Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

Le géneral Petraeus auditionné par McCain, Clinton et Obama : un partout, balle au centre sur l'Irak

Marjorie Paillon le 9 Avril 2008 à 08:30

Le général David Petraeus, aux commandes en Irak, et l'ambassadeur américain à Bagdad Ryan Crocker étaient auditionnés hier par le Congrès américain. L'occasion pour les trois candidats à la présidence d'affirmer leur stature de futur commander in chief et de faire valider par questions interposées leurs stratégies irakiennes respectives. Mais les quelques huit heures d'audition ont accouchées d'un match nul : Petraeus et Crocker appuyent John McCain en demandant à ce que les Etats-Unis restent pleinement engagés en Irak, mais concèdent un point aux Démocrates en acquiescant que la présence d'Al Quaeda ne peut y être eradiquée.



John McCain, en tant que membre de la commission de la Défense du Sénat, a pu s'exprimer dans la matinée.

Hillary Clinton est aussi membre de la commission de la Défense. La candidate démocrate se voulait offensive face aux deux responsables américains en Irak. Mais David Petraeus n'est pas homme à se laisser faire. Il répond aux questions de l'ex First Lady.


Barack Obama, en tant que membre de la commission des Affaires Etrangères du Sénat, a dû attendre le début de la soirée pour s'adresser à David Petraeus et Ryan Crocker.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par Edouard le 09/04/2008 18:57
J'ai trouver Obama très convaincant... ;)

2.Posté par Yvon Thivierge le 09/04/2008 19:46
Qu'il me soit permis, d'entrée de jeu, d'affirmer que ce nouvel exercice du général et de l'ambassadeur devant le Congrès ne fut que pure perte d'oxygène.
Qui plus est, cette audience aux résultats prévisibles visait plus à permettre aux deux susmentionnés de rééditer leurs vues édulcorées de la déplorable situation en Irak et aux trois présidentiables de se positionner électoralement et politiquement plutôt qu'à résoudre la crise irakienne qui n'en finit plus de causer victimes et destructions.
La portion la plus incongrue ne fut-elle pas, outre l'enième bourbe de McCain concernant al-Qaïda et l'Iran et sa confusion des Chiites et des Sunites, sa contradiction du général David Betray-us qui avoua ne pas voir de lumière au bout du tunnel alors que le sénile sénateur affirma tout de go qu'avec ses immenses verres fumés noirs il voit toutes sortes de lueurs brillantes en Irak ?

3.Posté par mike le 10/04/2008 08:46
Obama m'a aussi donné l'impression d'etre le plus convainquant, il faut mettre tout le monde sur la table surtout l'iran qui fiance bien sur les milices chiites responsables du chaos en irak il ne faut pas se gourrer, les usa sont en fait en guerre avec l'iran sur la terre d'irak....

4.Posté par smoby le 10/04/2008 13:42
AP, 10 avril

Hillary Clinton a félicité le Premier ministre britannique Gordon Borwn qui n'ira pas à Pékin pour l'ouverture des Jeux mais sera présent à la clôture que chef du gouvernement du pays organisateur des Jeux de 2012 à Londres.

Hillary Rodham Clinton avait demandé à son rival démocrate mais aussi au candidat républicain John McCain à se joindre à elle pour demander au président George W. Bush à ne pas assister à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Pékin le 8 août prochain.

Barack Hussein Obama a fait de même plus tard dans la journée. Son comité de campagne a publié un communiqué dans lequel le sénateur de l'Illinois exhorte Bush à boycotter les festivités de Pékin.

"Si les Chinois ne prennent pas de mesures pour contribuer à l'arrêt du génocide au Darfour et respecter la dignité, la sécurité et les droits de l'homme du peuple tibétain, alors le président devrait boycotter les cérémonies d'ouverture", souligne Obama dans le communiqué rendu public par son comité de campagne.

Lundi, la sénatrice de New York avait invoqué les "violents affrontements du Tibet" et le refus du gouvernement chinois d'utiliser son pouvoir de pression sur le Soudan pour faire cesser le génocide au Darfour. Elle avait jugé que le président américain ne devrait pas prévoir d'assister aux cérémonies à moins de "changements majeurs du gouvernement chinois".

-Les electeurs noirs americains sont particulierement sensibles aux massacres et aux viols perpetres par les milices arabes "janjawid" contre les populations noires de Darfur, Obama ne pouvait pas eviter a prendre position face a la Chine, pays qui soutient le regime islamiste de Khartoum. Voila, c'est fait, passons a autre chose;)-.

5.Posté par nono le 10/04/2008 23:12
elle se prend déja pour la presidente, mais madame croit quelle est le centre du monde, non mais franchement

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains