Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

I'm Mitt Romney and I do not approve this message

Marjorie Paillon le 25 Décembre 2007 à 12:50

Pris de court par la popularité grandissante de Mike Huckabee et le come-back de John Mc Cain, le candidat républicain Mitt Romney est également la cible d'un journal influent du New Hampshire. De quoi ébranler sa stratégie à quelques jours de la primaire du 8 janvier.



Mitt Romney, photo de Tim Somero, flickr, licence CC
Mitt Romney, photo de Tim Somero, flickr, licence CC
On connaissait l'endorsement, soutien d'un journal ou d'une personnalité à un candidat à la présidentielle. Dernièrement, Hillary Clinton, Mike Huckabee, John Mc Cain et Barack Obama avaient bénéficié du soutien de journaux de l'Iowa et du New Hamsphire : le Desmoine Registrer et le Boston Globe.
Mitt Romney est, lui, moins chanceux. Le Concord Monitor signe en effet un éditorial sans ambiguïté intitulé Romney should not be the next president.
Pour simplifier, bien que Romney ait un physique de gendre idéal et un compte en banque bien garni, l'éditorial critique l'inconstance idéologique du candidat sur des sujets essentiels pour l'électorat conservateur comme le mariage homosexuel, l'avortement et la recherche sur les cellules souche. Hier plutôt libéral sur ces questions, Romney jouerait aujourd'hui la partition de la fermeté conservatrice, campagne électorale oblige. Plus grave, sur les questions de sécurité nationale, il ne trouverait rien de mieux que de proposer la doublement des capacités de Guantanamo, alors que l'enjeu de la présidentielle, selon le Concord Monitor, est aussi de restaurer le leadership moral des Etats-Unis dans le monde, mis à mal par les deux mandats de George W. Bush.
Romney escompte toujours remporter les Etats conservateurs, placés au début du calendrier des primaires et caucus, afin de créer une dynamique pour la suite de sa campagne, Giuliani étant jusqu'à présent estimé imbattable dans les Etats côtiers. Une stratégie qui a aujourd'hui du plomb dans l'aile.



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par henry kiener le 27/12/2007 11:35
Je ne vois pas le rapport avec le titre de l'article "I do not endorse this message" et son texte. On peut supposer que Mitt Romney n'est pas d'accord avec le fait de ne pas être soutenu par le journal mais on doit le deviner ce qui est curieux de la part de la journaliste. Faites simple et clair.

2.Posté par Monsieur_K le 02/01/2008 15:37
Rappelons que le terme anglais "liberal" se traduit par social-démocrate, progressiste voir socialiste en français. L'équivalent du mot "libéral" en anglais est "libertarian". On ne peut donc pas considérer les anciennes positions morales de Romney comme étant des positions libérales.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains