Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

Irak, cocaïne, propagande : Scott McClellan flingue l'administration Bush

Marjorie Paillon le 28 Mai 2008 à 19:15

L'ex porte-parole de la Maison Blanche se fait porte-flingue et tire à boulets rouges sur son ancien patron, George W. Bush. Dans son livre, "What Happened", Scott McCellan dit tout, de la propagande pour vendre la guerre en Irak aux citoyens américains, au rôle de Karl Rove dans l'affaire Valery Plame, en passant par les prises de cocaïne du 43ème président des Etats-Unis. Règlements de comptes à O.K. Washington...



Irak, cocaïne, propagande : Scott McClellan flingue l'administration Bush
C'est le livre qui met Washington en émoi. "What Happened : Inside the Bush White House and Washington’s Culture of Deception”; (à paraître le 2 juin prochain aux Etats-Unis) raconte les trois années pendant lesquelles Scott McClellan a eu pour mission d'être le porte-voix des faits et gestes du président Bush. Visiblement, l'homme qui a tenu les brieffings quotidiens de la Maison Blanche de juillet 2003 à avril 2006 a des choses à raconter.
Le communicant accuse George W. Bush d'avoir maintenu son administration sous un état de "campagne électorale permanente", plutôt que d'avoir procédé à de véritables arbitrages présidentiels. En somme, diviser ses conseillers et les courants du Parti républicain pour mieux régner.
Il s'en prend aussi à Condolezza Rice, "trop accommodante" avec la politique prônée par son patron et plus attentive à sa propre réputation qu'à celle de son pays. Quant à Karl Rove, il aurait joué un rôle bien plus central dans l'affaire Valery Plame et fait sciemment porter le chapeau à Scooter Libby.
Les journalistes en prennent aussi pour leur grade. Trop occupés à suivre les trainings gracieusement offerts par le Pentagone, ils n'auraient pas été assez critiques à l'égard de l'administration Bush avant l'invasion de l'Irak.
Scott McClellan y va aussi de sa petite anecdote sur les relations ambigües entre George W. Bush et la cocaïne... Le président ne se souviendrait pas s'il en a pris ou pas lors d'une soirée à Washington.
Ce qui étonne dans les couloirs de Capitol Hill, c'est que Scot McClellan a toujours été un conseiller loyal de Bush, accomplissant son devoir de bon petit soldat de la communication présidentielle sans sourciller. L'ex porte-parole écrit lui-même dans son livre qu'il "apprécie et admire toujours le président Bush. (...) Il a été terriblement mal servi par ses conseillers les plus proches, spécialement ceux en charge directement de la sécurité nationale." Scott McClellan est l'invité exclusif de NBC jeudi matin. Dick Cheney, Karl Rove, Condoleezza Rice et Stephen Hadley ont du souci à se faire...




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par Yvon Thivierge le 29/05/2008 05:55
Aux attaques croustillantes et pointues de McClellan, la Maison-Sale riposte par le dénigrement du personnage qui l'a si bien servie pendant aussi longtemps, en faisant savoir qu'il doit être un être frustré, désabusé, voire déconcrissé, en mal de publicité et d'argent et quoi encore. Ses médias porte-voix comme Faux News l'accuse de vire-voltage, de déloyauté, d'anti-patriotisme, de lèse-majesté et que sais-encore :

http://thinkprogress.org/2008/05/28/mcclellan-traitor/

2.Posté par Avembe le 29/05/2008 07:55
Wow c ce fameux Bush qu'on a jugé pourtant apte à être commander in chief bien plus qu'un vétéran comme J.Kerry qui a pourtant été méprisé...Comme on dit, on a le président qu'on mérite...

3.Posté par camaro le 29/05/2008 10:35
Non seulement on a le président que l'on mérite, mais pour ceux qui en doutaient encore et qui sont encore naifs, la décadence de nos dirigeants n'est que l'image de ce qui se pratique si souvent et regulièrement dans toute notre société ! comment voulez vous après que les gens aient encore confiance dans leurs hommes politiques et espérent encore des améliorations !!
Tout ceci est malheureusement souvent lié à des luttes entre lobby puissant afin de favoriser encore et toujours le profit de certains qui , dans l'ombre en profite au maximum au détriment de la plupart ! alors démocrates ou républicains, ici ou ailleurs, est ce vraiment un choix ?

4.Posté par Megatron le 29/05/2008 16:17
Selon un sondage publie le 28 mai par Rasmussen Report, la tentative des activistes democrates de convaincre que McCain est un "Bush III" a echoue.
Ainsi, seuls 45% des electeurs percoivent le candidat republicain comme un homme politique "conservateur".
Par contre, 72% pensent que le candidat Obama est bel et bien un "liberal" (aux EUA cela signifie un politicien gauchiste)!
L'analyse du sondage suggere que McCain est mieux place qu'Obama pour transgresser les lignes partisanes et prendre des voix dans le camp adverse.

5.Posté par Phil le 29/05/2008 18:05
La stratégie du "Bush III" est effectivement calamiteuse et va se retourner contre ses auteurs.

Une autre nouvelle qui ne fera pas plaisir au camp Obama: http://fr.news.yahoo.com/afp/20080529/twl-irak-onu-suede-conference-prev-ba734b9.html et là http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/293553/2008/05/29/La-conference-de-Stockholm-souligne-les-progres-realises.dhtml

Si ça continue, Obama va nous dire qu'il a toujours été un chaud partisan du "Surge" ;-)

6.Posté par S.tin le 30/05/2008 09:25
Que ceux qui voudront prendre le temps de faire des recherches sur G.W.BUSH commentcent par taper sur google : skull and bones (société secrète qui recrutent ses membres à YALL ou HARVARD ...
tapent : illuminati. société secrète satanique...créé en 1776... bonne lecture!

7.Posté par anthony le 30/05/2008 11:29
he ben dis donc, apres les petites histoires de Bill Clinton et ses petites gateries...... maintenant on sniffe de la Coco a la maison blanche (remarque avec un nom pareil...)..... c'est un vrai lupanar cet endroit!!!

8.Posté par Phil le 01/06/2008 13:03
Skull & Bones, ils en parlent dans cet article: http://www.commondreams.org/headlines04/0122-10.htm. Bonne lecture ;-)

Quant à la coke, barack est également un témoin de choix sur son utilisation régulière ;-)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains