Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

Jesse Jackson veut «couper les couilles» de Barack Obama

Marjorie Paillon le 10 Juillet 2008 à 07:57

Le révérend Jackson est réputé pour ne pas avoir la langue dans sa poche. C'est aujourd'hui son micro qui le trahit. Jesse Jackson était l'invité de Fox News dimanche dernier. Le militant des droits civiques se livre alors à un aparté avec un des autres experts en plateau. "Le problème de Barack... c'est qu'il est condescendant avec les noirs... J'ai envie de lui couper les c******s." Une méthode pour le moins radicale, qui a fait le tour des rédactions. Le micro de Jesse Jackson n'était en effet, lui, pas coupé. Bill O'Reilly, l'éditorialiste vedette de Fox, a décidé de diffuser la fameuse séquence dans son émission ce mercredi. Effet boule de neige garanti.



Jesse Jackson a pris les devants. Avant la diffusion de ses propos hors antenne, il a adressé des excuses à Barack Obama et a appelé le candidat. “Pour le mal que ces propos enregistrés ont pu causer, je m'excuse. Mon soutien à la campagne du sénateur Obama est immense, profond, sans équivoque." Explications acceptées par le camp du candidat démocrate.
Au-delà de la polémique sur le langage peu châtié du révérend Jackson, cette anecdote a le mérite de soulever une véritable question : Barack Obama peut-il prétendre être le rassembleur de la communauté noire ? De l'affaire du pasteur Wright à la vague déclenchée par Jesse Jackson, deux conceptions s'affrontent. La revendication d'un côté, avec les prédicateurs historiques du mouvement noir. Le refus de la victimisation de l'autre, avec Barack Obama et la jeune génération comme Deval Patrick, le gouverneur du Massachussetts, ou encore Jesse Jackson Jr., député de l'Illinois, qui a d'ailleurs vivement critiqué les propos de son père. Reste à savoir si ce conflit de générations divisera les électeurs noirs le 4 novembre prochain.



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par Avembe le 10/07/2008 11:25
Jesse Jackson s'est immanquablement senti accusé dans le discours qu'Obama a donné dans une église noire à la fête des pères en Juin...Et lmaintenant il s'empêtre dans des excuses qu'Obama a évidemment accepté pour la forme mais qu'il lui fera payer en temps et en heure...Pourquoi n'a t-il donc pas fermé ses dents?!!

2.Posté par hadya le 10/07/2008 12:16
"Le micro de Jesse Jackson n'était en effet, lui, pas coupé."
LOOOOL

Pour répondre à votre question, avec plus de 90% du vote Noir plus les Conservateurs Blacks qui pensent voter pour lui, je pense que Barack n'a aucun souci à se faire........

3.Posté par touch@ le 10/07/2008 14:30
C'est ça aussi la liberté; pourquoi faire des scènes quand on a envie de couper les couilles à quelqu'un?

C'est aussi mieux de le dire que de le faire réellement... au moins on est ensuite en harmonie avec soi.

4.Posté par seymour le 10/07/2008 20:19
Barack Obama peut-il prétendre être le rassembleur de la communauté noire ?
Je pense qu' en amont il faut préciser que B.O avait critiqué grossomodo l'absence des pères afro-américains; ce qui est globalement un fait; ne pas le reconnaitre c'est se voiler la face!
Mais à mon avis cette déclaration de Jesse Jackson au final ne peut que faire du bien à B.O qui se veut rassembleur de toutes les communautés, bien au delà des noirs; en disant la vérité BO impose une vision pragmatique pour mieux proposer des solutions.
De toute façon les afro-américains sont pour la plupart conscients de vivre un moment historique et ne se précipiterons pas chez les républicains.
Pour finir il doit avoir aussi une pointe de jalousie chez Jackson qui lui même a échoué trois fois à la nomination (1984, 1988, 2004) de voir un BO aux portes de la maison blanche.

5.Posté par Prince Roll le 10/07/2008 22:59
IL veut couper les couilles à B.O? Lui (Jesse), il mérite une bonne fessée.

6.Posté par doudoune le 10/07/2008 23:12
Bonjour,

Ce n'est pas tant les propos du pasteur Jesse, que je désapprouve en passant, qui m'intriguent. Ce qui m'intrigue, c'est plutôt pourquoi la FOX (très proche des conservateurs) n'a pas coupé le micro du révérand? Ne serait ce pas un coup tordu?

7.Posté par Thomas le 11/07/2008 06:54
Il s'est excusé. C'est bien et c'est l'essentiel !

8.Posté par mike le 11/07/2008 09:48
bof, ce n'est qu'une histoire de couille à couper, c'est rien ça la marche en avant d'Obama ne peut etre stoppé par une blague de ce genre, donc acte...

9.Posté par toto le 11/07/2008 11:33
salut,
est ce un vrai réverand peux avoir des propos immorales.je crois que c'est un coup monté..............combien de couilles a t il dejà coupé lui?

10.Posté par WalterS. le 11/07/2008 12:24
Et si c'était un coup monté par BO et Jesse, pour montrer que BO sera le président de tout le monde et qu'il n'est pas là pour faire plaisir aux noirs ?

En matière de politique US, tout est possible.

11.Posté par Franck le 11/07/2008 21:25
A mon avis c'est une bourde faite exprès. en fait ce n'est pas une bourde vraiment car elle permet d'atteindre certains objectifs positifs...

12.Posté par Meiganga boy le 12/07/2008 03:09
je vois dans les propos du reverend Jackson deux choses:
De la jalousie. Il a de la peine à admettre qu'une personne sortie du neant puisse en un laps de temps allier presque toute une communauté à sa suite;une chose qu'il a de tout temps manqué de faire.

De l'hypocrisie; comment concevoir de telles propos d'une personne qui durant les primaires s'affichaient publiquement avec B.O? S'il etait frustré par les propos tenus à l'occasion de la fete des peres,la meilleure des choses qu'il eut faire,etait de le lui dire,et ce sans rien craindre.
je finirai par tirer un coup de chapeau à Fox qui a pu etaler aux yeux du monde les bassesses d'une personnalité aussi emblematique.

13.Posté par rico le 14/07/2008 22:57
Amusant.
Ca sent la jalousie tout ça.
Jesse Jackson a été dépassé dès la première élection suivant sa dernière candidature et par une personnalité moins revendicative que lui, incarnant en ce point une ligne quasiment en opposition frontale avec celle qu'il tenait.
De quoi générer de la frustration.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains