Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

«Bradley effect» ? Obama et les affres du politiquement correct américain

Marjorie Paillon le 9 Janvier 2008 à 11:33

Annoncé comme le grand gagnant par tous les instituts de sondages dans le New Hampshire depuis plusieurs jours, Obama a donc "seulement" décroché une seconde place (36% des voix) derrière la comeback girl Hillary Clinton. Le grand journal de gauche The Nation s'interroge : a-t-il subi le contre-coup du racisme et du politiquement correct à l'américaine qui influence les réponses des citoyens-sondés ?



mrjohnschumacher, flickr, licence CC
mrjohnschumacher, flickr, licence CC
Did "the Bradley effect" beat Obama in New Hampshire ? se demande The Nation, du nom de cet ancien candidat démocrate afro-américain, Tom Bradley, qui était annoncé comme gagnant par les sondages pour l'élection de gouverneur de Californie en 1982, mais qui perdit in fine contre le candidat républicain George Deukmejian. Après coup, on se rendit compte que les électeurs blancs, craignant d'apparaître comme racistes, déclaraient voter pour Bradley quand les instituts les interrogeaient.

Une séquence qui se reproduisit dans d'autres circonstances : en 1989 pour Doug Wilder en Virginie (qui gagna mais avec un différentiel négatif de 7 points avec les sondages), en 1990 pour Harvey Gantt en Caroline du Nord (défaite de 4 points malgré une avance de 4 à 6 points dans les sondages).

Mais l'Iowa, me direz-vous ? Et bien en Iowa le vote était public (à mains levées), alors que dans le New Hampshire, le vote était secret. Autrement dit, le politiquement correct pouvait jouer dans l'Iowa et pas hier dans le NH.

Alors, que pensez-vous de cette hypothèse expliquant l'écart entre les sondages et le vote pour cette primaire ? N'hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous :-)



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par will le 09/01/2008 12:41
Bonne analyse, je partage parfaitement votre avis, d'autant plus que Mc Cain et Obama étaient en tête des sondages, les sondages ne se sont pas trompés pour mc Cain !.....

2.Posté par jojo@yahoo.fr le 09/01/2008 13:21
C'est dommage que les reflexes racistes persitent encore au USA.

A quand la fin de cette mentalité de bas étage

3.Posté par Claudio d'Annunzio le 09/01/2008 13:28
A propos de politiquement correct ...
Dire qu'Obama receuille la sympathie de l'électorat afro-américains, ça s'entend et se lit partout.
Dire que les blancs préfèrent voter pour un(e) blanc(he) semble être la pire des horreurs, digne d'un tribunal international.
Moi j'aime tout le monde, et je suis fier d'être occidental et blanc.
Pardon, j'ai dis quelque chose de mal ?
Que le meilleur gagne, point.

4.Posté par Rachid le 09/01/2008 13:33
Good shot ;o) l'analyse est juste.
Cependant pour adoucir cette désillusion, Obama est en seconde position avec seulement 3% de retard sur la "comeback girl". Je trouve que d'associer un "bradley effect" à ce vote est prématuré pour l'instant, tout en sachant que les prévisions des instituts de sondage ne sont pas une science exact.

5.Posté par David le 09/01/2008 13:35
En plus de cela, un autre paramètre peut aussi être pris en compte :
Peut etre l'électoral d'Obama a-t-il été trop rassuré par les sondages et se sont moins déplacés ...
Surtout avec un électorat plus jeune, qui n'aurait pas encore l' "habitude" de voter aux primaires ?

6.Posté par Jean-Blaise le 09/01/2008 14:00
C'est vrai, il est trop prématuré d'associer la "défaite?" de Barack Obama à l'effet Bradley.. Je pense qu'Obama n'a pas encore une base éléctorale solide et acquise, ce qui est le cas pour Hillary Clinton qui est une vielle roue de la politique... Le discours de Barack Obama n'as pas encore assez de fond, en tout cas il ne donne pas des détails précis dans ses meetings, il se contente de parler de changement... C'est un peu la technique que Ségolène utilisait au tout debut de sa campagne..
Bref, je crois qu'il maintenant cesser de parler du changement et commencer à passer aux choses concrètes, de dévoiler quel son projet politique pour lAmerique.... Mais bon, possible que les sondages parus pour l'éléction dans le New Hampshire ont fait que surement beaucoup de personnes ne sont pas allées voter.... Mais n'oublions pas le phénomene des indécis et des non-affiliés au parti que l'Amerique est conservatrice et que ses vieux démons du passé surgissent souvent dans des telles occasions....Et ce sera encore du pour Barack Obama dans les semaines et les mois à venir...

7.Posté par Vincent le 09/01/2008 14:17
Les erreurs dans ces sondages américans font apparaitre un défaut constaté en 1989 (au moins en 1989 d'apès votre article) et qui n'est apparement toujours pas rectifié. Cela donne du travail aux instituts de sondage, de la même manière que les élections présidentielles françaises de 2002 avec Le Pen, rectifié depuis. Seulement la cause de l'erreur n'était pas la même. A moins que ce soit un choix des instituts de sondage...

8.Posté par Arold. le 09/01/2008 15:03
Je pense qu'on a tout simplement sur éstimé les sondagesdu coté de Mr Obama et que la difference s'est faite avec les gens qui n'avaient pas encore décidé qui voté , en tout cas que le meilleur gagne , on attend la suite .

9.Posté par olivier le 09/01/2008 15:17
Depuis quand les sondages sont une science exacte ? depuis quand ? A vous lire on devrait donc ne plus jamais avoir de surprise parceque tel ou tel institut de sondage à dit ce qui allait se passer ? c'est ça ? trop fort ces prévisionistes, plus fort que les prévisions météo ? Whaou ! Obama à perdu tout le monde est raciste !!??
Je crois que Claudio à parfaitement raison : attention de ne pas tomber dans le "délire ethnique ". Bien enttendu que certains votent suivant leur convictions religieuses ou autres mais de là à tirer de telles conclusions ??
Les sondages sont des réalités...................VIRTUELLES !

10.Posté par PORTIER René le 09/01/2008 15:28
en Belgique, l'an dernier, un couple a refusé d'être marié civilement par un élu de race noire... je me demande dans quelle mesure cet "effet Bradley" jouerait chez nous... et je pense qu'on serait bien étonné du résultat... idem pour la France ( et une bonne partie de l'Europe), lors des présidentielles, ils sont quand même toujours tous bien Blancs....

11.Posté par Assuérus le 09/01/2008 17:09
Cette hypothèse est réellement intéressante. Je ne suis pas à m^me de me prononcer sur sa pertinence, n'ayant pas une idée juste de ce que peuvent être les comportements que vous évoquez aux Etats-Unis.
En revanche, ce qui est certain c'est que je n'y avais pas pensé par moi même, et que l'idée me paraît assez convaincante, probablement à coupler avec le rôle des électeurs indécis comme évoqué dans un autre commenrtaire plus haut.
Ces indécis ont pu être hélas influencés par les pleurnicheries savamment calculées de Mme Clinton la veille. Bien joué de sa part, mais qu'elle est détestable ! Le spectacle de cette femme voyant lui échapper le jouet du pouvoir (il est évident que le pouvoir est pour elle la satisfaction ultime de l'ego) est affligeant.
Let's hope that Obama will make the difference with his qualities !

12.Posté par modeste le 09/01/2008 17:42
En suivant tout ce qui se sont passés à l'approche de l'élection à NH, on peut dire sans se tromper que l'effet raciste à eu raison car la façon dont on a suivi les chaines américaines proches de conservateurs ont fait à la personne de OBAMA cela prouve comment l'homme noir reste marginalié devant un blanc. A 24 heures des élections la CNN a depeché un émssaire au Kenya pour montrer aux yeux des électeurs les origines de la personnes que les américains veulent confier leur destiné. Cela a eu un effet négatif sur Obama.
Toutefois rien n'est encore perdu car la course est encore longue et Obama est une étoile montante qui a fait pleurer la first lady de Clinton.

13.Posté par marfleur le 09/01/2008 17:51
A l'annonce des résultats, je me suis dit la même chose. Les américains blancs ont peur de dire réellemt leurs choix, pour ne pas paraitre racistes durant les sondages. Alors ils ont font gonfler les pronostics. Et n'oublier pas les pleurs de Hillary, c'est tellement calculé, c'est son mari connu pour ce genre de mise en scene qui lui a suggéré ca.
De plus, durant les votes secrets, dans on État composé en majorité de blancs, les gens ont du réfléchir à deux fois.
Et pour ceux qui disent que Obama est jeune et inexpérimenté et bien c'est mieux que Hillary qui est tellement calculatrice et championne des coups bas et comédie ! Elle n'est pas intègre! C'est une femme qui parle.

14.Posté par Matt from New york soon le 09/01/2008 19:04
Les votes à bulletins secrets, les pleurs de Hillary, les sondages ultras dirigés sur Barack Obama (jusqu'a 10 points davance sur Clinton)...
Il ne faut pas oublier que tous les journaux americains annoncés, si Obama gagnais le NH, la mort de Hillary et la fin de ca campagne.
Je pense que les democrates veulent un debat entre les deux, entre le nouveau Kennedy ultra charismatique et la ex first lady ultra preparé, tres different l'un de l'autre. Voter Obama a du etre difficil pour quelques Pro Obama qui ont du donner leurs voix a Hilary pour la sauvé, elle qui ct ultra preparé pour ses primaires depuis plus d'un an (10 ans peut etre!!)

Au lieu de penser que c'est dus à du racisme non assumé (surement un peu) c'est surtout pour ne pas etre responsable de la defaite total et sur-annoncé de madame Clinton... en tous cas j espere, mais j'espere aussi qu'Obama sera the next president of United States !!!

15.Posté par Brice le 10/01/2008 00:12
Bonsoir,

L'idée est intéressante. Cependant je ne pense pas qu'il y ait un effet Bradley dans le New Hampshire. Un billet parut dans le New-York Times blog expliquait simplement que les choses évoluaient très vite dans cette campagne et que les sondages ont été fait à un moment où les résultats de l'Iowa jouaient à plein sur le nom d'Obama. Hillary n'a pas été mauvaise lors du débat de samedi dernier et ses larmes ont pu attendrir quelques electeurs. Une analyse des résultats montre clairement un vote féminin sur Clinton.

Je pense plutôt qu'une conjonction favorable d'éléments en fin de campagne a permis à Clinton d'être dans la course.
Le suspens est toujours présent mais Obama doit vite rebondir, le soutien d'un syndicat clé dans le Nevada peut-être une bonne chose pour lui....

16.Posté par freeman le 10/01/2008 14:37
Cette hypothèse est très cohérente mais Obama a tout de meme remporté 37% des suffrages au NH et n'oublions que deux incidents survenus après la parution des sondages favorables à Obama, quelques heures avant le vote ont changé la donne. Je pense que l'apparition la larme à l'oeil d'Hillary Clinton a été décisive. ça a fait son effet et l'a fait paraitre moins froide et rigide, plus humaine et plus proche des électeurs démocrates et surtout des indépendants . Qui plus est, dans la meme journée de Mardi, lors d'un meeting de Clinton, l'intervention des deux hommes équipés de pancartes dont l'un deux a exhorté Hillary Clinton à "laver sa chemise" a pesé de tout son poids sur le vote des femmes encore indécises ou celles qui comptaient voter pour Barack Obama estimant que l'affirmation de la femme n'est pas une question cruciale. Cette "attaque" sexiste (surement partie intégrante de la stratégie de campagne du camp Clinton) a fait revenir la question de la discrimination de la femme au premier plan. Bien qu'il ait déjà le puissant syndicat ouvrier du Nevada dans la poche, Obama devrait s'en inspirer pour sa campagne, peut-etre pense t-il déjà à se faire traiter de "sale noir" lors d'un prochain meeting précédent le passage aux urnes dans le Nevada. Osera t-il remettre le problème délicat du racisme aux Etats-Unis au premier plan? Dans ce cas, il est possible qu'à la dernière minute, il fasse lui aussi mentir les sondages favorables à Clinton avant le caucus dans le Nevada, sans toutefois se victimiser ou se positionner comme le "candidat afro-américain" à la présidence des Etats-Unis.

17.Posté par Nyna. le 11/01/2008 13:19
Si on se lance dans cette théorie qui semble par ailleurs plutôt intéressante, il ne faut donc pas espérer qu'Obame soit élu the next President of the United States, il faut dire qu'il est noir et bien que tout le monde l'apprécie ( un peu grâce à ça ) il dérange également "les politiquement correct". Je ne me fais donc pas trop d'illusion en ce qui concerne le résultat final, Obama n'a que très peu de chance de devenir le président américain. Par contre, du point de vue des primaires, c'est réllement intéressant, un bras de fer Obama-Clinton s'annonce, et on verra ce qu'elle pourra prouver, face à cette homme calme et qui semble serein que ça en devient troublant. L'Amérique a réllement besoin d'un changement, son image est ternie mais acceptera t-elle réllement ce changement ? Où trouvera t-elle une échappatoire, un compromis ? La question reste ouverte...

18.Posté par Ngadandé le 11/01/2008 14:39
Certainement vrai, l'analyse de mon prédécesseur. mais il faut comprendre une chose, les Etats unis ont subit de toute couleur avec les Republiques sous le regnes de Bush (des milliers des soldats americains sont tombes en Irak), les americains ont vecus de l'amértume à travers le monde. ils ont besoin vraiment d'un homme qu'il faut, et ce dernier election ne viendra plus avec les republicains. le peuple americain a besoin d'une alternative, bien que la finale serait jouer entre Démocrate et republicain. le duel entre Cliton et Obama est ouvert, n'oublier pas les mots qui minent jusqu'aujourd'hui les Etats unies, la discrimination et le racisme, malgré qu'ils se disent des démocrates. ils ont intérêt à opérer un choix, entre un noir et une femme qui avait contribuer pour la mort des milliers soldats amercains (voter pour la guerre en Irak).
je me demande si elle va continuer par pleurer quant ils y auraient des problèmes à travers le monde. c'est pas à force de pleurer, on fera mieux pour le Etats Unies. Obanma est le meilleurs président qu'il faut pour les USA.

19.Posté par Georges le 11/01/2008 20:35
En observateurs de la scene depuis chicago, l'on peut dire que les origines de M. Obama sont un atout et aussi un element defavorable, sans etre raciste, l'on dira que beaucoup de blancs et nous en connaissons( Alain, notre ami), ont voulu lui donner cette opportunite en tant que noir de faire comprendre aux autres qu'ils n'ont pas et ne doivent pas avoir de prejuger quant a la peau de l'autre. C'est pour cela qu'ils se sont leves pour choisir M. Obama, ils soutiennent M. Obama pour ses idees, pas pour sa couleur, c'est un temognage edifiant: que chaque race porte une esperance.
Force est de le dire aussi, d'autres Blancs( Atoine par exemple) n'acceptent pas les Hommes de couleur, l'on ne va pas vite leur faire de proces, quand nous savons combien notre voisir Noir Lambert n'aime pas les Blancs.
Noirs, nous aimons tellement et nous avons une affection pour cette peau d'ebene et notre fierte de vivre avec l' ami Alain qui est blanc et qui aime profondement sa peau et l'etre qu'il est, est sans pareil. Aucun de nous ne voudrait porter la peau de l'autre, Pourquoi d'ailleurs?
Nous avons observe avec une attention particuliere, le traitement d'nformations sur CNN, pour avoir vecu pendant trente ans avec les blancs( Atoine), nous savons dire qui ne supporte nos idees en cause notre peau et qui les acceptent parce que nous sommes des Etres.
Tout ceci a donc joue dans cette election, n'en deplaise a ceux qui ne veulent pas y croire, le traitement des informations sur CNN etait tout simplement un aveu. Le traitement des informations y etait largement defavorable a M. Obama, d'ailleurs une longue diffusion et rediffusion des meetings de Hillary et coloration largement pejorative de M. Obama. Une coupure des paroles defavorable a Mme clinton quand Edward faisait remarquer qu'elle veut le changement et continue a s'entourer des lobbies, CNN a tout simplement supprime cette partie dans la suite de sa diffusion et diriez-vous que si la television publique le fait ouvertement qu'en sera t-il des electeurs? Mais, tous les Hommes n'ont pas la mentalite de Lambert et d'Atoine, et ils sont nombreux comme eux et ils sont a considerer comme des acteurs de cette election aussi.
Heureusement, nous sympathisons pour Hillary pour ses idees, et les electeurs de M. Obama croient a ses chances.

20.Posté par henri belmondo le 19/01/2008 22:15
c'est vraiment regrétable pour ceux ,qui utile les pleurs de crocodile d'hillary pour justifier sa victoire dans le new hamshire.l'amerique raciste a penchée a sa faveur,pauvre barack obama !Si le partie democrate veut reprendre la maison blanche il faudra trouver un troisiéme leader autre que barack et hillary car compte tenu du contexte de tension actuelle appelons chat ;chat et chien ,chiens n'ayons pas peur des mots
l'amerique souffre du racisme et de discrimation de sexe .Aujourd'hui c'est barack obama qui est victime du racisme,demains hillary sera victime de discrimination de sexe .A chacun sont tour chez le coiffeur. je vois trés mal "l'amérique profonde"confier l'avenir de leur patrie entre les mains d'une femme dans cette période et situation que travers les U.S.A( déclin accélérer: bourbier en irak et afghanistan, puissance contesté n'ayant jamais gagnée un guerre ayant tout les moyen a sa disposition, ayant des énémis partout dans le monde surtout parmi ses soit disant meilleurs alliés qui attende sa chute pour danser et pisser sur sa tombe).Il revient aux americains et aux américaines ensemble mains dans la mains car le destin a voulu que vous soyez ensemble enfin de batir votre patrie blancs,noirs ,rouges,jaunes,bleue.Certe vrai que le racisme existe au U.S.A ,mais les vrais svisage du racisme ,on les trouvent ailleurs qu'aux U.S.A.Les démocrates et les autres americains ont la chance aujourd'hui d'écrire une des plus belles page de histoire americaine et enterrer la hâche de guerre .sce qui restera a jamais grave dans histoire de l'humanité,je parie 100 dollars que les republicains envient être a la place des démocrate et ecrirent cette page de histoire des states.

Qui veut allé loin menage sa monture.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains