Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

Hillary Clinton «ne s'est jamais fait traiter de nègre», selon l'ancien pasteur d'Obama

Julien Landfried le 14 Mars 2008 à 11:34

Comment Obama va-t-il réussir à se départir de la réputation sulfureuse de celui qui lui a inspiré le titre de son livre "The Audacity of Hope", l'ancien pasteur noir Jeremiah Wright, de la Trinity United Church of Christ à Chicago ? Souvent présenté comme le mentor de Barack Obama pendant sa jeunesse, il a multiplié de nombreuses années les prêches exacerbant les antagonismes entre Blancs et Noirs, bien loin de l'idéologie consensualiste du candidat démocrate.



Cette vidéo non datée fait le buzz sur le Net américain depuis hier : Wright y affirme que la sénatrice Clinton ne s'est "jamais fait traiter de nègre" !
ABC News a consacré un reportage à Wright qui permet de comprendre la nature des positions de Wright, marquées par un fort anti-impérialisme.
La presse américaine se délecte en particulier de la déclaration suivante :
"The government gives them the drugs, builds bigger prisons, passes a three-strike law and then wants us to sing 'God Bless America.' No, no, no, God damn America, that's in the Bible for killing innocent people. God damn America for treating our citizens as less than human. God damn America for as long as she acts like she is God and she is supreme."




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par hadya le 14/03/2008 12:29
Ca ressemble surtout à une volonté de "rééquilibrage" d'une certaine presse vis à vis des déclarations de ferrarro.

Obama devrait arrêter d'avoir ce fou furieux commme pasteur, toutefois cette histoire n'est que du réchauffé.
Il s'est déjà exprimé sur le sujet en affirmant ne pas être d'accord sur son discours
De plus, il ne fait pas partie de sa campagne et on ne peut pas non plus maitriser les délires de son entourage, d'un coté comme de l'autre

Mc Cain l'a aussi son pasteur intégriste
Bien sûr que l'idéal serait une nouvelle fois qu'il s'en sépare mais rien de nouveau dans cette affaire, la video datant de janvier

2.Posté par Funnymine le 14/03/2008 15:08
C'est le moment ! Obama doit "tuer le père" ! Il n' a rien de tel quand on veut incarner le changement en politique.

3.Posté par Yvon Thivierge le 14/03/2008 16:55
Les médias ont-ils l'habitude de scruter les sermons et positions des pasteurs et curés des candidats à la présidence américaine ? S'inquiète-t-on que le roi George appartienne officiellement à l'Église méthodiste (est-elle crédible ?) mais qu'il se contente de converser avec Dieu en tant que "born-again" crétin ?
Quoi qu'il en soit, le pasteur Jeremiah White qui a énoncé plusieurs vérités que les gens bcbg frémissent à entendre, à commencer par l'établishment et les vieilles autorités en place, va sous peu prendre sa retraite et sera remplacé par le beaucoup plus jeune, pondéré et rassembleur Otis Moss qui se présente et parle d'Obama ici (vidéo) :

http://blogues.cyberpresse.ca/hetu/?p=70418013

4.Posté par hadya le 14/03/2008 19:39
Par rapport à mon précédent post, j'ai appris aujourd'hui que ce pasteur partait en retraite, remplacé par un modéré....Alleluhia

5.Posté par Laurent le 14/03/2008 20:21
Bush ou McCain ont peut-être eu leurs pasteurs controversés, mais ils ne se sont à ma connaissance jamais attaqué aux sujets tabous que Wright soulève:

- dire que les USA sont responsables du 11 septembre.
- positions trop pro-palestiniennes donc jugée anti-Israëliennes.
- positions jugées comme trop anti-américaines: scander "God damn America" ou dire que les US ont inventé/utilisé le virus du sida pour décimer l'Afrique.

Ca fait peut-être rigoler en France, mais aux US c'est politiquement très dangereux.

Bien que ca soit du réchauffé, Obama risque d'avoir du mal à se débarasser de cette affaire sans renier Wright.

6.Posté par Yvon Thivierge le 14/03/2008 21:06
Barack Obama a expliqué qu'il se dissocie des propos les plus controversés voire explosifs de son ancien pasteur Jeremiah White comme son "God Damn America" alors que la droite américaine, notamment le très sérieux et conservateur Wall Street Journal, se demande si le présidentiable afro-américain ne ferait pas preuve de racisme inversé (vidéo) :

http://blogues.cyberpresse.ca/hetu/?p=70418020

7.Posté par Laurent le 14/03/2008 23:10
La question est: est-ce que se dissocier des commentaires de Wright sera suffisant?

Imaginons qu'en France le mentor d'un candidat se révèle être un brin révisionniste (on repêche des propos douteux d'il y a quelques années). Le candidat peut se dissocier des commentaires du mentor, mais on lui en demandera plus. "Etant donné que ce n'est pas nouveau, pourquoi acceptez vous toujours de lui parler?"

Certains tabous peuvent vous transformer en pestiféré politique, et les gens qui continuent à vous cotoyer se dont facilement attaquer. Rappelez vous la controverse autour de l'abbé Pierre parce qu'un de ces amis a eu des propos négationistes.

8.Posté par Yvon Thivierge le 15/03/2008 02:10
Connaissez-vous des grands médias autre que le "Wall Street Journal" qui ont analysé les reins et les coeurs ou simplement les écrits et discours des collaborateurs du présidentiable républicain John McCain, qu'il s'agisse de son supporteur anti-catholique Bob Jones, son associé anti-papiste John Hagee et son conseiller spirituel anti-islamique Rod Parslay ? Je crains que ne joue très fortement ici la pratique du deux poids deux mesures qui favorise toujours les plus forts en gueule, les conservateurs à tendance ultra.

9.Posté par Funnymine le 15/03/2008 04:47
@ Laurent

Heu... Justement concernant l'ami de l'abbé Pierre je ne m'en souviens plus...c'est normal docteur ?

10.Posté par hadya le 15/03/2008 10:36
@Allain
Tu racontes vraiment n'importe quoi!
Il y a eu une "rumeur" fabriquée de toutes pièces sur un blog à la con et toi tu te sens obligé de répéter ces conneries.......

11.Posté par Laurent le 15/03/2008 17:38
@Funnymine,

Tu ne t'en souviens peut-être plus parce que 1) ca a éclaté il y a près de 10 ans maintenant et 2) que l'Abbé Pierre n'était pas candidat à la présidence.

Lorsqu'on est candidat, la moindre crasse est très facilement étalée partout (réelle ou pas - en politique c'est l'apparence qui compte). Et ici les électeurs n'ont qu'à s'en rappeler jusqu'à Novembre pour que ca fasse des dégats.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains