Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

Et si c'était lui?

Marjorie Paillon le 22 Mars 2007 à 09:43

Al Gore, «l'ex-futur président des États-Unis», réussi un probant come-back écologiste. Auditionné hier par le Congrès américain, il a remporté tous les suffrages.



Quelques semaines après la 79e cérémonie des Oscars où son documentaire sur le changement climatique «Une vérité qui dérange» a remporté deux récompenses, Al Gore délivre un discours présenté comme une «véritable urgence planétaire» devant la Chambre des représentants et le Sénat.
S'inscrivant en faux contre une approche politicienne ou partisane du problème climatique, il fait front face aux critiques des Républicains qui n'ont pas manqué de mettre en doute son engagement personnel pour réduire les dépenses énergétiques et le substrat scientifique de son film.
Apostrophé par le représentant du Texas Joe Barton, président républicain de la commission du commerce et de l'énergie, Al Gore réagit vivement et se défend. Nancy Pelosi herself doit intervenir pour mettre fin à cet échange houleux, en faisant remarquer au texan que la majorité a aujourd'hui changé de camp.
Une majorité que beaucoup aimeraient voir hissée à la tête de l'exécutif.
Quand on demande à Al Gore s'il se sent prêt à entrer dans la course présidentielle à nouveau, il répond: «Je n'y pense pas». Ses proches traduisent : «Je n'ai pas encore pris ma décision».



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains