Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

George W. Bush : «John McCain est l'homme qu'il nous faut» (vidéo)

Marjorie Paillon le 3 Septembre 2008 à 09:14

9 petites minutes et puis s'en va. Ou presque. George W. Bush est apparu mardi soir en direct de la Maison Blanche pour délivrer un discours à la convention républicaine de Minneapolis. Objectif : passer le témoin à John McCain et faire, si possible, son éloge.



NewsHour, licence CC, Flickr
NewsHour, licence CC, Flickr
George W. Bush a dû rester à Washington pour superviser les opérations de secours après le passage de l'ouragan Gustav. Qu'à cela ne tienne, il a délivré par liaison satellite son discours prévu devant les militants et délégués républicains réunis à Minneapolis.

Après avoir rappelé l'histoire de prisonnier de guerre de John McCain et son histoire politique sur les bancs du Sénat des Etats-Unis, le président, autrefois concurrent de McCain en 2000 pour l'investiture du parti, n'a pu s'empêcher une petite pique : "John est un homme indépendant qui n'a pas peur de vous dire quand il n'est pas d'accord avec vous. Croyez moi, j'en sais quelque chose."

Le but de ce discours étant avant tout de rassurer le camps républicain, Bush a approuvé à son tour le choix de Sarah Palin en tant que colistière de McCain. "L'Amérique trouvera une vice-présidente aux valeurs fortes en la personne du gouverneur d'Alaska, Sarah Palin."

En guise de conclusion, George W. Bush rend un hommage à son épouse, Laura : "elle a été une incroyable Première Dame." Dans 5 mois, le 43ème président des Etats-Unis devra passer la main.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par Le Passant le 03/09/2008 11:50
Très, très, très, très mauvais discours. De Gustav à L'Irak, en passant par l'Irak puis l'Irak, puis encore l'Irak, vantant la qualité de héro de McCain en tant que militaire (à croire que tous les héros militaires pourraient faire de très bon présidents), saupoudrant la peur à volonté mais sans grande conviction, envoyant des fleurs politiques à sa first-lady pour éviter de se les envoyer à lui même, ce discours est on ne peut plus creux, et les applaudissements on ne peut plus orchestrés et circonstanciés (on dirait presque un montage sonore...).

Une figure imposée, un pétard mouillé, une intervention sans aucun intérêt...

2.Posté par RaGe le 03/09/2008 17:09
Mais au vu du peu de jugeote dont peut faire preuve l'electeur moyen de la droite republicaine pure et dure, ce desas... euh je veux dire discours ne lui apparaitra pas comme tel.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains