill Clinton quelques mois avant la fin de son mandat. De telles choses sont impensables de la part d'hommes politiques ou grands patrons français. On peut voir aussi des vidéo de Huckabee dans une émition humoristique où se livre au comptage des délégué. Même Obama au David Litterman Late's Show livrer son top 10 des raisons toutes plus luffoques les unes que les autres pour voter lui. (c'est un sketch écrit et préparé bien sur). L'une des raisons fut qu'il ferait renommer un mois Baracktober je crois.
Les américains ont un sens du show et de la mise en scène que nous n'avons pas. Et ça se retrouve dans leurs meetings politiques.

Je pense que Hillary Clinton se trompe, elle a déjà attaqué Obama sur ce terrain la. A déjà martelé que le fond ou la réalité était mieux que la forme et le rêve. Ça n'a pas pris, ça n'a pas fait mouche. Pire l'équipe à Obama a commencé à répondre à cette attaque. Il y a même un billet sur ce blog intitulé "demandez le programme" qui montre une pub pour Obama . Pourquoi alors s'obstiner à attaquer dans cette direction puisque les résultats ne sont pas la ? Pourquoi forcer le trait à ce point ? Ca en devient en effet contre productif même. Ça peut se retourner contre elle.

Néanmoins c'est assez amusant de voir ce genre de choses. En France on est très friand de petites phrases assassines, de bons mots ou expressions qui passent à la postérité comme "bravitude" ou autre bêtises de ce genre. Mais ça n'est qu'une différence de style, de forme. Ca n'est pas mieux, ça n'est pas pire.

8.Posté par Archytas le 26/02/2008 12:23
Décidemment...
A croire qu'elle fait tout pour perdre la campagne... Incompréhensible. Cela risque fort de lui couter des voix.

http://presidentielleus.blog4ever.com

9.Posté par Funnymine le 26/02/2008 14:15
Bowthan, vous confondez dérision et auto-dérision. Hillary s'enferme de plus en plus dans le rôle de la "cynique". Toute ses interventions se font sous une forme négative, ce que les américains au vue des votes apprécient guère. Avec ce genre d'attaques elle fini de se séparer des obamistes qu'elle pourrait éventuellement conquérir. Surtout que les derniers sondages sont négatif pour Hillary. En effet Barack y gagne 10 points en Ohio soit 51%pour elle, 40% pour lui, et la tendance peut encore s'accentuer.

10.Posté par rico le 26/02/2008 17:31
Encore des sondages à la noix. Je me souviens de ceux en Californie, que j'avais dénoncés à la veille du Super-Tuesday
La suite m'a donné raison.

On avait aussi vu ça dans le New Hampshire: Le camp Obama a réussit à rendre crédible son candidat en truquant un paquet de sondages (et ça continue avec les aberrants sondages de popularité pour Novembre), tout comme d'ailleurs en prétendant être en avance après le super-Tuesday au niveau délégués.
C'est là aussi un magnifique exemple de démocratie.N'importe qui d'autre ferait ça, et les Obamaistes crieraient au scandale, mais comme rien ne doit entacher leur idole...

Mais par pitié, une bonne fois pour toutes, qu'on en finisse avec ce délire Bisounours de "Bouh c'est un(e) méchant(e), d'attaquer son adversaire".
Dans une élection, quelle qu'elle soit, il est tout à fait justifié d'attaquer son adversaire sur ses fautes. La loi du silence et du tabou serait préjudiciable aux électeurs.
Ces sornettes infantiles sont d'autant plus idiotes qu'elles sont hypocrites: les deux candidats se livrent à ce genre d'attaque, mais les Obamaistes (enfin... les Obamaistes français) ne veulent pas le voir.

A part ça, j'ai trouvé cet extrait très amusant.
Obama est vraiment la traduction en démocrate de Huckabee.

11.Posté par bowthan le 26/02/2008 20:13
@ Funnymine : peut être que je confonds, c'est possible. Mais je ne peux m'empecher d'être amusé. Amusé d'avoir lu que McCain et Romney s'accusaient mutuellement de ne pas être assez conservateurs, prétendre d'être bien plus conservateur que l'autre alors qu'ils sont tous les deux loin d'être les plus conservateurs des républicains. Amusé de voir Hillary se moquer du manque de fonds du programme de son adversaire alors que finalement son programme n'est pas si différent de celui d'Obama. Il n'y a que des nuances ici ou la mais pas d'options réellement différentes.

Je suis enfin amusé de voir Hillary Clinton se livrer à cette caricature, se lacher, alors qu'elle voulait incarner celle qui était la plus posée, la plus préparée, la plus compétente et expérimentée. Et honnetement, ça n'est que mon opinion à moi mais je préfère mille fois cette caricature grossière et amusante plutot que le martellement du leitmotiv "il ne fait que dans la forme, mais pour les vraies solutions c'est moi qui les aient" (encore une fois leurs programmes et leurs positions sont assez proches).

Donc oui je vois un peu d'autodérision à la fois du coté républicain et du coté démocrate. Et ça m'amuse car je vois ça avec mes yeux de français. Avec distance. On peut dire ce qu'on veut mais voir Hillary Clinton faire ça, c'est fort.

12.Posté par hadya le 26/02/2008 22:05
@Bowthan
Euh.....Avec tes yeus de Français à toi alors Lol
Moi je la trouve de plus en plus pathétique.......Je pense sincèrement qu'elle devrait aller consulter après le 4 mars.....

13.Posté par Funnymine le 26/02/2008 23:25
Une auto-dérision involontaire et non maîtrisée alors... Ce qui aura à n'en pas douter des répercutions catastrophiques pour les interessés.

Moi aussi je me permet un lol.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains