Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

Barack Obama serait-il le même sans les discours inspirés de sa campagne ?

Julien Landfried le 31 Octobre 2008 à 00:14

Du discours de 2004 devant la convention démocrate, en passant par celui de sa victoire lors de la primaire de l'Iowa, de son célèbre "Yes We Can" après la primaire du New Hampshire remportée de justesse par Hillary Clinton à son discours "American Promise" lors de la convention démocrate, Obama n'a cessé de placer le verbe haut, avec l'aide de son "speechwriter" John Favreau. La politique du XXIème siècle, ce sera certes l'Internet et les réseaux sociaux, mais cela restera -encore- le lyrisme des discours et les -grandes- idées que les mots portent.






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par Le Passant le 31/10/2008 11:15
Barack Obama n'est pas un personnage en kit, dont on peut dissocier telle ou telle facette. Et qui revient souvent sous le terme de lyrisme, je préfère en parler comme de qualités de tribun exceptionnelles.

Ainsi, la dimension politique d'un homme peut-elle être dissociée de son charisme ? Définitivement, je ne crois pas. On croise de temps en temps des gens qui ont des qualités d'élocution très avancées, beaucoup moins qui sont dans le même temps capables d'un même niveau de qualité au sens politique du terme, lorsqu'il s'agît de penser et faire les choses. Pour résumer, il y a très rarement une relation bijective entre capacité de tribun et capacité d'exécution politique, et c'est bien en celà qu'Obama est un cas totalement à part.

Faire abstraction de la qualité de tribun d'Obama, c''est un peu comme nier ce qu'on appelle le "méta" en psychologie. Si Obama a une telle capacité à s'exprimer clairement et à dégager une énergie communicative, c'est avant tout parce qu'il est intellectuellement habité par ce qu'il porte, et c'est avant tout ainsi que l'énonciation de ces idées prend une telle force. Il a visiblement la force de la rigueur alliée à l'intuitivité de l'empirisme. L'un nourrit l'autre, les rendant indissociables.

Nous sommes depuis des lustres, et encore plus dans ces dernières années, à être abreuvé jusqu'à plus faim de marketing et de communication. Je ne dis pas qu'elle n'existe pas dans le cas présent, car c'est inhérent à la politique. Cependant, à contrario de beaucoup de personnages politiques contemporains (pour rester politiquement correct), nous ne sommes - je le crois - pas là en présence d'un "simple" surdoué de la communication, dont le talent et les capacités politiques devraient dès le lendemain laisser un évènement en chasser un autre, comme autant de cache misères vis à vis d'effets d'annonce qui ne trouveraient aucune concrétisation.

Ainsi, non, je ne pense pas qu'il soit possible de répondre à cette question, car les qualités de tribun d'Obama sont la conséquence directe des qualités de l'homme, et de l'homme politique.

2.Posté par Didier95 le 31/10/2008 19:20
Les beaux discours d'Obama, ses slogans, son speech writer. Cela me rappelle quelqu'un. Souvenez vous il y a un an et demi dans notre beau pays. Un candidat avait lui aussi de beaux slogans : la rupture, travailler plus pour gagner plus.
Lui aussi etait un bon tribun et savait emporter les foules, grace a des discours ciselés écrits par son speech writer, Henri Gaino.
Et puis, apres son election est venu l'hyper president, le bling bling ...

Mesdames messieurs les Obamaniaques, moderez un peu votre enthousiasmes s'il vous plait.

3.Posté par rico le 01/11/2008 00:14
Tiens, ça me rappelle les compte-rendus des débats lors de la primaire, lorsque l'on louait l'incroyable charisme d'Obama face à son adversaire.

Bizarrement, lorsque je jouais les vidéos, je me retrouvais avec un type qui bafouillait à chacun de ses lancements alors que la bonne femme à côté de lui ne faisait jamais d'erreurs, ne se reprennait jamais alors qu'elle parlait pendant des plombes.

Si je n'avais pas lu les commentaires j'aurais jamais compris qu'Obama était un orateur exceptionnel et encore moins le meilleur...Ce que je suis bête parfois !

4.Posté par cordier le 01/11/2008 02:53
Le Passant
Euh... Obama n'écrit pas ses discours.... c'est écrit plus haut... Il se contente de les lire (franchement c'est un acteur passable pas plus)...Il faut pas confondre Shakespeare et le comédien (je sais bien qu'aujourd'hui en général un comédien gagne plus et est plus célèbre qu'un auteur mais bon c'est plutôt la preuve de la nullité de notre création culturelle...), pour ceux qui ont un peu de culture classique je dirai que c'est pas Isocrate mais un de ses clients... Obama est un pure produit marketing et un bon représentant de ceux qui ont des idées pour lui et qui le finance (Penny Pritzker, Edgar Bronfman, Lester Crown, les think thank du parti démocrate...). ceux qui croient qu'il va changer le système capitaliste et révolutionner l'Amérique sont de gros niais. Ceux qui pensent qu'il va se jeter aux bras des Etats arabes et abandonner Israël devraient se renseigner... quand au départ dans seize mois d'Irak je pouffe... les paroles c'est bien beau et ne valent que pour ceux qui les interprètent, les rapports de force sont plus importants (les propriétaires des médias, les grands capitalistes qui financent think thank, associations et campagnes électorales, hollywood, les grands capitaines d'entreprise, Goldman Sachs, le lobby militaro industriel, le Congrès, les grandes associations nationales (NRA, AJC, les églises, les vétérans...)...) la seule chose qui va fondamentablement changer dans la politique américaine c'est le discours et le baratin et le fait qu'Obama est inexpérimentée et influençable contrairement à Mac Cain qui est un homme d'expérience, de caractère et qui connait bien le fonctionnement de Washington... Mac Cain peut en imposer à l'armée, à Pétraeus, aux lobbies. Obama n'a même pas fait son service militaire et les USA sont en guerre, pour l'instant la presse le bichonne, l'argent rentre, ça donne pas le signal d'un homme que les lobbies craignent. Si franchement Obama était un socialiste et un anti sioniste il n'aurait pas le comité de soutien qu'il a actuellement, il n'aurait pas récolté un milliards de dollars et il n'aurait pas des couvertures presses aussi "gentilles".Pauvre Amérique si Obama est élu, un pays sans homme ferme et expérimenté à la barre, jouet entre les flots des lobbies, avec un vent que Bush a soufflé...

5.Posté par ZapPow le 01/11/2008 22:02
Une association de médecins libéraux américains dont j'ai oublié le nom (American Society of ?) opposée à Obama prétend qu'il utilise l'hypnose sur ses auditeurs, et conseille d'éteindre la télévision dès qu'il se met à parler.

Je me demande si cette association ne devrait pas tenir session dans un hôpital psychiatrique ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains