Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
Analyses & Interviews

La crise économique va-t-elle faire élire Barack Obama ?

Philip Golub le 1 Octobre 2008 à 16:00

Les sénateurs se réunissent aujourd'hui au Congrès pour tenter de sauver la version remaniée du plan Paulson. Deux parlementaires sont attendus au tournant : John McCain et Barack Obama. Mais à qui profite la crise ? Philip Golub, enseignant en relations internationales à Paris 8 et à l'Université américaine de Paris, répond aux questions de l'IRIS.



* La Chambre des Représentants a refusé l’adoption du plan Paulson. Ce refus va-t-il s’avérer désastreux pour l’économie mondiale ?
* Comment expliquer ce refus et notamment le fait que ce sont les Républicains qui ont en majorité voté contre ce plan ?
* Lorsque le débat est centré autour des questions économiques, cela tourne souvent à l’avantage des Démocrates. Pensez-vous que cette crise va forcément avantager Obama au détriment de McCain ?

Retrouvez l'IRIS sur son site Internet : www.iris-france.org
Vidéo reproduite dans le cadre du partenariat entre l'IRIS et Ilovepolitics.info - Tous droits réservés




1.Posté par Amaury le 01/10/2008 16:14
Incroyable !!!

Gwen Ifill, qui est une supportrice de Barack Obama, sera le modérateur du débat entre Joe Biden et Sarah Palin qui a lieu ce jeudi.

Gwen Ifill a écrit un livre, "The Breakthrough: Politics and Race in the Age of Obama" sur son ami, Barack Obama, dont la sortie coïncidera avec l’assermentation du 44e président.

Michelle Malkin dénonce cette scandaleuse manipulation sur Investor's Business Daily:

My dictionary defines "moderator" as "the nonpartisan presiding officer of a town meeting." On Thursday, PBS anchor Gwen Ifill will serve as moderator for the first and only vice presidential debate. The stakes are high. The Commission on Presidential Debates, with the assent of the two campaigns, decided not to impose any guidelines on her duties or questions.

But there is nothing "moderate" about where Ifill stands on Barack Obama. She's so far in the tank for the Democratic presidential candidate, her oxygen delivery line is running out.

In an imaginary world where liberal journalists are held to the same standards as everyone else, Ifill would be required to make a full disclosure at the start of the debate.

She would be required to turn to the cameras and tell the national audience that she has a book coming out on Jan. 20, 2009 — a date that just happens to coincide with the inauguration of the next president of the United States. The title of Ifill's book? "The Breakthrough: Politics and Race in the Age of Obama."

Nonpartisan my foot.

Random House, her publisher, is already busy hyping the book with YouTube clips of Ifill heaping praise on her subjects, including Obama and Obama-endorsing Mass. Gov. Deval Patrick. The official promo for the book gushes:

"In 'The Breakthrough,' veteran journalist Gwen Ifill surveys the American political landscape, shedding new light on the impact of Barack Obama's stunning presidential campaign and introducing the emerging young African-American politicians forging a bold new path to political power."

Drawing on interviews with power brokers like Sen. Obama, former Secretary of State Colin Powell, Vernon Jordan, the Rev. Jesse Jackson and many others, as well as her own razor-sharp observations and analysis of such issues as generational conflict and the 'black enough' conundrum, Ifill shows why this is a pivotal moment in American history."

Ifill and her publisher are banking on an Obama-Biden win to buoy her book sales.

2.Posté par Walter le 01/10/2008 17:41
Encore la thèse du complot. McCain a passé son été à crier au complot du New York Times contre sa campagne. Foutaise.

Connaissez-vous un seul grand journaliste politique aux US ou en France qui s'il a des talents d'écrivain se priverai d'écrire sur des "phénomènes politiques" tels Obama ou Sarkozy ?

Le livre permet d'aller plus loin que l'article d'une ou deux pages. Et aussi permet au journaliste de gagner beaucoup d'argent.

La dernière fois McCain a utiliser l'alibi du plan Paulson disponible depuis plusieurs afin de faire planer le suspens sur le débat 2 jours avant. Cette fois-ci, il faut encore trouver autre chose pour créer le suspens.

L'âge n'est pas synonyme de sagesse avec McCain.

3.Posté par Seymour le 01/10/2008 23:20
@Amaury
Il faut se garder de prendre pour argent comptant une réflexion faite par une illuminée de surcroît de la presse économique!
Un journaliste se doit d'avoir des convictions et ne doit pas hésiter à les afficher car il est hypocrite de penser le contraire, ce qui compte c'est le professionnalisme.
En l'occurrence aux USA les plus grands journalistes n'ont jamais caché de quel bord politique ils étaient; je pense notamment au regretté Tim Russert de NBC ou encore à Christianne Amanpour de CNN qui bien que marié à un démocrate de l'administration Clinton n'a pas hésité à fustiger ce dernier sur ses atermoiements concernant l'intervention en Bosnie.

C'est dire qu'il en va de la crédibilité du journaliste et Gwen Ifill pour info est une experte en politique souvent sollicitée par les médias US , elle sait plus que quiconque que ses questions seront scrutées à la loupe par la profession, la classe politique et les millions de téléspectateurs qui suivront avec passion ce débat à travers le monde.

4.Posté par Gepeto le 02/10/2008 00:16
@Amaury : commencer à insulter l'arbitre avant le match montre rarement qu'on pense le gagner...

Quant à commenter un livre que personne n'a lu... No comment.

Je confirme aussi ce que d'autres ont dit : Michelle Malkin est beaucoup, beaucoup moins crédible que Gwen Ifill. Fox News et PBS n'ont pas les mêmes standards de qualité.

Andrew Sullivan remet même sur son blog un "prix Michelle Malkin" pour la rhétorique de droite la plus exagérée et divisive, battant ainsi O'Reilly ou Hannity ou Beck, pourtant des sacrés tordus.
("The Malkin Award - named after blogger, Michelle Malkin - is for shrill, hyperbolic, divisive and intemperate right-wing rhetoric. Ann Coulter is ineligible - to give others a chance." ; L'équivalent à gauche est le Michael Moore Award)


5.Posté par mental le 02/10/2008 08:38
Et quel est le rapport avec l'interview de Philip Golub ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains