Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

Barack Obama prêche une Amérique unie par delà les races

Marjorie Paillon le 18 Mars 2008 à 22:20

Le candidat démocrate a offert aujourd'hui à la campagne des primaire un de ses temps forts. Dans un discours de près de 40 minutes, il s'explique sur ses croyances, sa filiation et les aspirations de sa campagne. Objectif du sénateur d'Illinois : se démarquer clairement de la ligne de Jeremiah Wright, le pasteur par qui le scandale est arrivé.



Les médias américains l'annonçait comme l'évènement politique incontournable du jour. Le discours délivré par Barack Obama à Philadelphie résume en 37 minutes et 39 secondes près d'un an de campagne. Un discours au cours duquel le sénateur de l'Illinois reprend les recettes qui l'ont fait émerger comme la figure neuve du Parti démocrate : l'unité de la Nation américaine.
"Il n'y a pas d'Amérique latino, d'Amérique noire, d'Amérique blanche, mais il existe les Etats-Unis d'Amérique" lançait-il en 2004 à la tribune de la Convention démocrate. Un message qu'il martèle aujourd'hui à nouveau pour condamner les propos de son ancien pasteur, Jeremiah Wright.
Obama revient aussi sur la bataille des droits civiques et amène habillement la problématique des races sur le devant de la scène.

Quelques extraits du discours de Barack Obama:
" “We the people, in order to form a more perfect union.”
(...)
This was one of the tasks we set forth at the beginning of this campaign – to continue the long march of those who came before us, a march for a more just, more equal, more free, more caring and more prosperous America. I chose to run for the presidency at this moment in history because I believe deeply that we cannot solve the challenges of our time unless we solve them together – unless we perfect our union by understanding that we may have different stories, but we hold common hopes; that we may not look the same and we may not have come from the same place, but we all want to move in the same direction – towards a better future for of children and our grandchildren.
(...)
I am the son of a black man from Kenya and a white woman from Kansas. I was raised with the help of a white grandfather who survived a Depression to serve in Patton’s Army during World War II and a white grandmother who worked on a bomber assembly line at Fort Leavenworth while he was overseas. I’ve gone to some of the best schools in America and lived in one of the world’s poorest nations. I am married to a black American who carries within her the blood of slaves and slaveowners – an inheritance we pass on to our two precious daughters. I have brothers, sisters, nieces, nephews, uncles and cousins, of every race and every hue, scattered across three continents, and for as long as I live, I will never forget that in no other country on Earth is my story even possible.
(...)
I have already condemned, in unequivocal terms, the statements of Reverend Wright that have caused such controversy. For some, nagging questions remain. Did I know him to be an occasionally fierce critic of American domestic and foreign policy? Of course. Did I ever hear him make remarks that could be considered controversial while I sat in church? Yes. Did I strongly disagree with many of his political views? Absolutely – just as I’m sure many of you have heard remarks from your pastors, priests, or rabbis with which you strongly disagreed.
(...)
I would not be running for President if I didn’t believe with all my heart that this is what the vast majority of Americans want for this country. This union may never be perfect, but generation after generation has shown that it can always be perfected. And today, whenever I find myself feeling doubtful or cynical about this possibility, what gives me the most hope is the next generation – the young people whose attitudes and beliefs and openness to change have already made history in this election. "



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par Noam le 18/03/2008 22:57
Excellent dicours de rassemblement...

2.Posté par hadya le 18/03/2008 23:17
En effet, comme écrit dans le billet, ce discours sera un des moments clés de la campagne

Beaucoup de journalistes ont l'air de saluer ce magnifique discours....

Et moi je n'ai plus qu'un souhait : qu'on lui lâche enfin la grappe avec ça

3.Posté par Roman le 19/03/2008 08:58
Barack Hussein Obama aura du mal a convaincre les democrates blancs "de droite" (les centristes qui votent Hillary et qui declarent etre certains de ne pas voter pour lui-18% des electeurs democrates) que celui qu'il decrit lui meme comme "mon menteur et guide spirituel depuis 20 ans" n'a eu aucune influence sur sa conception de l'Amerique. Le pasteur James Wright vient de reconnaitre qu'en 1984 il est alle a Tripoli, en Libye, demander l'aide financier de colonel Khadaffi. Et il etait accompagne par Louis Farakhan, leader de l'organisation ouvertement raciste "La Nation de l'Islam". Obama a condamne a plusieurs reprises les propos de Farakhan contre le christianisme et contre le monde occidental. Il a fait un beau discours marque Obama mais les faits restents et ce sonot des arguments prets pour le camp republicain. Il faut remarquer que manifestement il y a bien trop d'amateurisme dans le staff d'Obama, Wright c'est son 3eme conseiller important largue a cause des "gaffes" (apres celui en economie et celle en politique etrangere).

4.Posté par bernard29 le 19/03/2008 10:58
formidable discours, d'honneteté, de sensibilité, d'intelligence, d'humanisme et de perspectives pour l'Amérique..

Formidable prestance, formidable orateur, C'est "la classe".

5.Posté par hadya le 19/03/2008 11:37
@Roman
Si tu considères que l'exellent taf (et je pèse mes mots) d'IObama formé entre autres par le duo de choc Plouffe-Axelrod est une équipe d'"amateurs", que dois-tu penser d'Hillary dont les démissions ne se comptent plus et qui a même fait l'exploit de virer sa propre directrice de campagne en plein milieu des primaires....

Et pour info, Wright n'a jamais fait partie de son équipe de campagne.....

6.Posté par jm le 19/03/2008 14:36
Joil discourt. Je suis surtout étonné par le fait qu'il ne lit pas souvent ses notes ... il a une bonne mémoire ou une oreillette efficace.

7.Posté par Lewis le 19/03/2008 15:52
Bravo Obama!!! Je t`apprécie beaucoup. Seulement, ce monde est très injuste, je ne sais pas si tu passeras en 2008. Mais je sais qu`en 2012, pas de doute, tu vas passer. Go Obama et que Dieu te protège.

8.Posté par US Jack le 19/03/2008 16:10
Pour les beaux discours, c'est certain que l'avocat Obama est tres fort. Sa petite musique séduit les doux rêveurs. Mais permettez qu'on demeure sceptique. Ses relations noires et l'influence de sa femme font douter de sa future politque å la Maison Blanche. Perso, je continue de préférer la compétence politique et économique d'Hillary. Désolé...

9.Posté par mado07 le 19/03/2008 16:21
30 Mn pour un discours sans notes c'est pas donne.
BRAVO

10.Posté par bernard29 le 19/03/2008 18:45
ce n'est pas un beau discours, c'est un discours historique.

Hilary doit comprendre l'importance d'OBAMA pour les USA, pour la démocratie et même pour le Monde.

11.Posté par MTK le 19/03/2008 18:55
il ne lit pas ses notes par ce que c'est lui les écrit...en général. Car il dispose aussi de quelques bon rédacteurs. Mais en l'occurence, cette fois-ci c'était sa plume.

12.Posté par Thomas le 19/03/2008 19:38
En résumé : plus on tente de salir Obama, plus il devient blanc comme neige. Après ce excellent discours, continuer à le discréditer par de faux propos qu'il n'a pas tenus, serait une preuve de la mauvaise foi.

13.Posté par steve le 19/03/2008 21:36
En réalité,derrières ses intentions politiques,humaines,intéllectuelles,idologiques renferment beaucoup d´humanismes et de sagesses.il y a pas de raisons d´avoir peur s´il passe parce qu´il soit métis ou noir.c´est absurde ainsi qu´au 21ème siècle de raisoner de telle manière. En moins que nous ayions tous oublié ce que la démocratie veut nous dire!.la liberté d´expréssion,la tolérance des autres cultures ou races etc...le monde reconnait que les États-unis d´Amérique sont une grandes démocraties planètaire,mais alors les noirs américains y résident aussi et font tous partis de cette société.ils ont droit également de voir vivre un président noir,indien,latino etc... à la tête du pays car c´est ainsi que fonctionne la vraie démocratie.à savoir aussi, jadis l´homme Blanc était président en Afrique du Sud avant Mandela.le blanc a besoin des noirs,et de l´autre sens c´est aussi pareil.Obama n´ira pas diriger son pays tout seul s´il gagnait. il aura à former une équipe à des gens compétants noirs et blancs comme il éxiste déjà dans d´autres partits politiques d´ailleurs.souhaitez une bonne chance à son semblable quand il n´a rien fait du mal à personne, enfin que le ciel te soit en ton tour très reconnaissable.même une fourmi elle a son rôle à jouer dans la vie.soyons tous unis dans le monde et nous aurons pas à réculer dérrière,mais au contraire.

14.Posté par david le 20/03/2008 13:20
Ce n'est pas juste un discours de plus, c'est un discours historique, et pas uniquement à l'échelle des USA. C'est un discours de grand homme d'état, dont la vision et la portée dépassent tous les clivages, dépassent de loin l'enjeu de ces élections. Combien de présidents ont traversé leur mandat, voire plusieurs, sans faire un seul discours de ce niveau ?

Pour moi c'est le signe d'une qualité d'homme d'état qui est la qualité numéro un que l'on doit attendre d'un président.

15.Posté par dougath le 21/03/2008 14:22
Quelle histoire ! Cette Amérique. Sont-ils racistes, les américains ? Comme partout il ya des différences il yen a. Mais des Américains blancs ont pris fait et cause pour Barack Obama, non par pitié, mais par conviction et c'est là la grande victoire. Toutefois, Hillary et Bill Clinton plus ignobles que jamais s'abaisseront jusqu'où pour freiner BO ? J'avais de la sympathie pour Bill, mais c'est lui qui a dégainé sur la couleur de BO. C'est ignoble. Enfin je n'ai pas touours de réponse sur la soi-disant expérience qu'à Hillary en dehors du fait qu'elle ait été l'épouse de Bill. A croire que dès que Obama s'est déclaré candidat à la présidence, il devient un danger par sa peau. Mais lorsque le brillant avocat défend des blancs, noirs indiens, il redevient le célèbre diplômé de Harvard.

Quelle Amérique décidément i lui reste en travers de la gorge le problème racial. Et ce formidable discours qui donne la chair de poule, tant il est de haute facture a hissé BO sur un piédestal que n'atteindre jamais HIlarité Clinton. Elle est très basse pour une présidente. Voilà un autre coup , le passeport de BO. On nous dira bientôt qu'il est en contact avec les terroristes ? Soyons sérieux Hillary et Bill. Un rêve est entrain de se réaliser. Salissez BO tant que vous poiuvez vous, vous ne serez jamais présidente. C'est le destin c'est tout BO a de l'avenir . Et lui n'est pas raciste. il est tout simplement américain.

Je propose à Hillary un thème de campagne au lieu d'user des subterfuges : BARACK OBAMA EST NOIR - ENTRE LUI ET MOI QUI CHOISISSEZ-VOUS ?

Dites-le donc Hillary.

16.Posté par dougath le 21/03/2008 16:19
BO ça sonne déjà bien en diminutif et comme président, It's funny. Toutefois, c'est dommage de ramener ce faux débat et indigne pou leurs auteurs chaque fois qu'un noir se distingue non par un exploit, car BO n'a pas fait d'esploit, il est simplement l'image de l'Amérique de demain. Et les retords ne semble pas le comprendre. Il est instruit, beau, éloquent, et capable de diriger l'Amérique. Or cela apparaît comme illusoire pour des américain blanc de l'acabit de Clinton et sa femme. Des psychologues doivent intervenir dans cette campagne pour dénoncer le danger que repésente tous ceux qui font allusion à la race. Ce sont eux les vrais énémis de l'Amérique. Au fait pourquoi chaque fois que BO gagne ça relève de l'inimaginable et quant au tour d'Hillary cela parait normal?

Ces primaires font penser aux républiques africaines ou après le mari, la femme, et ensuite ce sera qui? Enfin,les médias jouent un rôle nfégatif dans cette histoire, depuis ce matin ce sont les sondages qui prennent le dessus alors qu'un nouveau tenor vient "d'endorser" BO.
En fait c'est à Hillary qu'on doit dire SHAME ON YOU, a vouloir récupérer des voix annulées par le parti. aVEC bo IL YA QUELQUE CHOSE DE NOUVEAU POUR L'Amerique, quelle chance pour cette grande démocratie, si elle saura la saisir. Quant à Bill, tout viellissant, renvoyant l'image de quelque de plus fragile qui veut rappliquer par sa femme. INCAPABLE DE LUI DIRE . NO !
AMERICA BELIEVE IN GOD - if god agrees BO will be président; Not Hillary. God bless AMERICA, no black, no indian, no white, but a big AMERICA;

17.Posté par bloy le 22/03/2008 00:08
Le discours d'Obama est magnifique de sincérité et de noblesse de vue.La question est de savoir comment l'Amérique profonde va le découvrir et l'absorber.
Il est délivré à un moment clé de sa campagne.

18.Posté par roger le 25/03/2008 05:44
c'est un discours de bonne facture empreint de sensibilité et de sincérité. BO mérite donc la confiance de l'Amérique. De plus, le monde a besoin d'hommes et de femmes de la trempe de cet illustre candidat pour mieux relever les grands défis du siècle comme : la résolution sans armes des conflits, les problèmes environnementaux, la faim sur la planète et j'en passe

19.Posté par annegc1 le 25/03/2008 17:00
@ Rico: franchement il n'y a bien que Clinton et ses supporters à croire qu'elle est capable de créer une dynamique capable de renverser sa situation. Il ne faut pas être très intelligent de voir qu'elle ne peut pas remporter toutes les primaires restant à venir... ce qui serait la seule manière pour elle d'obtenir une pseudo dynamique. Même un de ses proches conseillers vient d'avouer qu'elle n'avait que 5% de chances d'obtenir l'investiture de son parti. Donc, un conseil; il faut cesser de croire au père Noël! bien sûr si son intention est de faire perdre son parti en novembre dans l'espoir d'obtenir l'investiture en 2012, c'est une autre histoire...

20.Posté par AmericanFrenchy le 03/04/2008 10:21
Obama est foutu, son discours est trop tard, le 'god damn america' et le 'typical white' de son maitre a penser resonne dans tout les tetes et nous montre que Obama est un escroc qui voulait essayer de nous faire croire que il etait innocent et voulait appaiser et resoudre les tensions raciales, mais pas du tout
De toute facon moi en Nov j'allais jamais voter Obama, mais plutot le patriote McCain (le moins pire des 3), Obama qui veut toujours favoriser les noirs et les demunis, n'a jamais ete ma tasse de the (not my cup of tea comme on dit ici)

21.Posté par natural le 03/04/2008 12:08
@AmericanFrenchy
On voit bien que son discours a raisonné dans votre tête ! Vous l'entendez encore et encore, gling gling ! lol
Prenez soin de vous
God bless

22.Posté par dickcookie le 28/04/2008 00:59
hummmm si les americains refusent de voter BO pcq il est noir,hummmm et qu'ils votent HC pcq elle est blanche ,hummmm on y peut rien ,l'homme (l'etre humain) a toujours fait du mal (des erreurs) au detriment de lui meme,au cours de l'histoire de l'humanite l'homme s'est tjrs nuis lui meme quit a perdre la vie et celle des siens entrainant la perte de l'humanite.Encore une fois ca ne fera que demontrer que dans les veines de certaines races ,le racisme est comme les globules rouges ou blancs(composants du sang) peuvent pas vivre sans racisme.ca sera domage de voir Hillary gagne devant BO, malheureusement la sentence est deja tombé .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains