Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

John Edwards, le playboy de l'Amérique pauvre

Marjorie Paillon le 30 Janvier 2008 à 20:45

John Edwards vient d'officialiser son retrait de la course à l'investiture démocrate. Entre Obama et Clinton, l'ancien sénateur de Caroline du Nord n'a pas fait son choix. Il laisse ses électeurs juger lequel des deux candidats défendra le mieux les 36 millions d'Américains qui vivent sous le seuil de pauvreté.



John Edwards est un homme de convictions. Il a choisi La Nouvelle-Orléans, emblème de la tragédie de Katrina, pour annoncer son retrait.

La campagne d'Edwards est l'illustration parfaite du livre de la journaliste Barbara Ehrenreich, l'Amérique pauvre. En 22 mois, il a parcouru les Etats les plus touchés par le chômage et la crise économique. Son credo : s'adresser à ceux qui n'ont pas été épargnés par la vie, aller à la rencontre des ménages balayés par la crise des subprimes, écouter les américains qui ne peuvent pas payer leur couverture santé.

Avant de quitter la campagne présidentielle, il a tenu à s'assurer que les derniers candidats démocrates reprendraient le flambeau. Des rumeurs de tractations avec Barack Obama et Hillary Clinton ont circulé au sein des rédactions au long de la journée. Finalement, il n'en est rien. L'accord que John Edwards a obtenu ne porte pas sur un ticket, mais sur la promesse que les deux candidats en passe d'être investis inscrivent la lutte contre la pauvreté au coeur de leur campagne, voir de leur présidence.

Voici un extrait de sa déclaration:

I began my presidential campaign here to remind the country that we, as citizens and as a government, have a moral responsibility to each other, and what we do together matters. We must do better, if we want to live up to the great promise of this country that we all love so much.

It is appropriate that I come here today. It's time for me to step aside so that history can blaze its path. We do not know who will take the final steps to 1600 Pennsylvania Avenue, but what we do know is that our Democratic Party will make history. We will be strong, we will be unified, and with our convictions and a little backbone we will take back the White House in November and we'll create hope and opportunity for this country.


Hillary Clinton était l'invitée des journaux télévisés américains du matin. Elle réagissait au retrait de John Edwards sur KCRA TV, la chaîne news locale de Sacramento, Californie.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains