Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

Le New York Times censure John McCain

Marjorie Paillon le 22 Juillet 2008 à 07:30

Pas de tribune dans le New York Times pour John McCain. Le candidat républicain voulait montrer que la politique étrangère était son domaine réservé, histoire de se faire entendre pendant le voyage ultra médiatisé de Barack Obama à l'étranger. Il devra revoir sa copie. Le grand quotidien de New York n'a pas voulu publier son texte et multiplie les affronts à son endroit.



Joel Schlabotnik, licence cc, flickr
Joel Schlabotnik, licence cc, flickr
Souvenez-vous du début de scandale lobbyiste lancé par le journal en février. Les éditorialistes maison prétendaient que McCain avait été l'amant de Vicki Iseman, lobbyiste de son état. Le même New York Times avait pourtant choisi de soutenir officiellement John McCain lors des primaires républicaines. Mais voilà : le quotidien ne veut pas de la tribune sur l'Irak rédigée par John McCain.
Un mauvais moment médiatique à passer pour le sénateur de l'Arizona ? Pas si sûr. Le cercle républicain, jusqu'à lors peu enclin à se mobiliser pour McCain a commencé à crier à la censure. D'autant plus que le New York Times a publié le 14 juillet dernier un texte de Barack Obama intitulé "My Plans for Iraq".
L'équipe de campagne du candidat républicain s'est empressée de mettre sa tribune sur Internet, et pas chez n'importe qui. C'est Matt Drudge qui a récupéré le scoop. Et offre au texte une couverture bien plus importante que s'il avait été publié dans les colonnes du New York Times.

Voici un extrait de la fameuse tribune de John McCain, censurée par le New York Times:

"(...) Progress has been due primarily to an increase in the number of troops and a change in their strategy. I was an early advocate of the surge at a time when it had few supporters in Washington. Senator Barack Obama was an equally vocal opponent. "I am not persuaded that 20,000 additional troops in Iraq is going to solve the sectarian violence there,” he said on January 10, 2007. “In fact, I think it will do the reverse."
Now Senator Obama has been forced to acknowledge that “our troops have performed brilliantly in lowering the level of violence.” But he still denies that any political progress has resulted.

(...) The success of the surge has not changed Senator Obama’s determination to pull out all of our combat troops. All that has changed is his rationale. In a New York Times op-ed and a speech this week, he offered his “plan for Iraq” in advance of his first “fact finding” trip to that country in more than three years. It consisted of the same old proposal to pull all of our troops out within 16 months. In 2007 he wanted to withdraw because he thought the war was lost. If we had taken his advice, it would have been. Now he wants to withdraw because he thinks Iraqis no longer need our assistance.
To make this point, he mangles the evidence. He makes it sound as if Prime Minister Maliki has endorsed the Obama timetable, when all he has said is that he would like a plan for the eventual withdrawal of U.S. troops at some unspecified point in the future.

(...) I have said that I expect to welcome home most of our troops from Iraq by the end of my first term in office, in 2013.
But I have also said that any draw-downs must be based on a realistic assessment of conditions on the ground, not on an artificial timetable crafted for domestic political reasons. This is the crux of my disagreement with Senator Obama.

(...) The danger is that extremists supported by Al Qaeda and Iran could stage a comeback, as they have in the past when we’ve had too few troops in Iraq. Senator Obama seems to have learned nothing from recent history. I find it ironic that he is emulating the worst mistake of the Bush administration by waving the “Mission Accomplished” banner prematurely.
I am also dismayed that he never talks about winning the war—only of ending it. But if we don’t win the war, our enemies will. A triumph for the terrorists would be a disaster for us. That is something I will not allow to happen as president. Instead I will continue implementing a proven counterinsurgency strategy not only in Iraq but also in Afghanistan with the goal of creating stable, secure, self-sustaining democratic allies."



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par Timothée le 22/07/2008 08:40
Titre racoleur digne de Fox News. Un journal n'a en rien l'obligation de publier un éditorial, fut-il signé par le candidat républicain. Et le NYT était bien entendu dans son droit de demander à Mc Cain de modifier son papier (ce qui a été fait et que ne mentionne pas l'article) afin qu'il contienne effectivement le programme irakien de Mc Cain, et non une critique de celui d'Obama, comme proposé. Il y avait en effet un projet éditorial, visant à mettre côte à côte les deux programmes (et non deux critiques).
Papier navrant, facile et inutile.

2.Posté par annegc1 le 22/07/2008 09:20
Timothée a parfaitement raison. L'édito n'a pas été censuré mais on a demandé au candidat républicain de revoir sa copie, ce qui est très différent. Le problème étant qu'il ne présentait aucun programme... il se limitait à critiquer la position d'Obama. Mais il faut croire qu'il s'agit de sa tactique favorite: sur nombre de dossiers, il se contente de critiquer son adversaire... le contenu de son programme, il n'en parle que très rarement.
Quant à McCain le soit-disant expert en politique extérieure... il vient de parler de la frontière entre l'Irak et.... le Pakistan (sic)!

3.Posté par RenUS le 22/07/2008 09:47
Ce parti pris est honteux et indigne d'un grand journal,ce genre de parti pris flagrant est dégoûtant.
J'ai une petite préférence pour Obama certes, mais McCain mérite de se faire entendre lui aussi.

4.Posté par mike le 22/07/2008 12:22
"RenUS", si pour toi se fire entendre c'est de critiquer tout le temps l'autre sans apporter de propositions concrètes, je dis que c'est faux, mc cain a peur de venir dire aux gens qu'il envisage de rester lui 100 ans ou plus en iraq ce qui ne serait pas du gout de beaucoup m^me dans son propre camp, et en plus il voit bien qu'Obama est en train d'être plébiscité sur le plan international son supposé point fort, alors ça sent le roussi pour lui, la faut e au parti républicain qui a choisi le plus mauvais candidat qui soit peut être faute de mieux....

5.Posté par NEFERTITI 77 le 22/07/2008 13:29
En fait nous attendons un face à face entre les 2 candidats, les critiques stérilles ne servent à rien dans un journal de cette importance , il faut augmenter le niveau des commentaires.

6.Posté par Avembe le 22/07/2008 14:37
Bien fait pour Mc CAIN même s'il doit en profiter pour se plaindre...C dommage que Marjorie Paillon n'ait pas donné l'explication du refus par le NYT alors merci à
Timothée...
C clair je préfère Obama ,mais Mc CAIN qui ne cesse d'invoquer son expérience
me donne l'impression d'étre nostalgique de l'époque de la guerre froide...ben oui quoi il veut absolument se rendre ou au moins parler de la Tchécoslovaquie...et pourquoi pas de L'URSS et de la RDA?!!!
se plante dans les frontières Iraq/Afgha(coooolll) confond les ethnies irakiennes, veut "bomber" l'Iran!!!!Bon sang et c'est ça un commandant en chef ,quimaitrise aussi mal le terrain?!?!!!
Si jamais ce mec est président faudrait pas qu'il bombarde Israel parce qu'il aura confondu avec l'iran....On sait jamais!!!!
Moi je dis qu'il ne connait pas grand chose à la politique internationale

7.Posté par tyler le 22/07/2008 16:16
Certains ici semblent voir un certain parti-pris (pro MacCain) dans cet article. Personnellement je n'y vois rien de tel. Je n'ai jamais eu cette impression lors de mes nombreux passages sur ce site et, étant moi-même pro-Obama (enfin plutôt anti-républicains), je n'aurai pas manqué de relever un tel parti pris s'il y en avait eu un. Il me semble là qu'on fait à ce site un mauvais procès...

Le terme de "censure" peut paraitre fort. Il n'empêche : le seul fait qu'un journal demande à un candidat de "revoir sa copie" est bien une forme de censure, quelle que soit ensuite la réaction du candidat concerné.
Même si le NYT l'a fait dans le souci - a 1ère vue plutôt intelligent - de pouvoir donner une lecture comparative des programmes des deux candidats, on devrait d'abord se demander pourquoi des journalistes s'immiscent-ils dans les choix de communication d'un candidat?? Si McCain ne souhaite pas présenter de programme, s'il préfère se contenter de critiquer son adversaire, c'est son choix après tout, non?
De mon point de vue, il eut été plus intelligent et plus juste de la part du NYT de laisser McCain s'exprimer comme il l'entendait, quitte, sous sa propre plume, à critiquer McCain et ses choix d'expressions!
Le journal aurait ainsi montré son souci de donner à chaque candidat la possibilité de s'exprimer, sans renier son engagement politique.
En censurant ainsi McCain, ils en font une victime, ce qui au final lui attirera certainement la sympathie d'une part de l'électorat...

8.Posté par Alpho T. le 22/07/2008 17:42
Si avoir un programme électoral c’est de disposer d’une copie blanche et d’être aux aguets pour uniquement critiquer celui qui propose des projets n’est pas viable.
Mais, présenté l’article comme tel en parlant de censure, terme bien au-delà de la réalité, c’est un peu « victimisé » McCAIN pour lui faire attirer de la sympathie d’une partie de l’électorat comme le dit @tyler dans sa conclusion, oh le pauvre McCAIN (…) Ainsi, @RenUS est bien tombé dans le panneau.

Une campagne électorale est belle et bien une confrontation d’idées, de programmes. Les conseillers de McCAIN doivent vite revoir leurs tactiques et proposer une nouvelle copie à ce journal.
En effet, si le message d’explication du NYT est bien écouté et repris dans différents médias, on balayera le mot censure. Les conseillers de McCAIN auront donc beaucoup de travail de rattrapage à faire d’autant que ce même journal écrit que pour l’instant le voyage de B. OBAMA est plus qu’un succès espéré, que McCAIN est frustré par le niveau d’attention apporté à son adversaire ces derniers jours. McCAIN serait-il en train de perdre de sa crédibilité sur « son terrain de prédilection » d’autant qu’il multiplie les bourdes comme l’a très bien rappelé @Avembe…, sa bibliographie militaire est battue en brèche par sa vision politique de la situation en Irak.
Ainsi, le terme expérience tant mis en avant par H. CLINTON est ici en train de s’effriter à son tour sur le terrain sécurité internationale. On était déjà assez nombreux à le prédire vers la fin des primaires : mauvais choix tactique du campagne McCAIN. La vision dite « naïve » de B. OBAMA a de bons échos, Gordon BROWN l’adopterait-il aussi concernant au moins l'Irak(…)

Moi j’attends qu’il ou qu’on m’explique ce que c’est que gagner cette guerre en Irak.

9.Posté par annegc1 le 22/07/2008 19:05
@ Tyler: le NY TImes, qui reste libre de publier ce qu'il entend dans son journal, n'a pas offert une tribune libre aux deux candidats mais l'occasion de présenter certains points de leurs programmes... il faut croire que l'équipe de McCain n'a pas su saisir l'occasion qui lui était offerte... à moins que, si on a les idées vraiment mal placées, ce ne soit une volonté délibérée de sa part de se faire passer pour la victime.
Il n'y a pas de censure... jusque l'édito de McCain était hors sujet (à moins de considérer que le programme de McCain est d'être contre Obama... ) Et le NY Times le lui a dit...

10.Posté par Avembe le 22/07/2008 21:33
Alpho T. je regarde souvent les réactions de Mc CAIN et des journalistes et c'est vrai que je ne comprends pas non plus le bénéfice que les Usa tireront du succès de leur intervention en Irak...Car manifestement le fameux "Surge" is succeeding ok mais dans quel but...Mc CAIN est entrain d'en faire une condition sine qua non pour la victoire en Afghanistan sous prétexte que y combattre Al Qaida(ben ouais ils y sont en Irak ...il parait...) permettra de "dézinguer" les terroristes en Afgha...Trop fort!!!et les Ricains vont gober ça!!!si ça marche ça veut vraiment dire qu'on peut faire bouffer aux Cainris n'importe quelle salade en fait....Bah...BUSH y a bien réussi pendant 8 ANS...encore des mensonges...Au fait ,y aurait pas de pétrole là-bas

11.Posté par René FL le 23/07/2008 02:22
@ Avembe d'accord avec toi!
On dit que l'on est entrain de raconter que la guerre en Irak est entrain d'etre gagné! Et moi non plus j'ai pas compris vraiment pourquoi et contre quoi cette guerre va etre gagné.. Aux etats unis il y a pas beaucouq qui peuvent te repondre à cette question. Mais ce que je trouve encore plus scandaleux, c'est pas que les medias donnent tout leur temps à Obama, mais c'est qu'il n'analysent pas autant les declarations de McCain, ne me mettent pas à l'epreuve.

Obama a dit que la situation en Afghanistan est plus grave qu'en Afghanistan, il y a personne qui ne va lui demander ce qu'il en pense. Il fait plein plein de gaffes, On ne les lui reproche pas formellement.!? Recemment encore lors d'une rencontre avec les gens de son partie, pendant qu'il critiquait (decidement il ne fait que ça) la position d'Obama sur l'Iraq, une femme a demandé le micro et a denoncé le mal fondé de cette guerre dont il ne fait que parlé, avant de se faire huer unpeu par une petite foule de conservateur. Une seconde fois elle a pris le micro pour denoncer encore plus intelligemment se besoin essentiel de gagner cette guerre...McCain a un peu eluder la question, en disant qu'il faut bien finir ce qui a été commencé, et puis on est passé à autre chose.

Franchement quand je vois la facon dont est mis à l'epreuve Barack, je me dis que voila ou est l'injustice.

Et maintenant voila ,l'équipe de campagne republicaine entrain de fair campagne pour Obama, comme hilray a une époque. On dirait souvent que cette campagne n'est qu'une entreprise visant à preparer Obama à la futur presidence des USA, C'est bien Fou tout ça.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains