Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

La parti républicain joue Clinton contre Obama en Caroline du Nord

Julien Landfried le 24 Avril 2008 à 08:21

Le Parti républicain passe à l'attaque contre Obama avec ce clip qui buzze depuis hier sur le Net américain, et qui appelle les électeurs de Caroline du Nord à ne pas voter Obama lors de la primaire démocrate. "Too extreme" résume le clip qui utilise les propos controversés du pasteur de l'Eglise que fréquentait Obama, Jeremiah Wright. Une manière pour le GOP de rajouter son grain de sel dans la primaire démocrate et de mettre un peu de piment en Caroline du Nord où Obama jouit pour le moment d'une confortable avance dans les sondages.



A noter : John McCain s'est désolidarisé de ce clip et a officiellement demandé au Parti républicain de cesser sa campagne de diffusion télévisée... sans résultat pour le moment.
Le buzz de cette vidéo est disponible sur Viralvideochart.



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par Gerard le 24/04/2008 09:44
Cette video lancee par les republicains ne peut qu'apporter reconfort et ne peut donc avoir qu'un effet boomerang. Si c'est le cas, John McCain aura bien flaire le piege que les siens lui tendent inconsciemment et il serait effectivement intelligent de sa part de se desolidariser, meme si il est trop tard pour cela.

Car cet acte n'est autre que la preuve la plus parlante qu'Obama fait de plus en plus peur au camp republicain, les manoeuvres cherchant a bloquer son accession au round final de novembre n'a qu'un et un seul dessein : etre sur d'affronter Clinton qui, pour eux, ne tiendrait pas face a McCain.

Mais comme les democrates ont deja prouve qu'ils sont tout sauf dupes, cela ne ferait que decupler leur confiance en cet homme qui a toujours su se relever des coups bas. Et ceux de Caroline du Nord devraient garder le cap dans leur louable principe d'etre du cote du senateur de l'Illinois.

2.Posté par mike le 24/04/2008 10:17
oui il faut sauver le soldat clinton qui sera le plus facile à abattre surtout qu'elle m^me elle s'y met, voilà le résultat de l'offencsive négative de clinton...

3.Posté par smoby le 24/04/2008 10:33
C'est catastrophique pour les democrates, ils sont maintenant dans la situation de regarder les republicains faisant de petites manoeuvres sur la situation de division interne du parti de l'ane!
Les republicains sont en position "d'arbitrer" la confrontation democrate:).

Et meme pire, McCain joue les grands seniors et endosse l'habit du candidat modere et d'experience, les democrates ne peuvent meme pas l'accuser lui de ce coup-bas :)).

Par contre, les electeurs democrates ont ainsi un petit apercu de la campagne republicaine contre Obama. Et pas sur qu'ils seront ravis et confiants, beaucoup doivent se demander si vraiment le senateur metis a une chance de repondre coherent dans la future campagne presidentielle sur sa relation de plus de 20 ans avec le pasteur extremiste Wright. Car il n'est pas credible sur ce point, il ne peut pas soutenir qu'il n'a jamais entendu des propos racistes et/ou anti-americains de la parte de celui qu'il a nomme: "mon guide spirituel"!!

Un bon resultat de Hillary dans le North Carolina (gagne, faire jeu egal ou perdre de qqs. pourcents) va destabiliser nombre de super-delegues :)). Et les republicains de N.Carolina le savent.

Rien de surprenant dans leur clip, le reseau militante MoveOn.org prepare lui aussi une campagne d'attaque contre McCain, pour "faire oublier" un peu le massacre entre Hillary et Obama:). Nous allons voir si Hillary ou Obama leur demande publiquement de cesser, comme fait Mccain pour le senateur d'Illinois.

4.Posté par anthony saint le 24/04/2008 11:02
malheureusement ils ne savent plus quoi faire pour arreter le mouvement Obama!!!! Clinton passe sont temps a dire des mensonges et des horreurs..... les republicains s'y mettent aussi, on comment a passer par dessus la ligne blanche.......plus rien ne vas retenir ces gens dans la mediocrite.....
longue vie a Obama...... et faite qu'il nous change cette morosite americaine.....

5.Posté par Gerard le 24/04/2008 12:49
Smoby, je trouve malhonnete de ta part de dire "il ne peut pas soutenir qu'il n'a jamais entendu des propos racistes et/ou anti-americains de la parte de celui qu'il a nomme: "mon guide spirituel"!!

Dans sa reaction aux attaques (de Clinton et des autres) provoquees par les propos du pasteur Wright, Obama a bien dit qu'il ne pretendrait jamais n(avoir pas ete temoins de derapages dans son entourage ou dans les eglises qu'il a frequentees.

Il n'a jamais cherche a jouer les faux fuyants, indiquant ainsi que la faiblesse des siens ne tient qu'a la faiblesse naturelle de l'homme (noir ou blanc, qu'il soit du sud ou du nord, de l'est ou de l'ouest ou du centre) mais qu'il faut savoir conjuguer avec et que s'y attarder ne fait que faire oublier le plus important : les preoccupations majeures du citoyen americain.

6.Posté par hadya le 24/04/2008 14:26
Je ne sais pas si cette pub sera nuisible à Obama ou pas mais ce que je sais c'est qu'elle le sera pour Hillary:

- Ca prouve bien que le Gop la préfère à Obama et qu'ils ont une peur bleue de se confronter à lui

-Que clinton et Gop = même combat contre Obama

De quoi faire cogiter les SD, si certains sont encore vraiment indécis.......


7.Posté par natural le 24/04/2008 14:44
Il fait peur à ce point BO ? Le parti républicain n'est pas au bout de ses surprises... Il suffit de patienter encore un peu et la bataille pourra commencer. Certains veulent nous faire croire que parce qu'il est noir il ne passera pas ! Allez donc demander le taux de participation lors de ces primaires et la réponse est déjà toute faite pour novembre. Jamais depuis longtemps cela n'avait atteint ce record. Le candidat démocrate investi sera le prochain président des US.

8.Posté par smoby le 24/04/2008 16:18
Reuters, 24 avril:

"Le bowling et les verres de bière n'ont pas suffi. Ni d'ailleurs les gaufres et les "cheesesteaks". Pourtant, le projet de Barack Obama de faire souffler un vent de changement sur la Maison blanche pourrait dépendre de sa capacité à séduire la classe ouvrière blanche, restée pour l'instant sourde à sa campagne.

La défaite mardi d'Obama en Pennsylvanie, qui a relancé sa rivale Hillary Clinton, est un revers de plus pour le sénateur de l'Illinois dans un gros Etat, qui s'explique en partie par son incapacité à remporter les voix des ouvriers et des personnes à faibles revenus.

Cette défaite a prolongé le marathon des primaires démocrates et soulevé des interrogations sur les chances du sénateur métis s'il était finalement désigné pour affronter le républicain John McCain en novembre prochain.

"Obama n'a pas réussi à rallier l'électorat ouvrier - des femmes et des hommes blancs qui n'ont pas fait d'études supérieures - et cela pourrait poser un vrai problème pour le Parti démocrate en novembre", estime Clay Richards, directeur-adjoint de l'institut de sondage du Quinnipiac College.

En Pennsylvanie, les sondages de sortie des urnes ont montré que Clinton avait remporté les voix de deux électeurs blancs sur trois dans les foyers dont les revenus annuels sont inférieurs à 50.000 dollars et chez ceux qui n'ont pas fait d'études supérieures. Elle a ainsi accru sa domination dans cet électorat, déjà visible dans les consultations organisées dans les Etats à forte population comme la Californie, l'Ohio et le New Jersey.

Avant la consultation en Pennsylvanie, Obama a dû revenir à plusieurs reprises sur ses déclarations sur les habitants "amers" des petites villes, qui lui ont valu d'être taxé d'élitiste par Clinton et McCain.

Obama a également du calmer la polémique sur les discours enflammés de son ancien pasteur, qui a notamment affirmé que le gouvernement américain avait répandu le sida parmi les noirs.

Obama n'arrive pas à nouer un lien personnel avec cet électorat alors qu'il n'a pas ménagé ses efforts pour y parvenir. Il s'est arrêté dans des bars pour boire une bière, il s'est essayé (de manière peu convaincante) au bowling et il est souvent allé manger des gaufres ou des "cheesesteaks" dans des "diners" (restaurants bon marché).

"Ils n'arrivent simplement pas à s'identifier à lui, ils n'ont pas trouvé de lien", explique Richards.

Des sondages de sortie des urnes montrent qu'un quart des partisans de Clinton pourraient voter pour McCain ou ne pas voter du tout si Obama est désigné par les démocrates.

Les ouvriers de tendance conservatrice ont quitté le parti démocrate pour se rallier au républicain Ronald Reagan dans les années 1980. Beaucoup de ces électeurs, surnommés les "Reagan Democrats" ne sont jamais revenus.

McCain ambitionne de réaliser un très bon score en novembre dans cet électorat s'il est opposé à Obama. Le sénateur de l'Arizona effectue d'ailleurs une tournée dans les régions économiquement sinistrées, où les candidats républicains ne se rendent habituellement pas.

"Notre (...) analyse du paysage politique en 2008 place les électeurs qui sont dans le bas de l'échelle sociale au coeur de toute coalition politique victorieuse", explique Rick Davis, le directeur de campagne de McCain, dans une note rendue publique mercredi.

"Les problèmes d'Obama dans les médias ont contribué à son incapacité à établir un lien avec les électeurs directement touchés par cet environnement économique difficile", a-t-il dit.

Eh bien, le senateur Barack Hussein Obama Jr. doit convaincre la base du parti democrate s'il veut obtenir l'investiture, il ne peut pas gagner CONTRE les ouvriers blancs pauvres, mais AVEC eux, a lui de montrer cela dans les prochaines primaires!

9.Posté par Thomas le 24/04/2008 18:12
Pourquoi ce tir groupé sur un sul homme ? Tout simplement, parce que c'est le meilleur et Mac Cain sait très bien qu'il devra s'incliner devant Obama. D'où cette pub qui se retournera contre leurs auteurs. Pourquoi un parti eut-il soutenir le candidt de l'autre camp ? Tout simplement arce qu'il espère le battre. Seul Obama peut battre Mac Cain. Clinton n'a aucune chance et l'esbroufe du 22 mai la ridiculise plus que jamais.

10.Posté par silvere le 24/04/2008 19:43
C'est tout de même triste de constater l'acharnement de Clinton à rester dans cette course qui ne tend qu'à faire perdre les democrates. Cette femme a réussi à braquer une partie de l'electorat démocrate contre Obama. Ce qui n'arrange pas les choses pour la suite.
Go OBAMA et puis, ces ouvriers blancs qui ne se reconnaitraient pas en lui ne sont pas les seuls électeurs aux USA. Que dire de ceux qui vote pour lui? Clinton espere que les super-delegués la designeront, ce qui s'inscrirait en faux contre la volonté populaire qui fait d'Obama le plus avancé. A votre avis, qui apparait dès lors "Elitiste"?

11.Posté par Elie T. le 24/04/2008 20:08
Cela montre une fois encore que le mouvement OBAMA fait peur aux républicains. Comme le disait un intervenant, Hillary sera plus facile à battre. Alors on met tout en oeuvre pour qu'elle gagne ces primaires. Mais je crain fort pour les Américains et le monde entier si OBAMA n'est pas élu PRESIDENT DES USA pour les 4 années à venir. Le passage des Clinton (démocrate) et des Bush (républicain) ont bien montré leur limite? Ce qui c'était passé en Pennsylvanie, montre que certains américains ont voté contre OBAMA non pas par son incapacité à résoudre leur problème, mais tout simplement parce qu'il est noir. Y a qu'à voir la description de la classe ouvrière pour comprendre cela? SANS OBAMA A LA MAISON BLANCHE, ATTENDONS AU PIRE DANS LES ANNEES A VENIR.

12.Posté par rico le 25/04/2008 00:11
Ca m'a intrigué pendant un moment cette histoire: trop grossier pour être efficace au 1er degré.
Puis en lisant un éloge à Hillary Clinton sur blog Drzz, j'ai compris...

En fait, les républicains se sont lancés dans une offensive de charme sur les supporteurs d'Hillary. Le but est de les récupérer en vue de Novembre en faisant l'hypothèse qu'Hillary se retirera de la course au dernier moment ou "échouera" à la désignation par les SD.

Amusant...et risqué.
Maintenant qu'ils ont dépeint Obama comme LE candidat extrême-gauche (merci Mickael Moore, qui fait office de certificateur) et Hillary comme un rempart, ils ne pourront plus changer leur fusil d'épaule si c'est la sénatrice qui emporte la nomination démocrate et ils risquent de lui servir les électeurs centristes sur un plateau.
De quoi donner des raisons d'espérer.

13.Posté par Laurent le 25/04/2008 00:16
@Elie, tu es sûre que t'exagères pas un peu?

A t'entendre, on crois que ceux qui n'ont pas voté Obama sont racistes, et que si Obama n'est pas élu en novembre c'est la catastrophe.

Tout d'abord, je ne pense que les 3 candidats restants sont tous bien mieux que Bush. En plus d'être un incompétant, Bush s'est entouré d'une clique de gens sans scrupules qui sont prêts à tous pour arriver à leur fin. On peut dire ce qu'on veut sur Clinton, c'est quand même pas Bush ou Le Pen. Quant à McCain, il est peut-être républicain mais il a des principes. Tout d'abord ce n'est pas un "chickenhawk" comme les charlots actuels. Et beaucoup de républicains ne l'aiment pas parce qu'il a osé condamner la torture, qu'il a voté contre la baisse des impôts et qu'il a voté contre certains projets spéciaux.

Ensuite, le prochain président américain aura les mains liées sur beaucoup de sujets. Prenons l'Irak. Même si le prochain président décide de se retirer de l'Irak, ca prendra au moins un an (le temps de tout rembarquer). Et même s'il décide de rester "100 ans si besoin est" (dixit McCain), il subira la pression de l'électeur américain qui en a de plus en plus assez.

Le gros avantage d'Obama, je te le concède, est qu'il inspirera sans doute bien plus confiance sur la scène internationale.

14.Posté par Bowthan le 25/04/2008 00:51
Je ne pense pas contrairement à ce que je peux lire que le parti républicain a spécialement peur d'Obama. Mais le parti républicain sait qu'il a tout interet à ce que la campagne démocrate dure le plus possible que ça soit le plus indécis possible. Et même pourquoi pas que la convention démocrate tourne au fiasco. Bref le parti républicain appuie la ou ça fait mal, l'incertitude qui plane sur le candidat qui sera choisi et les divisions que ça engendre.

McCain est plus que jamais le favoris pour Novembre, si ça continue il n'aura que Ralph Nader comme plus sérieux adversaire.

15.Posté par rico le 25/04/2008 02:11
On nage dans le n'importe quoi au niveau commentaires.
La victoire de Clinton le 22 AVRIL la ridiculiserait ?? Amusant !

On a aussi droit aux classiques "il faut qu'elle se retire". Ben voyons. Au nom de quoi ?
C'est inquiétant cette mentalité côté Obamaistes de vouloir supprimer les obstacles qu'on ne peut vaincre. La primaire en Pennsylvanie a montré qu'Hillary avait raison de s'accrocher, que le soutien du public était toujours là malgré la puissance de feu financière du camp Obama.
La légitimité d'Obama est plus que discutable:
1- Il est derrière en voix exprimées lors des primaires, mais légèrement devant en délégué gagnés parceque...
2- il bénéficie de la surreprésentation en délégués des petits états (et inversement, Clinton est handicapée par la sous représentation des grands états qu'elle a presque tous gagnés).
3- Il bénéficie du fait que les écarts dans les caucus (qu'il a presque tous gagnés...même lorsqu'il a perdu comme au Nevada !) sont très marqués.
4- Clinton ne peut bénéficier des voix du Michigan (OK, c'est normal) et de la Floride (là par contre, ça ne l'est pas: les deux candidats se présentaient)

Malgré tous ces avantages, il n'arrivera pas à l'emporter sans les SD. Alors je trouve culotté d'exiger que les SD se limitent à entériner une situation issue d'un vote qui fait la part belle aux petites assemblées sur les grands électorats.

Et une fois de plus, le vote raciste le plus notable, c'est celui de la communauté noire qui vote Obama à 90%. Alors taxer de racisme les blancs qui ne voteraient pas Obama, c'est l'hôpital qui se fout de la charité.

16.Posté par smoby le 25/04/2008 08:50
D'accord avec Laurent et Rico, leurs propos paraissent bien plus equilibres !

1. C'est incroyable le racisme anti-blancs de certaines noirs, c'est vraiment de la mauvaise foi que d'accuser les travailleurs blancs de voter a 70% avec Clinton et en meme temps de refuser de voir que les noirs votent a 90% avec Obama :)). C'est le vote des noirs qui est racialise aux USA depuis nombre d'annees (voir Jesse Jackson, voir les maires noirs des comunautes a majorite noirs, etc.). Marre de ces accusations, je suis profondement anti-raciste et je trouve insuportable que le vote des millions des blancs pour Obama est ignore ou minore! Sans le soutien des blancs Obama ne serait qu'un conseiller a Chicago.

2.C'est a mr.Obama de montrer qu'il est plus performant que Hillary ou McCain, c'est a lui de convaincre la base du parti democrate et les centristes modere que son programme a qqch. de plus que ceux des autres pretendants. S'il n'arrive pas a l'interieur du parti democrate comment peut-il arriver au niveau national?

3. Sur la "vague populaire" pour Obama il faut quand meme garder un minimum de lucidite: en gros, presque 40% des electeurs votent republicain, il reste 20% des centristes et 40% des democrates.
Sur les 40% democrates, disons qu'un peu plus de moitie votent Obama. Ca fait au niveau national pas plus de 20-22% des electeurs obamistes convaincus! C'est tout! Plus de 70% des electeurs pour l'instant preferent McCain, Hillary ou sont indecis. La soi disante "vague populaire" est entretenue par l'elite "progressiste" du parti democrate, dans les journaux et autres infos et par le fait de "nouveaute". Il n y a rien de solide a la base, Obama, que cela plaise ou non, est un pur produit marketing des bobos democrates americains. Et comme pour toute bulle speculative le reveil va etre difficile :)

4. Pas seulement Obama, mais ni Al Gore, ni Kerry n'ont pas reussi a attirer les voix des "Reagan democrats", des gens simples, conservateurs sur les moeurs mais progressistes en economie. Le parti democrate a 3 segments d'electorats: les afro-americains, les intellectuels blancs progressistes et la classe ouvriere blanche laique. Obama est vote les yeux ferme par les noirs, il est le chouchou des intellos bobos mais tres peu populaire dans la classe ouvriere. A lui de faire le boulot et de convaincre.

5.Reuters, 25 avril:

"L'équipe de campagne de John McCain et les instances du Parti républicain en Caroline du Nord se sont opposés jeudi sur un spot publicitaire critiquant les liens entre le candidat démocrate Barack Obama et le controversé pasteur Jeremiah Wright.

"Cet écran de publicité de 30 secondes financé par le Parti républicain de Caroline du Nord met en cause les facultés de jugement du sénateur de l'Illinois et le disait "trop extrême pour la Caroline du Nord".

"L'équipe de campagne de John McCain, assuré d'être le candidat du Parti républicain à la présidentielle de novembre, avait annoncé avoir obtenu son retrait."

"Mais les instances locales du Parti républicain ont affirmé qu'elles n'entendaient pas renoncer à leur campagne qui ne vise pas spécifiquement le candidat à l'investiture démocrate, mais le soutien que lui ont apporté deux candidats démocrates au poste de gouverneur de la Caroline du Nord, Beverly Perdue et Richard Moore."

17.Posté par hadya le 25/04/2008 13:53
Rico,reprenons

- 90% de la population Noire vote Obama, ok.Mais il ya plusieurs points à savoir : d'un, le ralliement à sa cause n'était pas donné au départ car Clinton avait encore son vote au tout début.
Alors je suis d'accord, sa couleur y a joué, c'st indiscutable MAIS il y a également sa crédibilité et sa manière de convaincre qui a fait que les Noirs se soient ralliés à lui......
Si sa couleur était l'unique raison, ils auraient voté pour lui DES LE DEPART.

Ensuite, autre chose : à ton avis, vu qu'Obama se veut rassembleur, qu'auraient pensé les électeurs si les NOIRS ne se seraient pas ralliés à lui?
Ils auraient tout simplement dit : "Il n'est pas capable de rallier "sa propre communauté" à lui, comment pourrait-il réussir à rallier les autres?"

Alors vois-tu, je préfère 100 fois 90% des Noirs voter pour lui que 90% des Noirs voter contre lui, ça aurait été pire que tout......

-Sinon très cher Rico, tu es comme clinton, de très mauvaise foi : Obama est en avance de 500 000 voix en vote populaire et on est certains aujourd'hui qu'Hillary ne le rattrappera JAMAIS.

Bien sûr désespérée comme elle est, elle clame à nouveau la Floride, le Michigan et blablabla mais les faits sont là :sa seule chance de rattrapper Barack en vote populaire était la PA,elle a fait un beau score ok mais pas assez pour le rattrapper et surtout ce score risquera d'être effacé dans 15 jours.....

Voilà pourquoi je suis assez d'accord avec ce que tu dis sur la rérpartition des délégués et pourquoi personnellement je ne discute pas le Texas, Obama a gagné en délégués mais pas en vote poulaire.

Toutefois cher Rico, que ce soit pour la répartition des délégués, les caucus ou le Michigan, Clinton aurait dû "se révolter" AVANT....pas une fois que les règles pré-établies et QU'ELLE ET SON MARI ont contribué à mettre en place tournent en leur défaveur.....

De toute façon, malgré tout ça, je pense que clinton s'est grillée définitivement avec son manque de crédibilité enfoncé par la Bosnie, la preuve, 60% des Amérivains déclarent ne pas lui faire confiance.
Comment les SD peuvent-ils, en plus de son handicap du vote populaire, la désigner et surtout comment va-t-elle unifier son parti puis son pays avec une telle animosité à son égard?

Je conçois que Barack n'est pas parfait mais il est, de loin, le meilleur des candidats......
Et une toute dernière chose, quand je lis des personnes comme toi dire sans cesse "Obama n'a pas de chance", si Barack vous avait écouté dès le départ, il ne se serait jamais lancé : en Iowa, personne ne pariaient nullement sur lui, pour la récolte des fonds pareil, idem pour le ST où beaucop prédisaient qu'il n'aurait jamais le temps de rattrapper Clinton etc etc etc......

Alors en fait, quand j'entends toujours ce type d'argument aujourd'hui, je ne peux m'empêcher de vous donenr à tous secrètement RDV en novembre....
Et croyez-moi s'il est élu (j'ai bien dit "si"), je me souviendrai de beaucoup d'entre vous.....et les archives seront là lol car je vous troouve pour la plupart, insolemment trop sûrs de vous à le sous-estimer sans arrêt.....

18.Posté par Yvon Thivierge le 25/04/2008 18:18
Quand John McCain va-t-il désavouer les propos incendiaires de Rush Limbaugh et le rappeler à l'ordre, à la raison et à la civilité ?
Comme si son "Operation Chaos" n'avait pas suffi à miner le processus démocratique en Pennsylvanie, et ailleurs, voilà que cette rapace exhorte ses auditeurs attardés et abrutis à détruire le Parti démocrate, annulant ainsi la perspective d'un président "libéral", en se rendant à sa convention nationale à Denver (CO) en août pour y causer de la bisbille, de la pagaille, du brouhaha et des émeutes !

http://www.thedenverchannel.com/news/15980105/detail.html

19.Posté par hadya le 26/04/2008 12:33
Yvon, t'inquiète
Même si elle veut rester à tout prix, un autre facteur va entrer en jeu : l'argent.
Elle a beau avoir engrangé 10 millions, la moitié est bloquée pour novembre; il lui en reste donc 5 avec une dette colossale que cette somme ne pourra combler.

De plus, un de ses principaux donateurs vient de basculer.... pour Obama! Ajouté à ça, un seul SD gagné depuisla PA......Heureuusement que c'est sensé être son "momentum"......

20.Posté par Johan le 26/04/2008 13:55
Yvon,

Rush Limbaugh méprise John Mc Cain presque autant qu'il méprise les démocrates. Il n'a cessé de critiquer le sénateur de l'Arizona dans son émission radio au cours des derniers mois. Je pense que personne ne pensera à mettre les deux dans le même sac !

21.Posté par rico le 26/04/2008 17:59
Hadya:
Tu m'expliques que les électeurs noirs se sont tournés vers Obama: Autrement dit, la campagne démocrate a excité le communautarisme/racisme, alors que Obama se veut le candidat post-racial ! Bel exemple de pompier pyromane.
Pyromane actif avec la controverse de Janvier concernant les propos de Clinton sur Luther King et Lyndon Johnson, pyromane passif avec les propos de son maître à penser religieux. J'ai déjà dit ici que je craignais qu'un duel MacCain/Obama enflamme les divisions raciales. On y va tout droit.
Et tu remarqueras à côté de ça que que la "méchante" Hillary n'a elle pas provoqué de division sexiste.

"Il n'est pas capable de rallier "sa propre communauté": Tu as un raisonnement communautariste ! Mon petit doigt me dit (me HURLE) que tu fais vraisemblablement partie des nombreux français d'origine extra-européenne/DOM-TOM qui se sont identifiés à Obama justement du fait de ses origines...

Sur l'avance en voix de Clinton :
1/ Tu n'as pas bien lu ce que j'écrivais: je parles de primaires alors que ton chiffre ne peut correspondre qu'aux primaires+caucus
2/ Je te retourne le compliment sur la mauvaise foi vu que ton chiffre correspond visiblement à une somme amputée de la Floride où les votants ont bel et bien eu le choix.
3/ Mes chiffres et leur origine sont sur mon blog, lien juste en dessous.

Clinton a fait une erreur d'injustice, comme tout le monde sur les primaires au Michigan et Floride (ainsi que sur la coexistence idiote du système des primaires avec celui des caucus dans un système qui n'est pas de type Winner Takes All).
Mais il n'est jamais trop tard pour réparer une injustice alors que s'entêter dedans par intérêt est condamnable.

Sur le rendez vous "secret" (lol) que tu donnes:
Ma démarche est rationnelle. Dans mes raisonnements, j'ai appris à évaleur les marges d'erreur. Ca ne préserve pas des erreurs, mais ça permet d'en éviter beaucoup.
De ton côté, pour utiliser une dernière image:
Tu peux très bien brûler un feu rouge et arriver intacte au bout du carrefour. Mais:
- ça reste dangereux et si je suis dans la voiture je vais gueuler
- si tu nous plantes bel et bien tu n'auras plus qu'à constater que tu aurais dû écouter, que ta belle voiture est bonne pour la casse prématurément, et qu'on sera plusieurs à avoir mal et que ceux qui t'ont averti sont les plus remontés.
- qu'en conduisant prudemment, la route était très sûre.
Pour Hillary, le feu était vert et il est maintenant orange.
Pour Obama, il n'a jamais varié du rouge.

22.Posté par annegc1 le 27/04/2008 07:04
@ Rico, voilà bien des arguments d'une mauvaise foi absolue.

Vouloir prendre en compte la Floride (ou le Michigan) dans le décompte des votes est vraiment un argument d'une réelle hypocrisie. Il est hillarant de voir Clinton et ses partisans utiliser cet argument dès qu'ils le peuvent. Hillary Clinton a comme tous les autres membres du parti accepter les règles du jeu bien avant la tenu de ces primaires. Tout le monde savait que ces résultats ne seraient pas comptabilisés. De nombreux électeurs ne sont tout simplement pas allés exprimer leur souhait car ils savaient pertinemment que cela ne servirait à rien. Allez leur expliquer ensuite que c'est de leur faute et qu'ils n'avaient qu'à pas suivre les règles...

Vouloir exclure les résultats des caucus est tout simplement malhonnête. C'est étonnant de refuser les règles une fois que le match est joué... dans ces cas-là, on pourrait aussi se demander pourquoi les démocrates de Porto Rico devraient avoir leur mot à dire dans les primaires alors qu'aucun Porto-Ricains ne pourra voter lors de l'élection générale. Ah oui, j'oubliais, vu qu'il s'agit d'un territoire acquis à Clinton, c'est totalement différent...

quant à la carte du sexisme, elle a été maintes fois utilisée par le camp Clinton, a commencé par la candidate elle même lorsqu'elle a feint de retenir ses larmes... que n'aurions-nous pas dit si un homme quel qu'il soit aurait utilisé pareil stratagème... enfin, la carte du communautarisme a été utilisée par le camp Clinton, à commencer par Bill...

Rappelons que Hillary Clinton doit dorénavant gagner 70% des délégués restant à partager pour renverser la bataille.
Quand on voit que même FoxNews qu'on ne peut vraiment pas taxer de pro Obama se demandent ouverterment, avec de sérieux arguments à l'appui, si elle n'est pas en train d'essayer de faire perdre Obama pour mieux revenir en 2012, on a tout compris...


23.Posté par hadya le 27/04/2008 16:14
Rico
Tu n'as décidément rien compris à ce que je t'ai dit......

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains