Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

Hillary a gagné le Super Bowl

Thierry Arnaud le 4 Février 2008 à 10:50

Dimanche soir, les New-Yorkais ont fait la fête et les candidats, contraints et forcés, ont fait une pause de quelques heures. L'Amérique était rivée devant ses postes de télévision pour la 42ème édition du Super Bowl.



Johnia!, flickr, licence CC
Johnia!, flickr, licence CC
Cette finale du championnat de football américain fut l'une des plus belles de ces dernières années. Elle aurait pu marquer l'histoire du sport. Si les grands favoris, les New England Patriots de Boston, l'avaient emporté, ils auraient été la première équipe à terminer une saison invaincus après dix-neuf victoires. Mais les New York Giants se sont battus comme des lions et jusqu'à la dernière seconde du match. Et, contre toute attente, ils l'ont emporté par 17 à 14.

Un seul candidat avait eu la bonne idée de soutenir les Giants avec enthousiasme. En l'occurrence, une candidate, Hillary Clinton. Certes, la sénatrice de New York pouvait difficilement faire autrement. Elle a regardé le match dans un restaurant de Minneapolis, mais si l'on en croit un compte-rendu de la presse locale , ne l'a pas forcément suivi avec beaucoup d'attention. La portée de la victoire ne lui a pourtant pas échappé: "Super Bowl, Super Tuesday, one down, one to go," s'est-elle exclamé dès le coup de sifflet final..

Entre les deux "super", les Américains ont apparemment fait leur choix. Selon un sondage du Washington Post /ABC News, la finale de football est plus "excitante" que le "Super Tuesday" (40% contre 37%). Mais le calendrier offre à Hillary Clinton une belle occasion de faire d'une pierre deux coups mardi: alors que New York sera appelé aux urnes, comme une vingtaine d'autres Etats, les Giants descendront Broadway sous les hourrah de la foule, une "ticker tape parade" comme New York n'en a pas vu depuis des années. Il reste à savoir si l'ambiance encouragera les New-Yorkais à aller voter ou... les détournera de leurs devoirs civiques.

Bill Clinton a lui aussi cherché à marquer des points pendant le Super Bowl. Il a regardé le match en compagnie du gouverneur du Nouveau Mexique, Bill Richardson, dont le soutien est ardemment courtisé. Le gouverneur latino, et candidat malheureux à l'investiture démocrate cette année, est apprécié de la communauté hispanique, qui jouera un rôle clé comme des Etats comme la Floride ou la Californie.

Barack Obama, qui avait choisi de regarder le match dans sa maison de Chicago, souhaitait la victoire et une saison parfaite pour les Patriots. Un point commun, une fois n'est pas coutume, avec Mitt Romney, ancien gouverneur du Massachussetts et clairement déçu par le résultat. Prudent, John McCain, qui était pourtant à Boston, n'a pas voulu dire quelle équipe il soutenait. L'ancien pasteur Mike Huckabee aura été le seul à faire campagne pendant le match. Il est allé prêché la bonne parole dans une église de Memphis.



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains