Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

John McCain et Barack Obama : l'Iran au coeur de la bataille

Marjorie Paillon le 20 Mai 2008 à 08:50

John McCain et Barack Obama se jaugent sur le terrain de la politique étrangère. Après Israël, l'Iran est au coeur de la bataille entre les deux candidats. L'attitude à adopter face au régime de Téhéran a donné lieu à de vifs échanges par meetings interposés ce lundi. Politique de l'apaisement ou fermeté face à Mahmoud Ahmadinejad, les deux écoles s'affrontent.



En meeting au National Restaurant Association à Chicago, McCain attaque Barack Obama. Pour le sénateur de l'Arizona, en visite sur les terres du candidat démocrate, la volonté de rencontrer les dirigeants iraniens prouve son "inexpérience" et son "manque de jugement". Barack Obama, qui s'exprimait dimanche dans l'Orgeon, a qualifié de "minuscule" la menace iranienne. Je le cite : "L'Iran, Cuba, le Venezuela... Ces pays sont minuscules par rapport à l'Union Soviétique. Ils ne nous opposent pas une menace aussi sérieuse que celle que nous opposait l'Union Soviétique."
John McCain le prend au mot et réplique en mode majeur.

Puis c'est au tour de Barack Obama de contre-attaquer depuis Billing, dans le Montana. Le sénateur de l'Illinois reconnait ironiquement un avantage à la guerre en Irak : celui d'avoir mis à jour la menace iranienne. Une menace que, selon lui, John McCain pourrait aggraver en jouant la carte de la force.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par smoby le 20/05/2008 09:55
La politique de la Republique Islamique de l'Iran est assez basique: s'installer comme puissance regionale sur tout le Moyen Orient a l'aide des minorites chiites et d'un arsenal nucleaire!

Utiliser des milices chiites comme force de frappe a l'interieur des pays arabes.

La Syrie est deja "acquise", la minorite chiite alaouite controle le pouvoir politique, l'armee, le renseignement et quand les sunnites et la minorite kurde ont essaye de se revolter la repression a ete sanglante (30.000 morts a Homs).
Le cas recent du Liban est significatif, pays ou les chiites armes et soutenus par l'Iran ont attaque et tue des musulmans sunnites pour occuper leur quartiers de Beyrout!
En Irak la guerre est ouverte entre sunnites et les chiites pro-iraniens, Teheran utilisant comme masse de manoeuvre la milice "Armee du Mehdi" de l'imam extremiste Moqtada Sadr. Pire, la milice pro-iranienne a commence a assasiner d'autres chiites, percus comme "moderes".
Au Bahrein, en Kuweit, en Arabie saudite, il y a eu des troubles (des manifestations violentes au Bahrein et Kuweit) provoquees par les minorites chiites qui veulent acceder au pouvoir politique et etre acceptees a l'interieur des forces armees, de la police, des services de renseignement. Pour les pays arabes sunnites c'est comme laisser Iran entrer et agir sur leur territoire comme bon lui semble.

On peut raisonablement estimer que les pays arabes voisines de l'Iran connaissent mieux l'Iran que le senateur Barack Hussein Obama Jr..

Eh bien, leur peur est si grande face au fanatisme chiite, que des pays comme l'Arabie seoudite et l'Egypte se sont rapproche d'Israel (l'ennemi "depuis toujours") en matiere securitaire et militaire (une rumeur veut que l'Arabie a meme demande la protection "nucleaire" israeliene contre une attaque iranienne).

Utiliser l'arme atomique comme force de frappe "dissuassive".

Depuis plus de 20 ans, la republique islamique cherche par tous les moyens a acheter ou/et a comprendre comment construire une bombe atomique. Des dizaines de milliards de dollars jetes par la fenetre pour constater que les ingenieurs iraniens sont incapables de construire tous seuls au moins un petit reacteur civil (c'est les russes qui font ca pour eux). D'ailleurs meme une raffinerie ou des pieces de rechange pour les avions civils semblent poser des gros problemes pour les scientifique iraniens (l'Iran importe 40% de son essence de Turquie et plusieurs accidents d'avions tragiques se sont produits a cause d'un manque de pieces de rechange).
Alors l'Iran a change la methode, il a achete des composants au nord-coreeans (les missiles iraniennes sont des Taepodong repeints), de la technologie "centrifuges" aux pakistanais et aux chinois, de l'uranium un peu de partout et le nouveau maitre, Ahmadinejad, s'acharne desesperement a enrichir de l'uranium a usage militaire.
En maximum 2 ans, l'Iran aura certains resultats, il annoncera une "grande victoire islamique" et cela va faire un choc dans toute la region. Le pays arabes auront deux solutions, se jeter dans la course atomique (un cauchemar quand on connait la violence et la folie religieuse dans la region) ou se jeter immediatement sur l'Iran pour l'empecher de devenir trop puissant (un autre cauchemar, avec une guerre de 100 ans assure entre sunnites et chiites).

USA et les pays responsables (meme la Russie participent aux pressions internationales) se doivent de bloquer les 2 scenarios-catastrophe par une intervention tres forte (et soutenue par les pays arabes) qui ne laissera aucune chance a l'Iran d'avoir un arsenal nucleaire (y compris un bombardement strategique massif, les iraniens auront besoin de 10 ans pour tout refaire et ils ne le pourront plus).

Manifestement, Obama a du mal a comprendre les enjeux et le fanatisme islamique qui nourrit la foi d'Ahmadinejad, un leader qui est considere dans son pays meme, par des mollahs et ayatollahs proches de Khamenei, comme un "aventurier qui met en peril l'existence meme de la revolution islamique"!

Le desir du candidat democrate de se demarquer de la ligne politique de Bush et de faire plaisir aux gauchistes le pousse a des considerations naives qui laissent perplexes tous ceux qui regardent le Moyen Orient depuis longue date.
Et le fait qu'il est le candidat prefere des extremistes musulmans n'est pas une accuse, c'est un simple constat, une realite objective, ils le percoivent comme faible et "pacifiste", assez isolationniste pour leur laisser le champ libre sur la planete. Et meme un hooligan comme Chavez, qui a traite recemment Angela Merkel de politicienne qui descend de Hitler, eprouve de la "sympathie" pour le candidat metis. Autre reference qui va derranger bon nombre d'americains.

Oui, c'est un fait, parmi les trois candidats encore en lice pour la presidence, les jihadistes, al Qaeda, les talibans, Hizbullah, Hamas, Ahmadinejad &co., tous prefereraient voir a la Maison Blanche le senateur d'Illinois, Barack Hussein Obama Jr.

2.Posté par Bezies Frederic le 20/05/2008 11:11
Ah, les "gauchistes"... Il est vrai que ce sont les gauchistes qui ont engagé les EUA dans la guerre en Irak.

A mon avis, la présidentielle est déjà gagné par McCain pour au moins deux raisons :

Les EUA sont encore trop machos pour voter pour une présidente, et la ségrégation n'a été aboli que trop récemment pour qu'un métis afro-américain n'ai qu'une millionième de chance d'être élu.

Que l'Iran soit une menace pour la stabilité du Moyen Orient, rien de nouveau. Cependant, McCain risque d'entrer en guerre contre l'Iran d'Ahmadinejad... Autant dire que le Moyen Orient n'a pas fini de manger son pain noir.

La théorie des dominos inventé par les néo-conservateurs - qui devaient lancer un mouvement démocratique en l'imposant en Irak s'est bien planté.

Saddam Hussein était une pourriture. Mais au moins, le Moyen Orient était stable à l'époque. Et l'Irak tenait en un seul morceau, sans risquer de tomber dans une république islamique.

3.Posté par Phil le 20/05/2008 13:40
Incroyable cette sortie de Chavez. J'avoue que je n'étais pas au courant. Il va être beau le sommet de l'ouverture à la Maison Blanche. Obama, Chavez, Ahmadinejad et Haniyeh sur le perron, bras-dessus, bras-dessous comme des vieux potes de lycée. Une image qui risque de glacer l'Amérique...

En tout cas, la sortie d'Obama sur le sujet dénote une certaine dose d'improvisation sur le sujet mais aussi une réalité de court-terme assez évidente. L'Iran nucléaire n'est pas dangereux pour les Etats-Unis mais seulement pour Israël. Après tout il n'a pas tort le Barack. A quoi cela servirait de s'énerver si la menace ne concerne qu'Israël? Ah si mince, le vote juif en novembre... Quant aux menaces de prolifération nucléaire, franchement c'est de la science fiction, voyons!

Change, we can believe in... Peace, we can believe in... Freedom, we can believe in... Fraternity, we can believe in... Unity, we can believe in... Santa Claus we can believe in... Sure we can but...

4.Posté par john philip le 20/05/2008 13:43
Le danger iranien moins fort que l'intégrisme musulman.

A mon avis l'Iran est un pays qui respecte la charte des nations unies. Sa folie est limité dans le temps et dans l'espace pourvu que les membres du conseil de sécurité est favorable à ses alliés potentiels ou défavorable.

Si l'Amérique trouve la confiance d'antan, les conflits mondiaux peuvent diminuer d'intensité de tant plus que les membres influents des nations unis trouvent une nouvelle méthode de faire respecter la paix dans le monde. cela entre dans les guerres conventionnelles entre les Etats en conflit. prenons par exemple l'Israel qui possède déjà la bombe atomique, ce pays ennemi des arabes ne peut pas l'utiliser sans causer des problèmes au niveau mondial or les intégristes musulmans qui pratiquent des suicides et des sabotages d'une façon incontrolée sont plus pires que l'Iran un état qui accepte les principes de l'ONU. Si la politique étrangère des Etats-Unis continue à utiliser la force, la vengeance, cela va multiplier la folie des integristes qui peuvent voler la technologie de l'arme nucléaire dans le but de detruire un etat souverain. c'est cela le plus grave.

Or entre Obama et et John McCain, celui qui peut calmer le jeu sera celui qui est plus malin, qui agit en douceur pour détruire, empecher un autre pays à nuire; il ya beaucoup de méthodes encore, la CIA très fort, le service de contre espionage très fort, les alliances très fortes etc. ce n'est pas crier que quand on sera élu qu'il y a moyen de détruire l'Iran sur la carte. cela n'est pas possible si on ne veut pas entrer dans une troisième guerre mondiale. il y a autre moyen de faiblir l'ennemie. protèger son allié de façon que son voisin n'arrive pas à commettre des gaffes par surprise. seul un homme intelligent moins impulsif pourra y arriver sans crier sur le toit ce qu'il va faire d'avance. cet homme clarvoyant en amérique est Obama un jeune intellectuel qui comprend tout le monde, qui comprend que l'union fait la force, que la confiance peut diminuer les conflits dans le monde meme chez les fous de ce monde car si on traumatise un malade mental, il devient plus fou qu'avant.

5.Posté par ochen le 20/05/2008 13:49
c'est ca smoby l''iran va construire des arme atomique est attaquer tout le monde et leur president est un fou mon dieu ce que les gens on la memoire courte . On a dit de la même chose de l'Irak et de saddam hussein resultat pas d'arme atomique des milliers de mort des centaines de milliard de dollars gaspillé pour rien et un pays dans le chaos.

Il ne faut se voilé la face la seule raison de la guerre en Irak c'est pour sont pétrole les 2eme plus grande au monde et les menaces sur l'Iran n'ont qu'un but c'est de mettre la main sur ces réserves de pétrole et de gaz( qui sont aussi les 2eme au monde).

6.Posté par mental le 20/05/2008 16:55
Smoby> Tu as oublié de mettre le second prenom d'Obama dans ton sixieme paragraphe. Fais gaffe , il y'a du relâchement dans ta propagande visant a faire passer Obama pour un musulman.
Autre chose, aller penser que les iraniens préfèrent Obama car il est "faible" est tout simplement ridicule.
Mais c'est vrai comment pourraient ils préférer un gars qui n'a rien du cow boy texan redneck, qui en a marre des rapports de force et de l'hégémonie americaine, qui a des origines africaines, un second prénom musulman et surtout qui souhaite établir le dialogue avec l'iran, plutot qu'un mc cain qui va faire pareil que bush au moyen orient mais en pire et qu'une hillary qui parle carrément d'anéantir l'iran ? Forcément les iraniens qui sont , nous le savons tous, les fils illégitimes de satan et de magneto,souhaitent voire Obama au pouvoir car ils le considèrent comme un lache faible et qui leur sera soumis jusque dans leur plus obscurs désirs.
Tu as une vision de la geopolitique plus fantasmagorique qu'un cartoon. Franchement , tu es un garçon manifestement cultivé, mais qu'est ce que tu peut débiter comme âneries conspirationistes, comme analyses surfaites, et comme poncif réactionnaires, ça en est effrayant.

7.Posté par badaboum le 20/05/2008 18:46
Une nouvelle depeche d'AP (il y a 1 heure) donne raison a smoby, vioci le link:

http://fr.news.yahoo.com/ap/20080520/twl-nucleaire-proche-orient-1be00ca.html

8.Posté par Bowthan le 20/05/2008 23:42
Ha, ce smoby toujours le mot pour rire. Ca fait combien de temps coco que l'Iran est sur le point ou est censé développer l'arme atomique ? Pourtant un rapport récent des services secrets américains CIA il me semblent démentent totalement ta belle théorie. C'était pas plus tard que cet automne il me semble.

De toute façon ça n'est pas grace à ça que McCain va gagner en Novembre. Il va gagner car les démocrates vont s'autochampignoner. Et il fera le grand chelem sans lever le petit doigt ou si peu.

Et il y a une deuxième raison plus préocupante que l'éventuelle menace atomique que même les services secrets US réfutent. L'Iran voudrait basculer et vendre ses produits prétroliers en Euro plutot que le Dollar qui perd sa valeur. Je crois qu'il a solicité Chavez pour ça car il le fait déja en partie le président Vénézulien. Ca c'est inacceptable.

9.Posté par Don le 20/05/2008 23:57
A croire que certains ne lisent jamais les messages qui précédent les leurs.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains