Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

Des O et des Ba

Marjorie Paillon le 27 Novembre 2007 à 13:47

Barack Obama surfe sur les bons sondages du moment et receuille un soutien de poids : celui de l'animatrice super star Oprah Winfrey. Une bonne opération pour les deux gloires de l'Amérique Black?



Des O et des Ba
L'engagement d'Oprah Winfrey dans la campagne de Barack Obama ne date pas d'aujourd'hui. Elle l'affichait déjà il y a trois ans en une de son site Internet: "Il a électrifié la Convention Démocrate de 2004. Il a inspiré le slogan de "Premier Président Noir". Il s'agit de Barack Obama." L'animatrice poids-lourd d'ABC avait alors interviewé Obama chez lui à Chicago pendant sa campagne pour le siège de sénateur d'Illinois. Un moment de complicité mi-médiatique mi-politique qui fait d'Oprah la meilleure alliée d'Obama.
La diva avait réitéré au mois de septembre dernier lors du Larry King Live sur CNN. "Mon engagement pour lui vaut plus qu'un chèque". Certes, mais Oprah est en effet passé maître dans l'art du fundraising. Le dîner de gala qu'elle a organisé à Hollywood il y a deux mois a permis de lever près de 3 millions de dollars.
Cette fois-ci, c'est décidé. Oprah passe à l'offensive. Elle va accompagner Barack Obama pour le compte-à-rebours de l'Iowa. Et pour cela, il va falloir sillonner en bus les contrées militantes américaines. Cap sur l'Iowa donc le 8 décembre. Oprah suivra aussi son candidat à la trace dans le New Hampshire puis la Caroline du Sud.


A priori, l'alliance des ces deux initiales va de soi. Oprah et Obama sont Noirs, viennent de Chicago et délivrent le même message d'espoir. Mais la question est de savoir ce que l'image d'Oprah apporte véritablement à la campagne d'Obama. Winfrey a toujours été une fervente militante du droit des Afro-américains. Elle amène donc un certain côté black à la campagne d'Obama. Mais le candidat démocrate s'est toujours défendu d'être le candidat d'une seule et même communauté. Il veut se poser en rassembleur du multiculturalisme made in US. De plus il est la cible de critiques de personnalités noires comme le révérend Jesse Jackson qui n'a pas hésité à déclarer que seul John Edwards s'attaquait aux problèmes spécifiques des Noirs américains.
L'institut Gallup s'est aussi interressé à l'impact de l'engagement de l'animatrice. Oprah Winfrey est considérée comme la 2ème femme la plus puissante des Etats-Unis, juste derrière... Hillary Clinton. Oprah pourrait donc bien voler des électrices au camp d'Hillary. Obama cible en tout cas déjà les femmes dans sa stratégie de campagne (voir la vidéo de son équipe de campagne ci-dessous). La bataille des divas a commencé !




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par DESCLOUX Laurent le 28/11/2007 09:44
Apparemment, si j'ai bien tout compris, les journalistes peuvent afficher leurs préférences politiques, sans que cela gêne.
En France, on a l'impression que c'est mal vu, au point de s'éclipser le temps de la campagne. Ex : Marie DRUCKER.
Les mentalités ne se changent pas aussi facilement, mais je suis agréablement surpris , d'avoir vu pendant nos élections présidentielles, de nombreuses personnalités afficher leur préférence politique.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains