Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

Le courant passe-t-il toujours entre John McCain et la base républicaine ?

Marjorie Paillon le 12 Octobre 2008 à 19:48

Chahuté vendredi par des militants en colère dans le Wisconsin, corrigeant les préjugés anti-Obama de certains supporters dans le Minnesota samedi, John McCain semble être en pleine crise de confiance avec la base républicaine. Les sondages donnent le candidat du G.O.P. à 9 points de son concurrent démocrate. Comment John McCain peut-il utiliser les 23 jours de campagne restant pour redonner l'envie aux Républicains de se battre avec lui ?



danagraves, licence CC, Flickr
danagraves, licence CC, Flickr
La base républicaine a décidé de se faire entendre. Elle commence à en avoir assez de voir son candidat baisser dans les sondages et mener une campagne de coups de poker qui tombent bien souvent à l'eau. L'inquiétude de ces supporters républicains est de voir un John McCain hésitant dans cette dernière ligne droite.

Vexés par le vote du plan Paulson, dont même la version remaniée va à l'encontre de tout entendement républicain, les contribuables-citoyens se rebellent. Les premiers qui pourraient faire les frais de cette mutinerie de la base sont les élus de terrain, congressmen et sénateurs qui devront aussi passer par le verdict des urnes le 4 novembre prochain. Washington étant en pleine vacance du pouvoir, entre une Maison Blanche dépassée par les évènements économiques et un Congrès livré à lui-même sans réels chefs de rangs, les élus de terrain n'ont qu'un seul repère : leurs électeurs.

Lorsque John McCain a pris la décision de suspendre sa campagne le 25 septembre dernier, à 24 heures du premier débat présidentiel, le candidat républicain a tenté de rendosser son costume de chevalier blanc de la politique. Celui du "maverick" qui place l'intérêt national au-dessus des intérêts des partis. Le sénateur de l'Arizona est alors allé à la rencontre des émissaires du Congrès pour négocier avec eux le vote du premier plan Paulson, au risque de ne pas participer au face à face prévu le vendredi suivant. Or une majorité de députés républicains ont fait basculer la donne et répondu non au vote du plan de sauvetage de 700 milliards. McCain est alors apparu comme un vieux général ayant bien du mal à tenir ses troupes.

Certes, le Parti républicain n'a jamais été tendre avec le sénateur "Hothead". McCain le lui a bien rendu, passant des pactes avec les démocrates pour faire passer des lois bipartisanes au Sénat, transgressant les codes du Parti en dénonçant en 2000 l'intolérance des pasteurs évangéliques, ayant même failli passer à l'ennemi en 2004 lorsque John Kerry lui proposa de s'allier à lui sur un ticket démocrate pour briguer la présidence des Etats-Unis.

John McCain a finalement été investi pour cette élection présidentielle sur des voix essentiellement indépendante ou proches de ce que l'on pourrait appeler le "centre droit". Le choix de Sarah Palin a donc été celui de l'apaisement, nécessaire à McCain pour montrer à la base conservatrice du Parti qu'il ne l'oublierait pas. Un coup médiatique qui a galvanisé un temps le G.O.P. lors de la convention de Minneapolis.

Mais cette base aujourd'hui n'est plus dupe. Pire même, elle ne semble plus avoir confiance en le ticket qui devra défendre ses couleurs le 4 novembre prochain. Et elle le fait savoir. Vendredi, John McCain et Sarah Palin étaient en meeting dans le Wisconsin. Le couple républicain a dû faire face à la hargne de ses militants. Un homme a fait une OPA sur le micro qui circulait dans la salle pour exprimer son mécontentement de voir les Démocrates gagner ces élections. "Je suis en colère, je suis vraiment très en colère. Et ce qui va vous surprendre, c'est que ce n'est pas à cause de l'économie... C'est parce que les socialistes sont en train de reprendre le pays ! (..) Il est temps que vous deux nous représentiez vraiment et que nous sommes en colère !"

Un autre militant a ensuite littéralement supplié John McCain d'utiliser la carte du scandale de l'association ACORN, de celle du Pasteur Wright et de ses relations "louches" pour réussir à gagner le troisième et dernier débat présidentiel face à Barack Obama, le mercredi 15 octobre prochain.

Samedi, John McCain s'est trouvé à nouveau confronté au ras-le-bol de ses militants, cette fois-ci dans le Minnesota. Plusieurs fois au cours de son meeting de Lakeville, le préjugé selon lequel Barack Obama serait arabe ou musulman est revenu dans la bouche des supporters. John McCain s'est immédiatement porté en faux et s'est fait un point d'honneur à rétablir la vérité. Même s'il faut pour cela le faire sous les huées.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par ZapPow le 12/10/2008 22:47
Les "supporters" de McCain détestent plus Obama qu'ils n'aiment leur candidat.

2.Posté par The_Joy le 13/10/2008 00:09
exacte ZapPow.
Sinon, je trouve personnellement la deuxième vidéo est affligeante! Est-ce donc ça l'Amérique profonde?

3.Posté par The_Joy le 13/10/2008 01:11
The ignorance of one voter in a democracy impairs the security of all. JFK

4.Posté par The_Joy le 13/10/2008 01:21
Je poste l'analyse d'un internaute american que j'ai trouvé très bonne
http://www.youtube.com/watch?v=H1v3tU1pZr8&feature=related

5.Posté par Cedric le 13/10/2008 15:51
La réaction du Sénateur Mc Cain face à la remarque déplacée de cette ignorante qui cache très mal son intolérance - bel euphémisme - m'a agréablement surpris. Après tous les spots négatifs et tous les coups bas dirigés à l'encontre du sénateur Obama, je ne m'attendais pas du tout à une réponse aussi honnête de Mister Maverick; il remonte dans mon estime. C'est à croire que les plus viles manoeuvres sont essentiellement du fait de son équipe de campagne... Quoiqu'il en soit, la haine qu'affiche certains sympathisants du GOP me fait froid dans le dos...

6.Posté par Avembe le 13/10/2008 22:35
Il s'est repris parce qu'on l'a très probablement tapé sur les doigts!!!!
Cedric cette haine est très courante en fait les Noirs en font l'expérience presque tous les jours donc le froid que tu as dans le dos eh ben on l'a presque tous les jours...Obama le savait , il l'a dit d'ailleurs Jed Lewison a concocté une belle vidéo sur ce point que tu peux trouver sur YouTube...
Mon problème ce journaliste noir T. Harris qui suppliait que Mc CAIN s'en prenne bien plus violemment à Obama en utilisant le Rev Wright etc...le mec a reçu tant d'insultes...Il n'a vraiment pas compris qu'il avait fait d'intolérable!!!!!!!!!!!
il aura des problèmes plus tard ça c clair!!!!!!!!!!!!!!

7.Posté par rico le 13/10/2008 23:48
Mac Cain, bien qu'annoncé distancé dans les sondage à moins d'un mois de l'échéance, a eu les c*uilles de recadrer une de ses supportrices qui propagait sur son adversaire des rumeurs qui lui auraient été profitables mais grossières et infondées.

En Janvier, Obama dans une situation beaucoup moins inconfortable a eu nettement moins de cran quand son camp a fait éclater une polémique sur le supposé racisme d'une remarque d'Hillary Clinton (démocrate comme lui).

La réputation de courage et de probité de Mac Cain n'est plus à faire. Concernant Obama, il faudra espérer d'autres qualités parce que là...

8.Posté par ZapPow le 14/10/2008 13:54
@ 7) Mémoire courte, ou ignorance ? Parce que McCain n'a certainement pas toujours eu un comportement honorable dans cette campagne. En fait, avant cette intervention (que personnellement je trouve assez molle : il aurait pu en profiter pour demander "et s'il avait été Arabe ?" et réaffirmer les soi-disants valeurs américaines") tout le monde se demandait ce qu'il avait fait de son honneur, de son courage.

Pour ce qui est de sa probité, on se pose encore des questions, et les réponses qui se dessinent ne sont pas en sa faveur (Keating 5, par exemple).

9.Posté par rico le 14/10/2008 21:06
ZapPow:
Aussi "molle" que tu puisses trouver la réaction de Mac Cain, elle a le mérite d'exister. Contrairement aux agissements d'Obama dans l'épisode auquel je fais référence.

Et en matière de probité, je pensais aussi à l'action de Mac Cain dans l'affaire du marché truqué des futurs ravitailleurs de l'USAF.
Je "me demande" (en fait non, je n'ai aucune illusion là dessus) si en France on aurait vu un homme politique en situation de précampagne présidentielle faire annuler un contrat frauduleusement renporté par Airbus pour notre armée de l'air, au risque plus qu'évident de voir Boeing rafler la mise au final.

10.Posté par ZapPow le 14/10/2008 22:51
@ 9) Ah ! Parce que maintenant le contrat Airbus était frauduleux. ? Bizarrement, à l'époque, je n'ai jamais entendu cet argument. Et je ne l'avais jamais entendu jusqu'à aujourd'hui, d'ailleurs. Mais peut-être cela m'a-t-il échappé ?

Je ne sais pas à quel épisode avec HC il est fait allusion.

Je ne doute pas que vous allez éclairer ma lanterne sur ces deux points.

11.Posté par rico le 15/10/2008 21:52
ZapPow:
Dire que tu fustigeais mon "ignorance"...

A l'origine, l'appel d'offre pour les futurs ravitailleurs de l'USAF avait été remporté par Boeing.
C'est le sénateur Mac Cain qui a lancé les commissions d'enquête qui ont révélé que la victoire de Boeing résultait de manoeuvres frauduleuses (une taupe dans le comité de sélection), provoquant le renouvellement de celui ci et au final la victoire du grand rival Airbus. De nombreuses personnes ont reproché à Mac Cain d'avoir privilégié l'honnêteté à ce qui est perçu comme l'intérêt national, à fortiori au profit d'une entreprise dans laquelle l'état Français à une forte influence. Voies par toi même ici, et cerise sur le gâteau, les auteurs de ce clip aux relents xénophobes anti-français sont... démocrates.


La polémique sur Clinton, c'est lorsque le clan Obama a cherché à la faire passer pour une raciste en Janvier, afin de mieux capter le vote noir quitte à agiter les spectres de la paranoia que lui même dénoncera plus tard dans son discours de Philadelphie.
Lorsqu'il s'est agit d'un potentiel gain électoral, monsieur n'a pas pipé mot et laissé son équipe balancer des accusation abjectes et outrancières de racisme.
Après l'irruption des propos du révérend Wright dans la campagne par contre, il a pondu un beau discours pour dire aux noirs qu'il ne fallait pas voir le racisme partout.
Tout l'art de retourner sa veste "toujours du bon côté", plutôt que de s'opposer à un mensonge bénéfique comme l'a fait Mac Cain.

12.Posté par dori le 16/10/2008 11:30
@ rico
Vous serez certainement le seul à penser que McCain est honnête. Il est évident que vous avez un autre problème. Mais ça on s'en fout. Trouvez-nous d'arguments solides pour montrer qu'Obama est raciste(comme vous insinuez) sinon vous la fermez. Une chose pour éclairer votre petite cervelle, la majorité des gens qui ont porté Obama(et qui le portent encore) là où il est, sont des blancs et ils sont loin d'être idiots. Mais il est vrai que dans votre pays vous n'avez pas coutume à voir des blancs voter pour un Noir alors ça vous irrite de voir que dans le pays le plus puissant au monde les gens font confiance à un Noir. Si vous pensez qu'aux US les anti-français sont des démocrates vous êtes à côté de la plaque. Quant à ce contrat d'approvisionnement de l'US ARMY, je trouve cela normal que les démocrates se battent pour que Boeing l'obtienne.

Je remarque aussi qu'on parle de plus en plus(comme par souhait) maintenant que McCain est distancé dans les sondages, d'une éventuelle irruption de la question raciale dans le choix des électeurs le 4 novembre prochain. Je voudrais simplement rappeler qu'on a déjà entendu ces discours pendant les primaires démocrates. On a souvent tendance à oublier que la mentalité des citoyens américains est une variable très évolutive(y compris à très court terme) et que là-bas les gens se cultivent et ne perdent pas leur temps à s'accrocher à une prétendue supériorité raciale(quitte à voir sa situation économique se détériorier). Time is money.

Continuez ainsi "rico" et vous allez vous réveiller au 14eme siècle.

13.Posté par Funnymine le 16/10/2008 16:32
@ Dori

L'ami Rico(ré) ne s'est toujours pas réveillé des primaires démocrate où sa championne Hillary a pris une raclé contre le petit nouveau de l'Illinois. Et aujourd'hui il se comporte comme un gamin a qui on offre lun soir de Noël le camion qu'il a toujours réclamé mais qui le refuse parce que le pare-choc arrière n'est pas jaune...

Je rappelle qu'Hillary et Barack avait quasiment le même programme sauf sur un ou deux détails. Montrer une telle sympathie pour le candidat conservateur, qui ne partage pas, mais alors pas du tout les mêmes positions que Clinton sur bon nombres de sujets (et c'est pas Sarah Palin qui arrangera l'affaire), parait donc éminament suspect...

14.Posté par rico le 16/10/2008 23:30
Dori:

J’ai effectivement un problème : ce sont les types comme toi qui croient comprendre mais qui ne comprennent pas et se permettent de donner des leçons, voire des ordres.
Si tu avais autant de cervelle que tu le croies, tu aurais compris que ce que je reproche à Obama c’est d’être un faux-cul, pas un raciste...
Ton couplet sur les français qui ne votent pas pour des noirs est ridicule et hors sujet (bien que représentatif de ta « culture politique »), ce dont je parle c’est de l’honnêteté d’un homme qui est sûrement l’un des meilleurs éléments du parti républicain et je t’en ai donné deux exemples indiscutables. Mais es tu seulement apte à mesurer la portée des faits que j’évoque ?

« sinon vous la fermez »
Sans déconner, tu te prends pour qui ? Tu te croies où ? Au Politburo ?
Si tu veux t’immiscier dans une discussion que je tiens avec un autre intervenant, tu es prié de faire un effort minimum 1/ de compréhension et 2/ de politesse.

15.Posté par rico le 16/10/2008 23:41
Funnymine:

Ca prend pas le numéro de provoc. Si je tiens ces commentaires ici, à des personnes qui ne risquent pas de voter (et encore moins pour HC), c'est que j'ai mes raisons.

quasiment le même programme sauf sur un ou deux détails
Tout est dit... Non, ce n'était pas des détails ! L'une avait suffisamment de crédit politique pour proposer un vrai plan de couverture médicale et pas l'autre qui a monnayé l'abandon de cette mesure pour se recentrer et paraître plus crédible. Avec la conjoncture à venir, tes détails se chiffreront en de nombreux morts (dont une surreprésentation de noirs) dans un pays où la visite à un généraliste coûte 300 $.

16.Posté par Avembe le 18/10/2008 12:21
Rico, HRC a perdu!!!!!!!!!!
Bill et toi avez vraiment un problème!!
HRC A PERDU!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
je me doute que tu souhaites que Mc CAIN batte Obama!!!
L'une des raisons fondamentales pour lesquelles Obama doit gagner c'est le Racisme!!!J'ai envie , mais une furieuse envie que le racisme prenne ne serait-ce qu'une fois une tarte historique...Il ne disparaitra pas, mais pour ceux qui étaient contre la fin de l'esclavage ou les droits des femmes ou les droits civiques
ce sera un séisme, et ça va nous faire un bien fou que je pense que tu ne pourras certainment pas comprendre....
Mais s'il perd on continuera quand même le "combat" Asiatiques, Noirs Blancs, latinos, Arabes Native americans etc...c'est ce que nous faisons d'ailleurs depuis quelques siècles....

17.Posté par rico le 18/10/2008 14:25
Avembe:
Quand il s'agit d'élire le président de la 1ere puissance de la planète, il y a bien d'autres éléments plus importants à prendre en compte que la symbolique "d'une tarte au racisme". On n'est pas en train de parler d'une élection de la Star Academy où on se mobilise pour faire gagner une grosse par solidarité surpondérale.
Quelque soit le vainqueur en Novembre, 2008 restera pour moi l'année où on aura manqué l'occasion de voir s'instaurer un système de garantie de soin solidaire aux USA. Avec ce qui s'annonce à l'horizon, c'est loin d'être accessoire. Tu auras des années pour t'en rendre compte.

Obama était largué il y a quelques semaines. Ce qui l'a sauvé et lui donne l'avantage dans la course à la maison blanche n'a rien à voir avec le racisme/antiracisme, mais avec la crise économique qui couvait depuis un peu plus d'un an et qui a emporté dans une même vague les principales banques du pays et le représentant du parti au pouvoir.
Libre à toi de voir l'accessoire plutôt que les tendances lourdes, si ça te rend heureux mais au delà de la symbolique et des articles de magazines qui te mettront du baume au coeur, laisse moi te dire qu'un homme qui à un boulot lui permettant de nourrir sa famille sera forcément plus ouvert, moins parano que celui qui est au chômage depuis des lustres.

"pour ceux qui étaient contre la fin de l'esclavage"
Ils sont morts depuis un siècle ou deux.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains