Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

Kerry choisit Obama. Richardson est-il le prochain sur la liste?

Marjorie Paillon le 10 Janvier 2008 à 20:30

En cette période d'élections primaires, tous les soutiens comptent. Celui que Barack Obama reçoit aujourd'hui de la part de John Kerry pourrait-il faire pencher la balance dans le Michigan et la Caroline du Sud?



source : Barack Obama - licence cc - flickr
source : Barack Obama - licence cc - flickr
La première fierté d'un homme politique est celle d'être reconnu par ses pairs. Obama a de quoi être fier. Il reçoit aujourd'hui le soutien de John Kerry, candidat démocrate à la Maison Blanche en 2004. L'époux de Teresa Heinz, l'héritière de la célèbre marque de ketchup, a annoncé son ralliement à la cause d'Obama lors d'un meeting en Caroline du Sud. Il faut dire que la primaire démocrate du 26 janvier s'annonce ardue dans cet Etat.
John Kerry s'enthousiasme : " He can be, will be and should be the next president of the United States."
Barack Obama lui répond : "John Kerry is a man of courage, a man of conviction and man whose life story has given him an intimate understanding of the kind of change we need right now."
Mais au-delà de ces échanges enthousiastes et autres congratulations, Kerry peut apporter à Obama deux arguments de poids. Un colistier ? John Edwards a été le sien lors de la campagne de 2004. Mais les routes des deux hommes se sont écratées depuis. Des rumeurs de ticket Obama-Edwards ont commencé à courrir des staffs de campagne aux rédactions après le caucus d'Iowa. Le sénateur de Caroline du Nord pourrait donc être un sérieux client. A Obama de le séduire.
Second avantage du soutien de Kerry et non des moindres : un impressionnant réseau de financement. Et donc de l'argent frais en perspective. Obama en a besoin pour mener sa campagne à terme. Il a beaucoup dépensé en Iowa et dans le New Hampshire. Il faut maintenant investir sur la Caroline du Sud (primaire le 26 janvier) et sur le Super Tuedsay du 5 février.

L'autre soutien du jour pourrait être celui de Bill Richardson. Le gouverneur du Nouveau Mexique a décidé de se retirer de la course à la Maison Blanche. Et il n'a pas encore officiellement décidé à qui offrir ses militants. Il faut dire que le candidat latino a déjà fait la danse du ventre à Hillary Clinton et qu'un poste de Vice-Président aux côtés de l'ex-First Lady ne lui aurait pas déplu. Mais il a aussi fait les yeux doux à Barack Obama lors du caucus d'Iowa, en proposant à ses supporters de se rallier au camp du candidat métis en cas cas de défaite. L'attrait de Richardson, ce sont bien sûr ses électeurs latinos. Le vote de cette communauté sera une des variables aléatoires de l'élection de 2008. L'immigration a été remise au coeur de cette campagne. Les Latinos vont observer minutieusement les positions de chaque candidat en la matière.



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par David le 11/01/2008 10:32
C'est une bonne nouvelle pour obama. Pourtant, malgré toutes ses qualités, n'est-ce pas aussi, d'un certain coté, un désavantage que de se montrer aux cotés d'un candidat qui avait toutes les cartes en main pour remporter la presidence et qui s'est fait tres largement battu par bush ?
Comment incarner le changement avec comme soutien l'ancien candidat?

2.Posté par ignatius le 11/01/2008 14:43
C'est en effet une très bonne nouvelle pour Obama.
Le ralliement d'un ténor du parti démocrate comme J. Kerry montre que "l'inexpérimenté" Obama peut attirer à lui des poids lourds de la politique, et lui donner l'envergure d'un candidat incontournable...
Ce n'est donc pas un désavantage.

3.Posté par TIbe le 11/01/2008 14:52
Kerry: The kiss of death

Même penchant démocrate, je ne voudrais pas avoir ce politicien derrière moi. Ce pauvre homme traine derrière lui inéxorablement une image de loser.

4.Posté par diabolo le 11/01/2008 15:24
De quel soutien peut bien avoir besoin Obama dans le Michigan puisque cette primaire ne compte que pour du beurre et qu'il n'y est même pas candidat enregistré ?

5.Posté par samB le 12/01/2008 17:36
A real kiss of death.
Voilà encore une fois l'opportuniste de John Kerry. Evidemment il en veut à Hilary pour avoir sa blague foireuse sur les études et les boys en Irak, lors des midterms en 2006. Et je trouve que avoir un soutien de Kerry est en contradiction avec le changement que souahite Obama, pour tant je l'aime bien.
Mais on verra bien ce que ça donnera. Ce qui me gène encore avec les démocrates c'est qu'ils regardent la facilité, ils regardent les osndages d'aujourd'hui et ils courent vers Obama. Mais quand la machine de guerre des républicains va rentrer dans l'action on va voir la démolition en règle qu'ils vont entamer. J'espère que si Obama est le candidat, qu'il s'en sortira.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains