Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

Ca se passe comme ça au quartier général de Barack Obama

Julien Landfried le 8 Juin 2008 à 17:35

Voilà un autre document instructif : Barack Obama s'adresse à son équipe de campagne au siège de son QG à Chicago. Remerciant avec gratitude ses collaborateurs, Obama montre aussi ses qualités d'animateur, de manager, en appelant chacun à donner encore plus en vue de l'affrontement avec John McCain. On se croirait dans West Wing par moment, non ? :-)






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par RenUS le 08/06/2008 18:36
pourquoi ne pas avoir parlé de l'intervention d'Obama devant l'AIPAC, le lobby pro-israelien?C'était un des moments forts du candidat pourtant....

2.Posté par hadya le 08/06/2008 18:48
Et bin......Le moins qu'on puisse dire c'est que ce n'est pas un nerveux..... LOL

3.Posté par hadya le 08/06/2008 19:49
@RenUS
Je désapprouve totalement, comme beaucoup de ses supporters, ce qu'il a dit devant l'APAIC.....
Il a fait volte-face, à ses risques et périls mais la prochaine fois, il apprendra à mieux réfléchir aux réactions des uns quand on veut trop plaire aux autres.....

Certains disent que c'était une tactique pour enlever son image "pro-hamas" que lui donne McCain, possible......si tactique il y a, elle est réussie mais a été risquée......

4.Posté par Laurent Weppe le 08/06/2008 20:48
À toute fin utile, je rappelle que l'un des scénaristes de West Wing a travaillé pour Obama.

Donc, si similitude il y a...

5.Posté par natural le 08/06/2008 20:53
Obama : La force tranquille lol

Bien vu RenUS ! Sujet pourtant fort interessant

6.Posté par Phil le 08/06/2008 21:53
@Hadya
Déjà déçue par Barack? C'est un premier pas vers la guérison ;-)


7.Posté par Peterb le 08/06/2008 21:54
Bravo Julien pour ce post,

Cet équipe malgré qu'elle est jeune a montré un dynamisme, un calme et une réactivité exemplaire, le plus dûr est à venir...

Je dois avouer que c'est facile de travailler pour un leader en qui on croit et qui a des idées et une direction que l'on comprend
...comparé à McBushCain

@ hadya

Je ne vois pas en quoi il s'est désavoué devant l'Aipac, ....le fait de vouloir parler avec l'Iran il l'a repeté et ce gars là il sera le cauchemar de Nejad même si il peut parler, avouer que un chef d'état qui dit qu'il faut rayer Israel de la carte , ça fait froid dans le dos... et tout le monde serait derrière israel, ...en même temps il a soutenu l'exitence d'un état palestinien.

Dans tout les cas ce sera après la négotiation si la palestine et Israel sont d'accord de partager Jerusalem tant mieux ,
mais s'il y a la paix même si Jerusalem reste pour Israel ça soulagera tout le monde, les Palestiniens ne seront plus sous les bombes et les balles israeliens, et les Usa ne passeront plus pour des complices d'une oppression contre la palestine.

Il faut avouer que cette guerre pourri la vie de tout le monde ....autant perdre Ces simboles mais laisser les gents en paix.

8.Posté par RenUS le 08/06/2008 22:55
A Hadya:Moi j'approuve son intervention au contraire, et ce discours a eu un impact positif qui plus est (aux USA), c'est bon pour lui car les juifs américains, même s'ils ne sont que 7 millions, ont une grande influence sur le vote car très présents dans le domaine des médias.Et puis je préfère les israeliens aux palestiniens donc bon me voilà rassuré.

9.Posté par annegc1 le 08/06/2008 23:12
S'il y a bien un sujet sensible c'est bien le conflit Israélo-Palestinien et quoiqu'il puisse dire, il sera de toutes façons critiqué.
Et s'il y a bien un discours qui a été passé au crible de tout son staff, c'est bien celui qu'il a pu prononcer mercredi dernier. Donc, je pense que tout ce qu'il a dit était mûrement réfléchi. Il avait besoin d'envoyer un signal fort en direction des israéliens et de la communauté juive, voilà qui est fait. Et d'ailleurs, on ne peut pas dire que son discours ait fait beaucoup de vagues, loin de là. A part quelques réactions de Palestiniens, on ne peut pas dire qu'il a été énormément critiqué...

10.Posté par hadya le 09/06/2008 00:30
@Phil
Je suis une fan absolue de Barack mais ça ne veut pas dire que je dis toujours amen à tout....
Je sais que je n'en ai peut-être pas l'air comme ça mais je sais rester critique quelquefois lol

@Peterb
Le souci c'est qu'il a été catégorique....Et il l'a été trop dans ce cas précis.....
Quand tu veux être porteur de diplomatie et de changement, il faut avoir une position moins catégorique et donner l'impression d'être ouvert aux uns ET aux autres.....
Et malheureusement, il ne l'avait pas été ce jour-là pour les Palestiniens.....
J'en ai vraiment ras-le-bol de cette position Américaine qui est toujours de pleurer quand le mal est fait aux Israéliens par les "vilains terrorristes" et ne JAMAIS réagir quand les Palestiniens crèvent de faim ou meurent sous les balles "collatérales " (on ne dit jamais "terrorristes" dans ce cas-là....)
Malheureusement Barack ne semble pas échapper à la règle cause du vote Juif,, ce que je comprends mais j'aurais AU MOINS aimé le voir moins catégorique.....

Le lendemain il a fait volte-face, j'en suis ravie mais il va se faire passer pour flip-flopper sur ce coup-là.....
Mais je préfère ça que s'il avait maintenu ses propos car il est impensable qu'en tant qu'homme de paix qu'il est, il ne soit partisan que du côté Israélien, oubliant la souffrance des autres....
Les deux souffrent, j'aimerais juste de temps en temps qu'on n'oublie pas un peuple au détriment de l'autre....Est-ce trop demander à la diplomatie américaine?

@RemUS"
"Et puis je préfère les israeliens aux palestiniens donc bon me voilà rassuré."
Wooooow! Génial l'argument, t'en as d'autres des comme ça?

11.Posté par hadya le 09/06/2008 00:34
@annegc1
S'il avait changé les mots "israéliens" par "Palestiniens", crois-moi que toutes les une des journaux en auraient parlé....

C'est un sujet très sensible c'est vrai, moi-même j'évite de trop en parler car ça part vite en live......
Son flip-flop n'a pas fait de vagues tant mieux, même si son discours était prémédité-ce que beaucoup pensent-je pense juste qu'il n'était pas obligé d'aller aussi loin....

12.Posté par hadya le 09/06/2008 00:51
@RenUS
Je viens de faire un post un peu ironique à ton égard, je m'en excuse.
Je me rends compte qye c'ets un sujet où on peut parler pendant des heures et qu'on ne peut pas tout argumenter sur un blog.....
Mais tu soulignes un fait important : l'importance des lobbies Juifs aux USA, d'où la prudence des candidats.....On se soumet àla loi du plus fort......J'aurais juste aimer que Barack ait le courage (surhumain peut-être) de l'affronter et avoir un mot pour les Palestiniens, c'était peut-être trop demander.....

Bref, je m'excuse encore Renus, sans rancune.....

13.Posté par Funnymine le 09/06/2008 02:41
@ RenUS qui a dit : "Et puis je préfère les israeliens aux palestiniens donc bon me voilà rassuré."

Je trouve cette phrase très cynique ! Les palestiniens ne méritent pas moins paix, dignité et prospérité que les israëliens. Le discours d'Obama à l'AIPAC avait un objectif clair : contre-carrer la campagne de désinformation à son sujet. Mais son véritable point de vue sur la situation est sans doute plus équilibré que le tien.

14.Posté par RenUS le 09/06/2008 09:54
Sans rancune Hadya :)
Et j'ai pas dit que j'aimais pas les palestiniens hein.Pourquoi je préfère les israeliens au juste?Pour une raison toute simple:
Les juifs ont réussi à créer un Etat riche, développé, à gros potentiel de recherche et tout ça à partir d'une petite bande de terre, il y a eu une grosse volonté de réussite.
Les palestiniens, eux, ne surmontent pas leur différences (hamas, fatah...) et ne font rien pour sortir de la misère, préférant pleurer quelques lopins de terre israeliens plutôt que maximiser le potentiel des terres qu'ils ont déjà.
Jerusalem sera une ville moderne et propre sous Israel, ce qui serait digne de l'Histoire de celle-ci, sous la Palestine ce serait une ville du tiers-monde.Donc autant laisser Jerusalem à Israel.

15.Posté par hadya le 09/06/2008 10:27
@Funnymine
Bin c'est ça en fait que j'avais reproché sur le coup à RenUS....
On ne peut pas préférer une partie à l'autre surtout quand on se dit diplomate et Barack en diplomate qu'il est, se doit d'être le plus objectif possible....

16.Posté par hadya le 09/06/2008 10:51
@RenUS
Tu sais, si on donne les moyens aux Palestiniens comme on l'a donné aux Israéliens, il n'y a pas de raison de ne pas en faire un ville "propre" comme tu dis.....
Regarde dans le Golfe, il y a des tas de villes arabes riches et modernes....
Mais tu me diras pour ça, il faut stopper la corruption et ce n'est pas malheureusement pas demain la veille......

17.Posté par RenUS le 09/06/2008 11:28
"Regarde dans le Golfe, il y a des tas de villes arabes riches et modernes...."

Oui mais ces villes arabes bénéficient du pétrole et n'ont pas été plombées par des extrémistes à la Hamas.La Palestine est pas réputée pour son pétrole et certains mouvements sont décidés à empêcher le développement de la Palestine, puisqu'ils tirent parti de la misère.

Je pense que l'on devrait isoler Gaza et donner une grosse aide économique au reste de la Palestine dirigé par Abbas, ce dirigeant saurait envoyer le pays vers la croissance économique.Cela permettrait de calmer les palestiniens et d'améliorer les négociations avec Israël, tout en montrant aux extrémistes que ce modèle paisible est le meilleur, baissant leur influence auprès de la populace.
Evidemment ce serait long, mais ce serait plus intelligent que les accords de paix improbables de Clinton et Bush.

18.Posté par Peterb le 09/06/2008 13:48
Tout à fait d'accord avec toi RenUS

Cela étant Clinton y était presque....

La religion , surtout l'islamisme n'ont rien à faire dans la gestion politique et économique des nations

19.Posté par WalterS. le 09/06/2008 16:22
Sur Jérusalem, il se présente 4 options:

1- Une ville faisant partie d'Israel (situation actuelle et demande de la droite israelienne )

2- Une ville faisant partie (demande du Hamas et des islamistes radicaux )

3- Une ville partagée entre deux Etats (c'est la solution dite "équitable").

4- Une ville sous mandat de l'ONU.

Faisons le tour de chacune des options en commençant par la numéro 3 qui est la solution "équitable" ou du bon sens. On peut se rappeler du sort de Berin divisé en deux zones Est et Ouest. On peut également parler de Nicosie la capitale de Chypre. Ces notions de partage de ville etc... ne sont qu'un héritage de l'idéologie hérité de la seconde guerre mondiale, où tout le monde sera perdant. Berlin s'est réunifiée avec l'Allemagne et à Nicosie il y a un mouvement dans le sens également de la réunification. La solution 4 de confier la ville à un mandat international ne peut être que transitoire et dans cette phase de transition, les radicaux de tout bord se feront une guerre sans merci pour consolider leur position face à une administration internationale qui soit sera accusé de parti pris ou soit laissera faire en attendant une solution politique définitive. Cas du Kosovo, etc...

Selon moi, il n'y a que deux options viables à long terme pour Jérusalem. Soit c'est une ville israelienne, soit c'est une ville palestinienne. Point. La réalité du moment montre que Jérusalem doit appartenir à Israel. Les palestiniens devraient recevoir des compensations territoriales et financières. Mais en restant sous la souveraineté israelienne, il peut être possible de doter cette ville d'un statut particulier (comme le Vatican) pour permettre à toutes les confessions juive, musulmane et chrétienne d'en faire un lieu saint de leur réligion. Plus général cette "guerre de religion" autour du statut de Jérusalem n'existera plus si parallèlement au partage de terristoire pour avoir deux états souverains qui co-existent, un soutien financier et économique massif est fait en direction de la Palestine. Disons 20% de l'aide US à Israel. Ces deux pays peuvent s'engager dans une "union" qui peut servir d'exemple et faciliter l'intégration d'Israel au proche-orient.

La paix est possible au proche-orient pour le bonheur des palestiniens et pour la survie d'Israel. Pour ça il faut parler le langage de la vérité : il faut discuter avec le hamas (qui est la première force politique palestinienne) et il faut dire que c'est une illusion d'imaginer que Jérusalem ne soit pas une ville israelienne.

McBush prèfère bombarder autant de fois qu'il "tout ennemi d'Israel". Et Dieu seul sait que personne peut vivre sans ennemi. Est-ce qu'on peut vraiment croire en un tel homme politique ?

20.Posté par Funnymine le 09/06/2008 16:26
@ RenUS

Rassure-toi RenUS, les pays arabo-sunnites se font régulièrement plomber par des factions extrémistes généralement financé par le grand voisin chiite iranien.
Isoler Gaza ?!!! C'est la guerre civile assurée avec une encore plus profonde instabilité dans la région (cela dit ça a déjà commencé) !!! Pour quelqu'un qui aime les palestiniens, je dois avouer que ta bonté me dépasse.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains