Ilovepolitics.info - la communication politique américaine vue de France
A la Une

Barack Obama passe à l'offensive économique

Marjorie Paillon le 24 Novembre 2008 à 21:30

Barack Obama a dévoilé ce lundi la composition de son équipe économique. Une équipe rapprochée composée de quatre conseillers de haut vol qui auront la lourde charge de remettre l'économie américaine sur les rails. Le 44ème président a cependant voulu rester prudent : leur tâche ne sera pas aisée et la croissance ne reviendra pas immédiatement. Seule solution pour Obama, un plan global qui puisse stimuler la dite économie et favoriser la création des 2,5 millions d'emplois promis par le candidat lors de sa campagne.



Les quatre mousquetaires de l'équipe économique de Barack Obama :
- Timothy Geithner : l'actuel président de la FED de New York est confirmé au poste de Secrétaire au Trésor. Il prendra le relais d'Henry Paulson. Les rumeurs de sa nomination avaient eu pour effet de rassurer les marchés dès la fin de la semaine dernière.

- Lawrence Summers : l'ancien président de l'université de Harvard est nommé à la tête du Conseil économique national. L'économiste polémique a déjà occupé des fonctions à la Maison blanche. Il a été Secrétaire au Trésor de 1999 à 2001.

- Christina Romer : cette économiste de l'université californienne de Berkeley sera à la tête des conseillers économiques de la Maison blanche.

- Melody Barnes : ancienne conseillère en chef de la commission judiciaire du Sénat et membre de l'équipe de campagne du candidat Obama, elle prendra les commandes du conseil de politique intérieure. Sa mission principale : travailler en étroite collaboration avec le futur Secrétaire d'Etat à la Santé sur la réforme du système d'assurance maladie.

Retrouvez l'intégralité du discours sur l'économie de Barack Obama et la composition de son équipe économique en cliquant ici.



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:40 Carte électorale 2008 vs 2012 : let's do the math



1.Posté par Pauline le 25/11/2008 10:24
Un vrai bonheur !
Au sujet de Lawrence Summers : Président de l'Université Harvard de 2001 à 2006, il a démissionné après avoir tenu des propos polémiques sur plusieurs sujets controversés…
A la lecture de ces propos comme Chef économiste de la Banque Mondiale, on n'est pas super surpris... Comme par exemple :

"Les pays sous-peuplés d’Afrique sont largement sous-pollués. La qualité de l’air y est d’un niveau inutilement élevé par rapport à Los Angeles ou Mexico [...] Il faut encourager une migration plus importante des industries polluantes vers les pays les moins avancés [...] et se préoccuper davantage d’un facteur aggravant les risques d’un cancer de la prostate dans un pays où les gens vivent assez vieux pour avoir cette maladie, que dans un autre pays où deux cents enfants sur mille meurent avant d’avoir l’âge de cinq ans. [.] Le calcul du coût d’une pollution dangereuse pour la santé dépend des profits absorbés par l’accroissement de la morbidité et de la mortalité. De ce point de vue, une certaine dose de pollution devrait exister dans les pays où ce coût est le plus faible, autrement dit où les salaires sont les plus bas. Je pense que la logique économique qui veut que des masses de déchets toxiques soient déversées là où les salaires sont les plus faibles est imparable."

Source : Lawrence Summers, Note interne de la Banque Mondiale, 12 décembre 1991. Extraits cités par The Economist, 8 février 1992, et par Financial Times, 10 février 1992, reproduits dans Courrier international, n° 68, 20 février 1992. Repris par E. Fottorino, « L’écologie pour le développement », Le Monde, 19 mai 1992

Et on pensait que les choses allaient changer…




L'équipe Ilovepolitics






Les Dossiers d'Ilovepolitics



Les Archives d'anciennes campagnes
Sites et ressources sur les précédentes campagnes présidentielles américaines



La Présidence Obama

Les Sondages en temps réel
Les sites des instituts de sondage les plus importants aux Etats-Unis

Les Institutions et partis américains



Les Grands médias américains
Les plus grands journaux et networks américains