Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

Hillary Clinton prête à jeter l'éponge

Marjorie Paillon le 5 Juin 2008 à 14:30

Depuis mercredi soir, les médias américains, d'ABC à Politico.com en passant par Associated Press, bruissent de la rumeur du départ d'Hillary Clinton. La rumeur est devenue une information ce matin, avec la confirmation de son équipe de campagne : "la sénatrice présentera une soirée samedi à Washington, DC pour remercier ses supporters et annoncer son soutien au sénateur Obama et à l'unité du parti."



#4 meaghan, licence cc, flickr
#4 meaghan, licence cc, flickr
Hillary Clinton va mettre fin au rêve qu'elle caressait depuis presque trente ans : devenir la première femme candidate à la présidence des Etats-Unis. Après cinq mois d'une campagne à rebondissements, c'est l'ancien finalement outsider Obama qui s'impose comme candidat du Parti démocrate.
L'ex-Première Dame est passée du statut de super favorite et femme à abattre, à celui de concurrente jusqu'au-boutiste et seconde de la classe. C'est justement le plus dur à avaler pour Hillary. C'est aussi pour cela qu'elle n'a pas voulu concéder le point de la victoire trop vite à Barack Obama.
Le sénateur de l'Illinois a appelé sa concurrente dans la nuit de mardi à mercredi, pour lui proposer de la rencontrer à sa convenance. Une entrevue qui pourrait avoir lieu dans les prochains jours, selon le directeur de communication du futur candidat officiel des Donkeys.
Rien de tel pour relancer les rumeurs sur une vice-présidence Clinton. Officiellement, la question n'est pas à l'ordre du jour, mais on peut tout de même se demander ce qui a fait plier si vite Hillary, alors qu'elle affirmait encore mardi soir ne pas vouloir prendre de décision trop hâtive.
Aurait-elle négocié le soutien de ses 17 millions de voix contre la promesse d'Obama d'éponger ses dettes de campagne ? Préfèrerait-elle un rôle de secrétaire d'Etat bien en vue, plutôt qu'être l'ombre encombrante d'un Président Obama ? Réponse dans les jours à venir.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par RenUS le 05/06/2008 15:11
Je vois bien un républicain modéré en vice-président, ça encouragerait sa rhétorique de l'unité, si c'était le cas ce serait sans doute Chuck Hagel ou Jim Webb.Pour rallier les latinos Bill Richardson serait intéressant.

2.Posté par DagO le 05/06/2008 15:22
Et pour la drôlerie du jour...

YOUNG HILLARY CLINTON!

http://www.ilovepolitics.info/Hillary-Clinton-prete-a-jeter-l-eponge_a615.html

3.Posté par DagO le 05/06/2008 15:23
err...

http://www.youtube.com/watch?v=ZAu39I5QOUc&eurl=http://www.avclub.com/content/videocracy/5861

4.Posté par Thomas le 05/06/2008 17:40
Ouf ! Il est temps qu'elle jette l'éponge. Elle rendrait un grand service à tout le monde.

5.Posté par Avembe le 05/06/2008 18:51
Certes Sibelius n'est pas encore une grande figure politique au niveau national mais je pense que cette dame en VP..ouais ça marquerait bien les choses mais connaissant les racistes je devine les obscénités que ça peut les inspirer mais bon...ils n'évolueront jamais...alors on les "emmerde"...hein Smoby

6.Posté par Laurent le 05/06/2008 20:21
Aucun démocrate ne veut que le combat ne se continue jusqu'à la convention en Aout.

Maintenant qu'Obama détient une majorité de délégués et que les primaires sont terminées, Hillary a sans doute beaucoup de pression pour se retirer. Une majorité de superdélégués ont aussi du lui faire savoir que ses arguments ne les ont pas convaincus (à tort ou à raison).

Maintenant, je vois mal Hillary motivée par le poste de vice-président alors qu'elle a été *au-dessus* du vice-président pendant 8 ans.

7.Posté par Funnymine le 05/06/2008 20:38
Je miserais sur Chuck Hagel au post de VP. Une telle équipe serait l'incarnation même du message obamien et prouverait que ce n'était pas des paroles en l'air. Hagel serait présenté comme une version améliorée de McCon :D

8.Posté par Edouard le 05/06/2008 23:20
Bon, eh bien les démocrates vont pouvoir enfin souffler un bon coup et s'investir à 200% dans le finish de cette campagne où John McCain a déjà commencé sa "propagande" anti-Obama ; il va falloir rattraper ce retard. D'après moi, il y aurait trois tickets démocrates possibles: bien entendu le Obama / Clinton (pour récupérer une partie précieuse des 17 millions d'électeurs de cette dernière), le ticket Obama / Richardson (pour séduire les latinos, car on sait qu'Obama n'a pas vraiment la cote chez les communautés hispaniques malgré la chanson de Will.I.Am) , et enfin le ticket Obama / Edwards (pour mettre les fameux ouvriers blancs et pauvres dans sa poche).

Voilà, j'espère que mon analyse est vraisemblable et logique.

9.Posté par WalterS. le 06/06/2008 10:44
à Edouard
Je sais que selon toi je n'ai pas la même capacité d'analyse que toi, mais je vais me permettre de donner mon point de vue. Je ne suis pas sûr que les 3 VP que tu as donné (Clinton, Richardson ou Edwards) soient les plus en vue.

Richardson n'a pas pu apporter le vote latino massif durant les primaires et il n'y a ucune raison qu'il puisse en faire durant la finale.

Edwards n'a pas pu apporter le vote massif de la classe ouvrière blanche et il n'y a aucune raison qu'il en fasse durant la finale. Certes il n'a rejoint qu'Obama vers la fin. En 2004 en tant que colistier de Kerry, il a été quasiment transparent durant la campagne où Kerry a été matraqué. Edwards a préféré gardé ses forces pour plus tard.

De tes 3 propositions la seule valable est celle de Clinton qui malgré tous ses défauts a l'avantage effectivement d'apporter un réel plus tant sur le vote latino que sur le vote ouvrier blanc. En plus c'est quelqu'un qui va au charbon et n'a pas peur de prendre des coups. Personnellement je ne suis pas pour Clinton comme VP car elle est le symbole de l'establishment qu'obama prétend vouloir changer. Et c'est sur ce message du changement qu'il a pu séduire beaucoup de jeunes et de personnes indépendantes. Il y aura une contradiction entre ses paroles et ses actes.

Voici mes propositions


1/ Jim Webb ou Chuck Hagel :ex-répblicain ou républicain héros du vietnam et anti-guerre d'Irak. Ce sera un signal contre les clivages partisans.

2/ Ed Rendell ou Ted Strickland (voire Hillary elle-même, mais...): des pro-Hillary qui sont des gouverneurs très influents. Ce sera un gage d'unité du parti démocrate et un signal vers les électeurs d'Hillary.

3/ Sebelius, Napolitano, etc... pour persister dans le changement et envoyer un signal aux femmes. Mais bon c'est risqué.

10.Posté par mental le 06/06/2008 11:46
Jim Webb, c'est le republicain qui avait dit que si c'etait Obama qui etait investi, il ne ferait pas campagne contre lui tellement c'etait quelqu'un de valeur ? C'est vrai que c'est un geste louable et plein de bon sens. Pourquoi pas, tant que c'est pas de "l'ouverture" a la sarkozy

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains