Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

La guérilla républicaine qui menace McCain

Marjorie Paillon le 13 Mai 2008 à 09:30

John McCain a atteint le 4 mars dernier le nombre clé de délégués pour s'assurer l'investiture du Parti républicain. Pourtant, depuis deux mois, une rébellion couve à la droite du G.O.P. Du révolutionnaire Ron Paul au libertarien Bob Barr, nombreux sont ceux qui voudraient prendre les éléphants par les cornes et faire vaciller la campagne du vétéran McCain. Au point de faire perdre leur propre parti en novembre ?



christhedunn, flickr, licence CC
christhedunn, flickr, licence CC
4 mars 2008, George W. Bush reconnaît, à son grand désarroi, John McCain comme candidat officiel du Parti républicain. Les primaires du G.O.P. peuvent alors être suspendues. En apparence seulement. Car depuis deux mois, les scrutins internes au parti continuent.
Le 6 mai dernier par exemple, pendant que Barack Obama et Hillary Clinton comptaient les points en Indiana et en Caroline du Nord, ont votait aussi chez les militants de droite. Résultats : McCain arrive certes très majoritairement en tête avec 74 à 77% des voix républicaines, mais en concède 10 à 12 % à Mike Huckabee et même 7 à 8% à Ron Paul. A ce jour, le candidat présumé du Parti républicain totalise 1 413 délégués - il lui en fallait 1 191 pour conquérir l'investiture -, Mike Huckabee en possède 286, Mitt Romney 260 et Ron Paul en a séduit 19.
Seul des onze candidats à ne pas s'être désisté en faveur de John McCain, Ron Paul compte bien jouer son rôle de challenger idéologique lors de la Convention de Minneapolis. A 73 ans, le canonique représentant du Texas n'a pas l'intention de se laisser impressionner par le sénateur de l'Arizona, jeune rebelle de 71 ans. Star de l'Internet, le candidat toujours en course se constitue peu à peu une armée de militants, chargée d'aller ça et là perturber les conventions internes aux Etats avant le grand rassemblement du mois de septembre. But du complot : offrir une tribune à Ron Paul pour lancer sa fameuse "Révolution" au sein du Parti.
L'autre menace pour McCain vient de l'extérieur. L'ancien représentant républicain de Géorgie, Bob Barr, a décidé de se lancer lui aussi dans la course présidentielle. Mais sous la bannière du Parti libertarien, dont il fait partie depuis 2006. Bob Barr s'est forgé une solide image de conservateur. Adepte du port d'armes, anti-avortement, membre actif de la tentative de destitution de Bill Clinton, il incarne tout ce qui manque à McCain pour être adoubé par l'aile droite du Parti républicain. S'il est investi lors de la Convention libertarienne fin mai, il pourrait bien venir chasser sur les terres du rebelle de Phoenix.
Ce matin, un sondage Washington Post-ABC montre que le vétéran reste haut dans les sondages malgré la très forte impopularité de George W. Bush. Les guérillas de droite auront-elle raison de sa campagne ?



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par smoby le 13/05/2008 12:04
Autant se demander si Gravel+Nader, a gauche, vont avoir "raison" de la campagne d'Obama :))

Ron + Bob, ils font la paire, c'est sur :)). Ah, oui, ils sont "tres" dangereux, surtout pour eux-memes d'ailleurs :).
A part le fait que personne ne les a investi pour le moment, ils ont besoin d'un tas de fric pour compter au moins de maniere symbolique. Et la, c'est pas gagne d'avance, c'est dur meme pour des candidats ultra-connus comme Hillary ou McCain.

Ron Barr s'est propose surtout d'etre un port-parole d'un groupuscule "libertarian" et accroitre la notoriete de son micro-parti, Ron Paul joue l'empecheur de tourner en rond (comme Mike Gravel du cote democrate).
Gravel+Nader vont prendre 2% a gauche, Barr 1% a droite.

Les republicains savent regler mieux leur debat interne, ils sont plus solidaires avec le chef dans une campagne, c'est prouve dans tous les elections. Quand ils sont decus c'est plutot l'abstention. Regarder un peu comment apres 8 ans de mandat et d'immenses campagne de denigrement et d'attaques contre sa presidence, Bush est encore soutenu fortement par 28% du total des electeurs americains et 31% trouve qu'il a fait un bon boulot !! Un score qui ferait rever un pauvre Romano Prodi (ejecte apres 1 an et demi) ou Gordon Brown (humilie par les conservateurs aux elections locales, apres 1 an de mandat).

Les democrates essayent desesperement de pointer du doigt une eventuelle "division" chez les republicains (vous vous rappelez en France comment on essayait de faire la meme chose entre Chirac-Sarkozy et avec quel resultat?) et demoniser le plus possible McCain (le "Bush 3", comme "Sarko-facho, etc.).

Sauf que les electeurs ne se laissent pas duper et le sondage montre que McCain est soutenu par 44-46% du corp electoral, un score superieur de 50% a celui de Bush! C'est bien qu'il est en position de "challenger" face a Obama/Clinton, c'est la meilleure position dans une campagne electorale.

Et la campagne republicaine n'a pas encore commence ! Le GOP laisse les democrates finir d'abord leurs reglements de comptes, pour debuter ensuite la recuperation d'une partie des "clintonistes".

Car si Hillary Clinton n'est pas investie, ou elle n'est pas designee vice-presidente, ou elle n'a pas son cheque de 20 millions+le poste de leader au Senat, vous allez voir comment elle sait faire payer a ceux qui l'ont trahi dans le parti :)). Quand une femme veut se venger, tenez vous bien, elle s'en fout des consequences :))

2.Posté par Babar le 13/05/2008 14:06
Les électeurs républicains "voteront pour nous, même en se pinçant le nez" - Roberta McCain

3.Posté par hadya le 13/05/2008 15:15
Ca c'est vraiment de très bonnes nouvelles.....

Le Ross Perot de 2008....
Go Barr gooo!!

4.Posté par Thomas le 13/05/2008 17:40
Que la fête commence. Mac Cain n'est pas encore à la Maison Blanche. Les gens qui sousestiment Obama me rassurent. Les Clintons on fait pareil et ils en paient actuellement le prix.

5.Posté par Elie T. le 13/05/2008 21:46
smoby c'est du chantage ou quoi? T'es maintenant convaincu que ta préférée Hillary ne sera plus candidate démocrate et que c'est B-A-R-A-C-K O-B-A-M-A! t'inquiète, On étudiera la possibilité de la mettre quelque par pour que vous ne perdez pas la fasse et qu'elle reste tranquile pour ne pas qu'elle nous gache la fête.
QUE DIEU BENISSE BARACK OBAMA POUR QUE VIVE L'AMERIQUE.

6.Posté par hadya le 13/05/2008 21:53
Ah ça c'est sûr Thomas
Ca avait commencé dès Février 2007 quand il avait annoncé sa candidature et que plus d'un s'était foutu de lui.......Quand on voit où il en est aujourd'hui, ça laisse une idée aux cyniques de savoir OU IL SERA en novembre

Obama 08/2012

7.Posté par gigi le 14/05/2008 05:28
"QUE DIEU BENISSE BARACK OBAMA POUR QUE VIVE L'AMERIQUE" ???!!! Les bras m'en tombent... C'est loin d'etre la premiere fois que je lis ce genre de choses parmi les commentaires et cela est pour moi la meilleure facon de decribiliser n'importe quel programme. Les candidats sont-ils donc des prophetes, et l'elu est-il le messie ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains