Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

Hillary Clinton entonne «yes we will» dans son discours de victoire en Pennsylvanie

Marjorie Paillon le 23 Avril 2008 à 08:30

Hillary Clinton se devait de remercier ses supporters. Avec 55% des voix de Pennsylvanie, elle assure un écart de 10 points et préserve sa candidature dans la course à l'investiture démocrate. Mieux même, cette victoire appuye la stratégie Clinton : elle prouve qu'elle peut conserver les états traditionnellement démocrates et résister dans les bastions républicains. Elle ne s'est pas privée de le dire dans son discours de victoire hier soir.



Une Hillary offensive, qui tâcle Barack Obama pendant 16 minutes de discours. Elle continuera jusqu'au bout, foi de Clinton.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par smoby le 23/04/2008 08:52
Hillary Reloaded :)

AFP 23 avril:

"Hillary Rodham Clinton a marqué un point important mardi dans son long combat contre Barack Hussein Obama Jr. pour l'investiture démocrate à la présidentielle américaine, en remportant la Pennsylvanie avant des batailles en mai dans l'Indiana et en Caroline du Nord.

"Aujourd'hui en Pennsylvanie, vous avez clairement fait entendre votre voix et grâce à vous, le vent tourne", a estimé à Philadelphie la sénatrice âgée de 60 ans. Selon des résultats portant sur 99% des bureaux de vote, Mme Clinton est créditée de 55% des voix contre 45% pour son rival Barack Obama.

Les experts avaient indiqué que la sénatrice de New York avait besoin de l'emporter avec au moins dix points d'avance pour être en mesure de rattraper son retard sur son rival."Nous avons remporté ce soir en Pennsylvanie une victoire spécialement importante. C'est un grand pas en avant qui va transformer le paysage de la course présidentielle", a estimé Hillary Clinton. "Nous affrontions un adversaire formidable qui a dépensé trois plus d'argent que nous, qui a dépensé comme jamais dans cet Etat avec l'espoir de nous mettre hors course. Mais le peuple de Pennsylvanie n'était pas de cet avis", a lancé Mme Clinton sous les vivats de ses partisans.

"J'aurais pu trébucher, mettre le genou à terre mais aussi longtemps que vous serez à mes côtés je resterai debout", a-t-elle ajouté. Certains de ses partisans avaient enfilé des gants de boxe en hommage à sa pugnacité."

Je crois que les "obamistes" doivent reconnaitre chez cette femme une capacite de combat remarquable, elle est forte dans l'adversite et particulierement habile. Avec moins de moyens financiers que le senateur d'Illinois elle a fait mentir les dernieres sondages et remporter une victoire nette, claire, que lui a donne ce "petit peuple" de blancs pauvres qu'Obama a insulte (sans le vouloir peut-etre).

A ce jour, Barack Hussein Obama n'a gagne aucun des grands Etats et il est moins performant dans les primaires que dans les caucus (ou certains activistes font une forte pression pour lui). Son electorat democrat reste en majorite les "bobos" et les noirs (a 90% selon les sondages).

Et la bataille continue, Hillary a vu le come-back de McCain chez les republicains, elle croit dans ses chances d'investiture. Le prochain rdv "strategique" c'est l'Indiana, si Hillary gagne, Obama aura vraiment des gros soucis a se faire devant les super-delegues!

2.Posté par mike le 23/04/2008 09:08
c'est les dernières atternoiemments de la mort d'un grand animal, elle pousse un dernier grand soupir avant de rendre définitivment l'âme.....

3.Posté par armel le 23/04/2008 12:16
Les grands états devaient lui permettre de refaire son retard sur Obama. Il n'en a rien été! Jusqu'à la derniéré consultation (en Juin) le rapport de force restera inchangé et les super-délégués s'aligneront massivement derrière celui qui arrivera en tête c'est à dire barack Obama.

4.Posté par Johan le 23/04/2008 13:44
CALIFORNIE - TEXAS - NEW YORK - FLORIDE - PENNSYLVANIE - OHIO - MICHIGAN - NEW JERSEY

Mis à part le Texas qui sera républicain en novembre, Hillary Clinton a remporté tous les Etats sans lesquels un démocrate ne peut pas être élu (sauf l'Illinois, bien sûr). Elle a le soutien de la base du parti démocrate alors qu'Obama est le candidat de la classe bien pensante.

Si Barack Hussein Obama est le candidat des démocrates, il perdra le Michigan et la Floride qui n'accepteront pas d'avoir été baillonnés pendant les primaires.
Il pourrait même perdre la Californie où Mc Cain est donné compétitif. Ce ne sera peut-être pas un carnage du type Nixon - Mc Govern 1972, mais en tout cas c'est la défaite assurée.

5.Posté par Laurent le 23/04/2008 16:17
S'il y a une chose que l'on peut conclure, c'est que cette élection ne change rien. Clinton a gagné un état où elle était la favorite, mais pas avec une marge suffisante pour vraiment inverser une tendance. C'est donc reparti pour un tour. Mais ca lui ferait beaucoup de bien si elle disait à Bill de la fermer une fois pour toute.

@Johan: certes, Hillary a gagné beaucoup d'états importants. Mais beaucoup de ces états sont des bastions démocrates (Californie, New York, Pennsylvanie, New Jersey). Donc Obama a toutes ces chances de remporter ces états aux présidentielles. Et s'il arrive à remporter des états du sud ca l'aiderait considérablement. Mais reste comme tu dis le cas du Michigan et de la Floride.

6.Posté par smoby le 23/04/2008 17:14
Hillary Rodham Clinton vient d'annoncer qu'en qqs. heures, apres la victoire de Pennsylvanie, il y a eu pour elle 3 millions $ donations sur Internet !! C'est vraiment une bouffee d'oxigen pour la senatrice, qui est loin derriere le senateur Barack Hussein Obama Jr. en terme de fonds de campagne. Le montant maximum autorise pour une telle donation est de 2.400$.

7.Posté par Johan le 23/04/2008 17:27
Laurent,
c'est précisément là où j'ai des doutes.

La Floride a fini par glisser complétement côté républicain (cf l'élection de Charlie Crist) et il est peu probable que les démocrates la remportent....... mais je crois qu'Hillary aurait une (petite) chance là-bas.
Le Michigan est également quasi indispensable aux démocrates, et là encore je pense qu'Hillary ferait là-bas un meilleur score.

Pour ce qui est des bastions démocrates : Obama battrait Mc Cain à New York, c'est à peu près acquis. Mais la Californie n'est pas acquise à 100 % aux démocrates, et je pense que Mc Cain, originaire de l'Etat voisin d'Arizona et républicain modéré peut y battre Obama. Tout comme je pense que MC Cain peut prendre le New Jersey (peut-etre même la Pennsylvanie, même si c'est moins sûr)

8.Posté par Archytastarente le 23/04/2008 17:41
Au final, il n'y a pas un ecart de 10 points mais de 8,6 selon les derniers decomptent.
Bref, ca ne change rien au niveau comptable, et d'un point de vue mathematique, on peut même dire malheureusement que c'est perdu, à moins d'un coup de theatre (nouveauvvote du Michigan et de la Floride par exemple, ecart consequent dans les dernieres prmiaires, mais franchement... Qui y croit ?, faux pas enorme d'Obama, etc). Mais toutes ces possibilités tiennent du miracle.
Franchement, je ne vois pas ce qu'elle peut faire, ni ce qu'elle espere ?

9.Posté par Laurent le 23/04/2008 19:04
Johan,

Que ce soit Obama ou Hillary, les démocrates sont loin d'avoir gagné la présidence, d'autant plus que McCain a un certain attrait à gauche. Lors des dernières élections les démocrates ont gagné les états côtiers (Californie, New York), mais ont perdu le centre et le sud - et au final l'élection. Les démocrates ont même perdu la Virginie occidentale (pourtant bastion démocrate), avec qui Al Gore aurait remporté l'élection en 2000 même en perdant la Floride.

Et sur ce point Clinton n'est pas vraiment mieux placée qu'Obama pour reconquérir des territoires aux républicains.

Mais Novembre est encore loin, et John McCain peut se faire plomber par plusieurs choses:
- des gaffes (du style "bitter, clinging to guns and religion"). Ca en a coulé plus d'un.
- le ras-le-bol de l'électorat face au bilan Bush
- des républicains qui décident de ne pas aller voter car ils détestent McCain (j'ai un collègue comme ca)

10.Posté par moto le 23/04/2008 21:54
Femme courageuse Hilary Clinton l'est. Chapeau !!
Le train est en marche ! Les derniers sondages prédisaient une victoire sur le fil du rasoir ! Pourtant une victoire nette ! Ah ces sondages qui nous trompent !!!

11.Posté par Johan le 24/04/2008 00:07
Laurent,
je suis tout à fait d'accord avec vous.

Le problème est que Mc Cain semble attendre de savoir qui est en face de lui pour vraiment faire campagne. Il ferait mieux de suivre une stratégie à "50 Etats" : faire tourner la campagne autour de lui et uniquement de lui (ce qui lui permettrait de ne pas attendre la convention démocrate), utiliser son "cross-party appeal", à savoir le fait qu'il peut attirer de nombreux indépendants voire des démocrates :
- on ne me fera pas croire que McCain est un farouche opposant à l'avortement,
- de même il s'est montré, il y a quelques années, sensible aux revendications des gays sur les unions civiles,
- c'est un Républicain qui ne met pas Dieu à toutes les sauces dans ses discours !

Je crois qu'il perd son temps à courir après un électorat qui de toute façon le snobera en novembre (l'exemple de votre ami est très significatif). Qui plus est il risque de s'aliéner son soutien parmi les modérés.....


La prochaine étape pour lui et Obama (je ne me fais pas d'illusions, bien qu'étant pro-Hillary) est de choisir un vice président. Même si les gens ne votent pas pour le vice-président, ça reste un choix délicat, et ce des deux côtés.

12.Posté par rico le 24/04/2008 03:11
Johan, Laurent:
L'avance d'Obama est due aux caucus intégralement (à 6 délégués près).
Avec un système Winner Takes All, c'était la taille de l'état qui comptait mais sans, c'est devenu le système de vote: moins on a de votants et plus les écarts sont importants.

Pour ce qui est des bastions:
Les bastions démocrates donnent légèrement plus de délégués à Obama (5% dans les bastions depuis 1988, moins de 1% dans ceux qui ont voté démocrate 4 fois sur 5)
Les bastions républicains sont très majoritairement pour Obama, avec des écarts de plus de 35%
Les états indécis (entre 2 et 3 fois démocrates sur les 5 dernières présidentielles) sont les seuls à donner de l'avance à Hillary Clinton, et assez nettement: 14% de délégués en plus.

Les chiffres sur mon blog, qui est là pour ça.

13.Posté par Yvon Thivierge le 24/04/2008 03:58
Le dilemme des démocrates a été exacerbé par l&#8217;animateur de radio néo-conservateur corrompu et drogué Rush Limbaugh qui, dans le cadre de sa tactique &#8220;Operation Chaos&#8221;, s&#8217;est immiscé dans le processus électoral de la Pennsylvanie en exhortant ses fidèles auditeurs républicains à troquer de parti pour un jour et à voter pour Clinton pour qu&#8217;elle puisse battre Obama de façon décisive et ainsi faire durer leur campagne jusqu&#8217;à l&#8217;investiture démocrate et forcer les super-délégués non élus à choisir le candidat présidentiel en annihilant, de ce fait, la voix des électeurs et, par là même, en portant atteinte à la démocratie :

hyperlien

14.Posté par Johan le 24/04/2008 09:52
Yvon,

cela me parait bizarre car si je ne m'abuse, la primaire de Pennsylvanie était fermée, ce qui veut dire que seuls les démocrates enregistrés pouvaient voter....

15.Posté par Yvon Thivierge le 24/04/2008 16:48
Ma première réaction, Johan, a été identique à la vôtre. Or, il appert que les Américains peuvent s'inscrire, à temps, au parti politique adverse, le temps d'un brouillage électoral. Les liens, fonctionnels, que je vous propose vous aideront à mieux comprendre leur système compliqué, voire alambiqué :

http://radioequalizer.blogspot.com/

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains