Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

Débat républicain : l'Irak et l'immigration au centre des préoccupations

Marjorie Paillon le 6 Juin 2007 à 01:11

Les dix candidats déclarés à l'investiture républicaine ont assumé leurs positions conservatrices cette nuit lors de leur second affrontement télévisé du CNN. Seul piège à éviter : se différencier du bilan de Bush sans critiquer ouvertement le président en exercice.



Mitt Romney, Rudy Giuliani et John Mc Cain favoris pour l'investiture républicaine
Mitt Romney, Rudy Giuliani et John Mc Cain favoris pour l'investiture républicaine
Wolf Blizter, le maitre de cérémonie de CNN, aborde le sujet sans détour dès le début du débat : comment justifier le bilan de la guerre en Irak? La question est cruciale pour le futur prétendant républicain à la Maison Blanche : assumer ou non le bilan irakien impopulaire du président George W. Bush. De Rudolf Giuliani à Mitt Romney, la réponse est unanime : cette guerre était inévitable et Saddam Hussein devait être désarmé. Mais les visions divergent sur la sortie de crise. Quand une jeune femme dont le frère est mort au combat s'adresse à lui, John Mc Cain en héros militaire se fait le porte-parole des soldats et déplore vivement la mauvaise gestion du conflit. L'autre voix discordante est celle de Ron Paul : "c'était une erreur d'y aller et c'est un erreur d'y rester" déclare le représentant du Texas. Sam Brownback, sénateur du Kansas, propose de créer trois états sur l'ancien territoire irakien dont une région chiite et une région sunnite.

Sans surprise, l'immigration est le second thème qui ressort de ce second débat. Régulariser ou pas les douze millions d'immigrés illégaux? Un second cas de conscience pour les candidats républicains. Il faut la réformer à coup sûr mais là aussi les modalités diffèrent. John Mc Cain joue la carte de la sécurité nationale. Rudolf Giuliani en maire de l'Amérique propose une grande base de donnée des immigrants entrant et sortant des Etats-Unis pour mieux contrôler les frontières américaines. De l'immigration à la langue des immigrants il n'y a qu'un pas, franchis allègrement par les candidats les plus traditionalistes.

La religion, la question de l'avortement restent des piliers conservateurs. C'est que démontrent les véritables professions de foi de l'ancien gouverneur de l'Arkansas Mike Huckabee revendiquant le bien fondé des thèses créationnistes, tandis que Mitt Romney assume ses croyances mormones.

L'actualité du jour est aussi au centre du débat. Wolf Blitzer pose au bout d'une heure d'émission la question qui dérange : faut-il pardonner ou non Scooter Libby ? C'est Tommy Thompson qui porte le coup de grâce : "Bill Clinton n'a pas eu un seul mois de prison pour avoir menti devant le Grand Jury. Je ne vois pas pourquoi Scooter Libby devrait en endurer 30."

Des positions conservatrices portées haut et fort, des principes traditionnels affichés comme des étendards, le débat de ce 5 juin était sans conteste celui du parti républicain. Rudolf Giuliani, John Mc Cain et Mitt Romney restent après ce débat les favoris pour remporter l'investiture du parti.



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par fabcell le 05/07/2007 01:18
Pour une sélection d'articles tirés de la presse américaine et traduits en français sur Mitt Romney et l'église mormone à laquelle il appartient, je recommande:
http://www.mormonisme.com/mormons/les_mormons_dans_la_presse.htm

Site indépendant et non prosélyte

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains