Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
Analyses & Interviews

L’âge de John McCain est-il un handicap ?

Barthélémy Courmont le 28 Avril 2008 à 13:15

Par Barthélémy Courmont, chercheur à l'IRIS, en partenariat avec Contre-feux.com. Si John McCain était élu président des Etats-Unis en novembre prochain, il serait alors le plus vieux président américain à la date de son élection. D'aucuns y voient un handicap de poids pour sa campagne, d’autres au contraire la marque de l’expérience. Lui s'attache à mettre en avant sa vitalité et son savoir-faire. Qu'en est-il précisément ?



marcn, flickr, licence CC
marcn, flickr, licence CC
En cas de victoire en novembre prochain, John McCain sera le plus vieux président des Etats-Unis au moment de son élection. Il sera âgé de 72 ans. Certains y voient un handicap de poids face à un(e) candidat(e) démocrate nettement plus jeune (Hillary Clinton aura 60 ans au moment du scrutin, Barack Obama 47). D’autres y voient au contraire la marque de l’expérience, qui rassurerait de nombreux électeurs. Les medias se montrent ainsi souvent enthousiastes devant ce candidat au parler franc, âgé mais expérimenté. La tournée qu’il a récemment effectuée dans plusieurs Etats, au moment où les Démocrates poursuivent leurs Primaires interminables, fut ainsi l’occasion de mettre en avant sa vitalité et son expérience, et de faire la démonstration que l’âge n’est pas l’aspect le plus important de son profil.

Un héros américain
La carrière militaire de John McCain est l’une des plus célèbres de l’histoire récente des Etats-Unis, et a fait de lui un héros. Fils d’un amiral engagé comme lui dans le conflit, il a passé cinq ans et demi emprisonné au Vietnam. Utilisé par la propagande vietnamienne, torturé et photographié à de multiples reprises, il fut accueilli en héros à son retour aux Etats-Unis, et reçut la médaille du Congrès des mains du président Richard Nixon après sa libération en mars 1973. Il termina sa carrière militaire comme officier de liaison de la Navy au Sénat. Ce passé glorieux est un avantage indiscutable, et assure la crédibilité de son discours sur l’Irak, pourtant à contre-courant de l’opinion aujourd’hui la plus répandue aux Etats-Unis, selon laquelle il faudrait arrêter les frais.

Une expérience politique exemplaire
Elu représentant d’Arizona en 1982, il effectua deux mandats successifs à la Chambre des représentants au cours desquels il se distingua souvent de la politique de l’administration Reagan, notamment quand il s’opposa au maintien des troupes américaines dans la force multinationale stationnée au Liban et approuva les sanctions économiques contre l’Afrique du Sud pour protester contre la politique de l’apartheid. Ces prises de position révélèrent son profil atypique. Sénateur d’Arizona depuis 1987, après avoir pris le siège de Barry Goldwater, il fut réélu en 1992, 1998 et 2004. Candidat malheureux aux primaires républicaines de 2000 contre George W. Bush, il s’impose aujourd’hui comme l’une des personnalités politiques les plus célèbres et expérimentées aux Etats-Unis. Là encore, quel que soit son adversaire, cette expérience semble à première vue être un avantage, face à des démocrates qui n’ont occupé des fonctions importantes que depuis quelques années.

Expérience contre âge
Mais l’expérience est-elle un gage de réussite ? Pas nécessairement s’interrogent certains observateurs, qui mettent en garde John McCain de ne pas trop jouer sur cet aspect de sa personnalité, en particulier dans une campagne où le thème du changement semble, côté démocrate autant que républicain, s’imposer. Cette critique est particulièrement nette dans les milieux conservateurs, qui souhaitent replacer cette campagne dans un cadre plus politique, en mettant en avant les divergences entre les deux partis. Par ailleurs, si McCain peut fièrement mettre en avant son expérience, ses adversaires ne sont pas en reste, et à trop jouer sur cet aspect, le sénateur d’Arizona pourrait rapidement se retrouver confronté au problème de l’âge, les candidats démocrates remarquant simplement qu’un candidat plus âgé est nécessairement plus expérimenté. Hillary Clinton, qui a fait les frais de cette stratégie face à son cadet de 14 ans Barack Obama, en est un bon exemple récent. L’une des clefs de la réussite de McCain sera de convaincre les électeurs que l’expérience est plus importante que l’âge, et que ce dernier n’est pas nécessairement un handicap.

Un profil qui séduit les indépendants
C’est en grande partie grâce à son profil le distinguant nettement des autres candidats, et lui offrant le soutien des modérés et des indépendants, que McCain est parvenu à s’imposer dans les Primaires républicaines. Pour autant, il serait illusoire de croire que les conservateurs refuseront de le soutenir en novembre. A choisir entre McCain et un candidat démocrate, les électeurs de la droite républicaine n’hésiteront pas longtemps, et si le sénateur d’Arizona n’est pas leur candidat préféré, ils se rallieront cependant à lui pour bloquer la route de la Maison-Blanche aux Démocrates. L’une des forces de McCain sera donc de pouvoir dans le même temps séduire les électeurs du centre et rallier par défaut derrière sa candidature républicaine les mouvements conservateurs. De quoi lui offrir une belle arithmétique électorale, à condition bien entendu de ne pas devenir, au fil de la campagne, un candidat républicain "comme les autres", et perdre ainsi le caractère atypique qui le caractérise. A cet égard, l’expérience de McCain dans sa capacité à s’assurer le soutien des électeurs du centre pourrait être un gage de réussite, voire même la clef de l’élection de novembre.

En partenariat avec contre-feux.com




1.Posté par hadya le 28/04/2008 14:05
Réponse à la question du billet : oui!

Je n'ai rien contre les personnes âgées mais il faut se rendre à l'évidence : va-t-il tenir le coup face au rythme olympien que le travail de président impose?
Va-t-il être capable de tenir le rythme des multiples voyages officiels tant physiquement que moralement ( aptitude nerveuse,de jugement, de concentration)?
Réponse: non!

Et l'une des principales raisons (mais yen a d'autres) que McCain a tellement peur du jeune et beau Barack est celle-ci....L'image.....Et il a raison d'avoir peur.....

2.Posté par smoby le 28/04/2008 14:33
Juste pour rire: la presse de NY (la plus grande ville juive apres/avant Jerusalem:)) a sorti un des derniers numeros de la newsletter que le pasteur Wright, guide spirituel d'Obama, inflige regulierement a ses fideles. Et qui signe l'edito pour le pasteur Wright, "le chretien anti-americain et anit-blanc";)? Un des leaders du mouvement islamiste "Hamas" :))). Comme l'electorat juif americain vote a plus de 80% avec les democrates je me demande ce qu'il pense de Barack Hussein Obama, de son pasteur et de son ami du Hamas :)). Et paf, encore qqs. pourcents de moins pour l'Obama et de plus (peut-etre) pour Hillary (qui est prete a "rayer de la carte l'Iran" si ce pays s'attaque a Israel)!

Je cite "Le Point", 28 avril:

"Obama ne parvient pas à se libérer de ses liaisons dangereuses avec le pasteur Jeremy Wright, l'homme d'église qui prêche la haine anti-Blancs et dont il a eu l'imprudence de faire non seulement son ami, mais aussi son directeur de conscience. Pour saluer son passage à New York, la "première ville juive avant Jérusalem", les journaux ont fort opportunément ressorti une newsletter récente de Wright, dont l'éditorial est signé d'un des leaders du Hamas, Moussa Abu Marzook, dans lequel celui-ci qualifie Israël de "pays de l'apartheid moderne".

A ce rythme, il faut un "obamiste" courageux et iresponsable (la plupart correspondent) pour pousser le pere Wright dans les escaliers, sinon il est capable de continuer a sortir des conneries en serie, qui feront grand plaisir a qqs. noirs frustres et grand tort au senateur d'Illinois!

3.Posté par smoby le 28/04/2008 14:54
Eh oui, allez, que les vieux crevent plus vite pour que les jeunes puissent prendre leurs places! Une bonne dose du "jeunisme" (avec un "d" pour les ultras;), le nouveau "racisme" des ages :)).

Vous etes jeunes? C'est super, il faudrait que le monde se prosterne a vos pieds chausses de marques et qu'elle ecoute obeissante vos "idees-dont-vous-n'avez-qu'une-vague-idee-vous-meme" :)) sur un rythme de rap a maximum 20 mots!

Sur 4 points presentes, sur 3 il n'y a pas de doute que McCain depasse ses adversaires democrates.

Alors il faut appuyer sur le seul un tantinet discutable, "l'aaage" du candidat republicain! Deja c'est pas mal pour les stagiaires de la Maison Blanches, un peu plus rassurees :)).

Ah, je sens que Hillary va etre mal a l'aise qu'on lui demande son age avec insistance et a propos.

Concernant Obama, il est plus age que des nombreux presidents entres en fonction autour de la quarantaine, mais surtout (et la presse americaine l'a remarque) le senateur "jeune" a l'air fatigue cer derniers jours, plus mal en point que Hillary.

C'est trop tot pour comparer leur vitalite et leur capacite reactive, on verra a l'automne, quand Obama (s'il est designe) et Mccain entreront dans une course folle, ou le moindre faux pas, la moindre gaffe, un visage decompose de fatigue, peut faire la difference. Pour l'instant, les deux s'en sortent pas mal et c'est meritoire pour le "vieux" surtout:))

4.Posté par natural le 28/04/2008 15:29
L'âge de Mc Cain jouera un très grand rôle mais à partir du moment que le candidat démocrate sera investi ! Si c'est Barack Obama, c'est clair que cela fera une grande différence et ça frappera à l'oeil.

5.Posté par Yvon Thivierge le 28/04/2008 16:03
Le pire handicap de John McCain, à mon humble avis, ne concerne pas son âge mais sa sénilité apparente ou sa démence transparente, ses contradictions avec lui-même et son vire-voltage incessant et indécent.

6.Posté par Jean-Phi le 28/04/2008 18:30
Plus que l'age de McCain, il faut considerer sa sante. En effet, le senateur republicain a deja eu 4 melanomes (cancer de la peau), demontrant ainsi sa sante fragile et le risque d'avoir un president incapable de diriger la premiere economie du monde. Son experience militaire n'empeche pas McCain de faire de tres mauvaises analyses politiques en particulier sur ses confusions entre le role joue par les extremistes sunnites d'Al Qaida et les conservateurs religieux chiites d'Iran. Sa victoire dependra du dechirement des Democrates a elire leur pretendant et au choix du collistier de McCain (Condie Rice?).

7.Posté par Johan le 29/04/2008 23:46
Alors là..... je suis surpris. Etonné. Choqué.

En soutenant un candidat qui voulait rassembler les Américains sous une bannière bienveillante, et cesser d'opposer les hommes contre les femmes, les Blancs contre les Noirs, les homos contre les hétéros, les Red states contre les Blue states, les jeunes contre les vieux..... je pensais que les supporters de M. Obama crieraient d'une seule voix : "Non, l'age de M. Mc Cain n'est pas un problème ! Ce serait le discriminer !"
Or, un bon nombre d'entre eux sont en train de le traiter, de manière plus ou moins directe, de vieux crouton. Ce n'est pas très cohérent !

Toute plaisanterie mise à part... encore une fois, bel exemple d'hypocrisie de certains pro-Obama. Je n'en rajouterai pas sur le sujet.


Pour en revenir à la question posée........ non, je ne pense pas que l'age de John Mc Cain soit un problème. On ne cesse de se féliciter des grands progrès de la médecine qui permet de vivre longtemps en bonne santé. N'est-ce pas un peu hypocrite de venir dire après qu'un monsieur de 72 ans, qui a l'air d'être en pleine forme, est incapable d'assumer la fonction présidentielle ??

S'arrêter à l'âge en tant que chiffre est une erreur. Il faut tout prendre en compte. J'imagine que M. Mc Cain, s'il veut rassurer les électeurs, ne manquera pas de publier un bulletin de santé...

8.Posté par René le 30/04/2008 15:21
Non McCain, s'il publie son bulletin, de santé, ca pourrait simplement remuer la boue, et creer la confusion , mieux pour lui qu'il continue à se la montrer "jeune", energetique et en bonne santé.

Quant à la question posée, je me demande juste un handicap pour gagner la presidentielle, ou un handicap pour gouverner?
Moi j'ai comme l'impression, que beaucouq ne s'occupe plus qu'à penser à comment gagner, et oublie pourquoi il faut en fait gagner ( choses qu'à inteligemment deplorer Obama) - et à cette question, je vais par dire qu'avoir 72 ans est trop pour gouverner, mais je prefere celui qui a une dizaine années en moins.
Et je prefere cela, pour la simple raison qu'il est plus proche du commun des citoyens, et il a donc pus de chance, de les connaitres, eux et leurs aspirations. Et aussi, dites moi ce que vous voulez sur les progrès de la medecine, mais les exigences physiques et morales que demandent la fonction presidentielle, sont plus legeres à 45-60 ans, qu'après la 70iemes...

Maintenant après, il y a aussi la bonne foi des candidats, leus programmes respectifs et tout le tralala...

Donc en conclusion, je pense que que ce soit pour la presidentiel oubien pour la gouvernance, proprement dite, l'age (72) de John McCain represente plus un handicap, qu'un atout.

@ Johan : Il faut quand meme pas tout melanger ; les oppositions femmes-hommes, noirs-blancs, heteros-homo, red states-blues states....N'ONT EXACTEMENT RIEN A VOIR AVEC L'OPPOSITION "JEUNE-VIEUX"!!!!!
Pour t'expliquer, la couleur, le sexe ne joue pas de role sur les capacités morales et physiques d'un individu, mais l'age forcement OUI.
Maintenant, dans le cas actuel, dire que l'age McCain n'est pas un handicap, c'est ton avis, mais dire de maniere generale, que l'age ne peut pas representer un handicap, est pas vrai.

9.Posté par Johan le 30/04/2008 18:05
Cher René,
vous m'avez mal lu. Je n'ai pas dit que l'âge n'est pas à prendre en compte. J'ai dit que ce n'était pas LA SEULE CHOSE à prendre en compte. Vous connaissez certainement des exemples autour de vous : on peut très bien être en grande forme physique et mentale à 70 ans et être complètement "burnt out" à 50 ou 55.

" la couleur, le sexe ne joue pas de role sur les capacités morales et physiques d'un individu"
Je suis d'accord avec vous, mais certains vous rétorqueront que c'est le cas : ils refuseront de voter pour Hillary parce que c'est une femme, ils refuseront de voter pour Obama parce qu'il est noir.

"les oppositions femmes-hommes, noirs-blancs, heteros-homo, red states-blues states....N'ONT EXACTEMENT RIEN A VOIR AVEC L'OPPOSITION "JEUNE-VIEUX"!!!!! "
Pourquoi tant de points d'exclamation ? lol
Quelque part, si, ça a totalement à voir. Même si les tenants et les aboutissants de ces oppositions diffèrent.
Plutôt que de juger sur les compétences des gens et sur leur capacité à accomplir ce qu'on leur demande, on a tendance à s'attacher à d'autres critères -- et à nos a priori qui vont avec.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains