Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

Hillary Clinton prend le Kentucky mais laisse l'investiture s'échapper peu à peu

Marjorie Paillon le 21 Mai 2008 à 08:25

L'ex First Lady remporte haut la main la primaire du Kentucky. Avec 58% des voix contre 29% pour Barack Obama (chiffres RealClearPolitics), elle continue à capitaliser sur l'électorat blanc et les classes moyennes, qui lui ont fait confiance jusqu'à présent. La mathématique électorale, elle, la met au défi. La séntarice de New York totalise aujourd'hui 1769 délégués, super délégués compris, contre 1951 pour le sénateur de l'Illinois. Une marge trop importante sur laquelle elle aura du mal à mordre d'ici au 3 juin prochain.



Mais Hillary ne veut pas lâcher. Tout d'abord, parce qu'elle sait mieux que personne que tout peut arriver dans la dernière ligne droite. Ensuite parce qu'elle attend fébrilement la décision que le Democratic National Committee doit rendre le 31 mai. A cette date, on saura enfin si les primaires de Floride et du Michigan peuvent entrer dans les décomptes des délégués. Hillary Clinton persiste donc et signe un discours pour ses militants depuis Louisville, dans le Kentucky. Attention à ce que ses discours de victoire ne prennent pas le ton de discours de revanche.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par smoby le 21/05/2008 09:03
Victoire nette pour la senatrice de NY au Kentucky (decompte final: 65%-30% et 37 delegues contre 14), a plus de 35 points d'ecart, mais de tres mauvais resultats pour le parti Democrate, les exit polls montrent une division profonde entre "clintonistes" et "obamistes", ideologique (entre Reagan democrats et les bobos) et raciale (entre Blancs et Noirs).

Pas d'"effet Edwards"
Ainsi, au Kentucky, les blancs ont vote a 72% pour Clinton et a 22% pour Obama (donc pas d'effet "Edwards" visible) et les noirs ont vote a 87% pour Obama et a seulement 7% pour Clinton.

Division et abstention
Parmi ceux qui votent pour Hillary Rodham Clinton, 41% ont declare qu'il voteront pour le candidat republicain si Barack Hussein Obama Jr. est designe et 23% vont s'abstenir d'aller au vote.

Peu de soutien pour Obama
Seuls 33% des "clintonistes" sont prets a soutenir le senateur d'Illinois dans l'hypothese de son investiture a Denver. C'est un resultat encore plus mauvais pour le candidat metis que dans le West Virginia ou seuls 36% des supporters de Clinton seraient disposes a voter pour l'adversaire de la senatrice.

"Bitter"
Les charges et les attaques de la presse de gauche (favorable depuis des mois au senateur d'Illinois) contre Hillary Rodham Clinton ont conduit a une reaction forte de rejet parmi des categories ou la senatrice reste tres populaire: travailleurs pauvres, retraites, femmes, catholiques, juifs.

Clinton combative
La senatrice a annonce qu'elle continue la bataille pour l'investiture et considere que les primaires democrates sont incompletes sans Florida et Michigan et que dans le cas de figure des elections de novembre elle est mieux placee pour gagner contre le parti Republicain.

Voici une partie significative de son speech: "The states I've won total 300 electoral votes. If we had the same rules as the Republicans, I would be nominee right now," she said. "We have different rules, so what we've got to figure out is who can win 270 electoral votes. My opponent has won states totaling 217 electoral votes."

2.210
Devant ses partisans à Louisville (Kentucky), Mme Clinton a remercié ses électeurs pour leur "impressionnant vote de confiance" tout en reconnaissant que le combat qu'elle mène face à M. Obama sera difficile. "Ni le sénateur Obama ou moi n'avons les 2.210 délégués nécessaires pour obtenir la nomination", a-t-elle dit.
Ce chiffre de 2.210 tient compte des primaires de Floride et du Michigan, organisées en janvier mais non reconnues par la direction du parti en raison d'un différend sur leur date d'organisation.

Selon Mme Clinton, ni elle, ni M. Obama n'atteindront ce "chiffre magique" à la fin du cycle des primaires le 3 juin et ce sont les "super délégués" qui devront faire un "choix difficile" pour déterminer "qui est prêt à être le candidat, qui est prêt à battre McCain dans les Etats-clefs".

Obama, legitimite entachee
Mathematiquement, le senateur Barack Hussein Obama Jr. a 92% des chances d'etre investi (selon Rasmussen Report), mais il reste incapable de convaincre parmi l'electorat democrate de base, son soutien provient surtout des nouveaux inscrits, afro-americains, jeunes et intelectuels de la gauche urbaine et aisee. Son incapacite va entamer serieusement sa legitimite, au moins pour la moitie des electeurs democrates qui ont vote Clinton. Le fait qu'il est oblige d'attendre le choix des 213 SD restants represente un handicap, car au final il sera eventuellement investi par une decision d'appareil, suite a des marchandages sur les postes a distribuer.

Obama depend de Clinton
A part ce manqument a la "democratie" democrate, son staff s'efforce desesperement a tenir un discours le moins agressif possible envers Hillary Rodham Clinton et lui offrir soit de lui payer les dettes (21 millions de $) soit de lui donner le leadership au Senat, soit de l'accepter comme VP. Dans le cas ou Barack Hussein Obama Jr. sera investi, il aura imperativement besoin de soutien clair et fort de Hillary Rodham Clinton pour avoir une chance reelle contre le candidat republicain.

Obama chute dans les sondages
Selon Rasmussen Report, apres avoir depasse le candidat metis dans les preferences de vote, John Sidney McCain III se trouve maintentat a 46% et le senateur d'Illinois a 43%, proches de l'estimation basse pour un candidat democrate. A comparer avec le 53% de "potentiel democrate". Depuis 2 ans, le parti democrate considere l'election de novembre 2008 comme "imperdable" ! Mais avec Obama'08 "yes we can" rien n'est imperdable ;)

2.Posté par metatron le 21/05/2008 09:49
Declaration Hillary Clinton:

"Certains ont dit que vos votes ne comptaient pas, que cette campagne était finie, que permettre à tout le monde de voter et que comptabiliser chaque vote serait une sorte d'erreur. Mais ça ne vous a pas arrêté. Vous ne m'avez pas laissé tomber parce que vous savez que je ne vous laisserai jamais tomber", lançait ce mardi Hillary Clinton avant d'ajouter : "Cette course est très serrée. Nous avons moins de 200 délégués d'écart sur plus de 4400. Ni le Sénateur Obama ni moi n'aurons atteint le chiffre magique à l'issue des primaires, le 3 juin. Ce sera donc à notre parti de faire un choix. Qui est prêt pour représenter ce parti lors du scrutin présidentiel ?"

Selon Euronews, la réponse ne devrait pas être connue avant la convention démocrate qui aura lieu à la fin du mois d'août à Denver.

3.Posté par Amb. Fab le 21/05/2008 11:04
Smoby, tu veux chaque fois refaire le monde. C'est bien comme tâche que tu te donnes comme clinton d'ailleurs. Moi, je ne serais plus régulier ici, car la messe est dite et Obama est le candidat democrate.
Je m'empresse à commencer à alimenter mon blog pro obama. Je t'invite à venir déposer vos posts car là le débat sera chaud avec les africains.
www.africobama.over-blog.com

4.Posté par natural le 21/05/2008 12:02
Il y a quelque chose qui m'échappe !!! Pourquoi Hillary y croit encore ?? Non mais franchement ça me dépasse parce que trop c'est trop !!! Elle veut se battre jusqu'au bout OK mais elle espère quoi en retour ?? Hillary ne pourra jamais unifier le parti ! C'est triste de le dire mais elle ne pourra jamais rallier ses partisans à Obama et le fait d'avoir dit qu'elle se battra jusqu'au bout prouve qu'elle a voulu cette division. Je ne comprends pas les dirigeants et les cadres du parti qui vont le payer très cher. Cette femme a un poids énorme au sein du parti et c'est elle qui dicte les règles ! Désolée de l'écrire mais c'est la stricte vérité ! Ils ont peur d'elle, en voici la preuve !!!! Les Super délégués devraient créer un effet tsunami cette semaine pour montrer à Hillary la porte ! Bien sûr, ils ne le feront pas avant le 31 Mai (réunion des cadres pour la participation des délégués de la Floride et du Michigan à la convention de Denver) mais ils devraient se rallier à Obama pour montrer à Hillary que les mathématiques ne trompent pas. Le mec a besoin de 75 voix !! Oui 75 voix pour décrocher cette nomination, c'est grave ça !!!! 75 voix et on oserait lui dire qu'il ne fait pas le poids à cause du Kentucky et de la pennsylvanie !!! Ils veulent Mc Cain, eh ben qu'ils votent Mc Cain en masse, ça n'engagera qu'eux !! Pour les femmes, c'est ridicule de mettre de mettre cela sur le sexisme, Hillary a payé sa médisance et sa personnalité et la plupart de ses voix sont dûes au fait qu'elle soit la femme de Bill Clinton !!! Je suis une femme et je ne veux pas qu'Hillary soit la première présidente des USA, peut être Chealsy sa fille mais pas cette femme assoiffée de pouvoir !!!!!!! Que Dieu protège et bénisse Obama et sa famille
PS : Désolée pour les nombreux points d'exclamation, c'est comme ça ! lol

5.Posté par WalterS. le 21/05/2008 13:56
Hilllary est comme ce soldat japonais de la seconde guerre mondiale perdu sur une île du pacifique qui ne savait pas que la guerre était terminée 30 ans après et attendait toujours des renforts.

C'est par où la sortie ?

6.Posté par Le Passant le 21/05/2008 14:29
Selon toute probabilité, les jeux - qui connaîtront leur durée maximale - sont désormais bel et bien faits. Obama sera sans aucun doute (ou presque...) le candidat officiel du parti démocrate. Quid désormais de la campagne présidentielle ?

Les chiffres avancés par Smoby dans le premier commentaire sont très intéressants à connaître. Je tends pour ma part à envisager la situation sous un autre angle : le parti démocrate ne gagnera pas l'élection présidentielle américaine à l'aide de ses seules forces vives.

Dans le clivage qui s'est installé depuis 8 ans aux USA, il était de mise avant le déroulement de ces primaires de penser que par simple effet de rejet, les démocrates avaient la partie belle, et devaient logiquement bénéficier d'un train d'avance and la course au poste de futur président des États Unis d'Amérique. Seulement voilà : si cette équitation sait à merveille contenter les sondages préélectoraux, la réalité du vote sur le terrain est toute autre. Il existe une campagne, avec ses bons, comme ses très mauvais cotés. La conséquence directe est un brassage des opinions, qui rend caduque à moyen terme le principe du vote par rejet, vote qui soit dit en passant concerne plus généralement des élections de moindre importance, et ne mène généralement pas à grand chose de positif non plus.

Alors que se passe-t-il si l'on considère qu'effectivement, au jour J et au temps T, une grande partie des partisans d'Hillary Clinton semble circonspecte, pour ne pas dire parfois révoltée, et n'envisage nullement de participer à la possibilité d'une victoire démocrate aux États Unis ? Une vision de cauchemar si l'on s'en tient à la simple considération du parti démocrate en tant que force motrice de cette élection. Une vision fort heureusement partielle, basée sur l'indéboulonable système des partis, mécanique jusque là hautement huilée et efficace. Ce serait oublier là la moitié du discours d'Obama, tant dans ses objectifs et le principe de déroulé de sa campagne.

Pendant ces primaires, il est logique que les candidats se soient avant tout adressés aux démocrates, cuisine interne oblige. Il serait partial d'oublier que les discours de Barrack Obama ont en revanche toujours laissé une belle place à une séduction en dehors du parti, tant il est vrai qu'une redistribution au moins partielle des cartes sera nécessaires pour avoir la moindre chance de gagner à l'automne. Là où une vision Clintonienne ne s'en tient actuellement qu'au système des partis, Obama a choisi depuis le départ un principe d'ouverture qui vise à rassembler bien au delà du seul parti démocrate. En français dans le texte, il n'y a pas d'états bleus, il n'y a pas d'états rouges, il y a les états unis d'Amérique.

Ce qui a permis à Obama de gagner (acquissions sur le principe), c'est également de développer un positionnement de nouvelle génération, face aux méthodes de gouvernance, aux forces actuellement en place dans la société américaine, à la nécessité de débrider un système dont les forces vives ne peuvent décemment pas prétendre aujourd'hui accéder sans entrer dans le jeu de l'adoubement des lobbies ou des pontes jusque là largement couverts par la majorité politique en place. Face à ce tableau, un McCain, de part son âge et son positionnement représente la continuité absolue des rapports de force actuellement en place, ces mêmes rapports de force qui minent définitivement la très large majorité des pays dits occidentaux. Il faudra bien un jour, que la roue tourne, que le renouvellement des générations s'enclenche à nouveau, faute de quoi le manque d'exercice professionnel qualitatif de générations successives plombera définitivement l'avenir de l'ensemble de ces nations. A prendre un tel soin à ne pas céder leur place, les papy-boomer(s) oublient une donne fondamentale : la vitalité des nations émergentes leur interdit moralement de facto de se taper un tel et ultime luxe. Hypothéquer l'avenir de ses enfants est une chose, s'imaginer des vieux jours paisibles au regard des dégâts qu'une telle inconscience provoquerait tient en revanche de l'utopie totale.

Voilà pourquoi je suis convaincu que d'ici très peu de temps, la campagne du candidat Obama ratissera bien au delà des frontières du simple parti démocrate, car l'ensemble de son projet politique ne peut en aucune façon être mis en œuvre en gagnant la présidentielle sur le simple système des partis actuellement en place. L'enjeu qui se profile dans cette présidentielle va bien au delà de ce que les américains ont pu connaître lors des élections précédentes. C'est à ce niveau aussi que la photographie de l'état d'esprit des partisans d'Hillary Clinton ne peut aucunement être considérée comme un acte définitivement enregistré de leur positionnement final lors de cette campagne présidentielle.



7.Posté par marius munt le 21/05/2008 14:46
Moi je penses que Hillary est de très mauvaise foi.Ils sont tous démocrates,ils se sont battus dans la famille en tant que démocrates.Maintenant,Clinton qui insiste pour dire qu'elle est la meilleur qui pourrait facilement battre Mc Cain.Pourquoi ne pas accepter la défaite au sein meme de la famille démocrate.Aujourd'hui,Elle pousse des arguments comme quoi,Elle a l'appui de l'electorat ouvrier Blanc,merci.Mais pourquoi pas après sa défaite,se rallier à Obama en apportant son soutient,afin de donner celui ci quelques préciueuses cartouches dont Il manque,chose qui sera utile pour battre McCain.C'est le pouvoir,rien que le pouvoir pour cette Dame.Que les superdélégués agissent pour enfin mettre fin à cette situation crée par Hillary.

8.Posté par Amb Fab le 21/05/2008 14:58
Le passant,
je me fais toujours un grand plaisir de te lire. Tes analyses sont toujours détachées du sentimentalisme et j'apprécie. Je t'invite donc à me proposer de telles analyses dans mon blog pro obama que je viens de lancer pour un débat avec les africains francophones car tous nous attendons avec impatience la venue d'obama. Mon blog est encore nouveau, mais de gens comme toi avez votre place. Je me ferai un réel plaisir de mettre en ligne tes analyses.
www.africobama.over-blog.com

9.Posté par Laurent le 21/05/2008 15:20
La question n'est plus de savoir si Obama va gagner ou pas (il a gagné la majorité des pledged deleguates et récolte plus de superdélégués que Clinton), mais si sa victoire sera incontestable quelque soit l'angle par lequel on regarde.

Il est important que les supporters de Clinton (du moins ceux de bonne foi) n'aient pas l'impression qu'Obama ait volé les primaires.

Par exemple, même en comptant la Floride et le Michigan, Obama détient plus de pledged delegates qu'Hillary. Va-t-il arriver à conserver cette avance jusqu'au 3 juin? De même, Hillary affirme avoir gagné le vote populaire mais elle compte la Floride et le Michigan et oublie les caucus. Arrivé le 3 juin, Obama gagnera-t-il le vote populaire même en utilsant la méthode de calcul (certes biaisée) de Clinton?

10.Posté par badaboum le 21/05/2008 15:40
@Laurent

Les caucus ne peuvent pas etre consideres comme "vote populaire", ce sont des ressemblements d'activistes, de militants engages et parfois payes, pour faire pression, ambiance, etc. Rien a voir entre un caucus avec 1.500 participants et une primaire avec 2 millions de votants !

Obama a gagne plus d'Etats avec des caucus, Hillary a gagne la majorite des primaires, avec le vote populaire! Le probleme de legitimite d'Obama se posera, un candidat investi se doit de gagner le vote populaire, c'est un minimum !

11.Posté par Avembe le 21/05/2008 16:20
Obama peut faire ce qu'il veut il se fera toujours avoir parce que ce qu'il ne semble pas saisir (et surtout ses supporters )c que les règles et chiffres vont constamment changer pour le tacler

Badabuom et Smoby ne donnent qu'une infime partie des "arguments" qui confirment ce que je pense...
Même s'il gagne, sa"légitimité" est remise en question!!!LUMINEUX!!! Les caucus comptent mais ils ne comptent paso u plus

..La majorité des primaires est gagnée par Obama mais...c Hrc qui a gagné ces primaires, les superdéléqués sont importants mais ils ne sont pas importants, le nombre d'états compte mais pas le nombre d'états...

on est démocrate mais Hrc gagnerait selon les règles républicaines...La floride et le Michigan ne peuvent pas compter mais on doit les compter...ben ouais, c LUMINEUX!!!...

G presque la conviction que les supporters de HRC considèrent que l'investiture programmée depuis 12 ans de HRC a été volée par Obama...

Pour ma part je souhaite simplement que les choses soient un peu mieux établies mais comme on dit ce n'est qu'une question de point de vue puisque selon HRC c parfaitement clair..

.je sais qu'en tant qu'enseignant si je "slalome" autant avec mes règles de travail devant mes étudiants...

Badaboum accepterait-il/elle de m'expliquer ceci:HRC a 20 millions de dettes...comment fait-on pour convaincre qu'on saurait gérer les finances de tout un pays quand on a autant de mal à payer ses propres dettes(en tout cas ses salariés) et qu'on cumule les emprunts


12.Posté par natural le 21/05/2008 16:30
Oui oui commencez à revandiquer la victoire de votre candidate !! 12 défaites consécutives, normal que le mec il prenne de l'avance. Non mais c'est vraiment faire preuve de mauvaise foi ! Elle a voulu faire une belle campagne certes, elle est tombée sur plus fort qu'elle et vouloir démontrer qu'Obama a volé la nomination c'est l'arguments des mauvais perdants ! Ces primaires sont surveillées à la loupe, pensez vous que personne n'aurait signalé ce que vous dites ?? Hillary parle de vote populaire en incluant la floride et le michigan et en ignorant les caucus (étant donné qsue ce sont des cabris qui y participent) c'est franchement ridicule de tout faire pour montrer qu'Obama est le perdant !! Heureusement qu'il y a des experts en mathématique pour vous contredire parce que bonjour les dégâts !!! Vous refusez de l'enterrer.

13.Posté par annegc1 le 21/05/2008 17:01
@ badaboum: qu'il est facile de shématiser les caucus en de simples rassemblement d'activistes, la réalité est très différente et tellement plus nuancée. D'ailleurs, Clinton n'en exclut que 4 parce qu'ils n'ont pas publié de chiffres officiels (ajouté au fait qu'ils ont donné à Obama une victoire). En même temps, pourquoi dénigrer les caucus maintenant qu'ils ont eu lieu. On n'a pas entendu les Clinton s'en plaindre en 92 ou en 96. Si cela les gênait pourquoi n'avoir pas essayé de faire changer les règles à cette époque?
Quant au vote populaire, Clinton n'arrive à considérer avoir la majorité du vote populaire qu'en... comptabilisant 0 voix pour Obama dnas le Michigan. C'est sa seule façon d'y parvenir. D'ailleurs, souvenons-nous, Clinton avait aussi dit qu'elle retirerait son nom des bulletins, à l'instar d'Obama et d'Edwards avant de ne le pas faire dans le Michigan... mais on sait maintenant à quel point elle ne tient pas sa parole....
Ce n'est pas parce que votre candidate incarne une totale mauvaise foi qu'il faut te croire obligé d'en faire autant....

14.Posté par WalterS. le 21/05/2008 18:42
D'où sortez vous vos sondages qui datent d'hier quand les électeurs d'Hillary avaient le blues ? Maintenant ils ont fait leur deuil et Obama est largement en tête face à McCain selon le dernier sondage Reuters : Plus de 8 points devant.

Obama leads McCain in November match: Reuters poll By John Whitesides, Political Correspondent
Wed May 21, 7:17 AM ET



WASHINGTON (Reuters) - Democrat Barack Obama has opened an 8-point national lead on Republican John McCain as the U.S. presidential rivals turn their focus to a general election race, according to a Reuters/Zogby poll released on Wednesday.

ADVERTISEMENT

Email:
ZIP / Postal Code:




Obama, who was tied with McCain in a hypothetical head-to-head matchup last month, moved to a 48 percent to 40 percent lead over the Arizona senator in May as he took command of his grueling Democratic presidential duel with rival Hillary Clinton.

The Illinois senator has not yet secured the Democratic presidential nomination to run against McCain in November.

The poll also found Obama expanded his lead over Clinton in the Democratic race to 26 percentage points, doubling his advantage from mid-April as Democrats begin to coalesce around Obama and prepare for the general election battle with McCain.

"Obama has been very resilient, bouncing back from rough periods and doing very well with independent voters," pollster John Zogby said. "The race with McCain is going to be very competitive."

The poll was taken Thursday through Sunday during a period when Obama came under attack from President George W. Bush and McCain for his promise to talk to hostile foreign leaders without preconditions.

Obama's gains followed a month in which he was plagued with a series of campaign controversies and suffered two big losses to Clinton in Pennsylvania and West Virginia.

The poll was conducted after Obama denounced his former pastor, the Rev. Jeremiah Wright, who made a series of public appearances that rekindled a controversy over his inflammatory comments on race and religion.

Obama also survived a furor over his comments about "bitter" small-town residents who cling to guns and religion out of frustration over their economic concerns.

Obama edged closer to clinching the Democratic nomination on Tuesday when he split two nominating contests with Clinton, beating the New York senator in Oregon and losing in Kentucky to gain a majority of pledged delegates won in state-by-state nominating contests.

The results put him within easy range of the 2,026 delegates needed for the nomination. Just three Democratic nominating contests remain before voting concludes on June 3.

OBAMA BETTER ON ECONOMY

The poll found Obama was seen as a better steward of the economy than McCain, leading 48 percent to 39 percent. McCain led Obama by 3 points last month on an issue that is certain to be crucial in their campaign.

Obama led McCain among independents, 47 percent to 35 percent, and led among some groups of voters who have backed Clinton during their Democratic primary battle, including Catholics, Jews, union households and voters making less than $35,000 a year.

McCain led among whites, NASCAR fans, and elderly voters. McCain led with voters who believed the United States was on the right track, and Obama led with the much higher percentage of voters who believed it was on the wrong track.

"Clearly voters are looking for change. Every problem Obama has had in consolidating his base and reaching to the center, John McCain has the same sort of problem," Zogby said.

"It's McCain's lead among voters over the age of 65 that is keeping him within shouting distance of Obama," he said.

The poll found Clinton, who has shrugged off calls to quit the Democratic race, tied at 43 percent with McCain in the national poll. She led McCain by 47 percent to 40 percent on who would be the better manager of the economy.

Obama and Clinton have refrained from attacking each other in recent weeks as Obama has turned his focus to McCain.

But Zogby said the attacks on Obama by Bush and McCain, who have been critical of his willingness to talk to leaders of countries like Iran, did not appear to hurt Obama. If anything, he said, it reminded voters of McCain's ties to Bush, whose approval rating is still mired at record lows.

"The president is so unpopular. To inject himself into a presidential campaign does not help John McCain, particularly when McCain is tied to Bush," Zogby said.

The national survey of 516 likely Democratic primary voters had a margin of error of 4.4 percentage points. The poll of the national race between McCain and the two Democratic contenders surveyed 1,076 likely voters with a margin of error of 3 percentage points.

(Editing by Doina Chiacu)

(For more about the U.S. political campaign, visit Reuters "Tales from the Trail: 2008" online at http://blogs.reuters.com/trail08/

15.Posté par rico le 21/05/2008 22:12
Natural:
Je ne comprends pas ta réaction. Si les jeux sont faits pourquoi te mettre dans cet état, et surtout pourquoi être aussi vindicative vis à vis d'Hillary Clinton ?
Elle est aussi "assoiffée de pouvoir" que peux l'être Obama et n'importe quel candidat à ces élections. Est ce honteux de sa part de vouloir gagner ? De se battre jusqu'au bout ?

Hillary a probablement perdu ces primaires mais dans la tourmente elle s'est avérée une formidable combattante (comparez avec Giuliani...) et a conquis un public essentiel aux démocrates (et qui malheureusement manquera probablement en grande partie en Novembre).
Pourquoi vouloir sa mort politique ? Si Obama échoue, c'est à elle que reviendra la responsabilité d'enfin ramener les démocrates à la maison blanche. Sauf à vouloir repartir d'une nouvelle page blanche en 2012, ce qui serait un pur gâchis.

Il serait ridicule qu'elle abandonne à trois primaires de la fin alors que sa tenacité a forcé l'admiration. Se serait se trahir.
Encore une fois, elle va sûrement perdre en ayant pourtant les meilleurs arguments pour Novembre. Elle menait jusqu'au super Tuesday (inclus), elle mène depuis l'Ohio et le Texas. Elle a gagné tous les états clés (les gros, les changeants).
Elle n'a pas atteint le niveau que l'on pensait (la désignation), mais elle s'est tout de même rendue incontournable.

Avembe:
Obama devra éponger les dettes de Clinton, mais recevra en contrepartie les fonds levés par sa rivale pour la campagne présidentielle (fonds importants mais inaccessibles légalement pour sa primaire). Le bilan financier sera largement favorable, rassures toi.

16.Posté par Gwadawi le 22/05/2008 05:46
On dit que tout ce qui se ressemble s'assemble, j'espère et je souhaite ne pas ressembler à ces gens de mauvaise foi, alors je tire ma révérence !!!

17.Posté par annegc1 le 22/05/2008 10:12
Rico, tu prouves une nouvelle fois ta plus grande mauvaise foi. Comment peux-tu revendiquer que Clinton mène depuis l'Ohio e le Texas? si tel était le cas, tout le monde à commencer par toi, j'en suis sûre, sais qu'elle aurait été investie... Quant au fait qu'elle aurait soit disant gagné les Etats les plus importants ou les plus changeants.... quand on voit que parmi les Etats soit disant changeants il y a selon son camp, New York ou la Californie, ça laisse rêveur sur la véracité de ces arguments... Quant à ta conclusion sur la levée de fonds, il montre à quel point tu es ignorant en la matière.
Non, sa tenacité, à part quelques irréductibles comme toi qui prend un fait et le change de sens histoire d'être sûr qu'il pourra apparaître (dans ton post, car la réalité n'échappe à personne) favorable à ta first lady, ne force plus l'admiration de quiconque. ses dernières déclarations en Floride montrent au contraire l'étendue de sa mauvaise foi et jusqu'à quel fond elle est prête à aller... d'ailleurs,je ne sais pas si c'est un lapsus de ta part, mais à te lire on comprend bien quel est le véritable dessein de Clinton ces dernières semaines: essayer d'être investie en 2012.... quitte à faire perdre son camp, puisque son camp n'a pas été suffisamment intelligent pour couronner la seule personne valable à ses yeux...
Etre fan d'un candidat, on comprend... mais de là à prendre chez elle toute sa mauvaise foi et inonder ce site de celle-ci, là ça s'appelle du mimétisme. Peut-être qu'une fois de temps en temps, pourrais-tu faire preuve d'arguements un tant soit peu personnels, qui ne soient pas de simples copié-collé d'infos piochées ailleurs, ou des arguements de campagne de Clinton que tu te contente de xérosser....

18.Posté par Avembe le 22/05/2008 12:48
Natural ,si c vraiment ainsi que les choses doivent se dérouler alors mes impressions sont fondées :Obama va se faire truander...Voilà un monsieur qui galvanise les gens comme jamais depuis kennedy, il a réussi à collecter des fonds comme personne ,HRC est terriblement endettée et c Obama qui devrait casquer et ne pas être gagnant...Wow !!!la contrepartie est trop ridicule je vais mieux me renseigner!!!

19.Posté par rico le 22/05/2008 13:48
Annegc1:
On dit xeroxer, pas xérosser. Et je t'invite à consulter mon blog pour voir que j'ai ma définition des swing states depuis des mois et indépendamment de celle de Clinton ou d'Obama, sur des critères on ne peut plus objectifs (les 5 dernières élections).

Je n'ai jamais eu recours au copier/coller au delà de deux lignes, et surtout pas ici.

(sa ténacité) ne force plus l'admiration de quiconque: Si ! Il faut voir au delà de ta seule personne. Voies par toi même: elle force le respect des républicains (qui la détestaient au début)

Comment peux-tu revendiquer que Clinton mène depuis l'Ohio e le Texas?
Les primaires qui ont eu lieu depuis sont:
Gagnés par Clinton: 7 états (OH, TX, RI, PE, IN, WV, KY), 6.5 millions de voix pour 430 délégués
Gagné par Obama: 5 états (VE, WY, MI, NC, OR), 6 millions de voix pour404 délégués

d'ailleurs,je ne sais pas si c'est un lapsus de ta part (...) 2012
Ma pauvre, tu es complètement aux fraises. Revoies la définition de "lapsus" et constate par toi même que c'est incompatible avec une argumentation de deux phrases.
quitte à faire perdre son camp= procès d'intention

Ca fait un moment que tu attaques les autres sur "leur mauvaise foi". Je te trouvais intéressante à lire avant que tu ne sombres dans ce type d'argumentation stérile.
Là, tu es tombée bien bas...

20.Posté par Avembe le 22/05/2008 20:00
http://www.youtube.com/watch?v=KmUVr_Qt2Wg&feature=related

21.Posté par annegc1 le 22/05/2008 22:13
@ Rico : merci de nous prouver encore une fois à quel point nombre d'entre nous avons raison quant à tes posts et à ta version des faits qui est souvent particulièrement éloignée de la réalité...
Je n'ai strictement rien contre les pro-Ckinton ou les pro-McCain... pourvu qu'ils utilisent des arguments fondés pour défendre leurs opinions...

22.Posté par Don le 23/05/2008 14:35
@annegc1, Rico a le mérite d'argumente et son argument se tien avec preuve à l'appui, mais toi t'as rien, ni argument ni preuve. À part suivre les autres dans leur bêtise, tu ne fais rien.

23.Posté par annegc1 le 23/05/2008 19:47
@ Don: un conseil, la prochaine fois que tu veux te payer un autre forumeur prend la peine de lire ses posts... car là tu as juste prouvé que tu ne savais vraiment pas de quoi tu parlais.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains