Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

Barack Obama versus John McCain, acte 2

Marjorie Paillon le 7 Avril 2008 à 21:30

Barack Obama engage la guerre des mots avec John McCain. Après qu'un de ses soutiens ait traité le candidat républicain de va-t-en-guerre ce week-end, c'est au tour de David Axelrod, le directeur de campagne d'Obama, d'en rajouter une couche. 100 ans de plus en Irak, vous avez dit 100 ans de plus en Irak?



John McCain a toujours eu une place à part dans l'inconscient collectif américain. Depuis son retour des geôles vietnamiennes, il incarne le héros militaire, le vétéran à l'honneur -presque- sauf. Bien qu'il ait quitté la Navy en 1981, il reste fidèle aux valeurs de l'US Army (ou de l'United States Armed Forces pour les connaisseurs).
Il a voté pour la guerre en Irak en 2003, s'emploie à souligner les effets positifs du "surge" de 2007, et, tout en reconnaissant les erreurs stratégiques commises à Bagdad depuis 5 ans, ne propose pas de plan de retrait des troupes américaines d'Irak dans son programme présidentiel. Le sénateur de l'Arizona tenait aujourd'hui même un discours sur la situation en Irak, à la veille de l'audition par le Congrès du général Petraeus, commandant des forces sur place.

Seulement voilà, il y a des petites phrases qui marquent. Et quand John McCain répond lors d'un meeting que l'Amérique restera "100 ans de plus s'il le faut " en Irak, forcément, cela fait désordre.
C'est en partie sur cette phrase qu'Ed Schultz, animateur radio et soutien de Barack Obama, s'appuye pour définir John McCain comme un "warmonger". L'équipe de campagne du sénateur de l'Illinois a du se désolidariser du terme de "va-t-en-guerre" employé par Schultz lors d'un gala de soutien dans le Dakota du Nord.
David Axelrod, le directeur de campagne d'Obama, est revenu sur cette polémique ce matin sur MSNBC.

Quant à Ed Schultz, il refuse toujours de s'excuser. Le truculent journaliste résiste et réitère même ce matin sur le plateau de CNN.



VOIR AUSSI : barack obama, irak, john mccain

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par Edouard le 07/04/2008 22:15
"qu'il ait quitté la Navy en 1981, il reste fidèle aux valeurs de l'US Army."

L'armée américaine (United States Armed Forces) est composée ainsi:
- US Army (armée de terre)
- US Navy (marine nationale)
- US Air Force (armée de l'air)
- US Marines
- US Coast Guard (gardes côtes)

Donc si il a quitter la Navy, ça me parait difficile qu'il garde les valeurs de l'US Army. ^^
Mais en effet, il garde toutes les valeurs militaires des USA.

Bye miss. ;-)

2.Posté par hadya le 07/04/2008 22:16
Et pourquoi devrait-il s'excuser? Il n'y a pas eu insulte que je sache.....

Mr McCain ne veut pas être traité de "Va-t-en guerre"? Pourtant c'est bien lui qui n'arrête pas de vanter son passé militaire au Viet-Nam....
Alors y a un moment, quand on ne veut pas se faire passer pour ce qu'on ne veut pas, ill faut aussi y mettre du sien....

Et ne dit-on pas qu'il n'y a que la vérité qui blesse?........

3.Posté par Smoby le 07/04/2008 22:20
Reuters 7 avril:

-L'occupation militaire américaine de l'Irak n'est pas près de s'achever et tout retrait rapide risquerait de provoquer "un chaos massif, voire un génocide", selon United States Institute of Peace, institut cree par le Congres americain.
-Les Etats-Unis ne sont pas plus proches qu'il y a un an de quitter l'Irak", peut-on lire dans ce document rédigé par des experts qui ont conseillé une commission de haut niveau sur l'Irak formée par le Congrès en 2006.

"Accomplir des progrès politiques durables pourrait nécessiter cinq à dix ans d'engagement complet et inconditionnel des Etats-Unis en Irak."
Le rapport souligne qu'un retrait rapide d'Irak "risquerait de provoquer un effondrement total de l'Etat irakien, un chaos massif, voire un génocide.

Le rapport de l'Institut reconnaît que la sécurité s'est améliorée en Irak depuis le renforcement des effectifs militaires américains en 2007. (le fameux "plan Bush")

Reuters 7 avril:

John McCain, futur candidat républicain à l'élection présidentielle de novembre aux Etats-Unis, a fustigé lundi la position des deux prétendants à l'investiture démocrate au sujet de l'Irak, qui devrait être cette semaine au coeur de la campagne.
"Je crois que des candidats à la présidence ne devraient pas faire de promesses qu'ils ne pourront pas tenir s'ils sont élus", a lancé le sénateur de l'Arizona sous les acclamations d'un auditoire d'anciens combattants.

McCain, qui plaide pour le maintien du contingent américain afin d'assurer le succès du processus de réconciliation, a employé à quatre reprises le terme "irresponsable" pour qualifier la position des démocrates, qu'il accuse d'électoralisme.

"Promettre un retrait de nos troupes en Irak, quelles qu'en soient les conséquences désastreuses pour le peuple irakien, pour nos intérêts les plus vitaux et pour l'avenir du Moyen-Orient, est le comble de l'irresponsabilité. C'est une démission", a-t-il affirmé.

Et Washington Post (sorte de Figaro US) a recu 6 Pulitzer, toujours le lundi 7 avril!

4.Posté par mike le 08/04/2008 08:55
oui mais maintenir les soldats américains dans ce bourbier n'est pas la meilleure des choses, je préfère donc adhérer à la politique d'Obma qui prône un retrait progressif que clinton qui veut tout ramener tout de suite, mais en aucun cas mc cain n'a raison de continuer cette guerre stupide quand on connait maintenant ses mobiles....

5.Posté par Kader le 08/04/2008 10:29
Retrait rapide ou pas, les conséquences de la guerre en Irak sont énormes. Maintenant il reste à éviter le pire. Pour cela, il faut tenir compte de la mentalité de la population irakienne

6.Posté par ALLAIN JULES C@MMUNICATION le 08/04/2008 19:33
Je crois que McCain, ce grabataire va-t-en guerre est simplement fou. La majorité des américains dit NON à cette guerre désoramis et le papy nous sort le refrain du "mieux actuel" en Irak.

Arrêtez le FOU !

ALLAIN JULES C@MMUNICATION

7.Posté par rico le 09/04/2008 20:14
Mike:
je préfère donc adhérer à la politique d'Obma qui prône un retrait progressif que clinton qui veut tout ramener tout de suite

Aurais je raté un épisode ? Il me semblait que c'était le contraire.

Hadya:
Et ne dit-on pas qu'il n'y a que la vérité qui blesse?

A mon avis, la calomnie et la caricature blessent aussi.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains