Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

L'intégralité du débat vice-présidentiel entre Joe Biden et Sarah Palin

Julien Landfried le 3 Octobre 2008 à 10:05

Vous pouvez voir ou revoir ci-dessous l'intégralité du débat entre le colistier du candidat démocrate et la colistière de son rival républicain. La vidéo dure une heure et demie.



http://podcast.rbn.com/cspan/cspan/download/podaudio/c08_100208_podcast.mp3 Débat Biden-Palin





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par Walter le 03/10/2008 11:19
Le vrai boulet sur le ticket McCain-Palin n'est pas Sarah Palin. La pauvre se défend comme elle peut dans cette mission de VP qui lui est tombée sur la tête parce que les "stratèges" de McCain ont voulu faire un coup médiatique.

Sa prestation est plus qu'honorable même si il est clair qu'elle ne dispose pas encore du background pour gérer des situations en Californie, New-York, Washington, Pakistan, etc... que la pêche ou le forage en Alaska.

Le vrai merdique dans l'affaire est McCain, comme l'a rappelé son vieux copain Biden, McCain est sympa mais complètement à côté de la plaque. Quelqu'un qui le matin dit que les fondamentaux de l'économie sont solides et qui le soir venu dit qu'il ferme boutique (sa campagne) parce que plus rien ne va à Wall-Street.

Les mêmes "stratèges" de campagne de McCain, ont pollué le débat McCain-Obama en faisant planer le doute sur son déroulement. Ensuite, ils ont mis la pression sur la modératrice du débat Palin-Biden, qu'ils ont accusé d'être une militante pro-Obama. Cette agitation a deux effets: d'abord elle montre la panique dans le camp républicain et ensuite elle contribue à dévaluer la prestation honorable de Palin du genre "la modératrice à été gentille avec la petite pour qu'on ne l'accuse pas encore plus de méchanceté".

Le dernier revirement de McCain est sa décision de ne plus faire campagne dans le Michigan. Carrément. Il y a trois mois, McCain était clairement devant Obama dans le Michigan et il y a encore quelques semaines, le Michigan était un Etat-pivot. McCain vient ce matin d'abandonner le Michigan à Obama, alors que nous sommes à un mois de l'élection et que tout peut arriver. McCain ne veut plus se battre. A côté la combativité de Sarah Palin est admirable.



2.Posté par Natan le 03/10/2008 12:17
Bon, eh ben y'a pas photo. J'ai fait tout le débat, et une conclusion s'impose : les media mentent systématiquement sur le compte-rendu du débat. C'en est grotesque.

Palin a largement dominé, elle n'a pas répondu à côté de la plaque sur le Soudan, et elle a évoqué avec Biden des sujets importants meme pas rapportés par les 3 menteurs professionnels (AP/AFP/Reuters) -- la bombe iranienne, Israel, l'Afghanistan, etc.

Le rouleau compresseur européen pro-obama n'a aucune chance d'impacter la campagne US. Les Américains ne sont pas des cons, ils ont vu le débat aussi.

3.Posté par Walter le 03/10/2008 12:50
à Nathan : faut pas exagérer

Pour parler comme un instituteur:

On redoutait que Sarah Palin ne fasse une prestation digne de 2/20. Comme d'hab. Elle s'est beaucoup préparer et elle s'en tire avec un 7/20. Ce n'est pas la moyenne, mais elle a du mérite.

Joe Biden, en bon pro a fait exectement ce qu'il fallait: éviter autant que possible de s'attaquer à Palin et de paraître condescendant. Idem pour la modératrice.

La vraie cible de Joe Biden a été McCain, la crédibilité de McCain. Et il a réussi. Il a clairement prouvé que sur le plan économique McCain est à côté de la plaque et sur le plan international, si des gens peut-être peuvent donner plus de crédit à McCain qu'à Obama, non seulement ce n'était pas vrai mais en plus lui Biden en temps que vice-président d'Obama avait plus d'envergure que McCain, l'homme qui a été au Waziristan.


4.Posté par Natan le 03/10/2008 13:00
Et assez d'accord avec Walter (bien que je sois fermement opposé aux positions d'Obama).

5.Posté par Natan le 03/10/2008 13:04
Ecoute, Walter... Biden a parlé comme parle un vieux briscard de la politique. Il faisait penser à... Kissinger :) Les Américains ne vont pas préférer ce monstre froid-là. Au contraire, Palin a su se montrer vivante, faire des efforts de préparation, faire preuve d'humour (bien plus que Biden) -- tout en passant les idées qu'elle avait à passer.

Les Américains aiment qu'on donne leur chance aux jeunes, surtout qd ceux-ci se dépassent ensuite pour réussir. Ils aiment le dynamisme et l'intelligence, la fraîcheur et l'ambition.

Les media n'ont pas rapporté fidèlement ce débat, je n'en démords pas. Surtout, que des sujets entiers (et très importants en Amérique) aient été passés sous silence par les comptes-rendus m'étonne énormément.

6.Posté par Moustqiue le 03/10/2008 13:23
je vous invite à lire le compte rendu d'un journaliste habiatant les USA - donc plus proche des citoyens américains.... http://alterjournalisme.blogs.courrierinternational.com/

7.Posté par mike le 03/10/2008 13:38
"nathan" on voit tout de suite que tu es un partisan de palin, j'ai suivi l'après débat sur cnn, c'est clairement l'opinion publique qui a trouvé que palin vaut certes mieux mais que l'ancien a été meilleur, les 2 avaient des choses à perdre dans ce débat, je ne sais pas ce qui aveugle ton jugement regarde les sondages dans le camps républicain nombreux sont ceux qui pense que mc cain a fait un mauvais choix dans tous les sens, en combattant l'inexpérience d'Obama il a choisi ce sur lequel il se fondait pour differer de son adversaire, dans ce cas la pilule ne passe pas, qui est fou, les gens vois plus loin en se disant qu'avec l'age de mccain palin peut se voir attribuer la responsabilité de diriger le pays le plus puissant du mon avec à sa porté le bouton d'un déclenchement d'une guerre nucléaire, qui est fou, il faut avoir des aveugles comme toi pour ne pas le voir...arrete de venir verser ton vénin raciste ici...

8.Posté par dolcevita le 03/10/2008 14:09
Moi ce qui me dérange - et là je vais peut-être être hors-sujet- c'est qu' on demande l'égalité homme-femme or quand on est sur un même pied d'égalité comme ici avec Biden/Palin il faut ménager la colistière de peur d'être taxer de sexiste. Un coup Palin joue les "G.I Joe" et attaque ses adversaires masculins, un coup c'est le "sexe faible " qu'il faut protéger des méchants "mâles" quand ça l'arrange.En tant que femme ça me déçoit et ça a tendance à m'énerver aussi!

Sinon je suis plutôt d'accord avec toi Walter mais je pense que le débat aurait été différent et plus vivant si on avait pas" obliger" Biden à ne pas attaquer directement Palin sur ses faiblesses!

9.Posté par Walter le 03/10/2008 14:52
Je suis assez d'accord avec toi quand tu dis "Les Américains aiment qu'on donne leur chance aux jeunes, surtout qd ceux-ci se dépassent ensuite pour réussir. Ils aiment le dynamisme et l'intelligence, la fraîcheur et l'ambition. "

L'illustration vivante de tes propos est Obama. Et non Sarah Palin qui a été désignée sans qu'elle n'est rien fait pour. On ne va pas refaire l'histoire sur le côté brouillon de McCain et de ses stratèges inspirés par Karl Rove dans l'ombre qui espérait par Mme Palin capter à la fois les "jeunes" pro-obama et les "femmes" pro-Hillary.

Aux USA c'est quoi l'objectif d'un "ticket présidentiel" ? Le seul objectif est d'équilibrer l'exécutif. Dans l'ancien temps il fallait faire un équilibre politique afin de gagner le consensus au parlement. Lincoln l'anti-esclavagiste est parti prendre comme VP Johnson (?) le pro-esclavagiste.

Actuellement le ticket présidentiel permet toujours d'équilibrer mais géographiquement ou compenser des domaines de compétences.

La stratégie démocrate est très simple : expliquer toutes les lacunes du candidat McCain dans beaucoup de domaines (dont l'économie et pourquoi pas la politique étrangère) et montrer que malheureusement Mme Palin ne pourra en aucun cas compenser ces lacunes. McCain aurait mieux résister dans cette crise économique s'il avait pris comme collistier, Mitt Romney.

Obama est plus dans la situtation de G.W. Bush en 2000. On craignait son "inexpérience" notamment en politique étrangère. Bush Jr, pour se prémunir face au "super-man" Gore, a eu la bonne idée d'aller prendre comme collistier le très expérimenté Cheney qui malheureusement a pu manipuler par la suite Bush, notamment sur la guerre en Irak.

Lors du débat des vice-président, plutôt que chercher à prouver que Palin est "brillante", le parti républicain aurait pu jouer sur le fait que le très expérimenté Biden risque également de jouer le même coup à Obama que ne l'avait fait Cheney avec toutes les conséquences sur le pétrole et l'Irak. C'est une carte que le partie républicain a trop tarder à jouer. Hier, c'était la dernière occasion. C'est pourquoi je dis que la campagne de McCain est très incohérente et le problème n'est pas Sarah Palin.



10.Posté par jakouty le 03/10/2008 17:39
Apres lecture de tous les propos ci dessus, je respecte les avis relates respectivement. Mais,je vous prie de comparer ce qui est comparable dans la vie.Aujourd'hui les USA vivent dans une situation de malaise generalise sur le plan economique sur le plan relation exterieure, sur le plan scientifique technique educatif etc....Alors pensiez-vous qu'il etait opportum en cette periode delicate ,pour Mc cain de choisir comme VP Palin?Cette dame encore tres fraiche en politique qui,des 4 candidats est la seule qui n'avait pas encore l'ambition d'une election Presidentielle,est jetee par de sa faute, sa naivete,et son ambition demesuree devant la scene nationale et internationale pour des raisons electoralistes.Tous ces 3 candidats, Mc Cain, Jo Biden et Obama sont en preparation depuis 4 ans au moins ils ont leurs programme de Presidence clair et non de l'apprentissage entre 2 reunions des Nations Unies aupres des chefs d'Etat, ce n'est pas a cette periode ou on a une fille mineure en grossesse qu'on se lance dans ce genre de competition mondiale car etant au devant des Americains et du monde quelle morale Palin pourra vehiculer a la jeunesse? Faites comme ma fille mineure enceinte elle la conserve et va se marier bientot C'est tellement visible que cela devrait faire honte.Pour tout intellectuel ou personne intelligente nous avions assiste a un debat a 2 niveau il y'a ce candidat au nom de palin qui sortait que des propos de rue et des journaux que tout le monde sait donc pour elle, il faut parler beaucoup pour cacher son ignorance des dossiers alors qu'en face il y avait joe Biden qui parlait avec des chiffres et des preuves a l'appui des dossiers on voyait tout de suite la maitrise et l'ecart entre les 2 candidats. Soyons serieux quelque soit ton intelligence pensez vous qu'on prend une decision de diriger les USA en moins de 3 mois avec toutes ces complications de crises de surcroit? La paire MC Cain et Palin ne sont meme pas capable de se choisir un THEME PRINCIPAL DE CAMPAGNE tantot c'est COUNTRY FIRST,OU REFORME et enfin ils rejoignent OBAMA sur LE CHANGEMENT cela fait pitie et le tatonement. Pensiez vous que dans cette periode ou les Americains ont besoin de rassurer tout le monde ils vont faire l'erreur de voter Mc Cain qui est contre les energies renouvelables afin de continuer a polluer la nature?
Par ailleurs, nos interets sont lies tous c'est a dire les etres humains, car le temps Bush sera bientot termine ou il se mettait dans la pelouse de la maison blanche pour faire des declations de guerre sans discution prealable
Palin est prete a attaquer avec Mc cain la Russie et l'Iran alors sait-elle de quoi elle parle? dans cette periode de nucleaire N'est-ce pas la projection d'une 3 eme guerre mondiale en vue avec MC et PALIN a la presidence?

11.Posté par Charlie le 04/10/2008 01:10
C'est assez drôle, je trouve que ce débat s'apparente un peu au débat d'entre deux tours entre Sarkozy et Royal.

L'enjeu pour Biden était clair: ne pas paraître condescendant, voire machiste. Palin devait quant à elle démontrer qu'elle était plus qu'un coup médiatique.

Ce qui va suivre n'est clairement pas objectif, mais Biden avait clairement les moyens intellectuels de s'imposer, ce qu'il fit naturellement, mais peut-être avec un manque de charisme pénalisant en termes d'impact sur l'opinion publique dans les terres du centre des Etats-Unis (qui votent systématiquement pour le parti Républicain). D'un côté une approche chiffrée (avec des chiffres plus ou moins justes certes), une véritable connaissance de tous les dossiers, de l'autre un discours qui repose sur l'émotion, sur l'énergie, et une méconnaissance terribles des dossiers!

Comment (@ Natan) accepter qu'un participant au débat contourne explicitement une question en répondant sur un autre sujet à cause d'une incapacité totale à répondre?

Le fait que la presse nationale tranche si mollement l'issue du débat m'étonne autant que la molesse des médias français après le débat Royal-Sarkozy, alors que Sarkozy avait clairement démontré une préparation d'un niveau bien supérieur pour la fonction (et cela me fait mal, car je n'ai même pas voté pour lui).

Bref advienne que pourra, mais quant à l'issue du débat en question je ne vois pas comment Natan peut soutenir la prestation de Palin, où l'on se permet de répondre sur le thème des tartines au nutella quand on vous pose une question concernant les dépenses publiques.

12.Posté par Nathayan le 04/10/2008 06:44
The master McCain and the student Sarah Palin defeated.

Sarah tried hardly to memorize the notes transcribed for her by her republican coach. But the machine did not work well, as expected. The score of the game for two seasons of debates comes down to two - zero, for Obama / Biden. We have two more rounds remaining.....

Sarah must understand that talking without saying anything is not good strategy to win a debate or even an election.

Playing a comedy, humor and the emotional can never save McCain. Everyone has his humor and his different background to share. Sarah must, like Biden, know how to give answers, answers, answers and answers, and again knowing to respond short and with precision and intelligence.

Against Joe Biden, Sarah did not respond to any question, as in her failed interviews before the debate. Sarah Palin uses to make rhetoric but empty of substance, structure and coherence.

Politics is about knowledge of issues and never about the emotional and empty words. The McCain bracelet and "a mother in the kitchen around the table with her kids! Wow. Obama has also a bracelet. Biden also knows how to raise kids without a mother. You see, that emotional arrow doesn’t work!

13.Posté par Avembe le 04/10/2008 13:22
Palin a prouvé une fois de plus qu'elle est INCAPABLE sans assistance/perfusion!!
Quand elle est seule ses réponses sont tout simplement catastrophiques ...Mais comme on le sait, ils ont bien elu Bush à 2 reprises....

14.Posté par Rene FL le 04/10/2008 17:00
Debat captivant, en tout cas bien plus que celui du 26 septembre dernier, et cela est du à la fois à Palin et Biden. La semaine derniere McCain avait refusé le debat parce que tu ne peux pas debattre face à quelqu'un situé à 1m50 de toi et ne pas le regarder une seule fois pendant 90 minutes, au moins sur la forme et la courtoisie, Sarah a donné de belles leçons à John, maintenant on verra s'il aura compris la leçon le 7 octobre prochain...

Maintenant concernant le debat meme, il m'est apparu evident que Biden (et ce qui est normal) maitrise bien mieux les dossiers que Sarah. Elle a bien revisé et à bien tenu le coup. Et Biden, il a été le grand JOE, les gaffes en moins.

Mais puisqu'il faut sortir un bien vainqueur, Joe Biden l'est. Pour la simple raison qu'il a bien reussi dans ce qui etait peut etre leur principal objectif, descendre McCain, au point ou sa collistière ne puisse plus le defendre.

Aujourd'hui les republicains s'attachent à Palin et predisent meme quoique qu'il arrive cette année, une candidate très serieuse pour 2012. Bon je dis que 2012 est encore loin, et aujourd'hui encore Sarah a tout à prouver. Les gens s'etonnent qu'on la critique et que l'on s'attarde sur ses gaffes bien plus que chez les autres, mais oublie que les autres ont deja prouvé leur maitrise des dossiers, alors que les choses la plus marquante que l'on a recues de Palin c'est quoi :
- elle surveille la Russie de l'Alaska
- elle declare que l'attaque sur l'Iraq etait une mission divine
- elle ne comprend pas le baillout plan dont en parle depuis 2 semaines
Il faut avour que c'est quand meme bien fort ajouté au fait que l'on a pas eu beauqoup d'elle de concret à se mettre sur la dent apart les "elle est une maverick, elle vas tout reformer, regarde son record"....et les gens (dont beaucouq de republicains) la regarde elle meme et se pose de serieuses questions.

Ce debat, ne va changer grand chose, et les choses vont se compliquer en plus pour le parti republicain, au fur à mesure que le temps va avancer. Ils viennent de se retirer au Michigan, et les gens vont se lancer des paris genre "quelle est le prochain etat dans le quel John va desister"...
De plus en plus de gens (republicains et democrates) pensent que Obama va gagner, et après son bleuf de la semaine derniere , son retrait dans le Michigan, comment voulez vous que ces propre partizans percoivent ça? On risue encore avoir droit a de la bassesse à l'étatt pur, le temps à rebout a deja bel et bien sonné, les inquietudes economiques seront present meme après le 4 novembre, donc de quoi se poser la question si Bill Clinton n'avait finalement pas raison le jour ou il a declaré que Barack va l'emporter facilement cette élection!

15.Posté par Gepeto le 04/10/2008 23:33
@Natan : quand tu dis que les médias mentent systématiquement sur le compte-rendu du débat, tu veux dire qu'ils truquent les chiffres des sondages qui montrent que 60 à 70 % des vrais américains ont trouvé Biden meilleur que Palin ?
Heureusement qu'ils ne sont pas cons et ont vu le débat, sinon ils pourraient encore croire qu'elle sait de quoi elle parle.

Remarque aussi que ces fameux médias pro-Obama avaient d'abord globalement dit que McCain avait gagné le premier débat, avant que les sondages ne montrent que les télespectateurs avaient préféré Obama. Ah, ces médias gauchistes qui font semblant de préférer McCain pour mieux enfoncer Palin derrière, ou quelque chose du genre...

Plus sérieusement, ce que McCain a réussi à faire en choisissant Palin, c'est à perdre le dernier vrai argument émotionnel qu'il avait. Obama représentait la colère contre les républicains et l'espoir d'un changement, McCain représentait la sécurité, la protection contre la peur que représente un candidat inconnu, jeune, démocrate, et, évidemment, noir. Après avoir vu Obama vs. McCain et Biden vs. Palin, c'est maintenant Obama, calme et intelligent, qui représente la sécurité contre les décisions impulsives et irrationnelles de McCain, et le risque de Palin à la Maison Blanche. Au fait, une bonne partie de cette analyse "gauchiste" est partagée par le très conservateur et supporter de McCain Charles Krauthammer, du Washington Post, dans son article "Hail Mary vs. Cool Barry".

Du coup, pas de surprise d'apprendre aujourd'hui que McCain / Palin ont décidé de repartir à l'attaque totale, rappelant en particulier les liens avec l'ancien terroriste William Ayers. "This is not a man who sees America as you and I do" a dit Palin. Si c'est pas fait pour faire remonter une peur anti-Obama, j'y comprends plus rien.

@Walter : si McCain avait choisi Romney, ça aurait rien changé, sauf que l'écart actuel serait arrivé plus tôt. Un type qui a gagné des centaines de millions en faisant des LBOs, pendant une crise causée par Wall Street, sûr que ça aurait marché...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains